Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
question sur l'hysterie
Auteur Message
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
Est ce que l'hysterie se manifeste forcément par le corps ?

Je me pose cette question, parceque j'ai l'impression parfois des sortes de comportements hystériques... qd je me raconte...
y a un jeu bizarre d'exhibition dans le fait de me raconter.
Est ce qu'un comportement hystérique peut se passer donc de manifestation physique, en passant par le récit, ou les propos.
Est ce qu'il y a un langage non corporel hystérique ?


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
Non, les manifestations hystériques ne se limitent pas du tout au corps.
Des traits hystériques peuvent se manifester dans le langage, souvent par le recours à une certaine "dramatisation", mais d'autres procédés peuvent aussi s'observer.
Ils peuvent également se manifester au niveau de la pensée, dans des phénomènes de dissociation, etc.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
ok merci, bon je crois que j'ai bien une tendance hystérique alors...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
A l'oral alors, parce que ton style écrit est plutôt sobre, pas vraiment ce qu'on qualifierait de "style hystérique".


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
nan c surtout que je ne suis pas toujours hysterique, fort heureusement pour moi, ça serait insuportable pour les gens et surtout pour moi. content
et puis bon y a des contextes.
d'ailleurs justement je me suis posé cette question, après intervention dans un autre forum... ou je trouvais que j'étais un peu mélodramatique...
qd je prends conscience je me dis oulaaaa on se calme...

et puis bon c certains sujets aussi qui me rendent un peu hystérique...

je compte rester sobre ici enfin j'espere content


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
est ce que l'histrionnie et l'hystérie sont des sortes de synonymes. Ou est ce que l'histrionnie est une sorte d'hystérie...

Peut on parler de l'histrionnie sans forcément parler de personnalité ?


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
Je crois que c'est à cause du côté péjoratif du terme hystérie (et puis c'est étrange un trouble qui commence par "utérus" quand il s'agit d'un monsieur) que la classification a été enlevée au profit de l'histrionisme. Mais il me semble aussi qu'en requalifiant les symptômes ont légèrement changé, enfin ce n'est pas le calque exact.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
Histrionie, c'est le terme inventé par les rédacteurs du DSM pour qualifier la personnalité hystérique. Je n'aime pas du tout ce terme, qui renvoie de façon péjorative à la "comédie", l'histrion étant à l'origine le "bouffon". Les hystériques ne sont pas des "comédiens" ou des "bouffons", donc personnellement je n'emploie jamais ce terme.

Le DSM s'est fixé idéologiquement comme objectif d'éliminer toute référence à la névrose, trop connotée psychanalytiquement, et a donc "dispersé" l'hystérie dans 3 "troubles" : le trouble dissociatif, le trouble somatoforme et la personnalité histrionique.
Dans la mesure où elle ne qualifie que l'aspect "personnalité", histrionie et hystérie ne sont donc pas superposables - on peut avoir une personnalité hystérique sans souffrir au sens propre d'une névrose hystérique organisée.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
bon besoin d'éclaircissement, si possible, c'est quoi les différences entre troubles pathologiques, personnalités pathologiques, psychopathologies.

si vous ne pouvez pas me répondre, c pas grave. Je sais que c pas évident d'expliquer simplement des BAba

SInon ça me dérange pas trop d'etre perçue par moment comme une boufonne sicilienne Laughing
je plaisente, et d'ailleurs je ne me pose pas vraiment la question si je suis histrionique ou pas, je sais que j'en ai des comportements.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
Sur la sémiologie il y a ça.
Je ne sais pas si ça répond à ta question en fait, je n'ai pas tout relu


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
J'avais essayé un peu de le faire dans le fil consacré aux troubles de la personnalité : http://questionspsy.leforum.eu/t2077-Les-troubles-de-la-personnalite.htm

Donc je fais juste un copier-coller de ma réponse à Séverine :
Citation:

Nan, ce ne sont pas des "maladies", c'est à dire des troubles psychopathologiques (tels que troubles névrotiques, psychotiques...), mais des traits de personnalité, le problème étant qu'ils sont durables, rigides et si prononcés qu'ils finissent par entraver la vie quotidienne, personnelle, socio-professionnelle, etc. Dans ce cas-là, on peut dire qu'ils sont pathologiques (on parle de "personnalité pathologique"), même s'ils ne constituent pas une pathologie (un trouble à part entière).

Comme je le dis dans le 1er message, la relation entre personnalité pathologique et développement d'un trouble psychopathologique n'est pas évidente.
On pense souvent qu'il y a un lien entre les deux (et c'est souvent le cas !) - quelqu'un qui a une personnalité histrionique (hystérique) va pouvoir (sous l'effet d'un stress externe ou interne) décompenser une névrose hystérique, de même quelqu'un qui a une personnalité paranoïaque va risquer de développer une paranoïa, etc. On parle alors de "personnalité prémorbide".
Mais dans beaucoup de cas, on ne retrouve pas cette personnalité prémorbide, le sujet avait l'air de fonctionner normalement, sans trait de personnalité spécialement marqué, et il décompense quand même un trouble d'une lignée quelconque.

Dans l'autre sens, le trouble décompensé risque de fixer une personnalité, qui demeurera une fois l'épisode pathologique résolu, mais là encore il n'y a aucune règle absolue.


Ainsi, avoir des traits de personnalité hystériques ne signifie pas avoir une personnalité pathologique hystérique et encore moins souffrir d'une névrose hystérique


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
Non, c sur, mais j'essaye de comprendre pour recouper certains de mes comportements, pourquoi donc j'agis comme ceci ou comme cela par moment, surtout si ça se répète...

c pour ça que je vous pose des questions, je ne cherche pas mon diagnostique.

disons pour faire simple, parfois j'observe juste quel teinte hystérique ça prend dans la manifestation de tel ou tel état.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
ah ce que je voulais dire, c que j'ai des comportements tout à fait dans la description de l'histrionique, après pour la personnalité...
c autre chose je crois...

mais sinon une chose me dérange qd meme dans tout ça c qu'on ne peut pas superposer la personnalité de la névrose par exemple, et pourtant l'une qui peut découler de l'autre... il manque qd meme des choses...
en plus de ça... évidement qu'on peut avoir un trouble, sans avoir la névrose et la personnalité.

J'ai pas l'impression d'avoir une personnalité histrionique, en revanche je ne peux pas nier certains de mes comportements d'histrion (ou bouffon, d'ailleurs j'ai appris une nouvelle insulte lol)
non parceque sérieux j'ai des épidodes type histrion... qui s'aglutine à d'autres choses d'ailleurs, puisqu'il est question de contexte.

En meme temps comme chaque individu peut avoir des épisodes de tout ce qu'on veut... enfin c mon avis...

et on a rien dit, si on dit que tout le monde peut etre tout...

sinon ce qui relève du pathologique ou pas, c aussi une question de nuance et de normes...

disons une crise hystérique en carnaval sous effet d'alcool, on ne peut pas dire que c anormale, au contraire c meme la norme...

cette classification est très bizarre en tout cas... et chui pas très satisfaite... surtout que bon ça répond pas trop à mes propres questions. Ou alors il faudrait chacun inventer ses cases... je ne sais pas trop...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
Les classifications sont toujours réductrices et imparfaites c'est sûr ! En fait, elles ne servent pas à grand chose, à part entre professionnels pour savoir de quoi on parle, et encore ! Personne ne se réduit à la description d'un trouble de toute façon, heureusement.

minina a écrit:

En meme temps comme chaque individu peut avoir des épisodes de tout ce qu'on veut... enfin c mon avis...

Je suis tout à fait d'accord avec ça !

Pour les épisodes un peu hystériques, on en a quasiment tous dans des moments d'excitation, tant que c'est à peu près adapté au contexte, il n'y a pas de souci à se faire...


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message question sur l'hysterie 
Je ne m'inquiete pas vraiment...
c'est surtout dans les angoisses après ce genre d'épisode, enfin angoisse oui parfois angoisse...
La honte m'envahit... lol


mais bon je crois que j'ai un peu trouvé la logique de toute façon. Voir les raisons.

Bon en tout cas, l'hystérie selon la psychanalyse, n'a pas vraiment le meme sens que dans le DSM c bien ça ?


En tout cas la division en trois formes pour l'hystérie, dissociation, névrose hystérique, et personnalité histrionnique, ça me décoiffe, je ne comprends pas trop...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message question sur l'hysterie 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation