Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
La Paranoïa
Auteur Message
Répondre en citant
Message La Paranoïa 
http://www.infirmiers.com/etud/cours/psy/laparanoia.php

Etudiants
Cours - Psychiatrie - La paranoïa



C'est un délire chronique d'apparition plus tardive vers 35 - 45 ans, ce sont des sujets satisfaits d'eux-mêmes ou se surestimant , n'acceptant aucune remarque. Ce sont souvent des personnes appartenant à des couches sociales plus favorisées.  
SémiologiePrise en charge infirmière
Surestimation de soi:
Fausse modestie
Sentiment d'être incompris en permanence
orgueil
Fausseté du jugement:
Pensée paralogique (conclusion erronée ou fausses à partir d'un fait réel)
Force de conviction
Impossibilité de se remettre en cause
autoritarisme
Méfiance:
Susceptibilité
Rejet ou réticence des idées différentes des siennes
Psychorigidité:
Froideur affective
A besoin de la dépendance de l'autre envers lui
Entêtement
Insociable et procédurier
Querelleur
Délire:
> Systématisé, ordonné, cohérent, clair
Conviction totale dans son délire (d'interprétation, de revendication, de persécution, de jalousie)
-ils ne sont jamais prêt à entendre des remarques
-leur montrer du respect
-ne jamais devenir son persécuteur
-toujours préciser les lois institutionnelles
-poser un cadre défini (ce qui est autorisé ou non)
-distance et réserve dans ce que l'on dit et fait
-les convaincre de la nécessité d'un traitement et expliquer les effets secondaires
-ne pas montrer de compassion
-ne pas être trop rigide dans les réponses
-ne jamais critiquer le délire
-adapter ses réponses
-être en relation triangulaire face à son délire (à 3 personnes pour qu'il ne prenne pas une personne comme son persécuteur)


Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message La Paranoïa 
bonjour,
concernant la prise en charge infirmiere, le role IDE qu'elle est la conduite à tenir face à un patient paranoiaque?
pour que vous compreniez, je vais vous résumer men sujet (c encore brouillion dans ma tete)
je me suis retrouvé "prise pour cible" par une patient souffrant d'une psychose paranoiaque de type syndrome de persécution durant un stage en psychiatrie en tant qu'étudiante infirmiére
je n'avait pas eu de cours concernant cette pathologie j'étais un peu perdue
au bout de 3semaine de bataille, de répétition avec cette patient sa soeur a levé son HDT elle est partie sans traitement
j'aurai pu faire quoi pour éviter son départ précipiter ainsi q'avec l'équipe?
je ne sais pas si vous me comprenez c'est vague et pas encore trés précis je commence seulement mes recherches et mon questionnement
merci beaucoup d'avance

Répondre en citant
Message La Paranoïa 
Ce sont des cas très difficiles où on ne peut pas vraiment dégager de "conduite à tenir"...

Ce serait intéressant de développer la façon dont tu t'es retrouvée en position de persécutrice, comment ça s'est mis en place dans ta relation avec cette patiente ? Comment tu l'as vécu ? Comment le reste de l'équipe a pu, ou non, t'épauler. Si tu peux préciser un peu, sans dévoiler d'éléments reconnaissables...

Pour le départ sans traitement, c'est malheureusement courant et nous y sommes tous confrontés régulièrement. Il faudrait voir ce qui a été fait comme travail avec la soeur de la patiente et ce qui l'a conduite à lever l'HDT. Etait-elle prise dans le délire de sa soeur? Quelles étaient ses relations avec l'équipe soignante?


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message La Paranoïa 
Bonjour.

Je crois être parano. Mais rien n'est sûr. Passif psychiatrique qui commence à être lourd. J'ai entamé des séances de psy chez un psychothérapeuthe-psychanalyste depuis peu. Ceci étant, ça ne me suffit pas. Besoin d'en parler - trop de questions.

Je peux fournir des justificatifs par mail de mes séances, pour justifier que je ne cherche pas à me faire soigner gratuitement.

Si qq'un est intéressé "d'étudier un cas"....

Je ne fais pas ça de gaité de cœur. J'ai juste envie de commencer à vivre avant 65 ans.

Étant donné que les mp sont désactivés sur ce forum, je ne sais comment entrer (éventuellement) en contact avec un professionnel.

Évidemment, hors de question d'en dire plus sur ma personne ici.


_________________
pas de signature
Répondre en citant
Message La Paranoïa 
Bienvenue Vincent,

Si ton suivi psychothérapeutique ne te suffit pas, essaye d'en parler avec ton psy pour voir si d'autres choses pourraient t'être proposées (des groupes en institution par exemple, ou une autre solution te fournissant un meilleur étayage qu'avec seulement une thérapie dans le privé).
Evite cependant d'entrer en contact avec des personnes rencontrées sur internet et dont tu ne connais pas les qualifications - tu cours le risque de tomber sur un charlatan qui peut te nuire considérablement. Un vrai psy ne fait pas d'entretiens gratuits sur internet et il demandera à te rencontrer avant de te proposer un suivi.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message La Paranoïa 
Admettons.
Ce n'est pas tellement parce que je suis sûr le point de craquer, mais parce que je sais qu'une thérapie prend au moins 3 ans. C'est long. Et encore. C'est ce qu'il y a de plus court.
C'est aussi parce que je pensais que, malgré le fait qu'une thérapie doive se faire dans un cadre précis, le domaine psychiatrique était un sujet dont tout le monde pouvait librement parler.

Mais il est vrai que je ne sais pas à qui j'ai à faire.

Merci de ta réponse.


_________________
pas de signature
Répondre en citant
Message La Paranoïa 
Hello Vincent et bienvenue !

Bien sûr que le domaine psychiatrique est une sujet dont tout le monde peut parler, tu verras sur ce forum on en discut en long et en large et en travers content

Ce que te dis Traviata c'est simplement que dégoter un "thérapeute" sur internet c'est pas vraiment une bonne idée. Je peux comprendre que sur le moment cela te paraisse plus direct, mais en fait qu'y a-t-il de plus direct qu'un coup de fil pour trouver un rdv et une rencontre en chair et en os ?
Quoi qu'il en soit, ce n'est pas sur internet que tu trouvera des réponses rapides à tes problèmes, tout au plus tu risques de t'en créer d'autres en tombant sur un charlatan.
Une thérapie ben oui ça prend un moment, mais c'est passionnant aussi, et au moins va-t-on au fond du problème - et oui il faut s'engager dans la démarche...

Qu'est-ce qui t'embête ou juste par rapport à la durée ?


.

Répondre en citant
Message La Paranoïa 
Ce qui m'embête par rapport à la durée, c'est que je ne suis plus si jeune, et que la première partie de ma vie a été un gâchis dont je ne révèlerai absolument rien ici.
Que "guérir" (pour autant que je sois malade) ne se fasse pas en un claquement de doigt, je le conçois. Mais je sais qu'une psychanalyse peut prendre jusqu'à 10 ans. C'est extrêmement long.

En fait, je ne sais pas encore quel genre de thérapie le médecin que je n'ai vu que très peu de fois jusqu'à présent va m'appliquer - je compte lui poser la question la prochaine fois que je le verrai.

Je crois savoir qu'une psychothérapie peut prendre environ 3 ans. Après, il existe d'autres formes de thérapie que j'ignore.
Ce qui est certain, c'est que je souhaite un travail de fond. Je ne veux pas d'une béquille, je veux comprendre, et être, à terme, autonome.

Je sais pertinemment qu'après une psychanalyse, la vie ne devient pas subitement rose. Mais j'ai toujours eu un bon a priori de cette technique. Le dernier psychiatre qui me suivait - et qui ne faisait que ça, car je sortait d'un hospitalisation, donc je ne pense pas qu'il a été question d'un travail thérapeutique - m'a dit avoir un avis mitigé sur la psychanalyse. Il m'a dit qu'une telle cure pouvait aussi bien améliorer les choses que les aggraver, qu'elle pouvait réveiller des choses qui n'améliorerait pas nécessairement la situation.

1ère question : que pensez vous, en tant que professionnels, de cet avis ?

2e question : je sais que tous les médecins psychiatres, et/ou psychanalystes se font eux-même analyser, qu'ils estiment en avoir besoin ou non, afin de comprendre leur propre problématique, et d'éviter de projeter leur propres problèmes dans ceux de la personne qu'ils soignent. Pourtant que je sache, un médecin ne fait que 9 (ou 10 ?) ans d'études, et les personnes se formant à la psychanalyse elle-mêmes ne passent pas 10 ans à se former et à aboutir leur propre analyse avant de pouvoir commencer à travailler.

Donc, qu'en est-il des cures des professionnels ? Est-elle du même type que celles qu'on applique aux "soignés" ? Si oui, pourquoi est-elle plus brèves ?

N'hésitez pas à me corriger si je dis des âneries, et merci d'avance de votre réponse.


_________________
pas de signature
Répondre en citant
Message La Paranoïa 
Une cure psychanalytique classique, ou une psychothérapie d'inspiration psychanalytique, peuvent s'avérer très profitables quand elles sont pratiquées pour de bonnes indications et par des personnes compétentes. C'est le même problème pour tous les types de psychothérapie du reste. Il faudrait savoir si ton dernier psychiatre était réticent envers la psychanalyse en général, ce qui n'a pas grand sens dans ce cas, où s'il exprimait qu'il ne pensait pas que cette démarche soit la meilleure pour toi, ce qui peut s'entendre - tu peux de toute façon consulter un analyste qui te dira ce qu'il en pense.

Pour ta seconde question, les professionnels, psychiatres ou psychologues, qui se destinent à devenir analystes entament généralement leur cure bien avant la fin de leurs études et se forment parallèlement dans une société de psychanalyse (freudienne, lacanienne, etc.), avec des séminaires, groupes de travail, supervisions, etc. Le tout (psychanalyse personnelle + formation) est en effet très long, mais nous travaillons déjà dans nos spécialités (en psychiatrie ou autre...) avant d'être des psychanalystes confirmés. Enfin, si, pendant un temps, la cure des professionnels était dite "didactique", elle est désormais de même ordre que celle des non-professionnels - même technique et même durée variable.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message La Paranoïa 
Je ne me rappelle pas qu'il m'est découragé moi personnellement de suivre une cure analytique. Je lui ai parlé de psychanalyse, et il m'a donné l'argument que j'ai cité plus haut, sans spécifier que cela était particulièrement valable pour mon cas. Il me suivait depuis ma sortie d'hopital, et a fini par me laisser aller, m'encourageant à le rappeler si j'en ressentais le besoin, ce que j'ai fini par faire au bout d'un certain temps. C'est lui qui m'a orienté vers le psychiatre que j'ai commencé à voir récemment.

Je vous remercie pour vos réponses. Je pense que, pour la suite, mon psychiatre répondra à mes attentes et mes questionnements.


_________________
pas de signature
Répondre en citant
Message La Paranoïa 
Bonjour,

ça va mieux depuis la dernière fois, et je m'en réjouis.

Ceci étant, encore une question, ayant trait à la paranoïa :

J'ai toujours été persuadé être de ces malades que l'on pourrait qualifier de paranoïaque.
j'étais suivi par un psychiatre qui me prescris ses médicaments, et, parallèlement, par un psychiatre avec qui je suis une psychothérapie.

Le premier m'a dit qu'une psychose paranoïaque passait nécessairement par un passage à l'acte, un acte d'agression physique envers autrui. Et que donc, lorsque le malade tentait de se suicider en guise de "passage à l'acte", nous n'étions plus dans le cadre d'une psychose paranoïaque.

Le 2e n'a pas confirmé. Pour lui, un paranoïaque peu tout à fait tenter de se suicider.

Que pouvez-vous en dire, s'il vous plaît ? Ce n'est pas la première fois que 2 médecins psychiatres se contredisent. Parfois sur d'autres sujets, mais je vais m'en tenir au sujet de la paranoïa pour ce sujet.
Merci de vos réponses.


_________________
pas de signature
Message La Paranoïa 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation