Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
[radio] La psychiatrie peut-elle prédire...
Auteur Message
Répondre en citant
Message [radio] La psychiatrie peut-elle prédire... 
La psychiatrie peut-elle prédire la "particulière dangerosité" d'un malade ?
                                   France Culture -- Emission "Du grain à moudre" -- 26/11/2008
 
Citation:
Que faire d’un pédophile, condamné pour viols, et arrivant en fin, de peine si tout porte à croire qu’il pourrait récidiver ? C’est pour répondre à cette question que le gouvernement a légiféré au mois de février dernier et créé la possibilité de retenir cet individu soupçonné du pire derrière les barreaux, encore quelques temps, voir pour l’éternité ; ce dispositif s’appelle la rétention de sûreté. Il a été beaucoup critiqué, avec véhémence par exemple par Robert Badinter, pour qui le principe d’une incarcération non plus pour le crime commis (puisque la peine a été purgée) mais pour le crime à venir, ou le crime virtuel, était contraire à toute la philosophie de notre système judiciaire. Mais cette fois, le Conseil Constitutionnel ne l’a pas suivi, et a validé la mesure.
Les décrets sont passés au début du mois et voilà qu’une nouvelle contestation monte, du côté cette fois du corps médical. Certains psychiatres récusent pouvoir prédire, comme on leur demande, la « particulière dangerosité » d’un individu. Ils l’ont fait savoir dans une pétition rendue publique il y a quelques jours. Selon eux, la mission de la médecine est de porter secours et de soigner, pas de surveiller ni de séquestrer. De surcroît, les signataires y affirment qu’ils ne participeront pas à la mise en place du dispositif prévu par la loi.
Alors que penser de cette rébellion ? Elle pose, au fond, deux questions : est-ce aux médecins de décider de la liberté d’un individu, fût-il malade ? Et quand bien même le voudraient-ils, ces médecins, avec quelle fiabilité peuvent-ils prédire de la « dangerosité » d’autrui ?

Invités :
  • Guillaume Didier.  Porte parole du Ministère de Justice, Journaliste
  • Philippe Petit.  Producteur sur France Culture de l’émission Sciences et conscience tous les jeudis de 14h00 à 15h00
  • Franck Chaumon.  Psychanalyste, à l’origine de la pétition avec l’association Pratiques de la folie


(*)

http://www.radiofrance.fr/chaines/france-culture2/emissions/grain/fiche.php…

(*) L'émission est écoutable pendant 1 mois après la date de la première diffusion

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation