Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent...
Auteur Message
Répondre en citant
Message Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent... 
Bonjour à tous

C'est la première fois que j'accède à un forum sur le net. En fait, j'ai besoin de parler, de communiquer avec quelqu'un qui me comprenne.
Après une vie sociale intéressante, la crise de la cinquantaine venant, j'ai vécu ce que je pensais être à l 'époque une belle histoire d'amour. Puis le temps venant, la réalité l'emportant sur les sentiments, la rupture nécessaire est arrivée, non sans dégâts dans ma famille et sur le plan professionnel. J'ai dû abandonner un beau métier, j'ai fait des énormités, de grosses bêtises, j'en suis conscient. Je les assume mais le remords est là, me ronge jour et nuit... Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent... A qui parler de tout cela ?

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent... 
Bienvenue Listenhope !

Ça arrive de faire des choix pas très judicieux, l'important maintenant est que tu puisses te reconstruire une vie qui te satisfasse.

Pour tes idées noires, tu peux déjà en parler à ton généraliste, qui pourra éventuellement t'orienter vers un psychiatre. Il est essentiel de ne pas rester seul dans ces cas-là, donc n'hésite pas à consulter et, si le besoin s'en fait sentir, à recourir aux services d'urgence ou aux lignes d'écoute (type SOS Suicide Phenix : 0825.120.364, http://www.sos-suicide-phenix.org/ ).

Tu cherches du travail en ce moment ?


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent... 
Traviata a écrit:
Bienvenue Listenhope !

Ça arrive de faire des choix pas très judicieux, l'important maintenant est que tu puisses te reconstruire une vie qui te satisfasse.

Pour tes idées noires, tu peux déjà en parler à ton généraliste, qui pourra éventuellement t'orienter vers un psychiatre. Il est essentiel de ne pas rester seul dans ces cas-là, donc n'hésite pas à consulter et, si le besoin s'en fait sentir, à recourir aux services d'urgence ou aux lignes d'écoute (type SOS Suicide Phenix : 0825.120.364, http://www.sos-suicide-phenix.org/ ).

Tu cherches du travail en ce moment ?


Bonjour Traviata

En fait, n'étant pas habitué aux forums, j'ai posté mon sujet dans un thème sur le chômage, par erreur.
Merci de m'avoir laissé ce message, j'ai changé de job après cette histoire classique interne à l'entreprise. Je tente de me reconstruire depuis plusieurs années maintenant, mon job actuel me dévalorise mais lorsqu'on est "sénior" ce n'est toujours simple de rebondir. Je vis un immense gâchis, à la maison, la rancune est là mais je le comprends très bien, au boulot je me sens humilié socialement mais une de mes valeurs est le travail, donc je m'accroche...
Mes enfants sont en bonne santé mais je suis certainement trop paternaliste... je m'inquiéte donc pour eux, peut être à tort mais l'expérience de la vie m'a appris... Remords, amertume, gâchis, sentiment d'inutilité profond, je me bats constamment contre cette dépression mais c'est lassant...
Bonsoir et à bientôt peut être

Répondre en citant
Message Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent... 
Bonjour Listenhope,

J'ai séparé ton message du post d'origine, moi aussi j'avais cru comprendre que tu étais au chômage. Pour ouvrir un nouveau fil de discussion, il suffit de cliquer sur "new topic" en haut d'un forum de ton choix.

Tu as quels moyens pour l'instant pour te battre contre la dépression ? Les médicaments, le "psy" (-chiatre ou -chologue), une thérapie ? L'essentiel dans une dépression, c'est de trouver les bons interlocuteurs, le bon traitement, et avec tout ça un peu de temps et beaucoup de travail en thérapîe. Mais on en vient à bout sourire


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent... 
Bonjour Séverine

Merci pour ces renseignements techniques, j'ai demandé à être hospitalisé à deux reprises en HP afin de prendre du recul. J'ai été fortement déçu par les psychiatres avec qui j'ai des difficultés à échanger, je pense être quelqu'un de très ouvert, qui écoute, sait entendre, je suis fort tourné vers les autres. Mes psy écoutent, mais je ressors chaque fois sans piste, chargé de médicaments (xanax, norset, stilnox...) Je sais que j'ai déconné, que j'ai fait énormément de mal autour de moi, que je dois payer alors à la maison je me tais, les rancunes sont tenaces mais certainement normales. J'ai exprimé à ma femme ma souffrance quotidienne, nous parlons séparation régulièrement... J'ai besoin de parler, je n'y arrive pas avec elle, mais d'une certaine façon elle m'a pardonné donc j'essaie d'accepter cette situation tendue depuis bientôt 5 ans...Moi qui n'était pas pratiquant, je me suis mis à croire, certainement par besoin de me raccrocher, ne trouvant pas chez les autres, une possibilité d'exprimer ce que j'avais fait, mon ressenti, mes souffrances... J'ai même trouvé un job par hasard dans un établissement à caractère religieux, je me suis dit, voilà tu as déconné, tu dois payer, c'est certainement ton destin... Sauf, que mon nouveau job est dégradant
Je dois être confus, mais si on ne peut m'aider, je sais que la réponse est en moi, je me mets à la disposition de celles ou ceux qui ont besoin de parler, d'être aidés.

Répondre en citant
Message Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent... 
A part en hospitalisation, tu n'as pas vu un psy dans un cabinet de ville ? ou en CMP ?

Tu sais moi-même, des psychiatres j'en ai vu une petite floppée avant de trouver le bon, la perle. Entre ceux qui n'avaient pas le temps, ceux qui ne me plaisaient pas pour une raison objective ou subjective, celui avec qui "ça aurait pu être pire" au vu des précédents... et puis j'ai trouvé le soignant qui me convenait tout à fait, bon professionnel et bon humain selon mes critères à moi.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent... 
Comme Séverine, je t'encouragerais à chercher un professionnel avec lequel tu puisses te sentir bien, il existe certainement quelque part !  Si tu ressens surtout le besoin de parler et si tes moyens te le permettent, tu peux demander à rencontrer un psychologue, l'approche sera différente de celle d'un psychiatre et te conviendra peut-être mieux.

Si j'ai bien compris, tu as eu une aventure extra conjugale en laquelle tu croyais et qui a mal tourné. Il n'y a rien là de particulièrement rare ni monstrueux et il faudrait que tu puisses prendre un peu de distance vis-à-vis de la culpabilité qui semble t'écraser. En ce sens, un travail thérapeutique serait bienvenu.
Si tu souhaites reconstruire ta vie avec ta femme et si vous avez du mal à tourner la page, une thérapie de couple pourrait également vous aider.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Je chasse de mauvaises pensées, mais elles s'accrochent... 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation