Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 6
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
les personnalités perverses
Auteur Message
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Je lance le sujet pour en avoir discuté un peu...
de façon plus large j'aimerai bien qu'on puisse en fait expliquer assez simplement, ce qu'est la personnalité perverse, d'un point de vu psychologique et pas morale.

Je trouve que ce sujet est très courant aujourd'hui de savoir en fait si quelqu'un qui nous a fait du mal, ou qd on a un tempérament parfois parano qu'on voit des pervers narcissiques partout...

et je constate que souvent les sujets "à la mode" sont aussi liés aux faits divers et ce qu'on décide de dire sur un jugement de justice.
Les journalistes poiur décrire un criminels, emploient parfois des terme qui sont liés aux personnalités, et aux psychopathies.

par raport au profil que l'on fait des pervers narcissiques, ou en fait on peut mettre tout nos ennemis qui se sont mal comportés avec nous dans ce panier.
je vois ça aussi notament après des ruptures amoureuses difficiles (notament divorce qui se passe mal)
ou le coinjoint accuse faiclement l'autre de manipulation de perversion etc etc

La dérive pour moi, c reprendre des profils psychologiques pour pouvoir faire des profils de criminels.

qui a été popularisé en fait...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
pourquoi carrement des criminels?


pour en avoir discuté avec une inf, un pervers est une personne qui fait tout pour arriver à ses but au détriment ou pas des autres (sarko???)


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Ah oui, ça c'est un des grands classiques des sujets de forums ! Laughing

Il me semble que c'est le succès de certains livres de vulgarisation (M.-F. Hirigoyen, etc.) qui a lancé la vogue en France, et peut-être aussi les séries "criminelles" américaines, si bien qu'en effet la meilleure façon de disqualifier quelqu'un semble être maintenant de le traiter de "pervers narcissique" !

Il y a certainement des gens qui correspondent à ce profil, mais il y a surtout des abus évidents dans l'emploi de ce terme, et comme souvent par des personnes qui ne savent pas exactement ce qu'il recouvre et qui l'emploient comme ça leur chante, de façon précisément manipulatoire !

J'ai rencontré des pervers, dans la vie ou sur les forums comme tout le monde, mais aussi comme psychologue en institution, et contrairement à ce que beaucoup de personnes disent, je n'ai personnellement jamais ressenti de séduction et encore moins de fascination, mais par contre un sentiment immédiat, quasi physique, de malaise, presque de dégoût.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Traviata a écrit:
 et contrairement à ce que beaucoup de personnes disent, je n'ai personnellement jamais ressenti de séduction et encore moins de fascination, mais par contre un sentiment immédiat, quasi physique, de malaise, presque de dégoût.


Même sentiment de dégoût pour moi, mais par contre je trouve qu'il y a une tentative de séduction au départ chez la majorité de ces personnes.

Je fais une disctinction entre pervers tout court et pervers narcissique. Je crois que le terme est assez récent en plus.
Pour moi, je défini grossièrement un pervers (tout court) comme une personne qui prend son plaisir dans la souffrance d'un autre.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Ça correspondrait davantage au pervers narcissique ce point de vue

La perversion, du point de vue psy, est un aménagement psychique principalement marqué par le clivage et le déni (déni de la différence des sexes, déni de la différence des générations...).

Dans la perversion narcissique, tu as cette base de perversion mais avec la touche narcissique en plus ! C'est là qu'on retrouve tout ce qui a trait à la manipulation de l'autre considéré comme un objet, à la dominance de l'envie (au sens kleinien), à l'identification projective, etc.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Ah oui, le déni, je n'avais pas pensé comme ça... mais il n'y a pas une notion de plaisir quand même, et des manoeuvres de séduction pour arriver à ses fins chez le pervers ?

Je me souviens de pervers (diagnostiqués comme tel) à mon dernier boulot, il me semblait voir de grandes constantes : une espèce de séduction dans le début mais avec chacun ses techniques, la mièvrerie ou la tête qui ne passe plus la porte ou encore autre chose.
Et dans un second temps, il y avait quand même chez certains une notion de plaisir très marquée. Je me souviens d'un homme qui avait commis un meurtre, qui m'expliquait avec les yeux qui pétillaient de bonheur de quelle manière il allait étriper le chat.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Si si, il y a des manœuvres de séduction (je voulais juste dire qu'elles ne marchaient pas sur moi, mais elles existent très fort !) et un plaisir provocateur à sidérer son interlocuteur.
J'ai aussi eu droit aux récits circonstanciés des pires horreurs, mais j'ai pris l'habitude d'y couper court, je ne suis pas sympa !


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Ah oui il y a tentative. Après que ça marche, c'est une autre histoire ( il est bien ce smiley ! )

Pour les récits je crois qu'on est là aussi dans le plaisir de faire souffrir l'interlocuteur. Beaucoup des miens profitaient des moments où il y a des témoins pour raconter leurs histoires. L'avantage du témoin innocent, c'est que les personnes qui connaissent le passif (le professionnel, quoi) comprennent toute l'horreur du récit, mais ne peuvent pas couper la chique du pervers grâce au devoir de réserve vis à vis du témoin innocent.
Elle est pas belle la vie d'un pervers 8:)


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Perso il y a des gens qui me provoquent une espèce de répulsion immédiate assez violente, j'ai du mal à décrire mais c'est en général des personnes qui semblent partir du principe qu'ils peuvent se permettre de m'inclure dans leur "fantasme", enfin au sens... par exemple un gars qui me montre son intérêt (comme s'il condescendait à me l'offrir, avec une espèce de complicité gluante) en me disant des trucs type "tu es une personne intéressante, je ne fréquente que les gens intéressant".
Ou parfois.... des gars qui sont persuadés d'être trop sexy pour leur chat (I'm to sexy for my cat... ) et j'ai beau essayer de montrer que vraiment aucun intérêt de ma part il y a une persistance, enfin c'est dur à expliquer...

Mais en fait je dirais que cette façon de faire, cette espèce de mégalo, ne m'est pas destinée même si c'est à moi que la personne parle... enfin j'existe pas quoi devant ces personnes, et ils semblent pas du tout se rendre compte que quelque chose cloche dans leur haute opinion d'eux même. En gros ils semblent m'expliquer qui je suis, m'idéalisent et en même temps en fait ont une attitude très supérieure et méprisante, mais apparemment pour eux je devrais être vachement honorée qu'ils m'aient remarquée. Cela me fait l'effet d'une projection donc sur moi et que quoique je dise ils n'entendront pas.
 
Sinon j'ai rencontré à une époque dans le milieu de la drogue, des types qui se retrouvent à la fois pour des raisons de pitié (des difficultés dans la vie, une histoire difficile), et par une espèce de servitude que moi je trouve dégueue, à être la mascotte d'un groupe de personnes. Me faisaient penser à Gollum, ou je sais pas trop...

Bon après je sais pas si ce sont des pervers, ou des pervers narcissiques... je me demande, vu que cela justifieraist peut être quelque peu ma réaction de dégoût Mr. Green Embarassed

Au fait j'ai lu Hirigoyen, mais franchement à la lire beh tout le monde est pervers lol.

Et effectivement sur les forums c'est un peu ridicule ce délire, et je dirais même dangereux. Les gens parlent alors de "leur" PN.



puis il ya bien toutes sortes de personnalités qui peuvent avoir recours à la manipulation, ou des comportement pervers, non ?

Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
et la personnalité ?
puisque apparement on fait la différence entre une personnalité perverse, et des comportements pervers, que je crois assez présent chez un peu tout le monde...
la tendance perverse selon moi ne veut pas dire forcément une personnalité perverse...

le soucis c que je ne définis pas bien ce qu'est la notion de personnalité en langage psy...

bon et puis y a les phénomènes de groupes aussi qui peuvent amener des comportements pervers quand l'autre est désigné comme bouc émissaire, symbolise quelquechose pour le groupe (sans que se soit forcément vrai d'ailleurs)

autre point j'entends souvent aussi que la victime, donne des circonstances atténuantes pour le "bourreau"...
ce qu'on confond parfois avec explications...
comme si on voulait qu'il soit normale qu'elle le hait jusqu'à le mettre en enfer... qu'il était moins normale en fait qu'elle en parle de façon un peu plus détaché...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
oui voilà c'est ça que je voulais poser comme question à la base avant de me mettre à radoter lol, merci minina

Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
On fait la différence surtout suivant la théorie du fonctionnement psychique dans laquelle on pense...

En psychanalyse, pour faire vite et sachant que c'est à nuancer, on peut dire qu'il y a 3 structures de base : névrose, psychose et perversion. Donc la perversion est une des organisations de la vie psychique (le négatif de la névrose selon Freud). Si on y ajoute les organisations limites, la perversion narcissique peut aussi tirer de ce côté-là, vu le primat du narcissisme, du vide psychique, de l'identification projective...
Dans ce cadre, la personnalité correspond à un fonctionnement durable dans ce registre, sans que le trouble soit proprement "décompensé" (ce qui n'est pas évident à délimiter en fait !).

En dehors de la perspective psychanalytique, la perversion et la perversion narcissique peuvent correspondre à un mélange de différentes personnalités pathologiques ( voir ici : http://questionspsy.leforum.eu/t2077-Les-troubles-de-la-personnalite.htm ) celles du groupe B (personnalités antisociales, borderline, histrioniques et narcissiques), bien que personnellement je n'ai jamais compris ce que les personnalités histrioniques faisaient dans ce groupe !

Pour le fait que tout le monde puisse avoir ponctuellement un comportement pervers, oui bien sûr ! De même que tout le monde peut avoir ponctuellement des traits névrotiques ou des traits psychotiques, etc. C'est la durée, l'intensité, le regroupement avec d'autres traits, etc., qui permettent de se faire réellement une idée de l'organisation fondamentale de la personnalité.



Dernière édition par Traviata le Mer 1 Juil 2009 - 19:39; édité 3 fois

_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Séverine a écrit:
Et dans un second temps, il y avait quand même chez certains une notion de plaisir très marquée. Je me souviens d'un homme qui avait commis un meurtre, qui m'expliquait avec les yeux qui pétillaient de bonheur de quelle manière il allait étriper le chat.









Oh, il avait du plaisir à s'imaginer étriper le chat... mais, franchement, qui n'en a jamais eu envie   ?


Il a peut-être pris aussi beaucoup de plaisir à étudier les émotions que son délire a provoqué chez toi  Mr. Green


Cela dit, ce devait être quelqu'un de très antipathique : durs métiers que nous faisons si nous respectons l'éthique ! Mais si ces personnes pouvaient lire ma pensée  ,hé hé     !






Dernière édition par gronounours le Mer 1 Juil 2009 - 19:56; édité 1 fois

_________________
Aussi longtemps que les ours n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.
(proverbe africain, personnalisé)
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
merci traviata pour le lien... mais ça marche pas loooool

non mais tu viens de m'éclairer ma lanterne, surtout que j'ai vu en bibliothèque un titre : psychose, perversion et névrose...

j'avais envie de le prendre mais j'avais autre chose à foutre que lire de la psycho :-p

donc tu as un peu éclairé ma lanterne sur les structures psychiques.

Par contre finalement j'ai qd meme lu des articles dans des dicos specialisés, et finalement ça se rapproche de la définition de personnalité comme on l'utilise habituellement.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message les personnalités perverses 
Ça y est, il marche (je me fais avoir chaque fois que je mets un lien entre parenthèses) ! 


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message les personnalités perverses 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 6
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5, 6  >
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation