Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 4
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer
Auteur Message
Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
Bonjour,
voila, je vais vous exposer mon problème, qui n'est je pense pas insurmontable ni extrêmement grave mais qui me pourrit la vie depuis 8 mois. Je suis d'un naturel anxieux, suivi chez un psy depuis des années. Toujours troublé en couple. Je suis marié depuis 8 ans et avec ma femme depuis 11, nous avons 2 enfants. J'ai eu des hauts et des bas, des doutes, je me suis toujours accroché en me disant que ça irait mieux. Je suis déjà passé par des phases comme ça. Et ça avec toutes mes copines, efin, au nombre de 3 ;-). Après une période calme, depuis 8 mois je suis très dépressif et obsessionnel, je me demande sans arrêt si j'aime ma femme. Si j'arrive à me rassurer, mes angoisses se focalisent sur autre chose, peur des autres, peur de ne rien aimer, ennui, je ne suis jamais tranquille. De nombreuses fois, j'ai baissé les bras et pensé très fort qu'il fallait qu'on se sépare. Je ne suis pas sûr, ou j'ai peur d'être sûr, peur de décevoir mes enfants, de pas m'en sortir. Je pense être trop faible, toujours englué dans la dépression et des TOCS. C'est comme si j'aimais ma femme mais ne la supportais plus, j'y pense tout le temps. Quand je suis avec elle j'y pense souvent, pareil quend je ne le suis pas. DONC : je tourne en rond. J'aimerais retrouver une certaine sérénité sans tout casser. J'attends de vous un partage d'expériences, de "conseils" (même si les conseils ne sont jamais adaptés à la situation, chacun étant différent). Merci à vous.

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
Bonjour lg,

Tu as ces doutes depuis 8 mois, c'est peut-être simplement un mauvais passage dans votre couple ? En 11 années passées ensemble, il y a des remises en cause, des mauvais moments à passer, c'est normal.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
Bonjour Séverine, en fait, j'ai toujours eu ces doutes. Souvent dans mes relations. Même avec ma femme, sauf que là c'est la grosse déprime. Effectivement, j'attends que ça passe.

Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
Tu as eu l'occasion d'en parler avec ton psy ? Si tes ruminations se sont aggravées depuis quelques mois, il s'agit peut-être d'un passage particulier dans ta thérapie (si tu suis une psychothérapie...).
De toute façon, je pense que tu as raison de ne pas vouloir prendre de décision immédiate, ce n'est pas le bon moment de faire un choix déterminant si tu es dans un "pic" de tes troubles, mieux vaut attendre que tu te sentes plus à même de réfléchir.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
mais t'arrives à exprimer avec des mots tes angoisses.. comment s'expriment t'elles, la nature de ta peur...

parceque ce que j'ai compris c que tu as peur de ne pas aimer ta femme, et indirectement la peur de ne pas pouvoir aimer les femmes que tu affectionnes qd meme j'immagine.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
minina, eh bien, ce n'est pas facile de verbaliser. J'ai souvent des doutes sur ma relation, la plupart du temps c'est gérable, je me dis demain est un autre jour. Là, en période de crise, ça se manifeste physiquement par des tensions musculaires et un malaise général. Psychologiquement, je dirais que je lutte en permanence. J'ai l'impression de ne pas aimer ma femme et j'y pense très souvent. Elle me parle et j'y repense, comme si je n'arrivais pas à faire juste abstraction sereinement. Du coup j'y pense tout le temps et n'arrive pas à être naturel. Tout alors me semble vain, inutile, sans intérêt. J'ai du mal à même profiter de la présence de mes enfants. J'essaie de me rassurer en me disant que c'est la mère de mes enfants, que je dois aussi avoir les idées claires avant toute chose. Puis ça se tasse un peu. Ensuite au cours d'activités quotidiennes, la moindre chose peut me faire replonger.
Par exemple, je lis un magazine sur la déco et je me dis "comment ça sera quand j'aurai mon appart tout seul?". Certaines fois je fais un genre de déréalisation où tout me semble étrange, sans intérêt. Je bascule entre ces états avec des accalmies. J'ai extrêmement peur de m'être trompé, de ne pas aimer ma femme en fin de compte, mais du coup ça se manifeste très violemment, comme une "répulsion". Je ne sais pas si c'est clair tout ça. Très souvent j'ai peur que cela soit trop clair et qu'il faille divorcer.

Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
ben je remarque en première lecture malgré tout ce qui prévaut c'est le doute, et l'impression aussi que ce que tu ressens, n'est pas forcément réel dans le fond, ou vrai, enfin il est vrai que tu ressens comme ça, mais tu te dis peut etre que c une déformation du comment je le ressens, avec ce qui est en vrai...

de toute façon un divorce se fait à deux (comme un mariage à la différence que ça peut etre de la volonté et de la demande d'une personne pour le divorce), c'est une longue procédure, ce qui ne permet pas en fait que se soit d'un coup de tete...
il vaut certainement mieux etre sur, et parfois en parler à un psy, (comme te le suggere à juste titre traviata) ça permet de prendre des décisions...
mais effectivement, on ne peut pas faire comme si l'idée ne venait pas régulierement et attendre que ça passe, puisque apparement un de tes soucis c'est justement que ça ne passe pas, à voir donc pourquoi ?
maintenant il faut que se soit le plus claire possible, sinon on reste dans des statu quo...

mais en dehors de tes relations amoureuses, et maritales, est ce que tes sentiments de déréalisation s'impose à toi qd tu te mets à penser au fait de vivre seul, ou ça peut venir dans d'autres situations ?


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
Minima, merci pour ta réponse.
"mais en dehors de tes relations amoureuses, et maritales, est ce que tes sentiments de déréalisation s'impose à toi qd tu te mets à penser au fait de vivre seul, ou ça peut venir dans d'autres situations ?" en fait, ça survient surtout dans un contexte de doute. Lorsque j'essaie de m'apaiser, de ne plus penser mes doutes, ou à ma peur d'être arrivé à une certitude, cela arrive lors de mes activités courantes.

Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
j'ai un peu le meme soucis que toi...
je doute de tout et n'importe quoi... sauf que je c que ça fait parti intégrante de ma personnalité... voir de troubles...
mais il y a des choses dont je suis sur, par exemple l'amour que j'éprouve pour une personne...

tu peux aussi éventuellement parler de cela à ta femme... ton problème d'un point de vu générale sur ces sensations de dérealisation, (ou on se pose la question, si le monde on y appartient) et indirectement les problèmes que ça peut poser d'un point de vu relationnel, y compris les proches que l'on aime...



par experience perso (et je le souligne ça ne fait pas une règle), je n'ai jamais voulu que mes doutes donnent la voie à une angoisse qui fait que ma personnalité eclate, et que je ne sais plus rien...
voir sa personne éclatée c'est extremement dure, ne plus savoir ce que l'on est, ce que l'on ressent, est très dur... et il ne faut pas que le doute explosent notre personne.


apparement tu es suivi... qu'est ce que pense ton psy sur cela ?
(si ce n'est pas trop indiscret évidement)

y a une chose moi auxquelles je me réfère... c mes sens dans ces moments là...
avec mon copain, meme si je me questionne sur la nature de relation comme une personne qui a des doutes constants...
je sais que souvent je le désire en tans que personne, et que je le désire charnellement.
C'est ce qui me fait dire que je ne suis pas par hasard avec lui ;-)

comme me disait une amie, il faut etre dans ses chaussettes, d'incarner pour ressentir ce que l'on désire...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
Ah ok, toi tu es sûre de tes sentiments. Moi c'est un peu l'inverse, ça a été comme ça dans toutes mes relations.
Oui je suis suivi, mon psy m'oriente vers ce problème de couple maintenant, en me disant que si c'est si récurrent c'est qu'il y a quelque chose et ça, ça me rassure pas.

Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
oui mais quelle est la nature de ce quelquechose...
parceque quelquechose ça veut rien dire aussi... ou ça veut tout dire on ne sait pas...

en fonction de ce que tu me dis... c'est que le sentiment de déréalisation se fait dans différents contexte, mais ta focalisation est sur ta relation avec tes amours, qui établissent une stabilité de raport avec autrui...

sinon bien sur que le doute on peut le transposer à tout...
y compris sa propre existence et sa vie... et dans des cas de graves crises... c aussi sa vie physique dont il est question...

maintenant dans son raport amoureux... l'amour que l'on a pour autre... en particulier dans le partage d'une vie intime...
j'ai ce genre de problèmes...
mais j'ai vécu un moment seule, encore aujourd'hui, car je ne suis pas en couple, et je n'ai pas d'enfants...

mon obsession aujourd'hui c me demander si je peux avec un temps à moi meme en dehors de cette vie de couple ou par moment j'ai l'impression d'etre dans le conte de bram stoker...

ce qui ne m'empeche pas de dire que je désire cet homme... cette personne... et meme si tous les aspects de la vie amoureuse peut faire peur, dans le sens habituel... ce que moi en tans qu'obsessionelle je redoute par dessus tout, car le coté de l'habituel et connu est un suport pour mes obsessions.
Mais je dois dire que j'ai opté pour la douceur de l'habitude, comme horace le disait, aurea mediocritas...

et une autre chose contre l'obsession c la jouissance immédiate, le plaisir immédiat, mais aussi de la connaissance de l'autre par le temps...
avec l'homme que j'aime si il y a l'habitude, il ya aussi la jouissance immédiate de sa présence et du plaisir charnel...

meme si le sexe, peut etre une habitude... il n'empeche qu'il fait parti intégrante aussi de la jouissance immédiate... mem si c une jouissance connue... et donc obsessionelle...

donc il faut aussi que tu te rendes compte si il y a des moments de jouissance immédiates d'etre avec ta femme et tes enfants...
c moments de petites jouissances, de rire, de bien etre immédiat...
est ce qu'il est existent... ?


en dehors de la pensée introspective, il existe un état de pensée immédiat...
qu'il ne faut pas négligé...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
Eh bien avec mes enfants ça va. Avec ma femme il y a encore des rapports sexuels que je qualifierais de bons. Il y a du désir entre nous. Mais pour ma part, je ne me sens pas à l'aise en sa compagnie de nombreuses fois. Je ne pense qu'à ça. Je finis par croire que ça vient réellement de ma relation et qu'il vaudrait mieux laisser tomber.

Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
ce texte ne permet pas de dire...


as tu désiré tes enfants... t'es tu avant projeté père... qu'est ce que ça t'a fait d'etre père ?
comment as tu désiré la femme avec qui tu voulais avoir des enfants ?
est ce que tu as eu un vrai plaisir de l'ordre du fini et de l'infini en sachant que tu voulais des enfants avec cette femme en lui faisant des l'amour ?


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
Je voulais être père et je voulais qu'elle soit la mère de mes enfants, sinon, je ne comprends pas ta question "est ce que tu as eu un vrai plaisir de l'ordre du fini et de l'infini..."

Répondre en citant
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 
parceque qd on fait l'amour il y a cette question... en particulier quand l'acte sexuel aboutis à la procréation...
la jouissance, le désir de la suexualité, et j'englobe la procréation, l'enfant à naitre d'une sexualité... englobe la question du fini et le l'infini... notre mortalité comme notre humanité avec l'ouverture que ça a sur une forme de l'infini...

c aussi un des problèmes de l'extase mentale et/ou sexuel/ spirituel...

pour toi qui doute de beaucoup de chose... c savoir, et te remémorer ce que tu as ressentis dans ces moments...
la question du doute elle est partout en fait...
il faut que tu t'appuies sur ce que tu ressens pour tes désirs.
A mon avis pour l'etre aimé, il faut se questionner pourquoi on le désire... et qu'on sache pourquoi on l'aime, pourquoi on aime etre possédé par lui, et le posséder...

si tu veux te séparer de ta femme ça sera pour toi des questions intrinsèques.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message Peur ou sentiment destructeur de ne pas aimer 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 4
Aller à la page: 1, 2, 3, 4  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation