Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Problème de couple
Auteur Message
Répondre en citant
Message Problème de couple 
Bonjour, en fait je ne sais trop dans quelle catégorie mettre ma question qui au demeurant me semble complexe. Je vis depuis plus d'une année avec un homme plus jeune que moi, artiste comme moi, qui souffre depuis de nombreuses années de troubles psychique, il y a environ quatre ans il fut interné après une bouffée délirante, expérience ô combien traumatisante dont il a encore des ressentis terrible aujourd'hui. Notre couple n'est pas simple, il est mon cadet de 15 ans, et cela nous a posé bien sûr des problèmes au début de notre relation. Au cours des mois passés avec lui j'ai vécu des hauts et des bas, il s'est livré peu à peu en me disant que le psychiatre de l HP avait parlé de troubles bi polaires. Au cours des ces mêmes mois il a abandonné sa psychanaliste, son psychiatre lui même il ne l'a vu que 3 fois, de façon ponctuelle. Il n'est donc plus suivi, et ne prend aucun traitement, dont il refuse d'ailleurs l'idée. Ses propres amis, qui le connaissent depuis plus longtemps que moi me conseille de me protéger, m'ont récemment invité à ne pas prendre pour argent comptant tout ce qu'il me disait, particulièrement en période de crise, que je vois venir à présent, crises qui génèrent de la haine, des insultes, mais pas de violence, sinon verbale. Jusqu'à présent je tentais de maintenir l'équilibre, si tant est que cela soit possible, étant malgré tout consciente qu'il n'y a pas de remède, pour moi l'essentiel est qu'il accepte d'être suivi. C'est un homme jeune et séduisant, je ne suis pas une vénus mais nous avions une sexualité normale malgré un autre traumatisme, un attouchement à l'âge de 13 ans dont il garde aussi de forts ressentis (une petite fille lui aurait touché le sexe, il a honte d'y avoir pris du plaisir, mais c'est plus complexe que cela). Non seulement nous étions bien dans ses moments d'intimité mais ils étaient plutôt plus que fréquents. Musicien de son état, il a des soucis pour gagner sa vie et donc être autonome, je sais qu'il en souffre même si on fait tout pour s'entre aider, je suis moi même comédienne et ce n'est pas facile non plus, alors il vivait chez moi, enfin pour moi c'était chez nous. J'ai senti il y a quelques semaines que la pression remontait, il a décidé qu'il ne pouvait plus supporter de vivre avec  moi, sans moyen de prendre un studio il est retourné provisoirement chez ses parents, et là non plus la situation n'est pas simple, et croyez moi je ne noircis pas le tableau, une mère hyper anxieuse avec une thyroidie, une soeur post traumatisée après un accident de voiture, un frère absent, un père très effacé mais aimant. Nous avions convenu de nous voir mais autrement, je trouve qu'inventer une autre forme dans une relation ne nuit en rien à l'amour. Depuis quelques temps il semble appeuré à l'idée DE me toucher, alors j'ai questionné, il a invoqué un soudain manque de satisfaction dans son plaisir, je ne lui suffisait pas, il lui fallait d'autre ou à défaut une autre femme, pas en même temps, non il voulait une séparation, il me reprochait de susciter chez lui des désirs obsétionnelles 'autre corps chez lui. Nous avons alors espacé notre relation, et là le désir d'autres femmes s'est calmé d'un coup. Un de ses amis me dit de ne pas le croire, qu'en période de crise il affabule. Je savais d'ailleurs qu'il souffrait aussi d'hallucinations auditives et visuels. Je suis inquiète, je suis pas psy, mais le mot de schizophrénie revient souvent à mon esprit. Cela ne m'effraie pas mais me fait mal, je l'aime et je ne veux pas le voir souffrir, je voudrai le persuader d'aller consulter mais je ne sais plus quel chemin emprunter. Du coup c'est moi qui est rendez vous avec un psy cette semaine. Juste un avis m'éclairait peut être un peu. Merci.

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Problème de couple 
Bonjour Iasraconte et bienvenue ici

J'ai séparé ton message et l'ai mis ici, dans les relations avec les proches.
Ce serait plus pratique pour te lire si tu aérais un peu tes messages, j'ai eu du mal à te lire 

Moi j'ai envie de te demander "et toi, comment tu te sens dans cette relation ?"
Si tu oublies quelques minutes le copain qu'il faut aider parce qu'il est malade, son passé compliqué, sa famille qui a des problèmes, et que tu te recentres sur toi. Est-ce que tu penses que tu peux raisonnablement espérer une vie de femme épanouie sur le long terme ?


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Problème de couple 
IASRACONTE a écrit:
, crises qui génèrent de la haine, des insultes, mais pas de violence, sinon verbale.


Oups, j'ai failli oublier... si, c'est de la violence. Etre haïe et insultée, c'est violent.
Et aucune maladie au monde ne justifie la violence.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Problème de couple 
Je sais tout cela et merci de ta réponse. OK je vais aérer plus mes messages. C'est sans doute l'émotion, tout cela est très violent pour moi.

Chacun a son histoire, bien sûr que je penses à me rencentrer sur moi, mais c'est difficile, je crois que je n'ai jamais appris, mes trois enfants en savent quelques choses, heureusement ils ne vont pas trop mal eux, nous nous parlons beaucoup.

Me rencentrer c'est ce que je vais tenter de faire, c'est pourquoi j'ai pris la décision semaine dernière de prendre rendez vous chez un psy dans un CMP. Comme beaucoup j'ai moi aussi un sac de pierres à déposer et à vider.

Mais il y a cette histoire, qui n'est pas rien, et des sentiments très profonds, mes ressentis physiques de ces derniers temps m'en ont encore plus fait prendre la mesure, j'ai beau lutter pour l'instant c'est vrai c'est lui tout entier qui occupe mon esprit, je suis inquiète, mais j'ai bien conscience que ce qui serait raisonnable serait de laisser du temps, de me poser, de le laisser se poser aussi et de voir après. J'ai toujours été très "tripale" et intuitive, et j'ai, au fond de moi la conviction qu'il n'y a pas déficit de sentiments mais combinaisons d'autres facteurs qui, pour l'heure nous empêche de vivre plus sereinement cette histoire.

Comme tout le monde j'ai pensé rupture, banale rupture amoureuse, mais les circonstances m'obligent à avoir des doutes et dans mon cas, pour mon malheur les doutes se transforment parfois en espoirs, c'est paradoxal.

Pour couronner le tout je suis affublé d'une très forte crainte de l'abandon, mon médecin a évoqué ce syndrôme la semaine dernière c'est aussi pour cela que j'ai décidé de m'occuper de moi. Je veux avoir le  courage cette fois ci d'aller jusqu'au bout de ma démarche, je crois que cette partie de ma façon de fonctionner n'a pas été pour rien dans la situation désastreuse dans laquelle je me trouve aujourd'hui, déamparée et vraiment perdue.

Penser sur le long terme, mon métier ne me l'a jamais apporté, même la naissance des enfants n'a rien changé, sans doute une difficulté à me projetter très loin, du moins aujourd'hui, il fut un temps où j'avais mon côté "Petite maison dans la prairie", mais mon côté peu raisonnable l'a bien vite gommé.

Comment je me sens dans cette relation, à la fois flouée, malmenée mais tellement amoureuse, et que puis je faire contre ses sentiments et les chagrins qui me relient à l'état de celui qui occupe mes pensées.

L'épanouissement, tout le monde ne le place pas au même endroit, si peut être dans le simple fait d'être bien, mais dans cette relation là il y a de très beaux moments où non seulement JE mais NOUS sommes bien.

Merci.

Répondre en citant
Message Problème de couple 
C'est une très bonne décision d'avoir demandé de l'aide pour toi-même au CMP sourire

Ca me semble nécessaire quand il y a de trop gros problèmes de couple de pouvoir se poser. Soi dans une thérapie de couple, soi chacun en face à face avec soi-même. Un couple, c'est 2 personnes. Ca ne peut pas reposer sur une seule personne, il ne peut pas y avoir l'un des 2 qui puisse durablement faire l'impasse sur ses responsablités tandis que l'autre espère au nom du couple.

Je te souhaite de trouver les meilleures solutions pour toi


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Problème de couple 
Merci Séverine, avoir pu dire un peu  de mon histoire m'a donné le courage d'envoyer à mon ami un texto lui rappelant qu'il serait souhaitable qu'il récupère ses affaires avant la fin des vacances, les deux tiers voire plus sont encore ici, comme si son départ n'en était pas vraiment, il semble d'ailleurs hésitant dans sa démarche, tantôt il veut me voir et me parler, tantôt il me repousse et fait le silence radio.

Je le perçois encore en crise, mais je veux, même si cela me semble peut probable au regard de ses réactions précédentes en période de crise, je veux qu'autant que cela soit possible qu'il se raccroche à une once de réalité, lui même dit que dans ces cas là il perd tout sens commun. Déménager, manipuler des instruments de musique, les siens, des valises, c'est concret, mais je ne sais pas si je fais bien.

Ce que je sais c'est que l'on m'a dit qu'il ne fallait pas que je culpabilise et que j'ai bien conscience en cas de crise qu'il y a bien des mots dits mais qui ne me sont pas destinés, d'ailleurs au jour d'aujourd'hui j'arrive à en décrypter certains.

Je sais qu'il me reste un gros travail à faire sur moi même, voir le psy en soi ne sera pas miraculeux, ni immédiat, et c'est vrai que j'aurai aimé faire cette démarche à deux, je lui ai même proposé de consulter ensemble un sexologue, nous aurions avisé après.

Tu as raison un couple c'est deux personnes et je me dis qu'il forme peut être un couple avec sa souffrance, pas de place pour quelqu'un d'autre peut être, maudite souffrance !

Merci encore et honnêtement en tant que conteuse j'aurai vraiment aimé raconter une autre histoire que celle ci, mais même les plus belles histoires en apparence nous offrent des enseignements d'une profondeur parfois insoupçonnée si l'on n'y prête pas attention, du moins cela s'imprêgne malgré nous dans nos âmes et ce n'est déjà pas si mal.

C'est l'objet d'une partie de mon travail quand j'interviens sur des projets artistiques scolaires, les spectacles eux aussi délivrent des pistes, des chemins mais avec un peu plus de paillettes.

J'ai rendez vous jeudi, je vais serrer les dents en attendant et tâcher de profiter des rayons du soleil, mais dans le même temps vivement jeudi.

Message Problème de couple 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation