Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
déprime qui revient
Auteur Message
Répondre en citant
Message déprime qui revient 
Bonsoir à tous, je redéprime à nouveau, ca fait une semaine...
Qu'est-ce qui se passe? Voila, en gros je ne m'AIME pas, je suis vraiment mal dans ma peau en ce moment depuis une semaine Sad
Je pense que ce qui me chagrine le plus, c'est la différence entre ce que j'aimerais être et ce que je suis vraiment. C'est cette différence qui me fait vraiment mal.
Je me rend compte que je ne suis à l'aise avec personne, meme mes meilleurs pote, même mon père. Je suis toujours en thérapie mais ca ne me fait rien, toujours les mêmes problème.
Que faire??


_________________
tomber sept fois, se relever huit, telle est la vie.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message déprime qui revient 
Coucou Psycocouak

Ca faisait combien de temps que tu ne te sentais plus déprimé ?
Peut être que ce que tu cites, c'est justement ce que tu dois attaquer maintenant avec ton psy ?

Répondre en citant
Message déprime qui revient 
chez pas ca devait faire un ou deux moi que j'étais pas aussi déprimé, mais sinon en temps normal j'ai souvent une humeur morose, on va dire la moitié du temps, mais c'est moins intense qu'en ce moment.
Sinon pour le psy, justement j'ai l'impression que ca m'aide pas bcp. Ok, ca me soulage de parler de mes problèmes, mais bon, j'ai pas l'impression de changer. Les problématiques sont toujours les mêmes que celles d'avant la grosse dépression que j'ai fait l'été dernier, toujours ce manque de confiance en soi, ces difficultées relationelles, ces complexes etc..


_________________
tomber sept fois, se relever huit, telle est la vie.
Répondre en citant
Message déprime qui revient 
Ben peut être qu'il va falloir plus de temps pour arriver à un changement plus durable ? tu sais je passe par un moment un peu "énervant" aussi, avec cette sensation de pas changer et d'être face aux mêmes difficultés + bonne déprime... du coup j'essaie de voir quand même ce qui A changé, histoire de me dire que tout ça a pas été pour rien quoi... mais bon après ce qu'on l'air de dire les psy, et que j'ai quand même aussi expérimenté, c'est que justement parfois quand des choses sont en train de bouger, ou sont sur le point de le faire, paf on a un coup de déprime ou une recrudescence de vieux comportements, parce que ben faut digérer les changements et c'est pas toujours facile... puis bon la confiance en soi, çase construit pas enun jour il va falloir du temps...

Répondre en citant
Message déprime qui revient 
Il s'est passé quelque chose de particulier depuis une semaine psycocouak ?

Dans tous les cas, c'est en travaillant avec ton psy cet écart entre ton idéal et la façon dont tu te perçois que tu pourras comprendre ce qui se passe.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message déprime qui revient 
ba non rien de spécial, mis a part le fait que j'ai pas fait grand chose de la semaine, j'avais une semaine de libre pour réviser les exams. Neanmoins, c'est pas pour autant que j'ai rien fait, j'ai vu des gens, j'ai fait un concert mercredi soir avec mon groupe, puis samedi soir j'ai eu une soirée entre potes.
Mais justement, j'ai l'impression que c'est autour de ces interactions sociales que mon mal-etre c'est construit. Je m'explique: lundi soir, avec quelques potes on sort, je me sens pas très bien, un peu dans les choux, on me demande même pourquoi je fait la gueule. Mardi, j'appelle un pote, et la je me sens vraiment pas à l'aise quand je parle avec lui. Mercedi, je prend le train avec mon meilleur pote pour me rendre donc à la salle de concert, et la pareil, je me sens pas à l'aise avec lui, alors que c'est mon meilleur pote!.
Enfin bref, après tout ca je me mets à ruminer, à culpabiliser le fait que je me sentes pas à l'aise avec mes potes, à me dire que c'est pas normal etc...
Et puis la vient cette soirée le samedi soir, et je crois que ca a été la ou je me suis dit que j'étais vraiment déprimé, je ruminais à fond, j'étais ailleurs, mes amis rigolaient entre eux, et moi je me sentais effacé.
Voila comment s'est construit selon moi cette déprime. Au final je me rends compte que tout ca vient du fait que j'arrive pas à m'accepter comme je suis, et qu'au niveau de mes relations, même les plus intimes, j'arrive pas à etre moi même.


_________________
tomber sept fois, se relever huit, telle est la vie.
Répondre en citant
Message déprime qui revient 
C'est probablement cette perception d'une "distance" avec tes amis qui t'a affecté, oui, il me semble que tu en avais déjà un peu parlé ici. Il faudrait que tu puisses comprendre ce qui "coince" dans ces relations ou ce qui fait que tu te sens, peut-être à tort, en décalage avec les autres. Pour cela, c'est certainement la psychothérapie qui est ton meilleur atout, mais il est certain qu'il faut du temps...


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message déprime qui revient 
Oui c'est ca, c'est ce décalage qui m'a rendu en partit mal ces derniers jours. Sinon, pour la cause de cette difficultée à etre naturel avec les autres, c'est assez simple à comprendre, durant ma pré-adolescence, j'ai été rejeté par mon meilleur copain, qui a entrainé toute la classe contre moi. Ca c'était qud j'étais en sixième, cinquième. Ensuite, quand j'étais en troisième, c'était la même chose a une difféence près, au lieu de me rejeter on se foutait de ma gueule et j'étais considéré comme la "victime" de la classe. Voila, je pense que ca explique tout ca.


_________________
tomber sept fois, se relever huit, telle est la vie.
Répondre en citant
Message déprime qui revient 
Ce que ça n'explique pas, c'est comment tu t'es retrouvé dans cette position de bouc émissaire et pourquoi cela continue à t'affecter si longtemps après. La cruauté des jeunes est bien connue, mais elle ne s'exerce pas au hasard et tu devais donc déjà sembler fragile. C'est peut-être en explorant cette fragilité que tu comprendras une partie de ce qui se joue dans tes relations à autrui. Une partie évidemment, car c'est sûrement plus complexe que cela.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message déprime qui revient 
C'est vrai que ca c'est une bonne question. Bon je vais essayer d'expliquer comment je vois la chose, même si je suis conscient que j'aurai pas un regard objectif sur ce qui s'est vraiment passé.

Bon voila, j'ai l'impression que ces problèmes de relations se sont vraiment construit durant le collège. Après tout avant en primaire j'avais pas de problème particulier avec les autres. J'avais des amis, j'étais plutôt bien accepté. Juste un truc, l'année juste avant que j'entre en 6 ème, je devais avoir 11 ans, j'ai eu une sorte de phobie, la peur de vomir! Toute ma famille, y compris moi, avait eu une grosse gastro qui avait duré 3 semaine, ca m'avait un peu marqué. Donc voila, ca m'a un peu pourri la vie pendant 6 mois, puis après c'est passé tout seul pendant les grandes vacances. Bon, c'était juste une parenthèse mais je tenais à le dire.

Donc j'entre en 6ème, et la je me retrouve avec un pote qui était avec moi l'année dernière. Et la, je me suis attaché à lui, c'est vite devenu mon meilleur pote. On était tout le temps ensemble etc... Le problème était que je le collais tout le temps, et trop. Et je penses qu'il en avait marre, du coup il a commencé à me rejetter et à me dire des phrases genre "je veux plus te voir". Puis peu après il redevenait gentil avec moi, et je le recollait toujours autant. En gros il a fait ca toute l'annnée. ca me faisait vraiment souffrir, je voyais vraiment que lui. Finalement, cette année s'est finie très mal, il avait incité une bonne partie de la classe à me rejetter aux derniers jours. Du coup toutes les grandes vacances de cette années j'avais ruminé sur ca, en espérant qu'on me réaccepte à la rentrée.

La rentrée arrive et je suis donc en 5 ème. Je me retrouve avec les mêmes gens, et ... c'est toujours pareils... les autres, surtout mon meilleur pote, me rejettent. Vers le milieu de l'année, si mes souvenirs sont bons, je craque, je me bats contre lui, et j'essaie de tourner la page avec lui, de changer de potes. La, je me trouve un autre "meilleur ami". Et la, j'entretient en quelque sorte la même relation qu'avec l'autre, c'est à dire que je m'attache trop à lui, je le colle tout le temps. N'empeche qud j'y repense, cette année, vers la fin, était assez cool. Je me sentais un peu accepté dans la classe, et on s'amusait bien. Seul bémol, j'avais l'impression que mon meilleur ami de l'époque agissait un peu de la même manière que l'autre, mais en plus soft. C'est pas qu'il me rejetais, ca restait mon pote, mais je sentais qu'il se lassait. Mis à part ca, il n'y avait pas trop de problème.

Ensuite la 4ème la c'est une autre histoire, c'est un peu pour moi la période de la puberté. La ce qui me préoccupe c'est les filles, je deviens tout timide, tout inhibé, tout effacé. Et c'est LA que pour la première foi on dit que j'ai l'air deux de tension (peut etre que le fait que je sois lent et un peu dans mon monde vient de la, à cause d'une inhibition, une timidité). Durant cette année, je souffre, je me sens efffacé, l'impression de ne pas compter aux yeux des autres, je deviens très dépendant au jugement des autres, surtout des filles et des gens que je considère comme "ccol" dans la classe. Ces personnes faisaient tous du skate et étaient à l'aise socialement, c'était en quelque sorte mes "idoles", je rêvais de faire partit de leur bande. J'avais même débuté le skate pour ca même. Et la, donc comme je le dis si dessus, ils commencent à remarquer le fait que je sois lent et dans les choux, et ca les amusent. Cool, je me dis que grâce à ca je vais pouvoir me faire remarquer et ils vont m'accepter dans le groupe, c'est la je pense ou j'ai fait une grave erreur....
Parce que je joue en quelque sorte le rôle! Si grace à ca les autres me remarquent, autant amplifier cette caractéristique me dis-je. Je fait exprès d'etre lent et de me faire remarquer par ca, mais pas que, j'essaie de les faire rire, de me faire remarquer etc... en gros je me fait un peu passer pour l'idiot du village... tout ca en espérant qu'ils m'acceptent.
Bon, au début ca les fait rire, et la je me dis cool, ils me remarquent enfin. Moi qui était le petit élève éffacé, on me prend enfin en considération. Mais très vite ces rigolades deviennent des moqueries, et très vite ils se foutent de moi. Mais ils ne me rejettent pas, au contraire ils m'entrainent en quelque sorte dans mon cercle vicieux. Je m'explique, je "joue" en quelque sorte mon personnage de lent et idiot, ensuites ils se foutent de moi, je deviens un peu leur clown, du coup je me dis que c'est cool, ils me prennent en considération, et donc moi je continue mon rôle.

Voila, après on arrive en troisième, et la c'est un peu la continuité de la quatrième. Je veux dire par la que c'est la même situation, avec moi qui essaie de me faire remarquer, et les autres qui me charrient de plus en plus méchament. Je crois que cette année ca a été la pire, je crois que c'est la ou on s'est foutu le plus de moi, et c'est là ou j'ai versé le plus de larmes. A la fin j'en pouvait plus, et j'étais bien content de changer d'établissement pour passer au lycée. Je me disais que je pourrai repatir sur de bonnes bases avec de nouvelles personnes, et que je pourrai changer et ne plus me faire passer pour une victime. Après, le lycée, c'est une autre histoire, mais la je vais m'arreter la pour le moment, je commence à fatiguer lol.

Mais ce que je retiens de tout ca, c'est qu'au début de cette période, je m'attachait vraiment trop à mes copains, j'étais vraiment dépendant à eux, et puis vers la fin, celle de 4ème 3ème, j'ai fait une grave erreur, celle de faire en quelque sorte le "clown" à ma propre facon pour qu'on me prenne en considération, alors que j'aurait du affronter cette timidité en essayant de m'affirmer plus sainement.

Bon voila, j'espère que j'ai été clair, défois j'ai un peu honte des attitudes que j'ai eu pendant cette période, j'espère que je ne referait plus jamais ces erreurs....


_________________
tomber sept fois, se relever huit, telle est la vie.
Répondre en citant
Message déprime qui revient 
Coucou Psychocouak

Qui n'a pas honte de son comportement à cette période

Ceci dit je crois que c'est assez parlant le fait de choisir de faire l'idiot, le lent, que des trucs pas très reluisant dans les faits...
M'enfin pour moi ej me dis que dans un sens, ça prouve aussi que non seulement tu avais de l'humour, mais aussi et de manière assez surprenante, une conscience très nette du fait que c'était un "rôle" et pas le vrai toi...
C'est juste énervant que tes camarades de l'époque aient pas eu la capacité de voir qui se cachait derrière, aient pas compris ou pas voulu comprendre (à cet âge, quand même, on est pas bien malin) que c'était "juste pour rire".

Répondre en citant
Message déprime qui revient 
ça me rapelle des souvenirs, moi aussi j'ai eu deux fois des liens comme ça avec des meilleurs amis, mais moi ça m'étouffait...
en meme temps ça me permettait d'echaper au corps d'un groupe, qui me fatigait, c très fatigant de devoir s'adapter à un groupe...
surtout que à la maison j'étais fatigué des relations, et qu'on commençait se liguer contre moi...
donc j'évitais absolument les groupes, soit en ayant ce genre de relation dont tu parles, soit en allant de groupe en groupe, sans m'attacher, et en formant des groupes informels, de divers classes et styles...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message déprime qui revient 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation