Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Les schizophrènes victimes de discrimination
Auteur Message
Répondre en citant
Message Les schizophrènes victimes de discrimination 
Les schizophrènes victimes de discrimination

(Québec) Les personnes atteintes de schizophrénie ont tendance à s'isoler et à cacher leur condition, ce qui les rend difficiles à traiter. La cause de cet isolement est intimement reliée à la discrimination et à la stigmatisation dont sont victimes ces personnes malades. C'est du moins le constat qui se dégage du rapport national de la Société canadienne de la schizophrénie, disponible depuis hier.
Selon Odette Beaudoin, présidente de la Société québécoise de la schizophrénie, «la plus invalidante des maladies mentales» est encore bien méconnue. «Les gens croient que les schizophrènes sont des personnes violentes, impossibles à rétablir», décrit-elle. Pourtant, il semblerait que ceux qui n'ont pas vécu de violence dans leur vie n'ont pas tendance à devenir agressifs quand ils développent la maladie.

Quant au rétablissement, «il existe des médicaments qui permettent aux malades de mener une vie presque normale», dit-elle. Les traitements sont meilleurs qu'avant, mais ils sont toujours plus efficaces s'ils sont intégrés dès l'apparition des premiers symptômes. Ainsi, la réticence à consulter - nourrie par la crainte d'être jugé - creuse davantage le fossé.

Et quand bonne volonté il y a, le temps d'attente pour un traitement est très long. Selon le rapport, les personnes souffrant de ce dysfonctionnement des neurotransmetteurs «font l'objet de discrimination au sein du système de santé canadien.» Peu outillés, les spécialistes de la santé doivent s'armer de patience pour traiter ces malades. Le traitement est complexe et le dosage de médicaments doit être constamment ajusté. Ainsi, ces derniers attendent en moyenne plus de 18 semaines entre le moment où leur demande de consultation est placée et le début de leur traitement psychiatrique.


Source
Le rapport de la Société canadienne de la schizophrénie


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation