Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Fin de thérapie ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
Je commence à penser à la fin de mon travail avec ma psy , même si le but que je m'étais fixé c'est vivre une vraie relation amoureuse avec une femme , chose comme je l'ai écrit que je n'ai jamais connu (aimer et être aimer) . Ma psy m'a bien aidé mais je me vois comme je l'ai dit une fois à Manamana finir célibataire je vois pas pourquoi à presque 33 ans et malgré mes problèmes j'aurais pas déjà connu une personne qui me correspond et avec qui ça arrive , je suis assez fataliste . Mon meilleur ami est obsédé par la question de me caser par gentillesse et sollicitude .
Je crois qu'on a tous besoin d 'amour pour vivre mais j'ai l'impression d'atteindre un "roc" comme si se trouver quelqu'un était pour moi une limite infranchissable . Peut-être la sale image que ma mère m'a donné des femmes qui me paralyse malgré le travail de ma psy .
Du coup je commence à penser à la fin de ma thérapie mais ne plus voir ma thérapeute me fait peur ...


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
Et je veux être franc il y a la question de la sexualité : j'ai déjà été voir des prostituées mais je trouve ça triste , glauque , en même temps avoir un corps de femme de temps en temps pour un homme c'est important . Mais la prostitution heurte mes idéaux et en même temps je me dis que la masturbation uniquement ça pourrait porter un coup puissant à mon estime de moi-même . Reste la drague je m'y remets après une longue période de léthargie , mon amie boulimique me manque toujours aussi son rire et sa sensualité et sa fragilité . Je croyais que cette fois c'était bon ...  Rolling Eyes


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
Une fin de thérapie ne coïncide pas forcément avec l'atteinte d'objectifs - ils peuvent être atteints avant et d'autres se substituer à eux, ou ne l'être qu'après comme un effet de la perlaboration ou ne jamais l'être s'ils n'étaient pas réalistes ou si on a préféré les abandonner en route...
Je ne crois pas qu'il faille se baser là-dessus pour décider si c'est fini ou pas, plutôt sur ce que tu as compris de toi et sur la liberté de fonctionnement que cette compréhension peut éventuellement te donner.

Et, à 32 ans, il est rare qu'un homme ait réellement fait l'expérience de ce qu'implique "aimer et être aimé", disons que ce n'est actuellement pas le cas le plus fréquent Pour la sexualité, il y a d'autres solutions que les relations tarifées - même sans être amoureux, beaucoup de jeunes se satisfont d'aventures sans lendemain...


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
En fait en te lisant je me dis que cesser ta thérapie maintenant sonne comme une résignation : un roc infranchissable donc autant arrêter. Tu sais je connais plein de gars qui ont été dans ta situation et même avec moins de relations dans leur vie que tu sembles en avoir eu, et qui à trente-cinq an rencontrent l'amour, fondent une famille etc...

Et puis je pense à une amie qui la trentaine à peine passée jugeait qu'elle n'avait jamais connu cette situation d'aimer et d'être aimée, qu'elle n'avait quasiment jamais été en couple etc, alors que dans les faits, elle avait eu des relations amoureuse, certaines durables, mais elle ne les avait simplement jamais envisagées comme cela... elle ne se rendait pas compte en fait qu'elle avait connu l'intimité entre deux êtres, parce qu'elle regardait trop les conflits, les frustrations. C'était une jeune femme en guerre, aujourd'hui c'est une jeune maman heureuse content

Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
Ben je crois savoir suffisamment me connaître maintenant en fait , je pense enfin je le ressens comme ça . Je suis pas d'accord avec toi Traviata pour une fois même pas du tout d'accord : à 32 ans ne pas avoir connu une seule relation sérieuse (Manamana je te certifie qu'aucune de mes copines ne m'a aimé au sens amoureux) me semble anormal vraiment . Par contre il est évident qu'une thérapie ne se réduit pas à visée des objectifs car des problèmes se transforment en limites , sont résolus ou sont remplacés par d'autres plus conformes à la réalité ou à son monde interne .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
Tant pis, je persiste, ça ne me paraît pas "anormal" au sens de rare 

Je me demande en fait à quoi correspond exactement, de ton point de vue, cet "objectif", ce qu'il recouvre. Je dis ça parce qu'il y a des tas de gens qui passeront leur vie en couple stable sans savoir aimer ou accepter d'être aimé, d'autres qui multiplieront les conquêtes sans le savoir davantage, bref c'est une capacité qui est loin d'être largement partagée, ne serait-ce que parce qu'elle demande une liberté psychique qui ne va pas forcément de soi.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
Pour mon amie boulimique plus elle multipliait les amants , plus je la voyais décontenancé et en détresse ... Mais je vois ce que tu veux dire : un couple qui se pose plus par peur de la solitude que par amour ... En fait je parlais d'une vraie réciprocité une vraie passion amoureuse (tendresse plus sensualité qui conflue sur le même objet total au sens psychanalytique du terme) ... Ladame voit une tendance générale où  il craint une scission de plus en plus marquée entre le courant tendre et le courant sensuel avec d'un côté une sexualité amollie et de l'autre une pornographie violente . En fait je voudrais accéder au stade génital avec la reconnaissance de l'autre dans son altérité et sa singularité et pas être l'objet partiel de l'autre ou qu'il soit mon objet partiel . Je parle d'une tendance bien sûr  Rolling Eyes


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
ben je répondrais simplement qu'un couple n'est jamais idéal...
y'a toujours des tensions, des incompréhensions, et la sexualité, l'intimité, la sensualité, la tendresse, tout en n'étant pas QUE dans ces registres mais aussi deux être avec chacun sa vie et ses désirs, ce sont des choses qui fluctuent et restent compliquées

Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
Bien sûr mais dans un couple on porte ne serait-ce qu'un peu des choses à 2 (passions,enfants,logis etc) même si il y a d'inévitables conflits ... Je me sens moins angoissé , plus vivant qu'avant et un peu plus libre envers le monde extérieur ça c'est positif ... J'ai toujours ce rêve de faire mes prochaines vacances en  avec une nana , ma nana ... Et c'est chaque fois remis aux calanques grecs Confused



Dernière édition par psychonaute le Sam 15 Mai 2010 - 14:37; édité 1 fois

_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
très franchement, il y a des couples qui portent à deux... mais bon c'est pas la majorité... après une fois qu'il y a un enfant, souvent bon ben faut bien s'y mettre, mais cela ne va pas de soi pour la plupart, il y en a toujours un des deux qui se sent pas prêt, à qui ça fait peur, qui craint de devoir aimer pour toujours la même personne etc etc ... les "et qui est le plus fatigué" et qui ramène le plus de thunes, et qui a en forçant l'engagement empêché l'autre de se réaliser pleinement et patati et patata

rare sont les couples au final qui même partagent les même passions... bon ma soeur par exemple, se passionne franchement pas pour le foot, bah bon monsieur si - il est super matérialiste, elle aime la musique classique etc, bref oilà, n'empêche ils ont deux enfants.

maintenant je peux bien bien comprendre ton envie de partager un voyage avec la femme que tu aimes, ça fait partie des grands plaisirs de la vie...

Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
Bonjour Psychonaute,

Tendresse ET sensualité ET partage ET etc... ça ne correspond qu'à mes expériences de vie, mais franchement je ne pense pas que tout cela cohabite sur le long terme dans un couple. Pour ma part, et je ne pense pas être plus mal tombée qu'une autre, je n'ai jamais ressenti aussi violement le sentiment de solitude que lorsque j'ai été en couple.

Peut-être que tu idéalises ce qu'est un couple ?


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
possible  Rolling Eyes ... Ben ça me saoule cette mode du coup d'un soir , c'est bien pour les séducteurs ça , c'est tout bénef pour eux (site de rencontres ) ; mais moi le fast food amoureux bof ... Il faut plaire à suffisamment de femmes pour ça et là aucun problème . Or ça n'est pas mon cas je séduis pas assez de femmes pour ça alors bon . C'est plus du célibat pur qui me guette ...


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
mais l'alternative c'est pas famille-femme de sa vie OU coup d'un soir....
y'a un juste milieu quand même, des personnes réelles de sexe féminin qui ont simplement aussi peur que toi, autant d'idéaux, peut être déçus....
des personnes quoi... pas des incarnations d'un avenir ou d'une vie...

Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
Y'a un truc qui e tracasse depuis ma dernière séance pré-vacances avec mon psy... il a pas été très sympa, enfin si mais il a bloqué mes réactions naïves d'attachement psy-patient... ça a mis en évidence que j'imagine cette complicité et cette affection, m'enfin je le sais, mais j'ai besoin quand même de me sentir aimée par lui, sans pour autant je pense être dans une conviction, enfin comment dire, je comprends que c'est un "amour impossible", je le ressens... enfin bon j'étais très très en retard, au point que j'imaginais qu'il serait sans doute parti, en ême temps c'était la dernière séance avant son départ donc...

Bref mais du ocup j'ai peur qu'en fait j'ai été aveuglée par cette sensation d'être à ma place dans cette thérapie, j'ai peur qu'il en ai ras-le-bol et que j'ai peut être fait la sourde, peut être que je n'ai pas entendu ce qu'il fallait, et depuis combien de temps ?
En même temps je me raccroche à des souvenirs de séance où ils m'a rassurée sur le fait que l'on se choisissait l'un l'autre, et qu'il était mon médecin etc...
mais après je me dis que ce serait assez moi de persister dans une "relation" où l'autre me supporte pas et où je décide de mettre cette sensation de rejet sur le compte de ma parano.... sorte d'optimisme forcé...

Ensuite je me dis qu'il me connait quand même bien depuis 5 ans que je le vois, il doit bien savoir qu'il faut me mettre les choses noir sur blanc pour que je sois sûre de comprendre.

Si un psy ne veut plus u ne peut plus assumer un patient, il doit le lui dire clairement non ? Est-il possible que je ne l'entende pas, que je sois sourde à ce point, qu'il ne trouve pas le moyen de rendre cela clair pour moi que je dois aller voir ailleurs ?

Répondre en citant
Message Fin de thérapie ? 
c'est très dur de te répondre mais le transfert engendre parfois des sentiments envers le psy du type : je le dérange , il ne m'aime pas etc etc ... Ce qui est intéressant à mon avis c'est ton retard à la séance alors que c'était votre dernière avant la rentrée ... 


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Message Fin de thérapie ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation