Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Des députés UMP proposent de classer le Subutex comme stupéfiant
Auteur Message
Répondre en citant
Message Des députés UMP proposent de classer le Subutex comme stupéfiant 
Des députés UMP proposent de classer le Subutex comme stupéfiant

Des députés UMP proposent de classer le Subutex -un médicament de substitution à l'héroïne- comme stupéfiant, pour lutter contre un "trafic important qui coûte cher à la sécurité sociale", dans un rapport rendu public mercredi à l'Assemblée nationale.

"La prescription de produits de substitution a permis de réduire les comportements délinquants liés à la consommation de drogue (vols, agressions). Malheureusement, en raison de la souplesse dont bénéficie sa prescription, le Subutex a fait l'objet de trafic important qui coûte cher à la sécurité sociale", indique le rapport, dont l'AFP à obtenu une copie.

Soulignant que le Subutex est "le 11ème produit le plus remboursé par la Caisse nationale d'assurance maladie", Françoise Branget (Doubs), Jean-Paul Garraud (Gironde) et Pascale Gruny (Aisne), estiment "qu'inscrire le Subutex comme stupéfiant serait un signe fort envers les usagers et les trafiquants".

Depuis avril dernier, la prise en charge du Subutex et de la méthadone est soumise à conditions (inscription sur l'ordonnance du nom du pharmacien...), selon un arrêté publié le 8 avril au Journal officiel.

Par ailleurs, dans le domaine de la prévention, les députés UMP suggèrent de "mener des campagnes avant l'entrée en 6ème" car leurs auditions "ont révélé que la première consommation de drogues apparaît de plus en plus jeune, dès l'entrée au collège".

Il est également proposé de "mettre en place une consultation obligatoire pour chaque jeune de 16 ans afin de repérer l'usage de drogues et de proposer, le cas échéant, une solution appropriée".

Pour ce qui est du "sevrage" et de la "resocialisation", les députés estiment que l'on "gère l'urgence mais sans vision d'avenir".

Regrettant ce "gaspillage humain et financier", ils avancent que "seul un séjour dans une communauté thérapeutique permettrait à l'usager de s'affranchir de la toxicomanie".

"Dans ce modèle thérapeutique dont la durée de prise en charge est longue (12 à 24 mois), la participation au groupe selon des règles de vie collective, la place des pairs, l'objectif d'abstinence clairement énoncé, constituent les dimensions principales du projet thérapeutique et d'insertion sociale", détaille le rapport.

Le rapport propose donc d'augmenter la capacité d'accueil et le nombre des communautés thérapeutiques, actuellement au nombre de quatre en France, selon lui.

Il s'agit aussi de "garantir à chaque résident une formation professionnelle en liaison avec les nouveaux Pôles Emploi ou en partenariat avec les entreprises et les organismes de formation", ajoutent les députés UMP.

Source


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation