Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
[PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ?
Auteur Message
Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
Journal du CNRS, n°236, septembre 2009

http://www2.cnrs.fr/presse/journal/4461.htm

L'enquête :

Qui sont vraiment les jeunes ?


Ce mois-ci, des millions de jeunes et d'adolescents reprennent le chemin de l'école. Et cette année encore, c'est une kyrielle de nouveaux émois, de découvertes, de satisfactions, de peurs qui les attendent. Car cette période de la vie qui court de 10 à 18 ans, transition entre l'enfance et l'âge adulte, est beaucoup plus complexe que certains clichés persistants le laissent croire. Alors pour comprendre le mode de vie des jeunes, leur construction en tant que futurs adultes ou encore, pour certains, leurs excès, le regard des sociologues, anthropologues, psychologues, voire des historiens est indispensable. Avec eux, Le journal du CNRS a mené l'enquête sur la jeunesse d'aujourd'hui.
 




Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
ce qui m'amuse beaucoup dans cet article, c'est la partie "un système éducatif à réinventer"
Ca fait depuis mon passage par le Danemark (4 ans là-bas) que je rabâche sur ce thème et que je pointe exactement ce qu'ils dénoncent-là dans le système scolaire français, et que l'on me répond que le système français est un des meilleurs au monde.

Et bon.... ça fait donc environ 15 ans que je rabâche qu'il faut améliorer l'orientation, casser la mentalité élitiste, revoir la posture du prof pour qu'il apprenne à s'engager dans une relation de respect mutuel, qui commence par le respect du professeur pour son élève et ses besoins particuliers, et non pas l'inverse - l'éducation à et la valorisation de la prise de responsabilités et d'initiatives en fonction des qualités et goûts de chacun quels qu'ils soient, en considérant l'école comme un lieu de vie, une micro-société (vu le nombre d'heures qu'ils y passent, et que l'essentiel de leur vie sociale tourne autour de ce lieu, quoi de plus normal).

Je me lance des fleurs, désolée pour l'autosatisfaction, mais franchement ça fait plaisir de voir que le CNRS en arrive enfin à se poser ces questions Rolling Eyes



Dernière édition par Manamana le Mer 9 Sep 2009 - 17:21; édité 2 fois
Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
Mr. Green Pour les fleurs

Moi, je pense à peu près le contraire j'ai l'impression Mais bon, pour ce qui est de l'instruction, je suis très "vieille conne", dans la lignée Finkielkraut pour ceux à qui ça parle Embarassed




_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
Par rapport à l'encadré "Vous habitez chez vos parents" je désire apporter une petite précision, voire une correction :

Au Danemark, dès 18ans, l'on n'a pas accès au RMI (RSA), mais à une ALLOCATION D'ETUDES
C'est tout à fait différent, et cette confusion de la part de l'auteur montre toute l'incapacité de la pluaprt des français de penser une aide sociale progressiste et non stigmatisante.
De plus, il faut noter que la quasi totalité des jeunes danois, si pas tous, travaillent parfois dès leurs 12-13 ans (livraison de journaux, ménage dans les usines, postes commerciaux etc) et en continuité tout du long de leur adolescence et vie étudiante. Ils n'ont pas d'argent de poche, l'idée étant qu'ils travaillent pour se payer la vie sociale (fête etc), les activités et la culture vestimentaire, littéraire, musicale qu'il souhaitent adopter.
Ils ne travaillent pas uniquement pendant les vacances scolaires, mais tout au long de l'année. L'accès au monde du travail une fois les études terminées se fait donc moins difficilement, les expériences passées permettent d'envisager toutes sortes de possibles pour construire sa vie, les personnes se sentent églament moins définies par leur travail, le travail étant essentiellement considéré comme une source de revenus. Cette professionalisation précoce entraîne également une meilleure capacité de choix quand à l'orientation, de métier comme d'études, qui se fait relativement tôt par rapport à la norme française, mais sachant que le système Danois permet à n'importe quelle étape de sa vie une réorientation - il n'est pas anormal de passer par exemple de boulanger à instituteur.
Ainsi les jeunes danois s'engagent dans le cycle du lycée en choisissant la filière en fonction des choix d'avenir qu'ils ont fait, ce qui entraîne un meilleur engagement dans l'apprentissage.

Au Danemark, l'on peut dire que généralement, les jeunes sont très tôt autonomes, responsables, matures et conscient de leurs immaturités éventuelles tout à la fois, et surtout conscients de leurs capacités. C'est d'ailleurs une des premières question à laquelle j'ai dû répondre en entrant au lycée danois, car nous devions faire connaissance les uns des autres ainsi qu'avec nos prof : qu'est-ce que tu sais faire ? Quelles sont tes compétences/qualités ?
Tout le monde répondait aisément, moi j'étais gênée et bredouille.

Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
Bah Traviata c'est normal Mr. Green tu es "made in France"

j'aimerais bien mettre le doigt sur exactement  ce qu'il faudrait changer dans le système français, le truc c'est que ce ne sont pas des mesures à la va vite qui vont changer les mentalités - il faut effectivement, comme le dit l'article "une révolution culturelle" et cela fait des années que je me pose la question du pivot qui pourrait permettre cela...

je ne jette pas tout le système français à la poubelle, je ne le connais d'ailleurs pas assez pour me permettre une critique argumentée, je constate simplement la posture des personnes agissant dans le milieu éducatif, des intellectuels réfléchissant à ce sujet etc. Il y a une barrière qu'ils ne semblent jamais dépasser, je pense donc une barrièpre culturelle, qui ne eur permet pas, comme dans l'article d'ailleurs (dans l'encadré dont je parle plus haut) de voir d'autres possibles. Il y a un prisme rigide qu'il est très difficile de décomposer pour montrer l'originalité propre du modèle scandinave (qui n'est pas parfait du tout, mais qui a vraiment des aspects, ceux dont je parle, qui préparent simplement mieux les jeunes à l'avenir et ne les cantonnent pas dans cette "adolescence" irresponsable où l'individu ne se pense pas autrement que par rapport au groupe, au classement et aux exigences parentales)

Je constate également le conformisme de la plupart des français, de leur peur quand aux expériences sortant des chemins battus, de leur reddition face à ce qu'impose le parcours du parfait postulant au CDI : les errances, les illogismes, ne sont pas trop acceptés.
C'est pas pour vous énerver lol, vous fâchez pas svp, les danois aussi sont conformistes à leur manière (très patriotiques, cela en devient lourd au bout d'un moment, l'attachement à la famille qui me semlbe parfois un peu too much enfin bon)
Je parle vraiment uniquement dans le cadre de l'éducation, de l'émancipation, de ce que le jeune peut envisager pour son avenir, la capacité à se penser, soi.



Dernière édition par Manamana le Mer 9 Sep 2009 - 17:59; édité 2 fois
Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
Non, je ne pense pas du tout dans le modèle français actuellement dominant, et d'ailleurs je ne me suis pas du tout sentie en phase avec le milieu scolaire (lycée) lorsque j'ai eu l'occasion d'y travailler. En fait, je ne saisis pas bien quel modèle français tu critiques du coup, parce que l'excellence (on peut appeler ça élitisme si on veut), le respect de la fonction du maître, le respect pour le savoir en général, etc., il y a bien longtemps que ce n'est plus le modèle dominant en France !


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
A mon avis y a un autre problème, le liberalisme mal pensé, disons qu'il est très dur de se réorienter, et les jeunes sont très seuls pour leurs orientations. Y a aussi peu de passerelles, ou mal connus. Item d'ailleurs pour les adultes qui veulent changer de métiers.

C'est trop rigide.

Etans donné que beaucoup de jeunes ont vécu dans une bulle, on leur demande beaucoup d'un coup.

Il y a aussi les images véhiculés, qui dressent des murs, et des préjugés, entre les jeunes sans travail ou en devenir, et le monde des adultes.

Les autorités conservatrices sont assez irrespectueuses pour l'avenir des jeunes.
Symboliquement, le CPE.


On se retrouve un peu comme dans la société de Balzac...

Quelles solutions peut on apporter, réformer la formation des professeurs
réfléchir aussi sur la formation des conseillers d'orientation.
Arreter l'inflation des stages
Permettre une meilleure information pour les passerelles. Ainsi si un métier nous plait pas ou nous plait plus, ne pas avoir l'impression qu'on est condamné jusqu'à la retraite.



Dernière édition par minina le Mer 9 Sep 2009 - 18:12; édité 1 fois

_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
par rapport au fil Finkielkraut : la question n'est pas là d'accéder par son propre parcours existentiel à un désir de savoir, mais d'offrir au plus grand nombre une possibilité d'occuper une place valorisée dans la société - en effet du fait de l'élitisme à la française et du rapport au classement, plus les études sont brèves ou ratée, moins le jeune se sent capable d'accéder à un avenir prometteur.
Je ne dis pas que nous devons amener tout le monde à la culture, car ce choix du savoir se fait au niveau individuel ainsi qu'au contact de l'environnement, et cela ici comme ailleurs, mais simplement de faire en sorte que l'on cesse de considérer que ne pas accéder à ces "premières places" n'est pas synonyme d'avenir bouché, de classe poubelle, de médiocrité.
C'est une question de donner une place à chaque individu en fonction de ce qu'il sait faire, les compétences qu'il développe etc.

Je vois bien que ce modèle à l'ancienne est dépassé Traviata, mais je considère que la France est dasn un temps de transition d'une conception à une autre, et qu'il y a des résidus de ce passé dans les mentalités de tous ici, parents, éducateurs, professeurs - et élèves finalement. Je n'arrive pas encore à mettre le doigt dessus exactement comme je disais, mais peut être le pourrais-je un jour.

En tout cas, en effet on ne peut plus vraiment parler d'excellence, mais d'élitisme, SI ô que si. Et c''est bien une des choses qui cloche.

Je suis d'accord avec toi Minina

Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
La méritocratie c'est aussi violent dans un sens.
Si tu dis, tu réussis tu auras un bon poste, tu es mauvais élève tu seras rien... c'est pas bien non plus.


Quand on voit les enfants ce qu'on leur met dans la tete c'est dur je trouve, à sept ans d'entendre, si tu as de mauvaises notes tu termineras chomeur.

Ensuite je ne suis pas sur qu'on respecte moins le savoir qu'avant, tout comme l'instituteur.
Ce sont les conservateurs qui envoient des messages contradictoires, ils sont anti fonctionnaires, mais veulent qu'on respecte la figure autoritaire.
Perso quand je vois comment a été formé mon grand père, et comment ses parents réagissaient, je trouve meme que l'école est bien plus présente. Il y avait 50 % d'abstentéisme pendant la récolte là ou il était. Parceque pour ses parents ce qui comptaient, ct qu'il apprenne à lire, et compter. C'est tout. Le travail sur les exploitations, passait avant l'école.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
oui mais le challenge justement aujourd'hui, c'est l'accession massive au niveau bac et bac+  - avec une élite qui devient donc de plus en plus lointaine et un intermédiaire constitué d'un large groupe de personnes formées dans toutes sortes de domaines sans atteindre l'excellence, mais pour qui les places dans la société ne correspondent pas forcément à l'aura que l'on assimile encore à l'obtention de diplômes.
C'est ce groupe là qui doit être réorienté, revalorisé. Réinventé au sein de la société en quelque sorte.

Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
Oui, malheureusement pour l'instant les propositions, vu la mentalité à l'heure actuelle, c'est revenir en arrière.

Il faut pas se leurrer, y a une mentalité conservatrice, et en plus qui a beaucoup de contradiction, puisque les valeurs auxquels ils se réfèrent, eux ne l'ont pas vécu.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
très sincèrement je pense qu'il y a une volonté progressiste donc pas conservatrice, mais que malheureusement on est en train de perdre ce que l'éducation française avait de bon, et que les chemins choisis pour s'adapter à cette nouvelle norme vont dans la mauvaise direction. Si on pense conserver l'intérêt des jeunes pour l'école en "s'adaptant" à la génération internet et texto, qu'on apprend à lire comme disait Traviata dans des journaux ou des chansons de rap, on se trompe. C'est pas ça qui va leur donner un sentiment d'appartenir à quelque chose où ils puissent trouver une place. Au contraire c'est plutôt stigmatisant dans un sens. Il y a des rocs culturels à dépasser, qui font le fond des orientations actuelles, tandis que sur l'avant de la scène on progresse vers une société qui manque de références au passé et d'imagination.

enfin bref, ça fait donc des années que je voudrais faire une étude là-dessus, et un documentaire, pour confronter les modèles français et danois,et identifier précisément ce qui me semble intéressant des deux côtés, plutôt sur le plan du développement de l'identité dans son environnement et de la potentialisation des capacités, notamment créatives (sciences, philo, art etc), que sur le plan de la pédagogie en soi.

Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
HAHA la chronique de Danielle Sallenave sur "les matins de France culture" : La prétendue question de l'orthographe

ça me fait penser à la nouvelle d'Isaac Asimov, excellente nouvelle que je vous recommande d'ailleurs parmi ses publications, dans ce que je considère être son meilleur recueil "L'avenir commence demain"



La nouvelle en question :

SEPT FOIS NEUF...


Extrait

Shuman, grand, distingué, Programmeur de première classe, les affrontait sans crainte.
Il dit : "Messieurs, je vous présente Myron Aub.
- Le Type qui jouit de ce don insolite que vous avez découvert tout à fait par hasard ? observa le député Brant, d'un ton placide. Ah?" Il examinait avec une curiosité bienveillante le petit homme au crâne chauve comme un oeuf.
De son côté, le petit homme se tordait les doigts d'inquiètude. Jamais encore il n'avait approché d'aussi augustes personnages. Il n'était grère que Technicien de classe inférieure, vieillissant, qui avait depuis longtemps échoué à tous les tests de recherche des individus doués parmi les humains et s'était installé dans l'ornière du travail non spécialisé. Ilne possédait de personnel que ce passe-temps que le grand Programmeur avait découvert et autour duquel le même Programmeur faisait un tapage effrayant.
Le général Weider déclara : "J'estime que cette atmosphère de mystère est enfantine.
- Vous ne le penserez plus dans un instant, répondit Shuman. Ce n'est pas un cas que nous puissions révéler au premier venu... Aub!" Sa façon d'aboyer ce nom monosyllabique avait un caractère impérieux... Il est vrai que c'était le grand Programmeur s'adressant au simple technicien. "Aub! Combien font neuf fois sept ?"
Aub hésita un instant. Un rien d'angoisse passa dans ses yeux pâles. "Soixante-trois", dit-il.
Le député Brant haussa les sourcils. "Est-ce exact ?
- Vérifiez vous-même, monsieur le député"
Ce dernier pris sa calculatrice de poche, poussa les molettes deux fois, regarda le cadran dans sa paume, puis remit l'instrument en poche. Il s'enquit : "Est-ce pour nous démontrer ce don que vous nous avez fait venir ici ? Un illusionniste ?
- Bien plus que cela, monsieur. Aub s'est mis en mémoire quelques opérations avec lesquelles il calcule sur le papier.
   
(...)

Bref dans un avenir lointain, où toute information est tirée des ordinateurs, tout calcul effectués par ceux-ci, Aub est le seul homme a savoir encore calculer, même à savoir écrire les chiffres. La planète est en guerre contre un ennemi de longue date, mais ce conflit mené d'ordinateur contre ordinateur ne laisse entrevoir aucun cessession, les calculs par ordinateur de trajectoires de missiles produisant toujours les mêmes variables. Aub, grâce à son don particulier, sera, contre son grès, mis à contribution pour changer la situation.

Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
Traviata a écrit:

Non, je ne pense pas du tout dans le modèle français actuellement dominant, et d'ailleurs je ne me suis pas du tout sentie en phase avec le milieu scolaire (lycée) lorsque j'ai eu l'occasion d'y travailler. En fait, je ne saisis pas bien quel modèle français tu critiques du coup, parce que l'excellence (on peut appeler ça élitisme si on veut), le respect de la fonction du maître, le respect pour le savoir en général, etc., il y a bien longtemps que ce n'est plus le modèle dominant en France !
La question c'est surtout la fragilisation de l'attention des jeunes et des enfants par les industries de programme (marketing , télé , consoles etc) qui rentrent en concurrence avec les institutions de programmes (l'école) .
Tout cela est travaillé par Bernard Stiegler .
Les profs parlent aussi de nouvelles pratiques violentes (jouer à s'étrangler , violence verbales) et de la baisse du niveau que ça soit dans les fondamentaux comme la syntaxe et les maths par exemple .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 
Moui, la violence comme une grande nouveauté dans les écoles ça me laisse toujours un peu dubitative.

Jouer à s'étrangler par exemple, c'était tout à fait banal dans le collège où j'allais il y a 25 ans. Un beau collège de beaux quartiers avec des enfants de familles plutôt aisées. Et depuis quelques années on découvre les jeux du foulard et on les balance sur la place publique comme LA nouveauté qui démontre LA nouvelle violence des jeunes, encore un peu plus stigmatisé quand ça vient des quartiers défavorisés, c'est bien connu la violence vient plus volontiers des pauvres !

Qu'on fasse de la prévention de suis bien d'accord, mais ces pseudo-nouveautés qui démontreraient une nouvelle violence, souvent relayées par les professeur d'ailleurs... je ne comprends pas bien.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message [PRESSE] Qui sont vraiment les Jeunes ? 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation