Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Journal des psychologues
Auteur Message
Répondre en citant
Message Journal des psychologues 
Journal des psychologues

N°265, Mars 2009


Cliniques des liens familiaux




La question du lien, et notamment celle du lien familial, préoccupe depuis toujours les psychologues. Originaire des relations élémentaires et du processus de socialisation, et plus largement du "vivre ensemble", la construction et la déclinaison des liens familiaux prennent des formes contemporaines qui nécessitent des approches cliniques, voire des thérapeutiques spécifiques. L'anthropologie clinique, notamment d'orientation psychanalytique, est une de ces approches actuelles qui, illustrée ici par l'analyse de rites thérapeutiques à base magico-religieuse, permet de mieux comprendre la dynamique de systèmes familiaux et culturels.

Ce système familial, dans sa fonction parentale, est souvent mis en défaut. Dans le cadre de l'Ase, certaines structures offrent des modes d'accueil innovants qui reposent sur l'élaboration d'un travail sur la dynamique du lien et les problématiques qui s'y rattachent. Maintenir un lien qui puisse être structurant est fondamental dans ces familles en grande souffrance, mais cet objectif se retrouve de manière tout aussi prioritaire dans d'autres situations.


Cliniques des liens familiaux
Ritualité et transmission psychique dans les liens familiaux en Flandre française
Pour une clinique du lien en soutien à la fonction parentale
L’enfant face à son parent incarcéré : quel maintien du lien ?
Homicides sur mineurs de moins d’un an : de quoi parle-t-on ?
Présentation d’un outil systémique : le SAGA
Les liens parents-enfants-professionnels en crèche collective
La guidance parentale : un travail sur les compétences des parents



_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Journal des psychologues 
Journal des psychologues

N°266, Avril 2009


L'écoute à l'épreuve du médical



Georges Canguilhem écrit que "l'acte médicochirurgical n'est pas qu'un acte scientifique, car l'homme malade n'est pas seulement un problème physiologique à résoudre, il est surtout une détresse à secourir". C'est ce que les malades ont voulu rappeler lors de leurs États généraux, en réclamant une approche de la maladie plus chaleureuse, plus humaine. À maintes reprises, ils ont demandé que s'instaure, dès l'annonce du diagnostic, un véritable dialogue qui leur permette de "dire" ce qui les angoisse, de poser des questions, d'obtenir des informations, de connaître (ou non) la vérité...

La loi du 4 mars 2002, la référence 32 du manuel d'accréditation (version 2) qui pointe l'obligation de la prise en charge de la douleur aiguë et-ou chronique physique et-ou morale, la loi du 22 avril 2005..., ont indéniablement servi à ce que le traditionnel rapport paternaliste du médecin au malade tende progressivement à disparaître pour laisser place à une volonté de faire de l'autre, le malade, un véritable interlocuteur dans le cadre du soin.

Mais, si l'information au malade est un préalable nécessaire à l'établissement d'une relation de confiance et à l'obtention d'un "consentement éclairé", en aucun cas l'information donnée ne peut résoudre la question de la douleur morale inhérente à la maladie grave.

Développer une culture éthique de l’écoute à l’hôpital
Place du psychologue dans les « nouveaux dispositifs » de soins et la question de l’interdisciplinarité
Le médecin sous influences, Analyse contextuelle de la décision médicale
Le psychologue clinicien : un acteur incontournable du développement d’une culture éthique de l’écoute à l’hôpital
Les dangers du clivage psyché / soma
Violence du mourir, violence des soins palliatifs, violence en soins palliatifs
Place de la peau dans l’éthique du soin
Clinique du palliatif :
Le psychologue garant du respect d’une variabilité de temps
Plus digne la vie. Pour une dignité en acte



_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Journal des psychologues 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation