Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
[Télévision] Punir ou guérir: que faire des fous dangereux ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message [Télévision] Punir ou guérir: que faire des fous dangereux ? 
Oui, il y a le fait qu'il peut provoquer une hyperglycémie, mais aussi le fait que le labo fabriquant était parfaitement au courant des effets indésirables et l'a soigneusement caché.
Pareil pour la prise de poids qui va souvent de pair avec le Zyprexa, pour laquelle les commerciaux avaient pour consigne de dire aux prescripteurs qu'il n'y avait qu'à avaler un verre d'eau avant la prise.


Et selon les études qui ont été évoquées dans l'émission, il semblerait que le Zyprexa ne soit pas plus efficace que d'autres neuros, avec beaucoup d'effets secondaires et un coût très élevé, alors qu'il est beaucoup prescrit.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message [Télévision] Punir ou guérir: que faire des fous dangereux ? 
Peut être, mais sur Hervé, c'est le seul médoc qui marche à peu près, le risperdal et l'abilify ont échoué...

Répondre en citant
Message [Télévision] Punir ou guérir: que faire des fous dangereux ? 
Il marche bien sur beaucoup de patients.

Ce qui est surtout reproché aux labos je crois, ce sont leurs campagnes extrêmement agressives, leur façon de présenter leurs nouveaux produits comme des "remèdes miracles" et de passer entièrement sous silence les effets indésirables.

Pour l'Abilify, il y a eu le même problème au début, un enthousiasme irrationnel et des prescriptions massives souvent catastrophiques.

Les psychiatres un peu expérimentés se méfient et attendent de voir généralement. Ce sont surtout les jeunes (pour ce que j'ai pu constater) qui plongent. Les représentants le savent bien, dans les endroits où je suis passée, ils s'accrochaient aux internes, leur organisaient des petits-déjeuner à la pelle, les appelaient par leur prénom en les couvrant de gadgets en tous genres, comme s'ils étaient potes depuis l'enfance Rolling Eyes


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message [Télévision] Punir ou guérir: que faire des fous dangereux ? 
Traviata a écrit:

Il marche bien sur beaucoup de patients.

Ce qui est surtout reproché aux labos je crois, ce sont leurs campagnes extrêmement agressives, leur façon de présenter leurs nouveaux produits comme des "remèdes miracles" et de passer entièrement sous silence les effets indésirables.

Pour l'Abilify, il y a eu le même problème au début, un enthousiasme irrationnel et des prescriptions massives souvent catastrophiques.

Les psychiatres un peu expérimentés se méfient et attendent de voir généralement. Ce sont surtout les jeunes (pour ce que j'ai pu constater) qui plongent. Les représentants le savent bien, dans les endroits où je suis passée, ils s'accrochaient aux internes, leur organisaient des petits-déjeuner à la pelle, les appelaient par leur prénom en les couvrant de gadgets en tous genres, comme s'ils étaient potes depuis l'enfance Rolling Eyes
Ca, je veux bien le croire... Rolling Eyes


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message [Télévision] Punir ou guérir: que faire des fous dangereux ? 
J'ai oublié d'enregistrer l'émission. Dommage, ça m'aurait intéressée d'entendre quelque chose sur le médoc que j'avale depuis 5 ans. Mais bon, je n'ai pas trop envie d'en changer...

Message [Télévision] Punir ou guérir: que faire des fous dangereux ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation