Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
LES MEDICAMENTEURS
Auteur Message
Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
LES MEDICAMENTEURS

France 5, mardi 9 juin à 20h35

Durée : 00:52:25
Réalisateur : HOREL STÉPHANE, REDOLFI ANNICK

Le médicament : enfin un domaine où personne ne détrônera la France. Premiers consommateurs de médicaments sur la planète, les Français sont-ils vraiment plus malades que le reste de l'humanité ? Ou bien y a-t-il d'autres explications à cette boulimie ? En mêlant interviews de fond et séquences d'animation en pâte à modeler, ce documentaire embarque les téléspectateurs dans le parcours du médicament au sein du système de santé français. Matérialisée par le décor d'une ville médicament, Pharmacity, cette promenade guidée ne néglige aucune étape. Des essais cliniques à la mise sur le marché, de l'évaluation thérapeutique à la fixation du prix, du matraquage marketing aux effets secondaires subis - en bout de chaîne - par les patients, les pouvoirs publics et l'industrie pharmaceutique y sont questionnés sans détours sur leurs responsabilités.

http://wiki.france5.fr/index.php/LES_MEDICAMENTEURS


_________________
La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient. G. Garcia Marquez
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
moi je vois trois possibilités à la surmédication en france :


soit les patients demandent trop à leur doc et les doc ont pas le courrage de leur dire : ciao, vous avez rien ou presque, ça va passer


soit les doc sont au service des labos et ils prescrivent prescrivent pour avoir des vacances aux frais des labos



soit, enfin, en france, on a encore une sécu qui permet de se soigner comme il faut : alors on se soigne !!!


heuuu, il y a peut être un peu des trois


sinon, hermes, ton titre les médicamenteur, ça me fait penser aux placébo,


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
je rajoute un truc : perso, il y a eu des moments ou j'ai été super angoissée : chui allée voir mon doc: m'a donné un truc léger : argggggggggg je souffrais, alors chui retournée le voir : bing : le super anxio (je crois) qui déglingue, j'étais plus angoissée, certes, mais bon, le matin, je faisais des ambardées sur la route : un vrai danger public !!! Embarassed


chui retournée le voir un lui passant un saxo : il m'a dit, faudrait savoir ce que vous voulez !!!! soit je file la dose et vous êtes pas contente, soit je file un truc léger, et vous zetes pas contente : mais zoro est arrivé : un psy !!! sourire il a trouvé la dose pile poil pour n'être ni un zombi ni angoissée, ou du moins, de manière gérable


voilà : en somme, il faut aller voir les psy pour les pb psy !!! Mr. Green enfin, quand c'est urgent, on fait avec les moyens du bord !! on va voir le géné pas géné


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
C'est bien le principe, prescrire quand il faut et comme il faut, ça n'a l'air de rien mais c'est du boulot!


_________________
La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient. G. Garcia Marquez
Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
ben ce que dis Jade et ce que tu dis Hermés, ça rejoint un post, un article ici mais je sais plus où, sur l'état actuel de la psychiatrie, où il est mentionné que trop souvent les personnes avec des soucis prychiques se tournent vers les généralistes qui sont insufisamment formés...

Mais c'est fou quand même, je n'ai sans doute pas été élevée "à la française", et moi jamais j'aurais accepté si facilement de prendre un médicament pour faire taire mes symtômes, pour moi c'est évident qu'on commence par tenter de voir si on y arrive sans chimie... et jamais j'aurais pris un médoc genre anxio ou AD prescrit par un généraliste, enfin il me paraît normal de se tourner vers le spécialiste... je comprends pas, c'est quand même mieux de vivre sans médoc non ? Si on peut s'en passer... Qui a envie à vingt an ou trente d'avoir un pilulier ? Pour moi c'est quelque chose dont je devrais sans doute m'accomoder quand je serais plus âgée... ce qui m'empêche pas de prendre le médoc qui m'est prescrit maintenant, mais je ne l'ai accepté que parce que vraiment je n'y arrivais plus, et je me disais qu'il fallait accepter d'explorer cette piste aussi pour aller mieux...

M'enfin bon après, je ne cours pas non plus chez le médecin au moindre bobo, je ne prend pas de médoc contre les rhumes, etc. Voilà je crois que je n'ai pas la culture "docteur quelque chose ne va pas soignez-moi"

En tout cas ça me donne envie de le voir ce doc sourire

Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
baaa, écoute manamana : les psy, tu peux les voir qu'une fois par mois, ou tous les 36 du mois, et quand ça commence à disjoncter, les psy sont pas là...(je parle de mon expérience avec les psy d'hosto, à mon centre, c'est différent) alors généralistes ou urgences psy, mouai, les urgences, c'est à 36 mille lieues et le géné, il est la porte à coté : j'ai fait la facilité, surtout que bon, les géné, ils y connaissent un chouillat tout de même sur les maladies psy normalement, pas de manière aussi pointue evidement



mais bon : j'ai fini aux urgences tout de même et hop hop, hospitalisation avec le magicien psy qui a trouvé le bon anxio !!!


moi non plus, quand j'ai un rhume, ej vais pas voir le doc, je prends même pas de médics, rien de rien, ça se soigne tout seul, je vais juste le voir pour urgence psy ou maladie somatique que ej ne connais pas.


enfin, les pilluliers, personnellement, c'est pas question que je prends trop de médicaments, mais quand je suis fragile, anxieuse, ou autre... il se peut que j'oublie de prendre certains médicaments : tient, là, quand j'ai arrété les clopes, j'oubliais surtout pas mes patchs ni mes anxios, mais les neuros (le principal) passait à la trappe...


du coup, un pillulier peut servir simplement à aider à se souvenir si on a pris le médicament, même si on en a qu'un seul : vu que je savais plus si j'avais pris ou pas ces neuros, mes soignants étaient bien embétés pour savoir comment s'y prendre!!


donc moi, les pilluliers, ça ne me choque pas


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
non le pilullier ne me choque pas non plus ! Ce qui me choque c'est avec quelle facilité les français prennent des médicaments. Et avec quelle facilité ils sont prescrits. Comme si c'était rien de prendre des axios, des ad, des neuros...  

Moi je préfèrerais m'en passer. Là j'en ai besoin, comme tu as besoin des tiens. Mais bon tu es d'accord avec moi que si tu pouvais t'en passer, ce serait mieux, non ?



Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
Le titre du post me plait beaucoup Okay


Je suis à chaque fois perplexe quand on affirme que les français sont les plus gros consommateurs de médocs dans le monde (y compris pour les psychotropes)   Surtout quand on connaît les habitudes de vie et la croyance en la toute puissance du médicament de nos "amis" américains...


Sont-ce les psys qui prescrivent le plus ? Ou les généralistes ("Vraiment Docteur, j'ai des idées noires" => AD, "J'ai des angoisses terribles" => anxios, sans oublier le célèbre "ça fait des semaines que je ne ferme pas du tout l'oeil de la nuit" => hypnotique) ?







Dernière édition par gronounours le Sam 6 Juin 2009 - 20:26; édité 2 fois

_________________
Aussi longtemps que les ours n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.
(proverbe africain, personnalisé)
Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
bien sur que j'aimerai m'en passer de ces médicaments, que ça soit les anxios ou les autres !!!!


ceci dit, il y a plusieurs écoles j'ai l'impression vis à vis des anxio (juste les anxios) : soit on augmente la dose au besoin, ça, c'est la politique de mon centre, soit on prescrit pile ce qu'il faut, et on touche pas, même si on souffre, on peut augmenter la dose mais garder la dose forte tout le temps bref, il faut que la prise soit régulière (politique de mon hosto)


qui croire?

gros nounours : tu n'es peut être pas partit en vacances grace aux labos, toi !!! mais ça veut pas dire que d'autres doc ne le font pas... ou ne l'ont pas fait !!


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
Ben Grosnounours je me dis que nos "amis" américain n'ont pas une sécu comme chez nous
Et à mon avis aussi une mentalité différente quand il s'agit de remonter la pente lors d'un souci psy, c'est la composante "self-made man" qui joue là je pense. Mais bon, je dis ça, j'en sais rien Rolling Eyes

Répondre en citant
Message LES MEDICAMENTEURS 
Bonsoir,

Un élément de réponse sur cette incroyable surconsommation est apporté par le psychiatre Alain Bottéro qui a constaté des posologies beaucoup plus fortes en France (en comparaison avec  d'autres pays) dans l'article suivant:

 http://www.neuropsychiatrie.fr/numero-article.asp?pId_art=530&pId_num=36

YV


_________________
Afin d'éviter de nouveaux drames, je vous invite à signer la pétition sur
http://soutien.philippe.free.fr
Visiter le site web du posteur
Message LES MEDICAMENTEURS 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation