Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
L’insomnie reine de la nuit
Auteur Message
Répondre en citant
Message L’insomnie reine de la nuit 
L’insomnie reine de la nuit
Stress. Les Français dorment de plus en plus mal, selon deux études.


Libération, 01/06/09

Par CATHERINE MALLAVAL


A se demander s’il y a encore quelqu’un qui dort bien dans ce fichu pays… Mars dernier, l’Institut national du sommeil et de la vigilance (INVS) sonne l’alarme : en cinquante ans, les Français ont perdu environ 1h30 de sommeil par vingt-quatre heures (la moyenne étant de 6h58) ; 32 % de la population dit souffrir de troubles du sommeil, surtout les femmes (40 %). L’insomnie est le trouble plus fréquent.

Couche. Une macro-enquête menée par Monster, géant de la gestion de carrière et du recrutement en ligne, vient en remettre une couche (1) : plus de quatre salariés français sur cinq (82 %) affirment souffrir d’insomnies liées au travail. Recherche d’emploi (à 40 %), job stressant (à 32 %) ou encore peur d’être licencié (à 10 %), sont autant de facteurs. «D’un point de vue biologique, trop de pression ou le sentiment de ne pas se sentir à la hauteur maintient certains en hyperéveil. Le taux de cortisol, cette substance éveillante, reste élevé alors qu’il est normalement au plus bas la nuit», explique Marie-Françoise Vecchierini, spécialiste du sommeil à l’Hôtel-Dieu.

Autre explication, plus psychologique : le cercle vicieux insomnie-dépression (l’un entraînant l’autre et vice-versa) qui s’abat sur certains.

Et c’est grave ? A l’arrivée, et si on renverse les chiffres de Monster, seuls 18 % des Français connaissent des nuits douces, alors que plus d’un tiers des Polonais, suivis par les Luxembourgeois, les Finlandais et les Belges dorment sur leurs deux oreilles. Dans le détail, on découvre aussi que les Français ont davantage de nuits de stress liées au boulot que la moyenne mondiale : un tiers des salariés contre un quart…


Breaks. «Un manque constant de sommeil entrave non seulement les aptitudes de réflexion et d’action du salarié mais peut aussi l’entraîner dans un engrenage infernal, source de stress au travail, favorisant l’apparition de nouveaux troubles du sommeil plus préoccupants, tels que l’anxiété, la dépression voire des symptômes plus extrêmes», déclare Bruno Brémond, vice-président directeur général de Monster France et Europe du Sud, qui rappelle que «le stress au boulot représente un coût pour l’entreprise : le turnover, l’absentéisme ou les pertes de qualité découlant du stress représentent 3 % à 4 % du PIB des pays industrialisés, selon le Bureau international du travail.»


Que faire? Comme l’INVS, Monster rappelle que faire du sport et soigner son alimentation aident. Et que faire des breaks aussi. Sur ce…

(1) Enquête menée auprès de 36 004 internautes entre le 27 avril et 8 mai.

http://www.liberation.fr/societe/0101570594-l-insomnie-reine-de-la-nuit


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation