Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Mal-être au travail : un quart des hommes et plus d'un tiers des femmes
Auteur Message
Répondre en citant
Message Mal-être au travail : un quart des hommes et plus d'un tiers des femmes 
Mal-être au travail : un quart des hommes et plus d'un tiers des femmes

AFP - 9/06/09



PARIS (AFP) — Un quart des hommes (24%) et plus d'un tiers des femmes (37%) souffriraient de mal-être au travail, selon les premiers résultats du programme de surveillance Samotrace, développé par le Département santé travail de l'Institut de veille sanitaire.


Cette étude, publiée mardi dans un numéro thématique du Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH) sur "santé mentale et travail", a été menée dans le cadre de la médecine du travail auprès de 6.056 salariés (57% d'hommes) de la région Centre.
Elle montre "des associations importantes" entre des symptômes de santé mentale et l'exposition à certaines contraintes psychosociales au travail : déséquilibre effort/récompense et surinvestissement, et ce quel que soit le sexe.


D'autres contraintes psychosociales "semblent également importantes à considérer", soulignent les chercheurs, citant l'exposition à des violences physiques ou verbales, menaces ou discriminations, le fait d'être exposé au contact du public ou encore le fait de devoir travailler d'une manière qui heurte la conscience professionnelle.


"De nombreux médecins du travail décrivent l'émergence de cette contrainte dans certains secteurs d'activité : secteur financier, production et distribution d'électricité, de gaz et d'eau, santé et action sociale", indiquent-ils. Les résultats montrent qu'elle est associée de manière "significative" au mal-être chez les hommes.


Les chercheurs ont trouvé en revanche peu d'associations entre le mal-être et les horaires de travail "atypiques". Le fait d'avoir une durée de travail journalière supérieure à 10 heures est cependant associé au mal-être chez les femmes.


Une autre étude publiée dans le BEH, menée par l'Inserm dans la région PACA, toujours dans le cadre de la médecine du travail, souligne des "associations fortes et marquées" entre la violence psychologique au travail et les symptômes dépressifs.
Les symptômes dépressifs prévalent chez plus de 60% des salariés exposés à la violence, selon cette étude conduite en 2004 auprès de 3.132 hommes et 4.562 femmes.


Plus la fréquence d'exposition est importante, plus le risque pour la santé psychique est élevé. Etre témoin de violence envers autrui augmente aussi le risque de symptômes dépressifs.

http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gC8VODlVRykRieofPgid8EUm…


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Mal-être au travail : un quart des hommes et plus d'un tiers des femmes 
perso je pense qu'il y a du boulot à faire sur l'appointement des manager et les méthodes manageriales, il y a une conception de l'employé et de la manière de le faire travailler qui à mon avis explique pour beaucoup la souffrance au travail. Ce n'est pas effectivement une question d'horaire, mais une question de la manière d'impliquer l'employé et ses compétences dans le bon fonctionnement de l'entreprise. 

Répondre en citant
Message Mal-être au travail : un quart des hommes et plus d'un tiers des femmes 
C'est également mon avis.
Dans mon domaine, quand je vois la formation des cadres, de plus en plus ça fait peur. On apprend tout du management, de l'économie, des relations, de la politiques. Mais tout ce qui est sens de l'humain, valeurs éthiques, psychologie de base, tout ça est superflus, dans certaines formations ce n'est pas abordé et j'ai même croisé des stagiaires étudiants-cadre pour lesquelles ces valeurs étaient dénigrées par la formation elle-même.

Et on s'étonne que tout va de travers...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Mal-être au travail : un quart des hommes et plus d'un tiers des femmes 
oui sans compter qu'en guise d'autorité il est clairement préconisé de toujours garder ses employés sur le grill dans certaines entreprises. Une amie de ma soeur a bossé dans une grosse boîte à un poste RH, où elle devait participer à la rédaction du journal mensuel pour tenir les employés au courant de ce qui se passait dans l'entreprise, et on lui a clairement fait savoir qu'il fallait être positif sans l'être trop de manière à ce que les employés continuent à avoir peur pour leurs postes... Confused

Il y a une posture très paternaliste dans l'entreprise française, condescendante, mais sans que le paternalisme à l'ancienne et ses aspects positifs aient survécus...

en général je pense qu'il y a un gros travail à faire pour changer les mentalités sur ce que c'est que l'autorité, de l'école à l'entreprise.

Message Mal-être au travail : un quart des hommes et plus d'un tiers des femmes 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation