Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
guérison et soi
Auteur Message
Répondre en citant
Message guérison et soi 
je savais pas ou mettre ce sujet Embarassed

je me pose cette question... j'y ai pensé en ayant posté dans manque affectif ailleurs...
je me sens en décalage socialement... avec des problème sociaux, pauvreté, sans activité, etc etc...
cela dit...
je ne me sens pas forcément malheureuse dans mon état... meme si je peux fantasmer idéalement le lendemain, en fait j'ai trouvé une sorte de fausse plénitude dans l'état ou je suis...
malgré parfois mon euphorie en fonction de contexte x ou y le psy me dit, que attention... l'analyse est pas entamé dans le fond...

et puis parfois je me demande en quoi je dois guérir franchement... j'ai comme une personnalité de faite... de plaisir à etre souvent seule, penser à tout... et ça j'ai besoin d'heures, ça me détruit socialement, physiquement, puisque je bois tout liquide et fume sans arret en pensant... (je pense toujours au banquet de platon sauf que y a des intervenants, mais c comme si je me pas à moi meme dans divers personnages)

je passe mon temps à écouter de la musique, et penser sans arret... (sans forcément que se soit obsessionel ou rumination)
enfin comment dire... tout à toujours été pensé dans ma tete...

alors ça me parait bizarre quand on emploie le mot défense... c un peu nul, c plus de la défense là...
voir là réalité, le truc c que je la vois... c ce qui me fait un peu parfois réagir en me disant non putain... mais je c pas je n'arrive pas à vivre normalement sans m'isoler et m'adonner encore à moi meme... c un cercle sans fin... si au moins je pouvais peindre ou écrire... vraiment, mais c meme pas ça... c assez terrible en fait...

à chaque fois que je m'intègre dans le monde, je trouve ça horrible... et je préfère mon état, meme si ça me coute cher d'un point de vu besoin... c dans c moments là ou ça entre en contradiction, ou je trouve pas de solution, ou je pense au suicide... (sans pouvoir le faire, j'ai une sainte horreur des cadavres)

en tout cas je me pose la question de cette histoire de guérison, quelle perte, et pourquoi en fait...


peut etre que je v là vivre avec un homme faire un gosse qu'il ait un boulot, entrer dans un travail moi... mais ça m'horrifie... je perds quelquechose qui est moi...


guérir de quoi, guérir pourquoi, c ce que je me dis parfois...
tout ce qui m'a poussé à consulter c etre dans un vide totale, avoir faim, etre totalement seule, etre dans une détresse sociale...

mais là je ne sais plus...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message guérison et soi 
Si tu ne souffres pas et te sens même heureuse (tu parles de plaisir), tu n'as en effet pas de raison de rechercher autre chose, au prix probablement d'un surcroît d'angoisse. Tu as réussi à t'aménager une vie vivable, ce qui n'est pas donné à tout le monde, et je ne vois pas de raison de te contraindre à en adopter une autre...

Ce qu'il faut considérer, il me semble, c'est si cette vie est acceptable et possible (matériellement, relationnellement et psychiquement) sur le long terme. Sinon, je ne vois vraiment pas au nom de quoi on pourrait obliger quelqu'un à vivre le plus conformément possible à la norme sociale.

La seule chose qui fait tiquer dans ton message, c'est l'impression que tu as, quand même, que cette harmonie est "fausse", ce que viendrait corroborer l'abus d'alcool, de tabac, etc. Parfois, on n'a pas conscience de se sentir mal, on a plus ou moins réussi à s'anesthésier, mais un travail de sape continue à se faire plus ou moins "par en-dessous", et ça mérite qu'on y prenne garde.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message guérison et soi 
le mot n'est pas juste, c pas anesthésie qu'il faut employer, c exacerbation à mon avis...

j'ai toujours vécu dans le café l'alcool le thé une exacerbation... mais j'y reviendrai...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message guérison et soi 
bon voilà j'y reviens, en fait, c pas tans sur l'alcool, je bois tout en fait...
j'ai remarqué ça, je passe mon temps à boire des trucs, café, thé, alcool, lait de soja... et passe mon temps à penser toute seule, j'ai beaucoup de mal à entreprendre, et qd j'ai une vie sociale, je perds un plaisir..
je ne confonds pas non plus plaisir et bonheur...
ou plaisir et etre heureux... c pas franchement pareil à mon avis...

non mais ce qui me turlupine, c que j'ai un état qui m'amène vite à une sorte de désocialisation, mais je suis bien mentalement comme ça, mais c la cata pour la réalité... une désocialisation implique des complications (d'abord le revenu, ensuite le problème affectif etc etc)

bon mon psy me dit sans arret, j'espere que vous réussirez ce que vous entreprenez (j'entreprends des actions là)
mais ne vous empechez pas de rever...

bon il a bien compris que j'ai une sorte d'espace mentale ou je suis mon propre dieu...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message guérison et soi 
Ce n'est pas incompatible de participer à la vie sociale tout en gardant une part d'espace intérieur même importante.
En réalité il me semble même que l'un se nourrit de l'autre. N'être qu'une personne sociale me semble creux, j'imagine une enveloppe avec rien dedans, et de la même manière ne vivre que dans cet espace mental me parait difficilement bénéfique sur long terme, on tourne en rond en face à face avec soi-même.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message guérison et soi 
oui ça me rapelle ce que disait quelqu'un ici, peut être Hermés je crois, sur la négociation avec ses symptômes...

En fait Minina je me dis que tu sembles craindre de perdre quelque chose d'essentiel pour toi dans la "guérison", comme si "guérir" signifiait se plier, rendre les armes... perso je ne sais pas, j'ai eu un peu la même sensation, et je crois être déprimée justement du fait d'une sensation de perte d'une certaine "puissance", de la perte d'une conception de qui je suis, ce que je peux, et de ce qu'est le réel. Quelle action je peux avoir sur celui-ci. Quel pouvoir de transformation j'ai sur le monde et les gens.

Comme je suis un peu toujours sur ce questionnement et donc une certaine nostalgie, je ne peux élaborer d'avantage sur la question...

Répondre en citant
Message guérison et soi 






Dernière édition par Manamana le Ven 5 Juin 2009 - 15:38; édité 1 fois
Répondre en citant
Message guérison et soi 
looool ouai c tout à fait ça ! ça illustre bien ce fantasme de toute puissance c illustrations...
sauf que sur l'illustration c un enfant... nous normalement ça fait longtemps qu'on a passé l'age


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message guérison et soi 
ben ouai, normalement on est plus des enfants Mr. Green

tiens si ça t'a fait rigoler, un strip de Calvin et Hobbes :



Répondre en citant
Message guérison et soi 
C'est la toute-puissance de l'enfant le premier dessin 
J'fais qu'est-ce que j'veux c'est moi qui décide du monde dans lequel je vis et je peux même me dire devant le miroir que je suis le plus fort.

Je n'avais pas vu ça de cette manière, mais il y a peut-être un peu de ça.
Enfin je crois que ce fonctionnement ne peut pas coller sur le long terme avec la réalité d'une vie adulte, qui demande à se plier à des conventions (même si on les trouve nulles), à accepter la frustration, tout ça. Et surtout qu'on perd de cette manière beaucoup en liberté, finalement la liberté elle passe par l'acceptation de la réalité. Quand je parle d'acceptation ce n'est pas se comporter en mouton, mais même un Che Guevara a du commencer par se conformer aux règles sociales avant de pouvoir en faire une critique constructive.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message guérison et soi 
hahaha c trop fort ! les hyperman en puissance c nous content

ben oui séverine c un peu ça en carricaturant... j'en suis très consciente, tu peux meme dire qu'en théorie j'accepe la réalité, en pratique pas vraiment, parceque perd ses pouvoir c compliqué qd meme looool
là j'en parlais aujourd'hui à mon copain, sur ma difficulté à me voir en société...
je c pas j'ai une sorte de fatigue morale... je passe mon temps à me protéger de l'exterieur... parceque c vraiment violent pour moi.
c pas que j'ai une réalité déformée, ou une non acceptation, c surtout que je n'arrive pas à fournir les efforts qu'on me demande dans des contextes particuliers. je c pas faire quoi.
et là malheureusement je suis pas très aidé par les organismes qu'il faut.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message guérison et soi 
en passant, je précise que Calvin potentialise ses pouvoirs protecteurs en portant son slip fusées-roquettes Mr. Green

peut être que si on mettait des slips porte-bonheur avant de s'aventurer dans le "Grand Monde" ça se passerait mieux Laughing


Non mais plus sérieusement, perso quand l'espace insertion s'est rendu compte, ou plutôt s'est lassé lol, de ma difficulté à faire les démarches, ils m'ont envoyé vers un organisme plus spécialisé. Il a fallu un peu de temps, déjà que j'ose parler du fait que j'ai un "problème", c'est la première fois je crois que j'ai "officialisé" ce fait, la première fois que j'ai demandé concrètement de l'aide et que j'ai osé me montrer désemparée. Et que donc on m'a proposé un accompagnement adapté. Bon maintenant j'en profite pas comme je pourrais et devrais, mais ça c'est une autre histoire. Donc un peu de patience Minina, petit à petit ta prise en charge sera plus personnalisée. Mais il faut aussi accepter de se mettre dans ce "moule" : une personne qui a besoin d'aide... et pas simplement en panne de boulot etc.

Quelque part, cela a été mon premier vrai pas vers la réalité je crois, la réalité de mes troubles, la réalité de ma situation, et la réalité des possibilités qu'on me proposait une fois la situation donc posée clairement.



Dernière édition par Manamana le Ven 5 Juin 2009 - 18:54; édité 1 fois
Répondre en citant
Message guérison et soi 
J'ai une copine qui a une "culotte porte-bonheur", en vrai. Qu'elle met les jours où elle a besoin d'un coup de pouce du destin


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message guérison et soi 
possible, mais c fatigant de se mettre en posture de, "j'ai besoin d'aide"
et me mettre en théatralisation, pour démontrer une souffrance, c vraiment chiant... et je c pas si j'en serai capable en fait.


bon là j'ai une phobie du tel, et de la famille loooool


rémi sans famille c moa


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message guérison et soi 
bon il faut absolument que je décole, j'ai une sociabilté à accomplir, et ça m'angoisse, là ça me fait vraiment chier, et j'aime pas la fete des mères...
purééé qu'est ce que je v faire de moi loooool
j'explique la situation, j'ai bu deux litres de café, fumer clope sur clope... et j'ai envie de ne pas sortir mais je le dois... rdv et tout et y a de la famille...
jvé etre en représentation, à gérer un bout de famille plus ou moins hostile, une représentation sociale par les amitiés, faire la copine aussi, voir la belle famille...

vous comprenez dans c cas là le role de la pathologie, et faire son ours dans sa caverne... et à parler à son ombre, et dire salut mon pote ! je t'aime bien toi... mais sortir dehors c comme si on va m'extirper de mon sommeil, de ma tanière violement...
et que en etre sauvage je dois me comporter en etre sociable et civilisé....
grrrrrrrrrrrr


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message guérison et soi 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation