Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Provocation à 4 ans
Auteur Message
Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
Bonuour,

Je viens à vous car je suis désemparée et au bout du rouleau...
J'ai une petite fille de 4 ans et une de 10 mois.
Ma "grande" adore sa petite soeur et ne manifeste aucune jalousie à son encontre... Par contre, il s'est installé progressivement une situation conflicutelle entre elle et moi : elle provoque, conteste, n'obéit pas, se cache systématiquement quand on lui demande quelque chose ou qu'il faut partir, etc... Mais surtout, elle fait volontairement (d'après elle) pipi dans sa culotte, dans son lit ou par terre juste devant les toilettes... Evidemment, elle est parfaitement propre à l'école...
C'est une petite fille très dégourdie en langage, elle parle très bien et on peut donc bien discuter avec elle, mais là ça ne suffit plus... Par contre, c'est je pense une anxieuse qui somatise très facilement (elle nous l'a déjà prouvé par le passé) et a facilement des phobies (eau, neige, vélo, vent, sable...) envers l'inconnu...

Je devine aisément pourquoi elle réagit ainsi, mais ce que je ne sais pas, c'est comment je dois réagir, moi...

Aidez-moi, SVP, je ne la supporte plus et j'en suis malade !!!

Merci

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
Bonjour choupette et bienvenue !

Il n'y a pas vraiment de solution miracle, malheureusement. Ta petite traverse un âge où il est normal de faire preuve d'opposition et, de plus, l'arrivée d'une petite soeur a dû aviver une certaine jalousie.

S'il n'y a pas de raison, familiale ou autre, particulière à son anxiété (les phobies simples sont normales à cet âge tant qu'elles ne deviennent pas trop envahissantes), les choses devraient se régler d'elles-mêmes, en faisant preuve à la fois de compréhension et de fermeté.

Comment se comporte-t-elle avec son père ?


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
Tout d'abord merci pour votre rapidité !

Cela fait du bien car je suis vraiment découragée et au bord des larmes !

J'étais même sur le point de prendre RV avec un psychologue car mon médecin se demande si elle ne serait pas précoce en prime... Alors au final, cela faisait pas mal de motifs de consultation !

Avec son père, elle est aussi dans la provocation, mais Oedipe aidant, plus le fait qu'il est l'Autorité et qu'elle le voit moins, il s'en sort bien mieux que moi !

Ma grosse question est la suivante : faut-il remettre des couches et ignorer le problème (ce que je commence à penser vu qu'elle le fait pour nous embêter) ou la laisser mouillée quand elle fait sur elle, ou encore dire "ce n'est pas grave" et la changer, ou gronder...

Qu'en pensez-vous ? Nous ne savons vraiment plus quelle attitude adopter...

Encore merci pour votre aide !

Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
Bonjour Choupette,

Je pense que ce n'est pas la bonne solution de lui remettre des couches. On met des couches aux bébés ou aux personnes incontinentes, et elle n'est ni l'un ni l'autre. La laisser mouillée ce serait une punition, mais si le problème est l'angoisse pour moi ça ne ferait que majorer l'angoisse, et pour ce qui est de l'opposition ça créé un rapport de force, "tu m'embêtes en fesant pipi dans ta culotte, je t'embête en te laissant mouillée, la première la plus ennuyée arrêtera". Je ne trouve pas cette solution adaptée non plus.

D'après ce que tu dis il semble qu'il y ai dans son attitude de l'angoisse, de l'opposition, la jalousie de la petite soeur. A mon avis, il faudrait accompagner tout simplement les petites régressions. Même si ce n'est pas agréable de la changer sans arrêt, enfin tu peux lui dire aussi que ce n'est pas agréable. Ni pour toi qui doit changer, ni pour elle d'être sale. Tu peux l'aider à mettre des mots sur ce qu'elle ressent, lui dire que tu entends le fait que ça a l'air compliqué pour elle de devoir partager papa-maman avec une petite soeur, la rassurer sur le fait qu'elle n'est pas moins aimée parce qu'il y a ce partage. J'essayerais aussi de trouver des moments privilégiés avec elle, à jouer par exemple, des moments qui lui appartiennent pendant lesquels elle n'a pas à partager avec la petite soeur.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
Je vais donc re-essayer selon vos conseils : cela avait été notre première réaction, mais devant l'absence d'amélioration, on avait un peu tout essayé...
Pour ce qui est du temps passé seule avec elle, c'est difficile, car je travaille, donc je garde mes deux puces quand je ne travaille pas, et je n'ai pas envie de mettre la petite à la crèche quand je suis à la maison ! Ceci étant, je profite de ses siestes pour jardiner et être seule dehors avec la grande, ou faire puzzles et colliers de perles, etc... Je lui ai consacré plus de temps ces derniers temps, et ça a recommencé alors que ça allait mieux, mais c'est sans doute une coïncidence...

Je vais juste avoir du mal à me passer des couches la nuit, car je n'ai pas non plus envie de me lever à 6h le matin pour changer les draps ! Mais bon...

Merci beaucoup en tout cas pour vos conseils : on en parle autour de nous mais les avis divergent. Au moins maintenant , j'ai l'avis d'un professionnel, ça m'aidera !

On a la chance de dialoguer beaucoup avec notre fille, mais elle ne sais pas elle-même pourquoi elle réagit ainsi, et à la question "tu n'es pas contente d'avoir une petite soeur ?", elle répond "si, avant je m'ennuyais quand j'étais toute seule !" Ce doit donc être inconscient...

Merci

Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
Je suis professionnelle du social

Si la situation coince un peu trop dans le temps, tu peux aussi consulter un pédopsy, ou même simplement amener ta fille chez le médecin traitant pour en parler ensemble. Parfois j'ai vu des des situations se débloquer de cette manière parce qu'il y avait un tiers dans la problématique et une prise en charge médicale qui dépasse le cadre fermé du papa-maman et moi.

Quand je pensais à passer du temps ensemble, il ne s'agit pas de laisser la petite à la crèche pour s'occuper de la grande à temps plein. Profiter des moments de sieste par exemple, c'est très bien. Ou partager, le père consacre du temps à l'une et la mère à l'autre, et on "échange".


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
choupette a écrit:
On a la chance de dialoguer beaucoup avec notre fille, mais elle ne sais pas elle-même pourquoi elle réagit ainsi, et à la question "tu n'es pas contente d'avoir une petite soeur ?", elle répond "si, avant je m'ennuyais quand j'étais toute seule !" Ce doit donc être inconscient...


J'oubliais... si elle dit qu'elle est bien contente d'avoir une petite soeur, tu peux lui dire que ce serait légitime qu'elle ressente aussi l'inverse. Quand on a eu ses parents pour soi et que d'un coup il faut partager avec une petite soeur qui prend beaucoup de temps en biberons, couches, câlins, on a le droit et c'est même normal d'avoir du ressentiment contre cette petite soeur.
Et ça n'empêche pas que l'amour des parents, ce n'est pas une quantité fixe divisée par le nombre d'enfants.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
Merci beaucoup pour tous ses conseils ! Encore de longues discussions en perspective avec ma princesse, mais ce n'est que du bonheur de parler avec elle, tant elle parle bien... En ce qui concerne le médecin traitant, on y est allées pour éliminer cystite et diabète (elle urine énormément, boit beaucoup et sa tante est diabétique), mais on va aller chez un pédopsy si ça continue... Je pense que ça ne peut lui faire que bien... Pour info, quand j'étais enceinte, elle faisait tous les soir un bisou, un câlin et une caresse au bébé dans mon ventre, mais une à deux fois par semaine, elle vomissait son repas dans son lit, environ une demi-heure après le coucher, et ça a duré plusieurs semaines... On a trouvé un livre qui expliquait toute la grossesse et j'ai passé des heures à la rassurer...

Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
Bonjour,

Après une fête des mères mouvementée (3 pipis sur elle dans la journée), je ne sais plus quoi faire : il est maintenant évident qu'elle fait exprès de faire sur elle : elle ne le fait qu'avec nous (jamais à l'école ou chez mamy) et je la vois même se concentrer pour faire dans sa culotte... Ou alors, elle se cache derrière une porte et me dit a posteriori qu'elle voulait me faire une blague en faisant dans sa culotte... J'ai encore beaucoup discuté avec elle hier, lui disant combien on l'aimait et qu'on était très fiers d'elle, qu'on ne voulait pas de deux bébés mais d'un bébé et de notre grande fille... Sans succès !
Je ne peux pas m'empêcher si les couches ne seraient pas la solution dans la mesure où elle ne pourrait plus m'embêter en faisant sur elle, et donc finirait par arrêter... Je pensais lui remettre des couches "culotte" qu'elle peut enlever seule pour aller aux toilettes, sachant que je compte quand même surveiller qu'elle y aille régulièrement, mais ça me permettrait au moins de jouer l'indifférence face à ces accidents répétés...
Qu'en pensez-vous ? Sachant que je suis au bord des larmes régulièrement et que ce serait aussi pour moi une façon de me "reposer" de tout ça...
Merci

Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
Si tu es à bout, tu peux évidemment avoir recours aux couches culottes tout en l'encourageant quand même à aller aux toilettes. Dans ce cas, tu peux aussi l'emmener chez son pédiatre par exemple (ou généraliste, selon qui la suit régulièrement), histoire d'introduire un tiers dans cette histoire, qui donnerait son avis devant elle (couches ou pas, etc.), l'objectif final étant quand même de dénouer ce bras de fer qu'il y a entre vous et de déplacer le conflit sur un autre terrain.

S'il y a d'autres questions autour du développement de ta petite (tu dis que le médecin pense à une précocité), ça vaut peut-être aussi le coup d'aller consulter un pédopsychiatre, qui pourrait se faire une idée plus juste de ce qui est en train de se passer. Plus les choses sont prises tôt, mieux c'est, et avec des enfants de cet âge quelques séances suffisent souvent à régler pas mal de problèmes.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Provocation à 4 ans 
courage choupette une mauvaise période mais je pense que ça vas s'arranger

Message Provocation à 4 ans 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation