Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
Sexualité dans les institutions psy
Auteur Message
Répondre en citant
Message Sexualité dans les institutions psy 
Il y a un film qui a l'air pas mal sur le sujet. Mais en accès payant... (12€ la location et 18€ en vente)

Désirs d’amour
Handicap et sexualité

Ce film pose les questions du handicap, de l’amour et de la sexualité. En France et à l’étranger, plusieurs cas sont décrits.
Un couple de handicapés avec trois enfants et un quatrième attendu, nous confie la concrétisation de leur amour face au regard de la société.
La sexualité en institution spécialisée est abordée au travers des témoignages de plusieurs pensionnaires du centre du Croisic. Ces personnes majeures sont pour la plupart sous tutelle et leur autonomie sexuelle pose de nombreux problèmes ; des couples se forment, parfois cachés, des personnes seules expriment leur besoin d’amour et de légitimes revendications. Le personnel médical et l’encadrement témoignent eux aussi mais les réponses aux questions qui leur sont posées ne sont pas faciles à trouver. Ils n’ont pas été formés à ce type d’interrogation.
En fil conducteur, un sexologue propose un point de vue synthétique.
L’étude se poursuit en Hollande avec une association qui a mis en place une assistance sexuelle pour les handicapés ; et en Angleterre, où un club favorise les rencontres et organise chaque année, une soirée déjantée dédiée à l’érotisme où la jet-set londonienne et les personnes handicapées rivalisent de séduction ;
Ces nombreux témoignages bravent sans fausse pudeur les tabous existants. Face au regard des autres, ces personnes handicapées expriment leur besoin d’émancipation et leur désir d’amour.

http://www.lesecransdusocial.gouv.fr/spip.php?article213&id_mot=50 


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Sexualité dans les institutions psy 
Merci, ça a l'air intéressant !

Depuis que j'ai lancé cette discussion, donc précisément dans le cadre d'institutions psychiatriques, j'ai entendu des points de vue de patients qui m'ont aussi permis de réfléchir autrement.
Toujours à propos du jeune couple particulièrement "démonstratif", certains se sont plaints de leurs périodes de réconciliation, où ils ont tendance à ignorer leur entourage pour passer leur temps à s'embrasser et à évoquer leurs étreintes au-dehors ! Beaucoup de patients disent finalement qu'ils ne sont "pas là pour être témoins des ébats sexuels" des autres, étant eux-même dans une période où ces "spectacles" peuvent être désagréables à observer, que c'est un lieu de soin qui doit être protégé, et qu'il y a "des hôtels pour ça". Bref, une certaine forme d'interdiction ne semble pas pour déplaire à beaucoup, je crois que c'est aussi à prendre en compte.

J'ajouterais, mais c'est un problème un peu différent, que la présence d'une jeune femme qui s'est retrouvée accidentellement enceinte n'a pas du tout pu être acceptée du groupe.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Sexualité dans les institutions psy 
je mets ma pierre à ce post:


j'estime, que lors des crises maniaques par exemple, on peut être surexité et coucher avec n'importe qui : d'où danger !!! Donc je comprends qu'en hosto psy,  les rapports sexe soient pour certains cas interdits.


Mais moi, celà ne me choque pas de voir des couples de malades qui se bécottent sur les bancs public de l'hosto ou ailleurs, on voit ça avec les normaux, alors pourquoi pas avec les malades !!!



Ensuite, dans mon centre où tout le monde est plus ou moins stabilisé, il y a des couples, il y a des désirs (héhéhé) de couples, ça ne choque personne, il y a des mamans, bref, ras vis à vis de ça. Juste un bémol : pour ceux qui voudraient faire tagada stoin stoin dans leur chambre, on leur demande de ne pas trop faire de bruits, lol, bof, pas trop contraignant comme reglement.


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Sexualité dans les institutions psy 
jade a écrit:
 pour ceux qui voudraient faire tagada stoin stoin dans leur chambre, on leur demande de ne pas trop faire de bruits, lol, bof, pas trop contraignant comme reglement.


Je trouve cette politique très bien, mais malheureusement encore trop rare dans les institutions.
Imposer le tagadatsouintsouin en silence, c'est respecter et la sexualité des personnes du centre, et la tranquilité des voisins qui n'ont pas envie d'y être confronté.

Dans la plupart des institutions, la sexualité est interdite, et encore ça c'est quand elle est simplement évoquée. Souvent, c'est silence radio sur le sujet. La sexualité des personnes handicapées psychiques n'existe pas, ou on ne veut pas le savoir, pas en entendre parler, et encore moins y penser.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Sexualité dans les institutions psy 
Il s'agit aussi de différencier les institutions. En intra, dans un moment de forte fragilité, l'interdiction peut être comprise. En institution de type hopital de jour, stigmatiser les couples se justifie moins. Et, comme toi Jade, en centre de réinsertion, elle ne se justifie plus du tout dans la mesure où le retour à la vie sociale comprend sa dimension sexuelle !

On observe partout de légers progrès je crois, j'ai bien dit légers !


_________________
La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient. G. Garcia Marquez
Répondre en citant
Message Sexualité dans les institutions psy 
oui, il faut aussi rajouter que vu que les fous sont dans la cité : ils font ce qu'ils veulent avec leur sexualité.


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Message Sexualité dans les institutions psy 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation