Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Inquiétante étrangeté
Auteur Message
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Inquiétante étrangeté

Laurent Danon-Boileau (dir.)
PUF, 2009
216 pages, 21.00 €
ISBN : 978-2-13-057739-3




Dans la vie quotidienne, l’inquiétante étrangeté advient quand soudain le sujet ne se reconnaît plus dans ce que pourtant il perçoit. Est étrangement inquiétant tout fragment de réalité qui revient comme symptôme. Mais qu’est-ce alors qui fait retour ? Est-ce une représentation refoulée ? Un mode de pensée censément dépassé (témoignant de l’échec de son surmontement) ? Ou s’agit-il d’une répétition qui trahit un au-delà du principe de plaisir ? De manière générale, l’inquiétante étrangeté se laisse aisément définir comme affect. Mais elle se dérobe souvent lorsqu’on tente de la rapporter à un processus défini. Aussi, pour la penser au plus près, faut-il partir de la clinique.
Dans cet ouvrage, des auteurs se sont astreints à confronter leur interprétation des textes fondateurs de l’œuvre freudienne à des moments particuliers de cure marqués par l’émergence de cet affect singulier, tant dans le transfert que dans le contre-transfert. Toutefois, la cure n’est pas le seul registre clinique où s’observe l’inquiétante étrangeté. Elle se manifeste également dans la création artistique et dans la vie quotidienne, à certains moments décisifs où le sujet se réorganise (à l’adolescence, notamment). Le lecteur verra comment la réflexion sur une expérience souvent déroutante vient éclairer après coup la notion, et découvrir la diversité des perspectives ouvertes par ce concept freudien dont la richesse et la fécondité n’ont pas fini de surprendre.

Laurent Danon-Boileau est professeur de linguistique à l’Université René Descartes (Paris V) et chercheur au CNRS. Il est aussi psychanalyste et thérapeute au Centre Alfred Binet. Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont, avec Mireille Brigaudiot, La naissance du langage dans les deux premières années (Puf, 2e éd. 2009).

Table des matières

Présentation, par Laurent Danon-Boileau
« L’inquiétant », une introduction, par Thierry Bokanowski
Inquiétante étrangeté partagée et mise en jeu des terreurs primitives, par Yves Le Guellec
« Une femme disparaît », par Bernard Bensidoun
L’autre du hors-là, par Bernard Chervet
Als estrangers tan pao que valgon, par Michael Parsons
L’inquiétante étrangeté ou « Je ne suis pas celle que vous croyez », par Michel de M’Uzan
Le « déjà vu », le « déjà entendu », les mouvements de régression onirique de l’analyste. Une familiarité qui inquiète, par Elsa Schmid-Kitsikis
De l’ensevelissement des mots au vœu de parricide, par Sylvie Dreyfus-Asséo
« Ce petit rien » bien inquiétant l’enfant et l’inquiétant, par Nathalie Zilkha
L’inquiétant étranger, par Raymond Cahn
Civiliser l’inquiétante étrangeté à l’adolescence, par Laurent Danon-Boileau
L’inquiétante étrangeté en art, par Murielle Gagnebin
Une familière étrangeté dans le regard de la mère…, par Annick Le Guen


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Tu sais si c'est pas trop difficile à lire ?
Cette histoire d'inquiétante étrangeté m'intéresse depuis longtemps, mais je n'arrive pas à comprendre sa signification. Pourtant Freud est très abordable, mais cette inquiétante étrangeté, je n'ai rien compris. Et c'est pas faute d'avoir cherché, mais vraiment, il y a quelque chose qui m'échappe, que je n'arrive pas à saisir là-dedans.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Je l'ai feuilleté, il n'est pas mal, mais il implique d'avoir tout de même un peu saisi le concept freudien et il vient davantage comme un complément...

Tu as lu le texte de Freud, L'inquiétante étrangeté ? Sinon, il est librement disponible : http://classiques.uqac.ca/classiques/freud_sigmund/essais_psychanalyse_appl…


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Oui je l'ai lu, et même relu, mais va savoir... il y a un truc qui m'échappe, je ne comprends pas ce que c'est que cette "inquiétante étrangeté".
Hermès l'avait évoqué sur un fil du forum aussi  il y a quelques temps, je me suis rué sur l'explication ( ) et pareil, je ne comprends pas mieux.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 


C'est une perception qui devrait être familière (et on a bien conscience qu'elle devrait sembler ainsi) mais qui ne l'est pas, qui nous laisse une impression de bizarrerie, l'idée que quelque chose cloche, n'est pas comme ça devrait... Mais ça peut aussi être le contraire, une situation qui devrait être perçue comme complètement nouvelle et où domine un sentiment de déjà vu, ou de déjà vécu...

C'est l'opposition brouillée familier/étranger, avec une nuance vaguement menaçante (parce qu'elle questionne un sentiment de sécurité habituel, qui repose sur la distinction des deux), qui en rend le mieux compte.

Freud prend l'exemple des contes d'Hoffmann (où Hoffmann tombe amoureux d'une jeune fille qui s'avère en fait être un automate) : le brouillage humain/non humain, la possibilité de confondre un instant les deux et la détresse dans laquelle cela est vécu produisent cette "inquiétante étrangeté".
On le voit souvent dans les rêves (et les œuvres d'art utilisant des procédés oniriques) : le visage d'un proche qui se transforme pour devenir étranger, ou qui reste familier mais parle avec une autre voix, une maison où l'on connaît exactement la place de tout sans y être jamais allé, etc., etc. C'est un grand procédé des films d'horreur


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Traviata a écrit:
 Mais ça peut aussi être le contraire, une situation qui devrait être perçue comme complètement nouvelle et où domine un sentiment de déjà vu, ou de déjà vécu...


Ca je vois, je ne savais pas que ça en fesait partie. Mais j'avais entendu parler d'une raison très rationnelle à ce sujet, une histoire de connexions cerébrales qui prennent un temps d'avance sur la pensée. Enfin je ne sais pas ce que cette explication vaut.

Pour le reste, ça ne m'évoque rien du tout
Je me souviens de l'exemple du conte d'Hoffmann, mais... je sais pas, ça m'échappe, je ne vois pas particulièrement l'inquiétant ni l'étrange, c'est proche de l'histoire de Pinocchio, je les vois de manière très terre à terre, des contes quoi. L'opposition brouillée familier/étranger ça m'évoque la dépersonnalisation, c'est pas ça. D'ailleurs il me semble que la situation contraire que tu décris, ça doit bien faire une trentaine d'années que je n'ai pas rencontré ça.
Finalement, peut-être que je n'ai pas accès à ce truc


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Séverine a écrit:


L'opposition brouillée familier/étranger ça m'évoque la dépersonnalisation, c'est pas ça.

Il y a une parenté avec la déréalisation, qui correspond justement à la perte du sentiment de familiarité avec l'environnement, accompagnée du sentiment de ne plus y être en sécurité.

Séverine a écrit:

Finalement, peut-être que je n'ai pas accès à ce truc

Ce n'est pas un mal !


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Bon, alors je m'en passerais.
Et je ne saurais jamais ce qu'est cette fichue inquiétante étrangeté

Au moins, j'ai économisé un livre !


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
L'inquiétante étrangeté est en excellent texte de Freud , un de ses meilleurs ...
Je l'aurai bien acheté mais y a ma psy dans le bouquin ... alors abstention ha ha Laughing


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
haha salut corto !

Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
psychonaute a écrit:

L'inquiétante étrangeté est en excellent texte de Freud , un de ses meilleurs ...
Je l'aurai bien acheté mais y a ma psy dans le bouquin ... alors abstention ha ha Laughing

Y'a ta psy dans L'inquiétante étrangeté Ça, c'est étrange !


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Oui c'est drôle Laughing mais elle y est pour de bon et ça m'a fait très bizarre ... évidemment content


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Je parlais bien entendu du livre que tu présentes sur ce post ... pas du texte original de Sigmund


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Aaaaahhhh...

Alors je sais qui est ta psy


T'as pas choisi la plus mauvaise


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Inquiétante étrangeté 
Hé hé  Okay  


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Message Inquiétante étrangeté 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation