Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
paranoia et doute
Auteur Message
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
Bon voilà, j'ai quelquechose de très ancré qui est on peut dire la maladie du doute, je doute de tout et de n'importe quoi, en particulier pour ce qui concerne les "phobies", dans le sens ou je v avoir peur qu'on m'agresse dans le rer, donc je v douter sur n'importe qui, et osculter ma main et mon bras sans arret, car j'ai toujours peur de voir des choses plantées...

ma question est simple, évidement je suis plus dans les troubles obsessionels, que dans la paranoia, mais par moment vu certaines angoisses, voir des paroxysmes d'angoisses, je me demande si c pas ça ce qu'on appele un trouble limite.
Dans le sens ou je me retrouve avec des choses assez typiques de l'obsession, mais qui peut devenir aussi de la paranoia de façon ponctuelle.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message paranoia et doute 
Il y a des parentés symptomatiques entre les troubles obsessionnels et paranoïaques (et beaucoup de personnes paranoïaques ont une personnalité obsessionnelle), mais il y a aussi de grandes différences avec une réelle paranoïa décompensée, notamment l'absence de persécuteur clairement identifié. L'angoisse que tu décris est bien plus vague que dans une paranoïa, où un délire serait venu l'organiser.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
oui je le pense aussi... le coté obsessionel fait qu'il y a un flou puisqu'on doute sans arret... c la maladie du si...
et si et si et si et si...
j'ai été une fois hospitalisé dans un temps très court pour une grande crise... au début ct paranoia, mais le lendemain après deux entrevus avec un psychiatre le l'hopitale, on était assez d'accord sur le coté plutot obsessionel...

mais je me demande si certains états comme celui que j'ai eu ne sont pas ce qu'on entend par état limite ?
je c pas si tu peux me répondre dessus.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
je vais vous donner un exemple concret, j'ai de la nosophobie...
un psychiatre m'a plutot parlé de nosophobie plutot que hypocondrie...
(on en avait parlé lui et moi la différence en prenant mon cas)
j'ai peur des MST, surtout du HIV, donc j'ai des peurs irrationels mais dans le metro, et tout ce qui se raporte évidement à la sexualité...
(avec la peur qu'on m'ait violé dans mon sommeil par exemple)

Un jour je regarde la télé, ct un moment ou je souffrais pas mal d'état bizarre qui s'appele apparament déréalisation...
je sens l'environnement différent comme si j'allais m'évanouir sans m'évanouir, ça dure peu de temps chez moi...
ct le moment ou Benoit XVI faisait sa tournée en Afrique, et là on parle du Sida, et j'ai eu l'impression à un moment qu'il s'adressait à moi (la composante parano)... bien sur la composante obsessionel, fait que j'ai douté, je me suis dis n'importe quoi...
et puis après je me disais et si jamais ct un signe, ou si jamais en fait ct vrai ce que j'ai cru voir...

bon vous voyez le mélange là dedans ? entre l'espece d'hallu, et le doute... à un moment ponctuel... pas du tout sur le long terme...
allé ça a duré quelques heures quoi.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
En fait, je ne vois pas bien ce qui te fait penser à un état limite... Si c'est le niveau d'angoisse, il peut être de même intensité dans des troubles névrotiques ou des états limites (avec dans les deux des épisodes de déréalisation, etc.). Ce qui caractérise les états limites s'observe plutôt du côté d'une certaine forme de dépressivité, de troubles narcissiques et identitaires, etc.

L'exemple que tu donnes avec la nosophobie est typique des questions que peut poser le diagnostic différentiel entre troubles obsessionnels et problèmes d'ordre psychotique, la frontière étant parfois très floue.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
parceque justement l'état limite on le met entre l'état psychotique, et l'état névrotique...
je n'en sais pas plus...

mais connnaissant certains de mes etats, je me demandais, si c ce que je lis parfois, assez mal il faut le dire sur l'état limite.

donc la question de la frontière du flou je me demandais si ct en fait le mot état limite...

je demande ça à titre informatif c tout...

eh oui par observation, ce genre de trouble m'arrive tout le temps, dans mes états de déréalisation...
avec un sentiment d'halucination... puisque j'ai l'impression que le sol est mou, et que les sons sont difformes parfois...

pas tellement l'obsession qui est plus lié à la situation... genre dans le metro... par exemple...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
je dois dire que j'expérimente aussi parfois ce genre de phénomène de "signes" diffusés par la télé ou autre, je dirais que là où je suis pas paranoïaque c'est justement que je garde une certaine capacité de critique, donc c'est plus chez moi le "et si" dont tu parles, qui peut me faire échafauder des trucs qui s'apparentent peut être au délire mais qui n'en est pas... enfin le fait de penser que le monde tourne autour de soi, que si les gens rient dehors, c'est de soi, que si on entend une phrase, elle est pour nous, que les voisins auraient que ça à faire que de m'espionner etc... qu'il y aurait effectivement une persécution mais diffuse et variable.

Je ne sais pas, mais je me dis que là c'est plus en lien avec mon rapport à l'autre, à reconnaître son existence indépendamment de moi etc...

Après je me dis que je suis + parano sur par exemple à une époque la scientologie, les TCC et les évangélistes, qui pour moi étaient liés, où là je me suis construit toute une théorie mais c'était pas vraiment teinté d'angoisse, je me sentais menacée par cela mais d'une manière éloignée, c'est plus le fait que chaque truc que je pouvais lire me renfoçait dans l'idée d'avoir raison, comme si j'avais eu la bonne intuition et que mes lectures confirmaient ce que j'avais senti et que chaque info révélait des liens un peu partout. Donc je dirais sur cette création de lien dans tous les sens qui révèleraient une sorte de complot monumental et intentionnel. Genre en fait Hitler a gagné, on vit dans des états fachistes mais sans s'en rendre compte, on nous manipule.

Bon après, si je peux parler de cela ainsi, c'est, je me dis, que justement je ne suis pas parano.

Mais je me suis en effet toujours dit qu'il devait y avoir une petite parentée entre obsession et parano... c'est peut être de là que vient l'idée de Personnalité sensitive de Kretschmer ?

Répondre en citant
Message paranoia et doute 
oui ok... mais le problème pour moi c'est la question de l'état limite...
un état d'un invidu x à un moment x...

et là ce n'est pas du tout claire selon moi...

désoler je patauge là... j'essayerais de me faire une idée plus claire ulterieurement...

et puis ben le parano, peut avoir une introspection lui aussi ulterieurement... donc c'est caduc...

meme si pour moi effectivement le parano a une totale adhésion à un discours organisé, meme absurde...
et souvent dans le long terme, je l'ai vu avec une connaissance schizophène à tendance paranoiaque....
ou pour elle c très progressif et sur le long terme dans son discours...

en revanche j'ai vu les memes discours avec des gens qui se droguent régulièrement aussi....


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
Oui les drogues et certains problèmes neurologiques (dans les démences par exemple) peuvent provoquer le même type de symptômes.

En fait Minina, plus grand monde ne pense que l'état limite serait en quelque sorte à mi-parcours entre la névrose et la psychose, c'est un regroupement de troubles tout à fait différents et à part. Il y a souvent beaucoup plus de proximité entre une névrose grave (une névrose obsessionnelle ou une névrose hystérique grave) et une psychose qu'entre un état limite et une psychose.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
ok ça marche...
mais ça pose problème du vocabulaire employé malgré tout...
à mon humble avis cela dit...

le plus grand nombre moi ça me dit rien (le plus grand nombre c pas moi qui pense forcément)... tu parles des psychologues ?

désoler je décortique tout... looool

bref moi j'aime pas trop l'esoterisme, j'irai voir vaguement, je dis bien vaguement... ;-)

c ce qui me fait fliper un peu dans la psychologie... d'ailleurs...
meme si j'ai entière confiance en mon psychiatre, recommandée d'ailleurs, (donc j'ai confiance en la personne qui me la recommandée)

j'ai pas confiance au mélange de notions qu'on emploie, avec des séparations par moment...
avec un espece de flou artistique que j'aime pas du tout...
ça manque de démonstrations tout ça... pour me remettre au clair loool dans mon obsesssionnnnnnnnnn

mais je ne dis pas n'importe quoi pour autant...

je vérifierai la question de l'état limite...
en tout cas...

en fonction des idées de certains... je peux le faire.

je reposterai peut etre... parceque là ça me pose de gros soucis sur la définition...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
Oui m'enfin Minina faut bien accepter de nommer les choses ! Laughing
On donne des noms c'est pas définitif et c'est pas forcément une mal-édiction content

Répondre en citant
Message paranoia et doute 
ouai mais qd meme c bizarre ce mot...

mais j'ai regardé un tout pti peu mais pas suffisament,
cela dit ! j'ai l'impression effectivement en générale j'ai l'impression qu'on parle d'un état transitoire stable, sur la durée.


bon bref c compliqué...

et l'utilisation du mot n'est pas si aisé apparement.

bon voilà un site... psychiatrie angevine, article ou résumé d'une intervention de K.Rannou-Dubas, B Gohier

On parle surtout dès l'introduction de la pluralité du mot état limite...
et des inconvénient de possibilté de four tout...


http://www.med.univ-angers.fr/services/AARP/psyangevine/publications/etatsl…


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
Cette notion de "limite" a beaucoup évolué, et de plus elle a évolué de façon assez différente selon les écoles de pensée psychopathologique, ce qui ne simplifie pas les choses pour les non-spécialistes. Il faut du coup se méfier, car en effet le concept a subi une vulgarisation (surtout la "personnalité borderline" du DSM) qui en a fait un fourre-tout assez inutile du point de vue clinique.

Pour ceux qui s'intéressent aux états-limites "à la française", le mieux est de lire André Green, qui est actuellement le meilleur spécialiste de cette notion.

J'avais fait un topo ici, "Clinique des états-limites", qui reprend brièvement les points de vue développés par Green : http://questionspsy.leforum.eu/t134-Clinique-des-etat-limites.htm#p754


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message paranoia et doute 
merci traviata !

c ce que je me disais sur cette notion... surtout que je n'y connais pas grand chose, alors se retrouver avec différentes définitions à chaque fois... je ne savais plus trop qu'en penser...

et comme j'ai tendance à simplifier à mort... il faut donc simplifier, mais en plusieurs définitions ! :-p


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message paranoia et doute 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation