Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Allo Maman bobo
Auteur Message
Répondre en citant
Message Allo Maman bobo 
Ok nous en revoilà à Môman 

Je ne supporte plus cet espèce de rôle/rituel - ou je sais pas quoi mais en tout cas c'est sclérosé - dans lequel je suis avec elle depuis des années, et renforcé depuis que je suis célibataire : les appels hebdomadaires avec une lourde insistance de sa part - et je réponds pas parce que vraiment pas envie, rien à lui raconter, et pas envie de l'entendre.
Ca fait peut être de moi une mauvaise fille mais sincèrement c'est fatiguant, elle me tient la jambe des heures pour me dire RIEN et n'entendre RIEN de ce que je dis quand je peux en placer une.

Me dis qu'il faut que j'aille vivre dans un pays où le décalage horaire sera tel qu'elle perdra à nouveau le sens du temps qui passe entre les fois où l`on se parle, histoire que ce soit plus toutes les semaines absolument.
Je sais par expérience que plus je suis loin et plus elle "oublie" des'angoisser et de m'appeler.

Bref comment vous gérez, est-ce qu'il faut supporter ça, est-ce que c'est normal de parler à sa mère toutes les semaines ?

Vos mères elles vous appellent pour quoi ? Pour vous tenir la jambe des heures à rien dire ? Pour parler de trucs nouveaux ?

Enfin bref, c'est normal ou pas cette manière qu'elle a de m'appeler à partir du dimanche en insistant jusqu'à ce que je décroche un jour dans la semaine, certaines semaine c'est du harcèlement, et puis finalement pour RIEN dire !!! Et quand même me voler des heures !

Elles sont comment vos mamans ?

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Allo Maman bobo 
ben y a pas mal de personnes qui ont régulierement leurs parents je crois...

sinon moi non j'ai pas souvent ma mère au téléphone :-p


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message Allo Maman bobo 
Elle était presque pareil

A m'appeler régulièrement pour me répéter en boucle des choses qu'elle m'avait déja raconté 1.000 fois, à ne rien entendre (et puis s'en fiche un peu aussi) de ce que je répondais, et à exiger que je vienne la voir 1 fois par semaine (c'était le minimum syndical). Et quand j'allais chez elle pour ma visite hebdomadaire, systématiquement aussi elle n'y était pas parce qu'elle avait des courses très urgentes à faire (comme acheter des chips à 20km de chez elle et en y passant toute l'après-midi, enfin des choses essentielles quoi) pendant ma visite qui était prévue.

J'ai jeté l'éponge ! et je m'en porte très bien.

Dans le registre des arrangements diplomatiques, tu ne peux pas te faire couper le téléphone pendant quelques mois ? ou le déclarer cassé, ou je ne sais pas quoi. Ou faire un filtrage d'appels avec un répondeur qui donne un faux prétexte ?

Je ne sais pas trop quoi te conseiller... en tout cas ce serait dommage de devoir partir à l'autre bout du monde seulement parce que ta mère à du mal à entendre que ça t'agace.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Allo Maman bobo 
Ben moi, Manamana, c'est moi qui l'appelle. Tous les jours en plus... Embarassed  Et souvent, je n'ai rien de spécial à dire. J'ai toujours été très proche de ma mère, et sûrement, inquiète pour elle. J'ai sans doute été marquée, enfant, par sa dépression, et je garde ce sentiment que la vie dépend de moi, que c'est à moi d'amener la vie. Il suffit que je voie ou entende ma mère pour que ça s'emballe en moi, et parfois... je me fatigue moi-même ! Je ressens ma mère comme peu vivante si je ne viens pas l'animer. Mais nous avons de nombreux sujets d'échanges: musique, littérature, cinéma, politique... Et nous avons la même passion pour l'écriture. De toute petite, je me souviens de vraies discussions avec ma mère, et ça ne s'est jamais perdu.

Répondre en citant
Message Allo Maman bobo 
Je me retrouve un peu dans ce que tu dis Iona, même si nos appels sont moins fréquents, mais au moins hebdomadaires en ce moment. Avant, ça m'agaçait aussi un peu ces papotages frivoles à n'en plus finir, mais plus maintenant, sauf si vraiment j'ai du boulot par-dessus la tête. Mais je reste très soucieuse d'elle, jamais complètement rassurée, et nous avons aussi pas mal de goûts en commun. J'ai reconnu un peu tardivement que je lui devais sûrement en partie mon amour de la littérature et que même dans des moments où elle n'était vraiment pas bien, elle a fait des efforts pour m'ouvrir à des livres, m'inciter à voir des expos, etc. Mais c'est encore très récent pour moi de reconnaître et accepter son influence, il a fallu un très long cheminement content


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Allo Maman bobo 
Ben moi le fait de justement ressentir que je serais en quelque sorte indispensable pour animer ma mère, ou calmer ses angoisses, c'est justement ce qui m'insupporte. Me dis après tout elle a un mari quoi !

Je me souviens en ce moment de mon adolescence où par exemple j'ai eu un kyste dans la poitrine et je m'inquiétais énormément mais n'en parlais à personne, j'étais déjà en famille d'accueil, j'ai fini par en parler à ma mère d'accueil, et avec elle on a été chez le toubib. Mes parents, en tout cas ma mère l'a su, mais personne ne m'a appelée pour connaître les résultats, savoir comment mon opération s'était passée, si c'était bénin ou pas etc. Donc même si c'était rien, en fait je me dis m..., ils se sont jamais vraiment soucié de moi, de ma vie réelle. Tout ne repose que sur des angoisses irraisonnées de ma mère, mais là-dedans je n'existe pas du tout ! Donc ça m'énerve de me sentir culpabilisée.
En fait ils ne me connaissent pas, c'est normal je suis partie à 16 ans et déjà avant de toute façon tout ce qu'ils savaient de moi était imaginaire. Ensuite j'ai résidé loin et ne revenais que parfois, et aucun de ma famille n'a fait l'effort de savoir ce qui se passait dans ma tête, dans ma vie etc. Donc je me dis que ça va bien de jouer à la petite maison dans la prairie quoi !

Je sais pas si je pourrais couper totalement comme toi Séverine, là quand même j'aurais peur des conséquences pour ma mère. Bon je filtre à donf ceci dit Mr. Green mais au bout d'un moment quand ça sonne de tous côtés et que j'ai des dizaines de messages sur mon répondeur, c'est pénible... puis si je réponds pas pendant un peu plus d'une semaine j'ai droit à l'intervention paternelle par texto (mon père qui ne me parle jamais) : "ta mère se fait un sang d'encre" Confused

En gros suis un peu entre vous toutes content

Je reconnais cependant qu'elle m'a transmis notamment le goût de la lecture ! Et j'aime bien la personne qu'elle est derrière la mère bizarre.

Répondre en citant
Message Allo Maman bobo 
 Ah, petite différence, Traviata ! : j'ai tout de suite reconnu que tout ce que je suis venait de ma mère. C'est peut-être d'ailleurs le problème car je n'arrive pas à me distinguer d'elle. Nous avons les mêmes goûts, le même regard sur ce qui nous entoure, et en plus, je suis son portrait , parait-il... Alors j'essaie de trouver des trucs à moi, qu' elle n'aime pas également. J'ai donc trouvé l'escalade, et en musique un groupe comme System of a down (trop violent pour elle !).

Manamana, je comprends que ce soit compliqué avec ta mère et en même temps je ne sais pas quoi dire car ta mère m'échappe complètement. De loin, elle me semble étrange, effectivement.

Répondre en citant
Message Allo Maman bobo 
Pour moi ça marche dans les deux sens, puisque je suis fille et mère
alors c'est simple en ce qui concerne ma mère, elle ne m'appelle jamais (sauf dans ma période cancer où elle faisait appeler mon père et me parlait en même temps à coté du téléphone)mais bon je vais mieux maintenant donc elle "n'appelle plus". Par contre moi je lui téléphone ou lui rends visite à peu près une fois par mois. La conversation tourne essentiellement autour de ses problèmes de santé (elle en a de nombreux bien réels et puis il y a ceux liés à sa tendance hypocondriaque),
alors j'écoute...je rassure...
voilà pour Môman Manamana

Avec ma fille je communique souvent par mail (de longs mails), plusieurs fois dans la semaine, et puis nous nous téléphonons, l'une ou l'autre, à peu près 2 ou 3 fois par mois. Pas de mail avec mon fils mais plutôt des textos (plus pour des petites choses du quotidien) et on s'appelle à peu près une  fois la semaine.
En règle générale je ne peux pas rester plus d'une dizaine de jours sans ressentir le besoin d'entendre leur voix, et je crois que c'est réciproque sourire


_________________
Je me mis enfin à réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort.
( Samuel Beckett)
Répondre en citant
Message Allo Maman bobo 
moi c ça aussi une fois par mois environ j'ai ma mère... mais c plutot elle qui appele par le besoin dont tu parles fracat...
son besoin de m'entendre... le timbre de ma voix...
mais j'ai changé...
aujourd'hui je ne parle plus du tout de moi... je ne parle que de banalités et des nouvelles comme ça...


j'ai été capable d'entendre les plaintes de ma mère (qui ne s'en souvient plus tiens tiens !) pendant des années...
elle n'a jamais voulu entendre les miennes... ce qui me ronge intérieurement.
Donc je parle de banalité, accueuille favorablement son aide, et ses dons, mais sans plus.

je me dis c sympa ! c tout.

le mieux pour moi c etre le moins possible en demande...

j'ai été trop blessé enfant, et surtout ado et jeune adulte. Je ne cautionne pas les choix qu'elle m'a imposé parfois en ma complète défaveur. Donc j'ai une attitude courtoise...

Meme si je pense toujours ma mère... dans le passé, le présent, voir le futur...
mais ce qui compte c me penser moi, dans mes temps à moi.

Je crois mana qu'il faut donner ce que l'on peut donner, et trouver une stratégie qui convient... pour pouvoir soi meme faire sa vie, et se construire, et ne pas se retrouver dans un néant à soi en reflet au néant de sa propre mère...

c pas simble, ça demande du temps, du travail, mais voilà... c possible ;-)

c ce que je tente actuellement en tout cas.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message Allo Maman bobo 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation