Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Nicolas Sarkozy reçoit des représentants du milieu psychiatrique
Auteur Message
Répondre en citant
Message Nicolas Sarkozy reçoit des représentants du milieu psychiatrique 
Nicolas Sarkozy reçoit des représentants du milieu psychiatrique

Nicolas Sarkozy recevra ce jeudi des représentants du milieu psychiatrique. Selon l'Elysée, le chef de l'Etat s'entretiendra à 18h avec "des psychiatres hospitaliers et libéraux, des personnels soignants, des directeurs d'établissement ainsi qu'avec des représentants des patients et des familles".

Le 2 décembre dernier, à la suite de plusieurs faits divers, notamment la mort d'un jeune homme poignardé à Grenoble par un schizophrène qui avait fugué d'un hôpital psychiatrique, M. Sarkozy avait annoncé un durcissement des conditions de sortie des patients hospitalisés d'office dans ces établissements. Il avait également promis un plan de 70 millions d'euros pour leur sécurisation et pour l'accueil des malades les plus difficiles.

"L'objectif de cette rencontre est d'échanger avec eux sur la situation de l'hospitalisation psychiatrique, sur la prise en charge de la santé mentale et son évolution ainsi que sur les conditions de travail des personnels dans les établissements psychiatriques", précise un communiqué de la présidence.

"Le chef de l'Etat recueillera le point de vue de ses interlocuteurs sur les mesures qu'il a récemment annoncées en faveur de la sécurité des hôpitaux psychiatriques et de la qualité des soins qui y sont prodigués", ajoute l'Elysée. AP

Là : http://fr.news.yahoo.com/3/20090108/tfr-psychiatrie-sarkozy-56633fe.html


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Nicolas Sarkozy reçoit des représentants du milieu psychiatrique 
Nicolas Sarkozy promet aux psychiatres de "retravailler" son message

Le président de la République, qui avait "heurté" le monde de la psychiatrie par un discours très sécuritaire en décembre, a promis jeudi de "retravailler" son message pour gommer l'accent mis sur les patients violents, selon plusieurs médecins reçus à l'Elysée.

Lors du discours de Nicolas Sarkozy le 2 décembre dans un hôpital psychiatrique d'Antony (Hauts-de-Seine), "nous avions été un peu heurtés par le discours (...) qui nous semblait s'orienter exagérément sur les dispositions sécuritaires", a noté le Dr Pierre Faraggi, président du Syndicat des psychiatres des hôpitaux à la sortie d'une réunion entre le président, la ministre de la Santé Roselyne Bachelot, des psychiatres, des personnels soignants, des directeurs d'établissement et des représentants des patients et des familles.

M. Sarkozy a dit à ses interlocuteurs "que le message devait être retravaillé, qu'il mettrait une certaine priorité sur la psychiatrie et que ce ne serait pas que sécuritaire", a rapporté le Dr Norbert Skurnik, président de l'intersyndicale de défense de la pyschiatrie publique. "C'était une ouverture, et maintenant nous jugerons sur les actes", a déclaré le Dr Faraggi.

"Le président a voulu montrer son intérêt et son attachement à ce que sa politique pour la psychiatrie soit comprise dans sa globalité", a aussi expliqué la ministre de la Santé. "L'objectif est d'améliorer la qualité et la sécurité des soins dans une approche globale du patient et de la discipline psychiatrique", traduit un communiqué diffusé par l'Elysée.

Mme Bachelot a annoncé un prochain déplacement de Nicolas Sarkozy dans un établissement psychiatrique. Lors de son déplacement de décembre, il avait fait allusion à plusieurs faits divers, notamment la mort d'un jeune homme poignardé à Grenoble par un schizophrène qui avait fugué d'un hôpital psychiatrique, et avait annoncé un durcissement des conditions de sortie des patients hospitalisés d'office dans ces établissements.

La réunion de jeudi a fait le point sur l'avancement du futur projet de loi annoncé par Nicolas Sarkozy. Le texte portera sur deux axes principaux, a rappelé Mme Bachelot: la création d'une obligation de soins "en ville" comme alternative à l'hospitalisation d'office et, surtout, la modification des autorisations de sortie. Nicolas Sarkozy a souhaité que la sortie, même temporaire, des patients hospitalisés de force soit soumise à l'approbation finale du préfet ou "dans certains cas (de) la justice". AP

Ici : http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20090108.FAP7339/nicolas_sa…


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Nicolas Sarkozy reçoit des représentants du milieu psychiatrique 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation