Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
révélation d'inceste
Auteur Message
Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Bonjour,


Je suis l'aînée d'une famille de trois enfants. Ma soeur cadette a révélé il y a sept ans qu'elle avait d'étranges souvenirs de proximité avec mon père, dans le brouillard, assez malsaines. Ma soeur ayant traversé de nombreux troubles psychiques depuis l'adolescence ( anorexie, auto-destruction, chantage affectif, nombreuses situations dont elle était "victime" de façon récurante...), nous avons tous choisi de ne pas la croire et cela a provoqué la rupture entre ma soeur et la totalité des membres de la famille. Il y a un mois environ, j'ai soudain éprouvé l'envie très sincère de retrouver ma soeur, n'ayant plus de colère contre elle. A ma grande surprise, elle a accepté de me revoir et nous nous sommes rencontrées très chaleureusement. Lorsque ma soeur m'a à nouveau avoué, cette fois totalement, que mon père lui avait fait des attouchements sexuels pendant plusieurs années, je l'ai crue cette fois. Ma soeur est malade aujourd'hui encore, atteinte de la maladie de crosne et d'un cancer de l'intestin car elle se "ronge". Elle est toujours démollie dans l'estime d'elle-même, malgré sa vie de famille avec son compagnon et ses deux enfants. Mes parents sont dans le déni de tout cela. Mon frère a beaucoup de colère en lui mais ni lui ni moi ne nous souvenons d'avoir été les victimes d'abus sexuels. Cependant, nous sommes très conscients d'avoir vécu dans un contexte familial malsain et lourd, auprès d'un père, mari infidèle à outrance, et d'une mère souffrante. Mais comment faire la part des choses ? Comment savoir si ma soeur dit vrai ou si les souvenirs qu'elle s'est forgés révèlent une grave pathologie ? Dois-je me poser cette question ? Quoiqu'il en soit, nous n'avons jamais pu dire nos souffrances à nos parents et de nombreux secrets ont pesé sur notre famille. Ma soeur et mon frère ont décidé de voir des thérapeuthes, moi aussi. Mais je suis à la recherche de conseils et en manque terrible de repères. Si vous avez une expérience sérieuse de ce type de sujets ou une expérience proche, je vous serai reconnaissante de me les faire partager car la situation, inutile de le dire, est assez intenable.


Suis-je le papillon qui veut se brûler à la lueur de la vérité ,


Merci

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Bonjour exploratrice,

exploratrice a écrit:
 Mais comment faire la part des choses ? Comment savoir si ma soeur dit vrai ou si les souvenirs qu'elle s'est forgés révèlent une grave pathologie ?


Je ne connais pas de grave pathologie qui pousse à inventer des faux-souvenirs d'inceste. On voit parfois ça dans les manipulations, des sectes ou même parfois des "psy"(chotérapeutes, pas diplômés) qui induisent des souvenirs tordus, dans le but d'éloigner la personne de sa famille. Mais si ta soeur t'as revu avec plaisir, ça n'y ressemble pas.

Je pense que l'important, ce n'est pas de chercher le vrai et le faux, mais d'entendre et de croire ta soeur quand elle dit qu'elle a souffert.

Pour ce qui est de faire la part des choses, c'est presque impossible à faire de manière neutre au sein d'une famille, c'est pour ça que cette tâche est -en principe- déléguée à un juge. Ta soeur n'a jamais pensé à faire un recours en justice ?


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message inceste( suite) 
Merci de votre réponse rapide.
Pour un acte en justice, ma soeur y a pensé mais il y a prescription, dix ans après la majorité. Ma soeur a 34 ans, c'est trop tard. Mais peut-être y a-t-il d'autres solutions en dehors d'un procès, à réfléchir... Ce n'est pas à moi d'en décider, il me semble.
Que pensez-vous de la thérapie familiale ? Il me semble que cela pourrait nous aider à tout déméler. Vous dîtes que l'invention d'inceste n'existe pas mais il existe un livre, "j'ai menti" de Virginie Madeira, qui prouve bien que, cela peut advenir malgré tout. Je crois totalement aux souffrances de ma soeur mais je ne supporterai pas l'idée d'avoir détruit mes parents par "erreur." Je dois, malgré cette tourmente, réfléchit, garder tête froide, ne pas me laisser influencer négativement malgré moi, d'où que ce soit ? Comprenez-vous ? Etes-vous psychologue ou psychothérapeuthe et pouvez-vous me donner des éléments plus clairs et concrets ?


merci à vous par avance

Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
... ou peut-être êtes-vous psychanalyste ? (pardon de l'oubli)

Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Non je ne suis pas psy du tout !
et puis tu peux me tutoyer aussi   (j'ai l'impression d'être vieille quand on me dit "vous")

J'ai regardé ce livre, ça correspond au mensonge d'une ado de 14 ans. Ta soeur avec ses 34 ans et une psychothérapie, je la vois vraiment différement.

Une thérapie familiale, je ne sais pas trop quoi en penser ici. Ca change selon si vos parents participent ou non, et puis il faut que tout le monde en ai l'envie. Sans doute quelqu'un sur le forum aura un avis plus tranché que moi là-dessus, je ne sais pas bien si une thérapie familiale serait une bonne idée.
Et tes parents, ton père, il réagit comment à ces accusations ?


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Je pense qu'on ne lance pas ce genre de choses au hasard. Et que pour avoir couper les ponts c'est qu'elle souffre vraiment. Si tu arrives à en parler avec elle, pose lui des questions, par exemple quand , pourquoi tu n'as rien vu? Etc...sans faire interrogatoire non plus. Mais en général ces souvenirs sont flous, La mémoire brouille les souvenirs trop douloureux. De plus les TCA et l'automutilation sont un signe... 


_________________
"J’ai dans le cœur plus de rancœur
Qu’il n’en faut pour haïr"
Rose J'ai
MSN
Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Si tes parents sont dans le déni, non seulement de ce que ta sœur a révélé mais aussi de l'enfance douloureuse et "trouble" que vous avez tous vécu en tant qu'enfants, il risque d'être difficile, et très douloureux, d'entamer une thérapie familiale. Vous pouvez en revanche consulter tous les trois, séparément ou ensemble, certains psy acceptant de prendre en charge une fratrie quand la demande s'y prête.

Pour ta sœur, j'ai trouvé ta description des faits ("nous avons tous choisi de ne pas la croire et cela a provoqué la rupture entre ma sœur et la totalité des membres de la famille") vraiment terrible ! C'est extrêmement violent, quand on a vécu un abus sexuel, de ne pas être cru et d'être rejeté parce qu'on a osé parler...
Même quand le reste de la famille a le sentiment que la vérité a pu être altérée (ce qui est loin d'être le cas le plus fréquent), ce genre d'aveu est quand même le signe que quelque chose va très mal (et visiblement ta sœur allait très mal) et cela mérite toujours d'être pris en considération.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Souvent les filles anorexiques ont des pères à tendances "incestuelles" ou incestueux si je me rappelle mes cours de psychologie ... Ta soeur dit sûrement la vérité Sad  


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Heureusement que j'ai arrêté la psychologie. 


_________________
"J’ai dans le cœur plus de rancœur
Qu’il n’en faut pour haïr"
Rose J'ai
MSN
Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Merci à tous pour vos réponses. Au fond de moi, je crois ma soeur mais je me dois de prendre un peu le temps de réfléchir à tout ça. Je précise pour Séverine que ma soeur ne voit pas du tout un psy, c'est le problème car elle n'arrive pas à se reconstruire. J'ajoute qu'elle a également mentionné avoir vu mon père toucher mon frère, ce que mon frère, lui, ne confirme pas et parle de violences aussi concernant ce que deux de nos jeunes voisins lui auraient fait, d'un an ou deux de plus qu'elle, dans la même période. A une époque, ma soeur a "inventé" que ses parents l'avaient abandonnée en Espagne pendant 6 ans, alors qu'elle y avait seulement passé un été formidable avec une nounou qu'elle adorait !! J'ai pensé à un délire de persécution, je sais que ça paraît dur, mais essayez d'imaginer le contexte, les choses ne sont pas simples et tranchées de façon aussi simpliste qu'on pourrait le vouloir. En tout cas, la réaction assez inerte de mes parents, le fait qu'ils se protègent l'un l'autre depuis le début envers et contre tout, cela n'est pas normal et mérite des explications. Je précise que mon père a trompé ma mère avec des dizaines de femmes pendant très longtemps et qu'il nous a toujours demandé ( à nous !) de ne pas faire souffrir notre mère en lui racontant nos problèmes. bref, un cas, un mystère, un clown ? ce père. J'aime ma soeur et je veux l'aider....

Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
exploratrice a écrit:
En tout cas, la réaction assez inerte de mes parents, le fait qu'ils se protègent l'un l'autre depuis le début envers et contre tout, cela n'est pas normal et mérite des explications. Je précise que mon père a trompé ma mère avec des dizaines de femmes pendant très longtemps et qu'il nous a toujours demandé ( à nous !) de ne pas faire souffrir notre mère en lui racontant nos problèmes.


C'est une impression très personnelle, mais que ce que tu décris me semble presque une caricature de famille dysfonctionnelle incestueuse noyée dans des secrets dans lesquels tout le monde s'étouffe.
Confused

Pour ta soeur (et toute la fratrie) il me semblait que tu avais dit que vous voyiez un thérapeute ? j'ai peut-être mal compris.

Sinon, un délire de persécution ni aucune maladie ne fait raconter des histoires comme celles-ci, et aucune maladie d'un enfant ne donne les réactions de tes parents.
Elle a menti plus jeune, oui, certainement. Et plus âgée, elle a été en capacité de dire ce qu'elle avait à dire. Et en réaction, elle s'est faite évincer de la famille, tu penses qu'une enfant peut se permettre le luxe de dire la vérité si elle préssent que ça lui coûtera d'être bannie par toute sa famille ?

Ce qui semble dur pour la famille, ce n'est pas d'imaginer que ta soeur puisse souffrir d'une maladie, c'est d'imaginer qu'elle n'a peut-être pas menti.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Je suis d'accord avec Séverine ... Mais je comprends que ça soit dur à accepter cet aveu ...


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Samedi après-midi, j'accompagne ma soeur pour rencontrer ma mère (et lui permettre de trouver le courage de lui faire sa révélation). J'espère de tout mon coeur que ma mère parviendra à ouvrir les yeux et à vaciller un peu sur ses convictions. Si elle n'en croit rien ou réagit mal, cela pourrait être très violent pour ma soeur et vécu comme une nouvelle trahison. Qu'en pensez-vous ?
Dernière chose :  je viens de lire sur un site très sérieux de victimes d'inceste, "au nom de l'enfance violée", que le délai de prescription pour les viols commis par un ascendant était en fait de 20 ans (au lieu de 10 dans les autres cas.) Le confirmez-vous ? Auquel cas, ma soeur pourrait porter plainte, ce qui serait à envisager....

Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Ca dépend de ce qu'elle a subi exactement, en plus ça à l'air flou. Dans son cas le délais est de 20 ans après la majorité pour les crimes, et de 10 ans pour les délits. Comme tu parles d'attouchements, ça s'apparente plus à un délit. Encore que ça dépend jusqu'où est allé l'attouchement... Et pour couronner le tout, très franchement, la plupart de ces procès qui se font des années après les faits finissent par un non-lieu parce qu'il n'y a plus de preuve et que c'est la parole de l'un contre la parole de l'autre qui en profite pour nier.
Bon, si ça intéresse ta soeur, il vaut mieux qu'elle se rapproche d'une structure spécialisée (il y en a plein) qui pourra l'orienter au mieux.

Ce que je pense de cette rencontre, pas du bien à première vue. Comme tu dis ça pourrait être très violent pour elle. Sans vouloir en remettre une couche, son entourage ne la croit pas vraiment, elle n'a pas le soutien d'un psy ni de personne qui soit neutre, je trouve le fait de devoir affronter tout ça seule extrêmement violent pour elle.

Si cette envie de parler à votre mère vient vraiment d'elle, pourquoi pas. Mais, peut-être que je me trompe, j'ai l'intuition qu'il s'agit plus d'une nouvelle manière de tester la fiabilité de ce qu'elle dit. Et là, ce n'est pas possible pour moi.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message révélation d'inceste 
Le problème c'est que dans de genre de cas tu as des mères qui parfois persistent dans le déni ... Ce qui s'est passé n'est pas qu'une violence pour ta soeur même si c'est elle qui as été abusée , mais pour toi et te mère aussi ...


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Message révélation d'inceste 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation