Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire.
Auteur Message
Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Dans le cadre de l'émission controversée "Les infiltrés", France 2 présente :

MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire.

Mercredi 22 octobre à 22h35.


Oubliés. Isolés. Insultés.
En France, 35000 personnes âgées seraient maltraitées.
Une maltraitance qui a lieu au domicile, mais aussi parfois en maison de retraite.
Personnel sous qualifié, absence de soins médicaux, structure sans contrôle, selon Hubert FALCO, l’ancien ministre délégués aux personnes âgées,  il y auraient actuellement « plus de 200 000 places indignes en maison de retraite »!
Que se passe-t’il exactement  dans ces établissements ?
Pour le savoir, l’une de nos journalistes s’est infiltrée pendant plusieurs semaines dans une maison de retraite.
Dans la peau d’une stagiaire aide soignante,  équipée d’une micro caméra cachée, elle a pu filmé tout ce qu’elle a vu et entendu.
Injures, menaces, erreur médicale, absence de soin, non-respect des règles d’hygiène… Loin des propos « officiels » , ces images sont souvent bouleversantes.
Durant l’enquête, notre « infiltrée » a également recueilli la parole de nombreux soignants. Cela ne fait aucun doute : ils sont dépassés. Sans moyens, ni formation adéquate, ces professionnels, payés une misère, sont à bout !
Quant aux familles des résidents… c’est souvent la loi du silence qui règne, faute de place dans ces institutions. En France, 6 à 12 mois d’attente sont souvent nécessaires pour obtenir un lit en maison de retraite. Une place qui coûte parfois jusqu’à 5000 euros par mois !!

Pour débattre de ce sujet, David Pujadas reçoit :
- Valérie Létard, secrétaire d’Etat chargée de la solidarité
- Joëlle Legall, Présidente de la Fédération nationale des associations des personnes âgées et de leurs familles (FNAPAEF)
- Elizabeth Hernandez, aide-soignante à la Fondation Rothschild, délégué FO
- Marie Thérèse Lomanto, plainte contre maison de retraite, père décédé
- Evelyne Gaussens, directrice de l’établissement “Les magnolias”
- Jean-Charles Escribano, infirmier, auteur d’"On achève bien les vieux" (Oh éditions, 2007)
- Pascal Champvert, Président de l’Association des directeurs d’établissements d’hébergement pour personnes âgées (AD-PA)
- Jacques Soubeyrand, gériatre (hôpital Ste Marguerite de Marseille), co-auteur d’"On tue les vieux" (Fayard, 2006)

http://programmes.france2.fr/les-infiltres/home.php


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Maison de retraite filmée sur France 2 : une enquête est ouverte

Valérie Létard s’est rendue hier dans l’établissement de Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux montré du doigt par une caméra cachée de France 2.


UN PATIENT qu’on menace d’attacher s’il continue à mal se comporter, une femme assise nue, seule dans un couloir, des violences verbales, le tutoiement généralisé… Quarante-cinq minutes de caméra cachée ont permis de dénoncer les dysfonctionnements en vigueur dans la maison de retraite de Saint-Jean-les-Deux-Jumeaux. Une journaliste de l’agence Capa s’est fait passer pour une aide-soignante en stage et a filmé pendant quinze jours le quotidien de la maison de retraite publique.

« Des images et des situations inacceptables »

Ce documentaire édifiant, diffusé mercredi soir sur France 2 dans le cadre de l’émission « les Infiltrés », n’a pas laissé indifférente la secrétaire d’Etat à la Solidarité, Valérie Létard, présente sur le plateau pour le débat animé par David Pujadas à la suite du film. Elle avait promis de réagir. Hier après-midi, elle est venue se rendre compte sur place de la situation. Entre-temps, se reconnaissant dans le reportage, les responsables de la maison de retraite avaient contacté la Ddass (Direction départementale des affaires sanitaires et sociales). Vétuste, l’établissement de la rue du Maréchal-Joffre qui abrite 91 pensionnaires se partage en trois bâtiments. D’ici quatre mois, il doit fermer et les patients seront transférés à l’hôpital de Jouarre où sera regroupée toute l’activité gériatrique. Mais pour l’instant, il y a urgence. « Cet établissement est plutôt bien doté financièrement, a expliqué la ministre à l’issue de sa visite. Il souffre essentiellement d’un problème de recrutement, de formation du personnel et d’organisation. J’ai saisi le procureur de la République pour qu’une enquête soit diligentée, car le reportage nous a montré des images et des situations inacceptables. Parallèlement, une enquête administrative sera menée. Nous allons également mettre sur pied une cellule de recrutement avec le préfet. Car nous devons accompagner la recomposition de cet établissement. » Pourtant, avec 70 salariés pour 91 patients, on ne peut pas dire qu’il y ait vraiment sous-effectif, même si l’on estime que, sur l’ensemble de la structure hospitalière intercommunale auquel il appartient, 16 postes d’infirmières et 16 autres d’aides-soignantes ne sont pas pourvus. Patricia Gitton, représentante du personnel, a tenu à réagir. « Nous sommes très choqués, a-t-elle déclaré. Nous nous sentons violés dans notre vie professionnelle. Nous ne sommes pas des maltraitants, mais des soignants. Même si nous rencontrons des difficultés, nous aurions aimé que la caméra montre tout ce que nous faisons de bien. »

Là : http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/maison-de-retraite-filmee-sur-fr…


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
J'ai regardé l'émission, j'avais trouvé le reportage bien.

Par contre , j'ai du mal à comprendre la réaction des représentants de l'Etat et l'acharnement contre cette maison de retraite en particulier, tout ça me parait de l'indignation de façade. Selon les nombreux invités du débat, ce reportage aurait pu être fait dans 70% des maisons de retraite.

Ca aurait été bien que ça fasse bouger les choses en vrai, à la place de ça on a un simulacre...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Je suis d'accord avec toi ; ça fait des années et plus que ça dure, des combats il y en a, sans aucun changement ; encore de la façade à la TV des politiques.
La secrétaire d'état en était ridicule ! avec ses trois grands mère en maison de retraite !!!
C'est elle qui s'occupe de la réforme de l'AAH Shocked

Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Ma grand mere (infirmiere vacataire) avait été tres tres choquée, elle faisait un remplacement en maison de retraite et elle n'arrivait pas a soulever une vieille dame pour la mettre dans le bain/ douche, elle appelle sa surveillante, qui lui dit "quoi vous ne savez pas comment faire? on fait comme ca" et elle a "jetté" la vieille dame violemment dans le bain/la douche...
Ducoup elle n'a fait qu'un jour...
Je suis choquée du nombre "d'horreurs"  qu'a pu voir ma grand mere et ce dans n'importe quel lieu ou service que ce soit



Dernière édition par Elma le Ven 24 Oct 2008 - 18:07; édité 1 fois

_________________
"On pense aux fruits qui deviennent trop vite mûrs et savoureux, quand le bec d’un oiseau les a meurtris ; et à la maturité hâtive d’un fruit véreux." Sandor Ferenczi
Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Je fais des interventions dans un EHPAD où certaines pratiques sont aussi plus que discutables... Et selon les infirmières, elles ont rencontré des problèmes à des niveaux variables (du manque de respect à la maltraitance franche) dans la plupart des endroits où elles sont passées Confused


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Il y a quelques temps j'ai travaillé pour une agence intérim qui m'avait envoyé en EHPAD pour quelques nuit...

Je passais les nuits seule dans un établissement sur 3 étages, presqu'aucun des résidents n'était valide et en cas de feu je n'ose pas penser à ce qu'il se serait passé.
Ils portaient TOUS des protections (parce que ça m'agace d'entendre le mot "couches" pour des adultes) et j'avais à ma disposition pour les changer pour le soir et toute la nuit, l'équivalent d'1 protection pour 2 personnes. Il fallait donc "choisir" qui dormirait au propre, ou pas... et les protections bien sûr, elles étaient toutes à la même taille, la plus petite (c'est les moins chères). Donc plein de personnes avaient des protections qui gisaient au fond du lit, une horreur.
Enfin pour faire ma nuit, j'avais droit à exactement UNE paire de gants.
Et j'oubliais, je distribuais aussi les médicaments du soir, tant qu'à faire...

Ceci dit pour les médocs, je les ai aussi distribué dans une unité d'une dizaine de personnes handicapées mentales dont une seule parlait. Et c'est sur ce résident, handicapé mental, que j'ai du compter pour connaitre le nom des personnes que j'avais en charge.
En gros, j'avais des piluliers remplis de neuroleptiques et autres psychotropes qui auraient pu assomer un cheval, une dizaine de prénom notés dessus, et une dizaine de personnes en face... à moi de trouver qui est qui, ça en serait presque risible si ce n'était pas aussi dangereux.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Shocked Shocked Shocked
Ca me laisse sans voix...

Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Oui, c'est... pas de mots assez forts pour exprimer ce que je ressens lorsque je lis des choses pareilles ! --

Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Le plus important, c'est que même si c'est choquant, c'est réel. C'est une cause à défendre, pas seulement le temps d'une émission.

Faites un sondage auprès de n'importe quelle personne travaillant en maison de retraite lui demandant si elle y mettrait ses parents, la réponse est NON !

On dit maltraitance, cela en est mais c'est malgré tout différent, une personne arrive avec des intentions nobles, je ne sais pas comment ça arrive (trop de boulot, pas de FORMATION), si la personne tient 2 mois, le pli est pris, le MAUVAIS pli.

Et c'est comme ça, pas obligatoirement et peu souvent de mauvaise conscience pour autant. Ces personnes ne sont pas du tout des monstres pour autant.

De la pub pour ma copine http://pagesperso-orange.fr/vieillir.en.vie/

Pour info, ses cours que j'ai suivi, ont été supprimés par les décideurs locaux. Ça ne cadrait pas avec le milieu, donc argent gaspillé.

Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Elles sont crevées, pas formées ou quasiment pas, mal payées (ce qui n'est pas une raison!), ont des conditions de travail épouvantables (voir le post de Séverine), etc. Bref, ça ne peut pas bien se passer. J'interviens pour ça en EHPAD, uniquement auprès de l'équipe, mais je peux améliorer leurs connaissances, les aider à verbaliser leurs angoisses face aux résidents et à mieux interagir avec eux, je ne peux pas changer leurs conditions de travail...


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 
Les interventions comme les tiennes, sont très utiles au personnel pour tenir, pour essayer de changer les choses même de façon minime, de ne pas rester sur ce qu'il se passe, envisager que ça pourrait être différent ; chacun avec ses moyens.

Message MAISONS DE RETRAITE. Une maltraitance ordinaire. 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation