Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
450 thérapies ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message 450 thérapies ? 
Mais lesquelles...

j'ai l'impression moi qu'une thérapie est individuelle... puisque j'ai des discussions particulières avec le psychiatres...

je vois rarement la méthode... je parle de la thérapie par la parole...

en fait je n'ai jamais vraiment su quelle type de thérapie j'ai...

à part une demi heure par semaine et que tout se passe par la parole. c tout ce que je peux dire. et la thérapie je trouve change surtout en fonction de la personnalité du psy et la mienne, en somme une interaction, mais avec chacun son role, moi patiente, en face le soignant... (j'ai du mal à croire que se soit l'école du psy qui va dominer dans la façon de faire)


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message 450 thérapies ? 
Le psy est issu d'un courant de pensée, qui va orienter sa manière d'être, de comprendre et de soigner. Et il y a aussi sa dimension humaine qui entre en compte dans le soin.

Après c'est bien parce que ça laisse aux patients des choix, il y a tellement de possibilités de combinaisons (approche thérapeutique + qualités humaines) qu'on est certains de trouver notre bonheur, même s'il faut le chercher un peu.
content

J'ai remarqué que sur le forum beaucoup de personnes raisonnent en terme d'approche : moi je cherche un analyste, un TCC, un je sais pas quoi. Pour moi, mes thérapeutes ont été choisi au feeling, je n'en avais rien à faire de savoir de quelle école ils venaient. Tout ce qui comptait pour moi, c'est que l'humain en face m'inspire de la confiance.

Finalement on a tous nos propres critères sur ce qui est un thérapeute efficace pour soi.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message 450 thérapies ? 
moi à vrai dire j'ai pas choisi... je suis allé chez celui chez qui je tombais...
un argument a été aussi l'argent... je peux pas prendre quelqu'un qui dépasse le secteur 1


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message 450 thérapies ? 
oui ben voilà, un peu pareil
j'ai testé quand même quelques psy à différents âge et avant mon psy actuel, mais à la base je pensais pas du tout à l'approche, j'y connaissais rien de toute façon, l'idée était surtout de sentir que quelque chose me mobilisait là, que j'avais une vraie confiance effectivement en la capacité de cette personne à comprendre qui j'étais, ce qui allait pas et qu'il était capable de créer un cadre qui me permette de souffler, de parler, d'éprouver des choses, positives ou négatives.

Aujourd'hui que j'en sais un petit peu plus, ce qui est sûr c'est que j'irais pas voir un TCC, mais bon ça c'est moi c'est tout, et pas un trop trop médicamenteur non plus, sans être totalement anti non plus lol. Je ne sais pas non plus si une psychanalyse à proprement dite me conviendrait, déjà le divan c'est hors de question, je peux pas m'allonger comme ça... pas poss.. trop angoissant. Ce serait déjà tout un tintamarre pour me faire m'allonger, non ce serait vraiment pas poss. Ensuite je peux pas avoir quelqu'un dans mon dos, j'ai besoin de voir la personne même si je regarde pas vraiment vu que je garde les yeux baissés la plupart du temps, j'ai besoin de savoir ce que la personne voit, et puis quand je "décolle" je peux pas rester seule dans mon angoisse avec juste une voix ce serit trop surréaliste et je perdrais totalement pied et bon... ok les expériences "psychédéliques" m'enfin quand on est dans la terreur c'est pas fun du tout en fait.

Bref j'ai besoin de quelqu'un qui sait s'adapter je pense tout en ne cessant à aucun moment d'exister, donc il lui faut une certaine consistance, ou éventuellement au moins que je lui en reconnaisse une, parce que j'ai des défenses quand même bien bien énervantes qui font des murs partout, je me faufile et bam encore un mur s'élève, et cela me bloque beaucoup dans ma thérapie, puis si on me brusque, je me bloque totalement...

Répondre en citant
Message 450 thérapies ? 
Je pense qu'en dernier lieu le choix de la méthode, ce qu'on appelle la bonne indication, est de la responsabilité du thérapeute, qui va trancher en fonction d'un grand nombre de facteurs et de son expérience propre. Il est certain que le patient peut avoir des préférences, des désirs ou des dégoûts, mais c'est au thérapeute de l'encourager vers une voie ou de le dissuader d'en suivre une autre.


_________________
La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient. G. Garcia Marquez
Répondre en citant
Message 450 thérapies ? 
oui l'encourager, mais par contre le forcer dans un cadre qui ne lui correspond pas, pour moi ce serait une erreur. D'où d'ailleurs chez moi une préférence pour les psy qui savent s'adapter à leur patient. Avant la méthode, il y a l'individu.

Répondre en citant
Message 450 thérapies ? 
De toute façon, on ne peut forcer personne, on n'a jamais attaché un patient à sa chaise ou au divan !
En revanche, si l'adaptation à la sensibilité particulière du patient est évidemment souhaitable, cela n'a pas grand chose à voir avec l'indication, c'est plutôt une adaptation dans un dispositif particulier. Je rejoins Hermès sur le fait que nous sommes responsables des soins que nous proposons, et que ce serait bien sûr une erreur d'accepter en analyse quelqu'un dont les troubles ne s'y prêtent pas, de ne pas proposer une thérapie familiale à un enfant pour qui cela paraît important, etc., etc.
Tout cela a l'air évident, mais ne l'est malheureusement pas, certains "psychothérapeutes" ayant tendance à accueillir le patient (le client devrait-on dire dans ces cas-là) sans conduire une réflexion indispensable sur l'indication.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message 450 thérapies ? 
Traviata a écrit:
on n'a jamais attaché un patient à sa chaise ou au divan !


Mort de Rire ouaou la thérapie par "l'attachement"

Message 450 thérapies ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation