Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Bientôt une réforme de la psychiatrie en France
Auteur Message
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
Bientôt une réforme de la psychiatrie en France

Le Figaro, 14/02/2009
Anne Jouan

Un rapport propose la création de groupements locaux de coopération qui réuniraient à la fois le secteur psychiatrique et le médico-social, un modèle qui devrait inspirer la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot.


La psychiatrie souffre en France. La fermeture des grands asiles dans les années 1970 afin que les malades soient pris en charge au plus près de leur domicile dans leur «secteur» n'a pas été suivie par la création de structures alternatives suffisantes. Aujourd'hui, quatre millions et demi de personnes sont suivies régulièrement pour une pathologie mentale dans notre pays. Les malades et leur famille se plaignent souvent d'une prise en charge insuffisante, ont parfois le sentiment d'être abandonnés par le corps médical, et déplorent les grandes difficultés pour trouver une place d'hospitalisation.

Pour répondre à ces doléances et aux difficultés de la psychiatrie en France, la ministre de la Santé a annoncé le 28 janvier dernier devant la commission des affaires sociales de l'Assemblée nationale qu'il y aurait une loi entièrement consacrée au sujet, et non des amendements à la loi «Hôpital, patients, santé et territoire» (HPST). Le projet de loi devrait être présenté ce printemps, a précisé Roselyne Bachelot. Il devrait comprendre deux chapitres : le premier concernera la réforme de l'hospitalisation d'office voulue par Nicolas Sarkozy, et l'autre l'organisation de la santé mentale et de la psychiatrie, directement inspiré du rapport Couty.

Fin janvier, Édouard Couty, conseiller maître à la Cour des comptes, a remis ce rapport «Missions et organisation de la santé mentale et de la psychiatrie», fruit d'un travail de concertation qui a duré plusieurs semaines entre les différents acteurs du secteur. Il fait 26 recommandations dans le but d'améliorer le système actuel. Un des points phares est la proposition de création de groupements locaux de coopération pour la santé mentale (GLC). Ces groupements réuniraient à la fois le secteur psychiatrique et le médico-social, pour faire face à la problématique globale de la maladie mentale qui frappe le patient, dans tous les aspects de sa vie, sociale, physique, mentale, professionnelle, familiale…

Critiques des psychiatres

Aujourd'hui, le psychiatre est seul face à la charge du soin mais aussi de la réinsertion ou encore du logement du malade. «Or, il ne peut pas tout faire, explique Édouard Couty. Il s'agit de plusieurs métiers. Pour être en relation avec l'Éducation nationale, par exemple, il est important de faire travailler ensemble plusieurs professionnels, assistante sociale, infirmières, éducateurs…» Le psychiatre gardera la charge du soin et ce sera toujours lui qui pourra prendre la décision d'une entrée ou d'une sortie de l'hôpital. «Mais en santé mentale, il n'y a pas que le soin, il y a aussi la prévention, la réinsertion et le suivi des patients», insiste Édouard Couty. Les GLC seront des structures de proximité, pas nécessairement situés dans l'hôpital mais un local alloué par la ville par exemple.

La Fédération nationale des associations d'usagers de la psychiatrie (Fnapsy) estime que le rapport «donne une place aux associations d'usagers, et c'est une bonne chose», relève sa présidente Claude Finkelstein. Cette dernière s'avoue «un peu déçue» que certaines de ses demandes n'aient pas été toutes retenues, comme le remboursement des consultations de psychologues. «Car le soin passe aussi par la parole, ce n'est pas qu'une affaire de médicaments», estime la Fnapsy. Plusieurs psychiatres émettent aussi un certain nombre de critiques : «Ce rapport n'est pas tendre vis-à-vis de nous», résume Jean-Pierre Capitain, président de l'association des psychiatres français. Cet avis est largement partagé par la profession qui critique le renforcement des associations et des familles de patients : «C'est un peu démagogue mais c'est un passage obligé aujourd'hui», analyse un praticien. Les médecins craignent par ailleurs que leur place et leur spécificité soit amoindrie, autrement dit de ne plus avoir la mainmise sur le secteur. «On risque une destruction du secteur de la psychiatrie, et une disparition de notre spécificité au bénéfice de la santé mentale», note Jean-Pierre Capitain. «Ce qui ressort en filigrane dans ce débat, soutient un autre psychiatre, c'est la volonté, de faire disparaître en France la psychiatrie libérale et ce, dans une logique de santé publique.»

Édouard Couty répond au Figaro que «les médecins contestent le fait que le secteur psychiatrique n'ait plus le monopole et c'est d'ailleurs ce que je propose !Il faut impliquer tous les acteurs car les médecins, le social, le sanitaire ne se parlent pas entre eux. Le monde de la psychiatrie est aujourd'hui beaucoup trop cloisonné.»

http://www.lefigaro.fr/sante/2009/02/14/01004-20090214ARTFIG00209-bientot-u…


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
coucou traviata


pour ce qui est de la prise en charge des différents aspects de la maladie : assistates sociales, infirmières, chargées d'insertion, psychiatre/logues animateurs....etc... tout ça existe déjà dans de rares structures qui se nomment crps (centre de readaptation psycho-sociale). Il en existe un à bordeaux et un autre en bretagne, les autres, ché pas.



en tout cas, il est très difficile d'y entrer, car ces structures sont rares, et qu'il faut avoir une santé assez stabilisée pour pouvoir arriver à suivre les ateliers proposés. Il faut aussi être motivé, ce qui est pas toujours le cas pour certains d'entre nous, qui soit broyent du noir, soit restent dans leur lit, soit ne veulent pas travailler pour gagner à peine plus que l'aah et en plus devoir subbir le monde du travail... et tout simplement, car on sait que la motivation fait partie des handicaps de certaines maladies.....



pour ce qui est du manque de communication entre les diffenrents soignants : je sais que c'est vrai, sauf si on m'a menti : mon doc a reçu le conterendu de ma dernière hospitalisation : il était noté ma date de naissance, mon nom, ma pathologie chryptée avec les abréviation de la CIM et enfin ma posologie.


En somme, mon généraliste est très peu au courrant. Je trouve ça dommage !!!




hééééé traviata : j'ai reussi à lire ton pavé !!!! youhouuuuuuuuu


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
j'ai tout lu traviata je demanderais a maman ce qu'elle en pense
Embarassed


_________________
je suis perdu
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
Bravo Jade, certifiée en lecture de pavés !

Moi tout ça me rend très triste, l'idée de soigner la personne dans la communauté, de mettre systématiquement en place des moyens de réinsertion, c'était le projet du secteur, qui n'a jamais reçu les crédits suffisants pour réaliser ses objectifs.

Là, le plan Couty vise tout simplement à démanteler le secteur pour diminuer encore les crédits, donner du pouvoir aux administratifs sous le couvert de laisser intervenir des associations, etc., bref des personnes non formées et facilement manipulables. Comme prévu, on retire les personnes souffrant de problèmes psychiatriques et psychiques à la psychiatrie et on organise un vague "traitement social" qui n'a pas les capacités nécessaires en termes de formation et n'aura de toute façon les moyens de rien.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
mouai, il y a plus de thunes !!!




ça se voit dans tous les secteurs professionnels de la fonction publique, sauf peut être chez les flics, et encore, ché pas.



Et pourtant, si on faisait un peu plus de recherche sur certaines maladies comme la schizo ou la bipo qui coute cher à la sécu, je crois que j'ai lu que ça arrive en second après les maladies cardiaques, ben sarko serait content, ça éconnoiserait des sous!!!! Et ça rendrait of course un grand service aux malades !

si vous soyez mon secteur : il est minable, bon, ok, j'habite un coin paumé. Mais pour une tripotée de malades, nous avons deux cattp qui acceuillent  en tout disons 15/20 personnes.


bon, chui pas convaincue du bienfondé des cattp, mais on m'a toujorus dit que c'était bien!!!


Si c'est si bien que ça, il aurait fallu admettre bcp plus de gens !!! mais il n'y a que très peu d'infirmières pour les animer, et elles doivent en plus se charger des entretiens et des picouzes soit au centre, soit chez les patients : quel boulot !!!

mission impossible !!!


j'aipas du tout envie d'être prise en charge par des associations, de quel genre d'assos parles tu??? des GEM? voilà pourquoi zont crée ça? hum hum....


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
L'idée de départ n'est pas mauvaise, mais comme d'habitude l'objectif va être de faire des économies et au final ça risque en effet d'être pire.

Jade, les interventions sociales même dans l'administratif passent presque toutes par des marchés associatifs. Il y aura certainement une poignée d'associations qui vont se positionner dans le domaine du soin psychique. Les critères de sélection sont toujours les mêmes : qui fait le moins cher ? la qualité, la formation, ça passe loin derrière. Et dans ce que je vois, les associations qui remportent les marchés aujourd'hui sont majoritairement celles qui "emploient" une floppée de bénévoles qui ne connaissent rien à rien, c'est devenu la grande mode (et puis surtout, c'est pas cher un bénévole).


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
C'est exactement ça ! C'est dramatique ce discours, que tout le monde est capable de faire bénévolement n'importe quoi ! Je ne sais pas si la haine anti-intellectuels du gouvernement actuel accélère le processus, mais visiblement le discours ambiant vise à décrédibiliser le vrai professionnalisme.
Je ne sais pas jusqu'à quel point les gens se laisseront piéger, mais en psychiatrie encore moins qu'ailleurs il n'y a de place pour l'amateurisme.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
jade a écrit:
ça se voit dans tous les secteurs professionnels de la fonction publique, sauf peut être chez les flics, et encore, ché pas.






hmmm.... chez les tuniques bleues et dans la justice l'humeur est au fort ressentiment et à la grogne, exactement comme dans le monde de la médecine

la crise est une réalité, mais tout ça (ce mouvement général de démantèlement des systèmes, dans la plus parfaite hypocrisie...)  a débuté il y a longtemps : je dirais dans les années 80 ou 90...

quels soutiens la classe politique va-t'elle pouvoir garder ?

de plus, le retour dans l'otan va mettre en colère la partie de la droite qui a le sens des valeurs et de la dignité, autant (sans jeu de mots) que la gauche...

ça va péter  ?

je sais que je suis hors sujet, et j'accepte d'avance les punitions qui me seront infligées... sourire


_________________
Aussi longtemps que les ours n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.
(proverbe africain, personnalisé)
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
gronounours a écrit:
 et j'accepte d'avance les punitions qui me seront infligées... sourire


       








_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
séverine !





_________________
Aussi longtemps que les ours n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.
(proverbe africain, personnalisé)
Répondre en citant
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 
purée, c'est hyper politique la psy!!!!!!



bon, je retourne dans mon coin !!!


oui je m'explique : mes poils (de lapin) se hérissent quand je vois n'importe quel politicien !!

sinon, pour essayer de rattrapper le temps, comment que tu sais toi grosnounours toutes ces infos??? ça m'étonnerai que tu hibernes autant que tu le dis !!!


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Message Bientôt une réforme de la psychiatrie en France 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation