Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Un salarié sur 6 dit être l'objet de comportements hostiles dans son travail
Auteur Message
Répondre en citant
Message Un salarié sur 6 dit être l'objet de comportements hostiles dans son travail 
Un salarié sur 6 dit être l'objet de comportements hostiles dans son travail

Par Cécile AZARRO
AFP - Samedi 24 mai

Un salarié sur six (17%) déclare subir un comportement hostile de la part d'une ou plusieurs personnes sur son lieu de travail, selon une étude de la Dares (ministère du Travail et de l'Emploi) publiée cette semaine.


Parmi ces comportements, les salariés dénoncent plus particulièrement les "critiques injustes" de leur travail (8%), et les "propos désobligeants" que l'on tient sur eux (6%).

L'étude se base sur l'analyse des résultats d'un questionnaire sur "les situations difficiles au travail", rempli par 25.000 salariés dans le cadre de l'enquête Sumer (Surveillance médicale des risques) 2003, lancée par la Direction générale du travail et la Dares.

Elle distingue trois catégories de comportements: le comportement méprisant tout d'abord, que 6,5% des salariés disent subir, lorsque quelqu'un les ignore volontairement, les empêche de s'exprimer, les ridiculise en public, ou leur tient des propos désobligeants. Ce sont en majorité les femmes qui se disent victimes de ce genre de comportement.

L'étude identifie ensuite le "déni de reconnaissance du travail" (9% des salariés), qui concerne les critiques injustes du travail, "la charge de tâches inutiles ou dégradantes" ou "le travail saboté". Les hommes sont plus nombreux à s'en plaindre.

Enfin, le troisième comportement (2%) évoque "des atteintes à caractères particulièrement dégradant", comme des critiques sur l'état mental du salarié, des propos obscènes ou des propositions à caractère sexuel.

Les salariés peu qualifiés, -employés administratifs, ouvriers non qualifiés, employés de service-, déclarent plus souvent souffrir de ces comportements hostiles, notamment des atteintes dégradantes.
Les agents de sécurité sont les plus touchés, en raison de leurs fonctions qui impliquent parfois des rapports tendus avec certains publics, juge l'étude.
Les salariés du nettoyage ou gardiennage sont ceux qui évoquent le plus souvent un "déni de reconnaissance".

Les comportements hostiles au travail sont moins fréquents envers les personnes de 30 à 50 ans, et sont également plus rares dans les petites entreprises, précise l'étude.

Mais ils sont plus fréquents quand l'organisation du travail est tendue, les contraintes hiérarchiques fortes et les rythmes de travail intenses, ajoute la Dares.

De même, les salariés qui manquent de collègues, de moyens matériels ou de formation, déclarent plus souvent en être victimes, ainsi que ceux qui manquent de latitude décisionnelle et de soutien social.

Enfin, les victimes de ces comportements hostiles se disent en moins bonne santé que les autres, et ont eu "nettement plus souvent des arrêts maladies au cours des 12 derniers mois". De même, ils signalent plus souvent consommer des médicaments, de l'alcool ou des cigarettes, du fait de leur soucis professionnels.

http://fr.news.yahoo.com/afp/20080524/thl-social-sante-travail-prev-96993ab…


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation