Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
HO
Auteur Message
Répondre en citant
Message HO 
Bonjour,

Est-ce que quelqu'un sait si on peut trouver quelque part sur Internet des stats sur les HO ?

En fait, je me posais une grande question depuis quelques temps. Je travaille dans un foyer, dans lequel beaucoup de personnes sont malades psychiques, même si ce n'est pas le public désigné au départ.
Il y a un phénomène qui m'étonne de plus en plus ces derniers temps, c'est que plusieurs de nos "gars" ont disparus subitement, on les retrouvait quelques jours ou semaines plus tard, hospitalisés en HO.
Bon, d'accord, ceux qui ont été hospitalisés sont malades, ça ne fait aucun doute. Mais dangereux... moi ce n'est pas comme ça que je les voyais. Enfin pas franchement dangereux, même si pour certains c'était limite, mais je ne les voyais pas franchir la limite si facilement.

Donc, depuis quelques semaines, je m'interroge. Est-ce que c'est moi qui m'habitue aux comportements bizarres et qui ne fait plus attention ? Est-ce que ceux là étaient plus malades que d'autres que j'ai croisés ailleurs et pour lesquels je trouvais que ça "craignait" particulièrement ? Pour moi l'HO, c'est une mesure rare, et là ça devient presque banal.
En gros, presque 20% de mes "gars" sont partis en HO après avoir eu la mauvaise idée d'aller se promener dans la rue.

Et puis, hier soir en pensant à tout ça, il m'est venu une idée saugrenue.
Mais !  Shocked
Je n'avais pas fait le rapprochement (osé quand même), mais il se trouve qu'on passe une période d'élections municipales ! Est-ce que tout ça aurait un rapport quelconque, de cause à effet ? Ca me semblerait assez énorme comme truc, mais ne sait-on jamais.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message HO 
Je n'ai pas de statistiques sous la main, mais j'en ai déjà lu, et durant les dix dernières années, le nombre de HO et de HDT a augmenté de façon effrayante.
Pour les éléctions, je n'en sais rien du tout, en tout cas moi ce qui me semble clair, c'est que le nombre d'hospi sous contrainte grimpe en même temps que la psychiatrie se dégrade.

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message HO 
Il y a les budgets de la psychiatrie qui s'étiolent au fil des ans d'une part, et les idéaux politiques sécuritaires qui grimpent en flèches dans le même temps.

Alors forcément, on est mal barré... Confused


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message HO 
je ne connais pas les stats non plus severine,je me souviens lors de mon hospitalisation sur 25 personnes,5 devait etre en hdt,5 en ho et 5 en hospitalisation libre les autres internés a vies...
Peut etre que si tu telephones a vinatier tu peux essayer de contacter un psychiatre et lui demander je pense que si tu lui dit que c'est pour ton travail,il te donnera l'info,je serai curieux de connaitres egalment les stats.Pour ce qui est du nombre croissant cela ne m'etonnes pas la psychiatrie reste une discipline recente et les troubles mentales plus reconnue,surement est ce pour cela que le nombre de hdt a ete en progression.

Répondre en citant
Message HO 
Non, je ne crois pas que c'est parce qu'on reconnaît mieux les troubles que les HDT sont en progression. D'après ce que j'ai lu, c'est plutôt parce que justement la psychiatrie se dégrade, les gens sont moins bien soignés, moins bien suivis, en plus comme les hp restent souvent des lieux désagréables, avec des infirmiers moins bien formés, les gens ne demandent pas d'eux-mêmes à se faire soigner, d'où mesure de focre, d'où forcément moins de coopération de la part du patient, donc pas de suivi après, d'où rechute, HDT, etc... bref c'est un cercle vicieux. Et comme les HDT finissent pas se banaliser avec un tel système, il arrive souvent qu'on essaye même pas de convaincre le patient, c'est directemet l'HDT, plus facile, plus rapide que de discuter. Bref, c'est ce que devient la psychiatrie malheureusement, on va au plus facile, médocs, enfermement, chambre d'isolement, etc... C'est plus rapide et moins fatiguant que de faire un vrai travail de fond, mais les résultats à long terme sont dramatiques.
Il faut lire "Bienvenue à l'hôpital psychiatrique" de Philippe Clément, c'est édifiant. C'est un infirmier qui raconte son quotidien.

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message HO 
Il n'y a pas de stats aussi récentes Séverine, mais les chiffres montrent bien une augmentation constante ces dernières années (la loi de 1990 a été beaucoup incriminée à ce sujet), parallèlement non seulement à l'affaiblissement des moyens en psychiatrie mais aussi à la montée de l'idéologie sécuritaire.

Comme le dit Lana, les HDT sont beaucoup plus automatiques, et même quasi systématiques dans certains cas. Quant aux HO, il me semble que la notion de trouble à l'ordre public prend des proportions aberrantes, c'est ce qui a dû arriver à tes résidents et c'est ce qui arrive aussi régulièrement à nos patients (altercation un peu chaude dans la rue, comportement jugé "dangereux" ou "agressif" ou tout simplement "bizarre" par certains, voisins, commerçants, etc. et hop voilà l'ordre public menacé!).


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message HO 
Oui, par exemple l'un a été embarqué parce qu'il était "bizarre" dans la rue. Ca je veux bien le croire, mais la bizarrerie n'est pas interdite par la loi à ma connaissance.

Un autre, parce qu'il a dit "merde" à un controleur de bus, pareil. C'est dangereux, quelqu'un qui dit "merde" ?!?...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message HO 
C'est pareil chez nous! Encore récemment, un gars embarqué pour avoir traité de "connasse" la boulangère du coin (et je confirme que cette boulangère est bien une connasse qui appelle les flics dès qu'elle voit nos patients approcher de sa boutique alors qu'elle n'a jamais vraiment eu à se plaindre d'eux)!


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message HO 
On bafoue complètement les droits des patients psy, encore une fois. Quelle personne saine d'esprit se ferait embarquer par les flics pour avoir dit merde à quelqu'un? Personne. Par contre, si on a un dossier psychiatrique, ça y est, on est embarqué. C'est la même chose pour les HDT automatiques, on bafoue les droits des gens. De toute façon, les patients n'ont des droits que virtuellement, puisque ceux qui sont en HL ont le droit de refuser un traitement et ne peuvent pas être isolés, mais s'ils usent de ces droits, on transforme l'HL en HDT pour qu'ils les perdent et que l'équipe puisse faire ce qu'elle veut.

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message HO 
Tout ça n'est pas nouveau. Selon le rapport sur le projet de loi de prévention de la délinquance, le nombre des hospitalisations sous contrainte a doublé entre 1990 et 2001 :

"Le rapport a relevé la forte augmentation des hospitalisations sous contrainte dans la période récente parmi lesquelles les hospitalisations à la demande d'un tiers prévalent (87 % des hospitalisations sous contrainte). Ces dernières ont en effet augmenté de 103 % entre 1992 et 2001 (pour atteindre 62.894 mesures) tandis que les hospitalisations d'office progressaient de 45 % sur la même période (9.625 mesures en 2001)."
http://www.senat.fr/rap/l05-476/l05-47612.html#toc80

Et continuent d'augmenter depuis...

On n'est pas au bout de nos problèmes puisque le même projet de loi prévoit d'augmenter les HO par rapport aux HDT, sous prétexte que "Souvent, l'hospitalisation sur demande d'un tiers, en raison de sa souplesse, prévaut sur l'hospitalisation d'office alors que la personne relèverait juridiquement de cette procédure. Cette situation apparaît préoccupante dans la mesure où le régime de l'hospitalisation sur demande d'un tiers ne présente pas les mêmes garanties au regard du contrôle du malade que celui de l'hospitalisation d'office".

Toujours au nom des "impératifs de sécurité publique"! Comme vous deux j'ai été témoin d'HO stupides pour des atteintes bénignes à cette pauvre sécurité publique, et quand les psychiatres protestent, on leur objecte qu'ils sont des irresponsables qui laissent courir les fous dans la nature...
Tant que l'opinion publique soutiendra ces principes ridicules, on sera coincés.


_________________
La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient. G. Garcia Marquez
Répondre en citant
Message HO 
Et voilà le Figaro qui en rajoute une couche Evil or Very Mad :

Les inquiétantes failles de l'hospitalisation d'office ( http://www.lefigaro.fr/actualites/2008/04/04/01001-20080404ARTFIG00010-les-… )
"En 2005, un détenu dangereux interné sur huit avait disparu dans la nature. Un rapport pointe les incohérences du système.
Un dispositif en forme de passoire, c'est le tableau inquiétant que brosse une enquête fouillée de l'Inspection générale de l'administration, consacrée à «la prise en charge des patients susceptibles d'être dangereux». Ses conclusions sont encore en débat dans les couloirs du ministère de la Santé. L'État n'a donc pas tiré les conséquences de ce rapport commandé après le drame de l'hôpital de Pau­ un jeune homme malade avait décapité une infirmière et une aide soignante en 2004.
(...)
Dans son rapport l'Inspection générale de l'administration fustige « la vision extensive du secret médical» en France. Comme dans le débat sur la rétention de sûreté, l'équilibre entre la liberté individuelle et la protection de la société est en cause".


C'est quoi une "vision extensive du secret médical"? Rolling Eyes C'est quasi quotidien ces petites attaques visant à grignoter les libertés individuelles... Une société sans secret professionnel et qui se voudrait "transparente", c'est tout simplement une société totalitaire!


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message HO 
J'apprends aujourd'hui quelque chose que j'ignorais totalement. Une personne qui se retrouve en HO, lorsqu'elle quitte l'hopital se voit présenter la facture du forfait journalier.
Après l'avoir hospitalisé de force on lui présente la facture d'hôtellerie Shocked

Et il faut croire que c'est du 4 étoiles, l'hôtellerie en HP, parce que c'est 12€ par jour, soit 360€ par mois.
Pour quelqu'un à l'AAH qui dépasse les seuils pour bénéficier d'une aide, c'est quasi 60% de ses ressources, de sa poche...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message HO 
Et encore, avant la loi de 2005, l'AAH était réduite quand la personne était hospitalisée Rolling Eyes Je crois que je leur ferais bouffer la facture, mais bon, là tu reprends 2 mois d'HO!


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message HO 
Shocked Shocked Shocked

Répondre en citant
Message HO 
Je le savais, c'est pareil pour une HDT. Quand je dis qu'il y a beaucoup d'abus en psychiatrie. Sais-tu aussi que quelqu'un en HDT ou en HO est mis directement en isolement quand il arrive, même s'il est très calme? De quoi lui donner envie de coopérer aux soins!

Visiter le site web du posteur
Message HO 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation