Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
gerer les situations de conflits
Auteur Message
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
Comment gérer une situation de crise? Mon père fait des crises (de hurlements, violences insultes, etc...) difficile à décrire comme ça pour un rien, des fois j'ai l'impression qu'il va tout casser dans la maison. Ma sœur qui ne le supporte pas le provoque beaucoup enfin lui fait des remarques qu'il prend mal et ça part en crise.

Je ne supporte plus cet environnement pesant , j'ai proposé a ma mère (j'étais en pleur) d'appeler la police lors d'une crise elle m'a répondu "non laisse il va se calmer..." elle lui trouve tjs une excuse, elle tente de le calmer et des fois fait pire que mieux, elle se laisse marcher sur les pieds.
Je souhaite qu'il meurt c'est atroce de dire ça mais depuis le tps que ça dure il ne changera pas.


_________________
"J’ai dans le cœur plus de rancœur
Qu’il n’en faut pour haïr"
Rose J'ai
MSN
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
Bonjour Sirine,

Ma première impression est que ces "crises" conviennent à tout le monde dans le couple, ton père fait sa crise et ta mère attend que ça passe.
Reste vous, les enfants. Quand tu parles de violences, c'est dirigé contre qui ? Si c'est toi (ou ta soeur), vous avez la possibilité de faire intervenir la loi. Sinon je pense que ce n'est pas ton rôle d'intervenir dans les conflits du couple, et que la meilleure solution serait de t'éloigner, prendre ton indépendance.

C'est plus facile à dire qu'à faire, mais quand une situation même anormale convient au fonctionnement d'un couple, il n'y a pas grand chose à faire.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
Ho j'avais écrit un gros message et j'ai fait une mauvaise manip! pfff

Bon je recommence, non ces crises ne conviennent à personne! Elles sont imposées on ne peut pas faire autrement.

Ma mère m'a dit quand vous étiez petite je n'ai pas voulu le quitter car il ne se serai jamais occupé de vous, (comme mon frère) (c'est pas parce qu'elle est rester qu'il s'occupe de nous...!) La violence est dirigée sur tout le monde et personne, par exemple "une lumière allumée, une porte ouverte, etc!" un exemple ma soeur petite rangeait sa chambre il a jugé qu'elle faisait trop de bruit il a tout balancé dans sa chambre cassé la porte d'une armoire. la violence est dirigée sur les objets mais part d'une "erreur" de notre part un oubli etc.

Cela nous fait tout contrôler, tout le temps pour "le ménager" dans le sens a ne pas l'énerver une pression.

Ma soeur a tjs était celle qui s'interpose (lors de dispute de couple qui ne sont pas des disputes de couple mais des colére de mon père il faut qu'il trouve quelque chose a chaque fois.) moi j'ai tjs été celle qui se cache qui a peur.

Aujourd'hui je vois une dispute ou des cri dans la rue je deviens toute blanche je tremble j'ai peur.
Mais c'est taboo. En 1er j'ai fais une "TS" enfin plutot grosse automutilation. L'infirmière a convoqué ma mère qui m'a demandé pourquoi? j'ai répondu tu le sais très bien pourquoi. Elle n'a jamais rien dit, elle est passé au dessus. Comme si on savait mais il ne faut pas dire. Moi non plus d'ailleurs je ne dis rien car j'ai peur de sa réaction! Par exemple aprés  cela le soir même il a taper une crise en disant que si je voulais mourrir alors il y aurait 2 morts car lui aussi aller se tuer le lendemain (car je pense qu'il se rend compte de son comportement)

Je suis confuse dans ce que j'écris désolée.
je sais que ça pèse à ma mère car je lui ai demandé ce qu'elle allait faire alors quand on serai parti de la maison elle m'a répondu ; "je me suiciderai."

Et en même tps j'ai du mal a prendre mon independance je l'ai dja prise pdt 3 ans je suis revenue cet année car je n'avais pas de revenus la je cherche une entreprise pour un BTS en alternance et pouvoir repartir mais en même tps je ne sais rien faire sans ma mère et bien que je lui en veuille de ne jamais réagir et de se laisser faire nous sommes "très proche" enfin j'ai du mal a faire des choses sans elle aller chez le docteur le coiffeur... etc.

Désolée pour ce pavé confus!


_________________
"J’ai dans le cœur plus de rancœur
Qu’il n’en faut pour haïr"
Rose J'ai
MSN
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
En fait je voudrais partir, mais sans donner de nouvelles prendre un sac et partir ne plus avoir de contacts avec eux car tant qu'il sera en vie rien ne changera il a pression sur tout.
Mais comment faire ça fait longtemps que j'y pense mais j'ai trop peur, une fille seule sans boulot sans rien quel serai mon avenir...?


_________________
"J’ai dans le cœur plus de rancœur
Qu’il n’en faut pour haïr"
Rose J'ai
MSN
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
Ton père a l'air d'avoir de graves problèmes caractériels et effectivement, à moins qu'il n'en prenne conscience et décide d'entamer une thérapie, il y a peu de chances que cela s'arrange spontanément (avec l'âge parfois, les "crises" s'apaisent, mais bon).
Céder à sa tyrannie en essayant de réduire les motifs d'énervement ne sert pas à grand chose généralement, vu qu'il y aura toujours une bonne "raison" pour partir en vrille. Et ça fait peser sur vous une attention continue qui doit être réellement pénible à vivre.

C'est vrai que, dans ces cas-là, l'éloignement est souvent la meilleure chose et permet d'entretenir des relations plus sereines, de profiter de moments agréables sans craindre en permanence que ça dégénère. Mais si ce n'est pas possible pour l'instant, étant donné ta situation financière, il faudrait que tu puisses prendre un peu de distance intérieure par rapport à tout ça. Parvenir à ne plus avoir peur de lui, le voir comme quelqu'un qui aurait besoin de se faire soigner, quelqu'un qui est probablement très malheureux. Dans les moments de "crise", vous pouvez par exemple choisir de sortir en lui disant que vous reviendrez quand il se sera calmé. Si les violences sont importantes, vous pouvez aussi lui rappeler calmement qu'il y a des lois contre ça et qu'il doit faire attention à ne pas dépasser certaines limites car sinon vous y aurez recours. Rester calme, ne pas montrer de peur, opposer la raison est souvent la meilleure, ou la moins mauvaise, façon de vivre ces situations. Si tu le sens un jour réceptif, tu peux aussi lui dire qu'un professionnel pourrait l'aider.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
je ne suis pas assez proche pour lui dire des choses comme ça et je sais très bien que personne n'ose lui dire quelque chose dés qu'on le remet en question il s'énerve. Bien qu'il sache qu'il va trop loin car petite après des grosses crises ils nous offrez de l'argent ou autre , impossible de refuser de peur de le refrustrer! Alors dans sa tête il est pardonné je ne sais pas mais au fond c'est un énorme dégout. Et puis avec s'ajoute plein de choses...cet homme me dégoute et me dire que je suis sa fille qu'une partie de son sang coule dans mes veines est une horreur. Il se fait éloigner de toute ma famille avec ces crises qui arrivent des fois au repas de famille l'alcool aidant. Tout le monde sait tout le monde se tait. Et cette pression constante est fatigante nerveusement et psychologiquement. Il sait qu'il a le contrôle c'est l'homme de la maison , le plus fort.

Non vraiment je voudrais partir voir changer d'identité ne plus rien avoir avec eux. Partir et refaire une seconde vie. C'est pour moi une alternative au suicide.


_________________
"J’ai dans le cœur plus de rancœur
Qu’il n’en faut pour haïr"
Rose J'ai
MSN
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
COURAGE A TOI sirine j'ai connu des situations de crise de violence mêlé aussi a l'alcool avec ou sans cela fait peur d'autant que la personne mon ex a le contrôle et tu subis en silence et faut le vivre pour se rendre compte de l'etat de pression et d'angoisse qu'on vit
pour toi je te conseille pour ton salut de te faire aider pas rester seule dans ses moments la cela detruit la tête j'en ai encore des sequelles et moi c'etait pas mon pere
prends soins de toi cela me rends triste pour toi on est là au forum parle quand tu en a besoin cathsun


_________________
je suis perdu
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
merci Cathsum. Oui les mots ne sont pas assez fort pour décrire la chose. c'est frustrant.


_________________
"J’ai dans le cœur plus de rancœur
Qu’il n’en faut pour haïr"
Rose J'ai
MSN
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
je te comprends un peu mais crois moi protege toi parler ne peut que te soulager fo pas rester dans le silence c'est dur je le vois mais t'es pas seule courage et pense a toi avant tout mettre des mots sur la violence ressenti c'est important tes mots a toi et surtout fait toi aider par une personne ext qui sera a ton ecoute

a plus on est la avec toi
la je tombe moi a plus tard cathsun


_________________
je suis perdu
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
Je comprends bien tout ce que tu nous dis Sirine, mais dis-toi aussi, si tu le peux pour l'instant, que cette répulsion que tu ressens est probablement pour ce qu'a vécu ton père et qu'il vous fait vivre à son tour, et non pour un quelconque "patrimoine génétique" qui serait transmissible.

C'est certain que cette pression doit être insupportable pour vous tous, mais il me semble, si tu dois pour l'instant rester avec ta famille, qu'une façon de vivre cette contrainte est de prendre conscience que toute cette douleur a probablement une origine ancienne et que cet homme, qui essaye de "racheter" ses fautes et doit probablement être terrorisé d'être un jour abandonné de tous, est sans doute un homme très malheureux.

Une façon de passer outre est aussi de garder en tête que ta propre vie t'attend, dès que tu auras les moyens de ton autonomie, et que tu as tous les atouts en mains pour mettre fin à toute cette souffrance !


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
Coucou Sirine,

Tu sais ma mère à quitté sa famille pour ne plus jamais les voir, et franchement je crois que c'était une mauvaise décision. Aujourd'hui nous avons eu des nouvelles d'un de ses frères par l'intermédiaire d'un gars que ma soeur a rencontré par hasard, drôle de hasard d'ailleurs...

Nous, enfants de cette "séparation", on se sent coupés de cette histoire familiale et du coup d'une partie de nos racines. Et je crois que ma mère finalement aurait bien voulu pouvoir ouvrir la porte à nouveau...

Elle avait ses raisons de partir, c'est certain, mais de là à couper tous les ponts... je crois vraiment qu'elle en souffre et que c'est ce qui l'a bloquée dans la vie, c'est quelque chose qu'elle ne pourra jamais résoudre...

Alors je dirais s'éloigner, oui, mais sans te mettre dans une situation dangeureuse (finances etc).
Et ne ferme pas la porte tout à fait. sourire  Je suis sûre qu'une fois que tu auras pris ton envol, ta mère pourra comprendre si tu lui dis que tu préfères t'abstenir de passer trop souvent chez eux ou pour trop longtemps en raison de ton père...

Voilà pour mon petit grain de sel, j'espère que cela pourra t'aider

Bon courage

Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
Pour Traviata, Je ne suis pas aussi compatissante que toi... je sais qu'il a eu une éducation stricte (mère institutrice, père inspecteur et froid) (Mais pour moi ils étaient de bons grand- parents avec moi après l'éducation qu'il a eu je ne sais pas). Et lui aussi aurait pu ne pas reproduire. dans ce cas là on en sort jamais. c'est un cercle vicieux . je sais que jamais je ne reproduirais ça à mes enfants (si j'en ai un jour). Il pourrait jouer un peu plus son rôle de père, s'impliquer je ne sais pas. Il ne connait rien de nous, tout les jours je lui répète que je ne mange pas de viande (ça depuis bébé!)! et ben non au repas d'après il me demande si je veux du poulet.

Pour manamana. Oui pour une maman je suis d'accord. Je ne partirai hjamais sans mes enfants mais pour un enfant c'est différent son but dans la vie est de voler de ses propres ailes.
Si je pars je ne suis pas sure que ma mère s'en remettrai. Mais si je reste je ne suis pas sure de m'en remettre non plus.

Je me suis même renseigné sur des centres d'hébergements. J'y pense fort c'est le courage qui me manque pour l'instant. Et aussi laisser une partie de ma vie ici (vetements , livres, ordinateur musique, cds etc...)


_________________
"J’ai dans le cœur plus de rancœur
Qu’il n’en faut pour haïr"
Rose J'ai
MSN
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
Coucou Sirine,

Je me suis mal exprimée content  ma mère n'a pas quitté ses enfants, mais sa mère et ses frères et soeurs.

Quand je dis que nous sommes les enfants "de cette séparation", cela veut dire que nous, les enfants donc, ne connaissons ni ma grand-mère ni nos oncles et tantes, et que pour protéger ma mère, et par imposition d'une sorte d'omerta, par respect de la douleur de ma mère, aucun de nous n'ose franchir le paspour aller à la découverte de nos racines de ce côté là.

Sincèrement je ne pense pas que cela soit une solution. Par contre, que tu prennes ton autonomie, oui je suis entièrement d'accord, tu as besoin de prendre de la distance. Mais garde le contact avec ta mère. Pour toi avan tout. Enfin c'est mon conseil.

Par rapport aux vêtements etc, tes affaires personnelles, raison de plus de faire les choses sans casser tous les ponts. Tu pourras les récupérer au fur et à mesure.

Tu sais quand on s'éloigne de sa famille, certaines choses paraissent moins lourdes à gérer, donne toi une chance simplement de garder tes parents dans ta vie, tout en restant à bonne distance protectrice par rapport aux crises de ton père.

Enfin ce que je me dis c'est que tu peux partir sans "disparaître". Ce serait peut être mieux tu ne crois pas, de faire les choses ouvertement ? De planifier avec l'aide de ta mère par exemple, de t'affirmer de ce point de vue. Parce que partir ouvertement, c'est un peu comme refuser le silence, la tyrannie que votre père vous impose.

Est-ce que tu as la possibilié d'en parler avec une assistante sociale ?

Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
non je ne veux pas en parler a une assistante sociale, je ne veux pas poser de problèmes a mes parents.

Et j'ai déjà vécu 3 ans seule. Ma mère a tout fait pour me trouver un appartement de mes 18 ans a 21. Et je suis rentrée cette année car je n'avais rien pour la rentrée et mon père me faisait culpabiliser de faire payer un loyer pour rien. (la dessus il n'a pas tort). donc je suis rentrée. Mais de toute façon la pression était tjs là. Ils venaient chez moi je restais dépendante d'eux niveaux financier etc..  Et dans ce cas je leur dois le respect a ce niveau et je ne peux pas les envoyer "balader". Je ne sais pas comment dire.

Moi je voudrais ne plus rien à voir avec eux financièrement me débrouiller ne plus rien leur devoir pour pouvoir enfin dire non. Mais sans couper les ponts c'est impossible mon père mets des bâtons dans les roues pour tous clairement "on le fait chier"(dixit lui). il satisfait, ou Nous satisfaisons ses besoins mais ceux des autres sont inexistants.

Vraiment je ne sais pas comment expliquer la situation car ce n'est pas que ses crises , il a besoin des autres pour tous et des fois nous mets complice de certaines choses dés qu'elles on préférerait s'abstenir...Comme par exemple il découvre l'informatique seulement il ne comprend rien et je dois tout faire à sa place... avant je lui tapais ses mails je l'ai même aider a s'inscrire sur des sites de rencontre...! et d'autre sites louches. Je n'ai pas à faire ça mais si je refuse ça le met dans tout ces états alors pour éviter cette situation je suis a ses ordres.

je ne sais pas comment on peut considérer ça si c'est de la violence psychologique ou de la tyrannie mais petite j'avais les réactions d'une enfant battu alors que mon père ne m'a jamais frappé même pas une petite gifle c'est simple il ne m'a jamais touchée. Un exemple en camping en vacances je faisais la vaisselle j'étais petite (6-7 ans ou 8 je ne sais plus) j'ai cassé un bol ma réaction? J'ai tout laissé en plan et je suis allée me cacher...

Je pense réellement que la seule personne apte à me comprendre est ma sœur. Pas que vous n'ayez pas les compétences à comprendre au contraire mais parce que c'est un tout. Et que vous ne vivez pas ici.


_________________
"J’ai dans le cœur plus de rancœur
Qu’il n’en faut pour haïr"
Rose J'ai
MSN
Répondre en citant
Message gerer les situations de conflits 
Et c'est sa fille qui doit l'aider à s'inscrire sur les sites de rencontre ?!? Shocked
Non, définitivement, ce qui se passe là est malsain...

Tu peux voir une assistante sociale, pas pour créer des problèmes à tes parents, mais pour qu'elle t'aide à trouver un endroit où loger. Il y a par exemple des FJT qui sont très bien pour des jeunes qui, pour une raison ou une autre, ne peuvent ou ne veulent pas rester dans leur milieu d'origine. Ca ne créera aucun problème à tes parents, et ça peut t'aider.

Il y a plein de personnes qui peuvent comprendre tes difficultés, même si elles ne vivent pas avec toi, même si elles ne partagent pas exactement les mêmes expériences. Il y a de nombreux enfants qui vivent dans des familles bancales et qui se taisent, parce qu'ils sont persuadés d'être les seuls à vivre ça.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message gerer les situations de conflits 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation