Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
La relation à l'enfant psychotique
Auteur Message
Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Bonjour, je ne sais pas si je suis au bon endroit. Je rédige mon mémoire d'Educateur psécialisé, et j'aurai besoin d'un éclairage. Lorsqu'un professionnel s'occupe d'enfants psychotiques, et plus particulièrement en situation duelle, que risque t'il ? Contamination psychotique j'ai entendu, burn out, dépression.

Quels sont les traits de la personne psychotique qui font résonances sur le professionnel. MERCCCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Bonjour Constans, j'ai déplacé ton sujet

constans a écrit:
Lorsqu'un professionnel s'occupe d'enfants psychotiques, et plus particulièrement en situation duelle, que risque t'il ? Contamination psychotique j'ai entendu, burn out, dépression.


Shocked  diantre, de la contamination rien que ça ? La psychose n'est pas une maladie virale, ça ne s'attrape pas au contact des personnes psychotiques.

Burn out, symptômes dépressif, c'est une constante chez les travailleurs sociaux. Pas besoin de travailler chez un public spécifique pour faire un burn-out, les conditions de travail de plus en plus compliquées avec des crédits de plus en plus réduits et une politique de la rentabilité qui prend le pas sur l'humain suffisent largement pour ça.

Tu étais dans quel genre de structure pour ce mémoire ?


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Le concept de la contamination psychotique, tu es la première à me faire ce coup là en trente ans de métier Shocked

Si l'idée t'a été suggérée par tes formateurs, ce serait intéressant de savoir quelle est ton école, pour qu'on la déconseille...

Si l'idée vient de toi, alors je pense qu'il te reste du travail à faire sur toi-même avant de t'autoriser à t'occuper de jeunes...

Par contre, la grippe et le rhume peuvent t'être transmis, c'est certain, comme d'ailleurs par n'importe quelle personne que tu croises en faisant tes courses, voire pire : par tes collègues




_________________
Aussi longtemps que les ours n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.
(proverbe africain, personnalisé)
Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Ben je suppose que Constans entend par "contamination psychotique" le fait de ne pas réussir à distinguer ce qui est de l'ordre de la psychose, du fait effectivement peut être d'une faille dans la formation ou dans la compréhension de la psychose ? Et donc de donner une réponse inadaptée... ? Donc j'imagine plutôt là un risque pour l'enfant que pour le professionnel ? Mais le professionnel se rendant peut être compte de son erreur pourrait mal le vivre... se sentir perdu, je ne sais pas ? D'où éventuellement depression, burn-out ?

M'enfin après je suppose qu'un educateur spécialisé ne travaille pas seul...

Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Merci gronounours pour ta réponse pleine d'empathie. Non ce n'est pas mon école mais ma psychologue qui a utilisé ce terme.

Quant à ton conseil, balaye devant ta porte avant d'aller balayer devant celle des autres. Je suis toujours étonnée de voir comment les gens peuvent être méchant. Ma grand-mère me disait, vas y crache en l'air, un jour ça te retombera dessus. Rapelle toi en le jour où................

J'espère que tu n'es pas psy, car je n'irai pas chez toi.

Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
PEACE

Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
c vrai mais je suis un peu à fleur de peau en ce moment à cause des écrits  à faire, de la maison à assumer avec mon mari les enfants, et en plus le travail. Donc dsl.

Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Bonjour Constans et Bienvenue,

J'ai été également choquée quand j'ai lu ton interrogation, imagine : ma fille souffre d'une schizophrénie, pas facile à faire accepter en général à l'entourage et partout, sauf quelques exceptions  .

Donc je te dis pas.... enfin si je te dis , si ce genre de rumeur (soit la contagion) était colportée.

Ou c'est que je n'ai pas compris ta question .

Gronounours est psy(chiatre) ; et je trouve ça bien qu'un professionnel réagisse comme il l'a fait, d'autant plus pour les personnes qui souffrent de troubles psychotiques. Donc, je n'hésiterais pas du tout à "aller le voir" comme tu dis, le jour où j'aurais besoin d'un suivi psy (ce n'est pas le cas à ce jour ).

Bon courage sourire



Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Merci pour ta réponse. Il est vrai que j'ai fait ça un peu court. Je cours après le temps en ce moment. Ce que je voulais dire, c'est comment expliquer que la relation fusionnelle qu'entretient une enfant psychotique avec une éduc (moi en l'occurence) puisse avoir des répercutions mon psychisme. Angoisse.....Tout en sachant que cet accompagnement est un peu free lance dans une institution. Il n'y a pas réellement de tiers dans cette relation.
Voilà j'ai vécu ça, c'est fini maintenant. Un peu brutalement ce qui m'a encore secoué pas mal, cette enfant est décédée. Ce n'était pas prévu, enfin en tout cas on ne nous avait pas prévenu des risques qu'elle encourait avec ses crises d'épilepsie. Heureusement pour moi, cela c'est passé chez elle.

Je finis mes trois d'éduc spé. Je passe le diplome dans deux mois, et j'écris mon mémoire. J'ai besoin d'écrire dessus pour pouvoir me défaire de cette histoire qui me colle à la peau.

Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
OK, je comprends mieux. Je crois que personne n'est préparé à ça, même avec l'expérience, je ne sais pas si on s'y fait, c'est sans doute moins dur, malgré tout.

Ma fille suit des activités dans un centre thérapeutique, il y a eu 2 décès de jeunes qu'elle cotoyait (sans plus), pour que "ça passe", elle a eu besoin d'en parler. Malgré tout, reste pour elle l'angoisse de la mort à gérer.

Je pense que les pro vont pouvoir davantage te répondre en connaissant les faits.

Bon courage sourire





Dernière édition par dom le Lun 6 Avr 2009 - 18:33; édité 3 fois
Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Merci en tout cas pour le temps que tu as pris. Bonne soirée.

Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Est ce la première fois de ta vie que tu es confrontée à la mort ? Surtout à celle d'un enfant ? Tu es mère à ce que je lis, peut-être aucun rapport de ta peine et ton interrogation par rapport à un malade psychotique. Tu y as déjà pensé ?



Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
constans a écrit:
comment expliquer que la relation fusionnelle qu'entretient une enfant psychotique avec une éduc (moi en l'occurence) puisse avoir des répercutions mon psychisme. Angoisse.....Tout en sachant que cet accompagnement est un peu free lance dans une institution. Il n'y a pas réellement de tiers dans cette relation.


A mon avis, pour ça ce n'est pas du côté de la psychose de cet enfant qu'il faut chercher, mais du côté des transfert-contre-transfert


Par contre je ne comprends pas qu'il n'y ai pas de tiers... tu n'as pas pu en parler dans le cadre d'analyse de la pratique, ou avec ton éduc référent de stage ? Ils étaient où les tiers, les collègues, aucun ne t'a mise en garde contre le surinvestissement ?

Pour ton écrit, ce n'est que mon avis il vaut ce qu'il vaut, mais plutôt que d'écrire pour te défaire de cette histoire, au contraire creuse-là cette histoire, fouille-là, cherche ce qui t'as valu d'avoir le sentiment d'un grand gâchis à la fin. La réponse elle n'est ni dans l'enfant ni dans la psychose.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
Merci Séverine, j'ai déjà creusé du côté du transfert et du contre-transfert, et j'y ai éclairci pas mal de choses. J'ai lu mais je ne sais plus où qu'une personne structurée sur le mode de la psychose projèterait en quelque sorte ses angoisses sur l'éducateur. C'est plutôt dans ce sens là que je cherche des infos. Bonne soirée

Répondre en citant
Message La relation à l'enfant psychotique 
C'est toujours horrible de voir disparaître un patient, mais le vivre en tant que stagiaire et dans une institution où apparemment l'équipe n'est pas soutenue, c'est encore plus difficile, je suis désolée pour toi, essaye de te trouver un espace de parole pour travailler ces ressentis.

Pour l'identification projective, les relations fusionnelles et toutes les questions que tu soulèves, tu peux regarder du côté de Mélanie Klein ou des auteurs qui ont écrit à partir de ses théories.
Il y a un bouquin de A. Ciccone et M. Lhopital, Naissance à la vie psychique (Dunod, 2001) où tu devrais pouvoir trouver le matériel théorique pour penser tout ça : http://www.amazon.fr/Naissance-vie-psychique-Albert-Ciccone/dp/2100053159/r…


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message La relation à l'enfant psychotique 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation