Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
L'inhumain
Auteur Message
Répondre en citant
Message L'inhumain 
L'émission Sur les docks de France Culture est consacrée la semaine prochaine au thème de l'inhumain.

Mardi 4 novembre (à 16h), des psy sont invités à discuter de ce thème :

L'inhumain (2/5) - Le propre de l’homme

Série de cinq documentaires proposée par Martin Quénehen et réalisée par Rafik Zenine

« Le cœur humain ne s'élargit qu'avec un tranchant qui le déchire. » Gustave Flaubert

Agression, homicide, anorexie, boulimie, tabagisme, alcoolisme, suicide. La panoplie des souffrances que l’homme inflige à ses semblables et qu’il s’inflige à lui-même est bien fournie. Elle habille toute la diversité de nos penchants inhumains. Pour nous soigner, psychanalystes et thérapeutes cognitivo-comportementalistes (les TCC), qu’ils soient psycho-, hypno- ou encore électro-, n’usent pas des mêmes remèdes : le langage pour les uns, les questionnaires, la sieste ou la chaise électrique, puis la rééducation fonctionnelle par des thérapies brèves pour les autres.
C’est que, pour la psychanalyse, l’inhumain est au cœur de l’homme et marqué du sceau de la subjectivité : non seulement seul l’homme peut être inhumain, mais l’inhumain est le propre de l’homme, en tant qu’il est un être parlant. Au contraire, les thérapeutes cognitivo-comportementalistes considèrent d’abord l’humain comme un corps et le corps comme une mécanique, l’inhumain étant, au fond, une question biologique. Il n’y a donc plus de morale, mais seulement des déterminismes, qu’ils soient biologique, génétique, hormonal ou encore « psycho-social » : les comportements « déviants » ne relèvent pas de la trop humaine « pulsion de mort », mais du corps ou de l’environnement social d’un individu.
C’est donc la foire d’empoigne au chevet de notre psyché ravagée, d’autant que les thérapeutes cognitivo-comportementalistes ont décidé d’avoir la peau des tenants du divan, qu’ils rêvent de mettre en cellule capitonnée…

Avec :
Agnès Aflalo, psychiatre et psychanalyste, coauteur de L’Anti livre noir de la psychanalyse (Le Seuil, 2006) ;
Jean-Luc Ayoun, docteur en médecine et acupuncteur, cofondateur de Qantic Potential Measurement (QPM) ;
Francesca Biagi-Chai, psychiatre et psychanalyste, auteur de Le cas Landru. A la lumière de la psychanalyse (Imago, 2008) ;
Arnaud de Staël, hypnothérapeute éricksonien ;
Georges Haberberg, psychiatre psychanalyste ;
Anaëlle Lebovits, doctorante en philosophie, directrice de la revue Le Diable probablement (Verdier) ;
Christine Mirabel-Sarron, psychiatre et membre de l’AFTCC, auteur de Soigner les dépressions avec les thérapies cognitives (Dunod, 2005) ;
José Rambeau, psychologue psychanalyste en prison ;
Jean-Didier Vincent, neurobiologiste, auteur du Voyage extraordinaire au centre du cerveau (Odile Jacob, 2007) ;
Patrick Visier, président de QPM.

Producteur coordonnateur : Pierre Chevalier
Producteur délégué : Martin Quénehen
Réalisation : Rafik Zenine

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/sur_docks/aveni…



_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation