Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 5 sur 7
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Ce que vous lisez, avez lu, lirez !
Auteur Message
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Je te demanderai . Il me reste des ouvrages pour les maths dans ma bibliothèque .



Dernière édition par psychonaute le Dim 11 Juil 2010 - 01:37; édité 2 fois

_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Wah !
Ça fait beaucoup tout ça !

Remarque, je ne lis pas que des trucs scientifiques non plus, mais il faut bien avouer que ça me prend une bonne partie de mon temps de lecture...


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Oui ça fait beaucoup et ça me prends toutes mes soirées en fait , sauf le Week-End ou je me détends .
Mais bon pour comprendre l'homme et tout ce qui touche à ce qui fait son humanité et à sa compréhension , ces disciplines sont nécessaires .
Mais c'est impossible de "tout" lire alors je sélectionne ce qui me paraît pertinent ou important .



_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Bossa Nova a écrit:

"On sait qu’Einstein a souvent affirmé que “le temps est illusion”· Et en effet, le temps tel qu’il a été incorporé dans les lois fondamentales de la physique, de la dynamique classique newtonienne jusqu’à la relativité et à la physique quantique, n’autorise aucune distinction entre le passé et le futur. Aujourd’hui encore pour beaucoup de physiciens, c’est là une véritable profession de foi: au niveau de la description fondamentale de la nature, il n’y a pas de flèche du temps.


Ça me fait toujours penser à la conception freudienne de l'inconscient, ça... En tous cas, ça donne envie de (re)lire la correspondance Freud-Einstein (parce que, sinon, la physique et moi...).


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Oui Bossa , Freud disait que l'inconscient ne connait pas le temps .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Tiens, je ne l'ai pas lue cette correspondance...
Merci de m'y faire penser Okay

Pour la Physique, je conçois très bien que tout le monde n'ait pas envie de se plonger dans des équations mathématiques à rallonge et de se creuser la tête sur des concepts difficiles à définir.
Mais il y a beaucoup de choses, comme tu as pu le remarquer, qui dépassent le simple cadre de la Science et qui sont de vrais problèmes de société, reliés directement à la pensée humaine et à la philosophie, etc...
Des analogies sont parfois faites entre les sociétés et la Physique... De même que les progrès dans ce domaine, les pensées et les "croyances" de chaque période ont une grande influence sur les hommes et les sociétés... Elles modifient nos façons de concevoir les règles et notre rapport à la nature...
Je suis en train de lire un autre livre aussi : "La mort de Newton", qui décrit bien les changements qui se sont opérés dans les sociétés après la plublication des Principia (de Newton), et qui s'opèrent depuis une cinquantaine d'années depuis que l'on a dépassé le déterminisme Newtonien pour s'intéresser à la flèche du temps, à l'irréversibilité, à l'instabilité et au probabilités....

Le rapport au temps, je l'ai aussi étudié en philosophie, à travers la métaphysique notamment, quand j'étais en prépa.
En ce qui concerne la temporalité en psycho, socio, etc... J'ai lu dans un Science&Vie consacré au Temps récemment la façon dont le rapport au temps change en fonction des moments de la vie de chacun. En fonction des apprentissages, etc... Ainsi, il passe tantôt vite, tantôt plus lentement...

La question du temps est universelle...

On a tous notre domaine,
et... moi, je suis nulle en psycho .


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Pour le rapport au temps qui varie , je crois que Bergson en avait déjà parlé .
Enfant , le temps me paraissait très long et plus je vieillis , plus ça passe vite .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Oui 


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Bon, dès que j'achève Poussières d'Etoiles,
je m'attaque à Das Kapital. Il est temps que je remédie à mes lacunes en économie !

En fait, je suis en train de travailler (intérieurement) sur les rapports entre l'économie et la Physique, et l'évolution de l'économie "mécaniciste" née avec la pensée de Newton (théories encore actuelles selon lesquelles l'équilibre économique repose sur le fait que des "forces" telles que l'offre et la demande se compensent, et qui reposent aussi sur la concurrence du marché, considérée au même titre que les mouvements newtoniens: les ressources "gravitent" vers leur utilisation optimale et les prix sont "poussés" aux niveaux les plus bas possibles; elle assure au marché l'ordre et la stabilité, exactement comme la force de gravité aux corps célestes newtoniens) vers une économie de l'évolution, influencée par les découvertes du XIX° siècle en terme de flèche du temps, d'équilibre thermodynamique, d'irréversibilité, et d'entropie... Qui voudrait qu'en économie l'on s'attache à prendre d'avantage en compte la notion que les systèmes sociaux sont en constant changement, et que l'on accepte de sortir de l'étude statique pour s'adonner à l'analyse des systèmes économiques du déséquilibre, que l'on prenne en compte le comportement concurrentiel des entreprises.

Schumpeter a dit, entre autre: "Le fait essentiel, c'est que lorsque nous nous occupons du capitalisme, nous nous occupons d'un processus évolutif". Le système capitaliste ne peut pas être statique. "L'impulsion fondamentale qui met et maintient en mouvement le moteur capitaliste réside dans les nouveaux biens de consommation, les nouvelles méthodes de production et de transport, le nouveau marché, les nouvelles formes d'organisation industrielle, créées par l'entreprise capitaliste." Le changement "illustre le processus de transformation industrielle - si l'on me consent ce terme biologique - qui bouleverse sans cesse la structure économique de l'intérieur, en détruisant sans relâche la vieille, pour en créer une nouvelle ? Ce processus de destruction créative est la donnée essentielle du capitalisme."

C'est pertinemment le mouvement qu'a essayé de théoriser Karl Marx, et en cela ses conceptions évolutives et ses théories m'intéressent particulièrement...

Si les découvertes scientifiques de ce siècle ont marqué la fin de l'ordre Newtonien dans la conception de la Physique et des phénomènes, ce changement de devrait-il pas être nécessairement introduit en économie théorique, qui s'est depuis toujours fondée sur les lois de la mécanique classique ?


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
hooooo bossa nova ... super !!!


le capital, c'est l'un des livres que j'aurai aimé lire !!


bon courage sourire enfin, je dis courage en pensant à moi, pour toi ça sera un plaisir qui sait... sourire


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
sourire

Je te raconterai ! Mr. Green


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
heuu merci


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
"Entre les étoiles et les humains se tisse une relation secrète, comme dans un monde à part. Une réalité sereine à la frange de l'imaginaire. Un monde lointain, inatteignable mais sur lequel on peut compter. Derrière le bleu du ciel diurne, derrière les nuages opaques, il est toujours là. Les retrouvailles du soir sont sûres. Elles desserrent, l'espace d'un moment, l'étau des angoisses."

Hubert Reeves, "L'espace prend la forme de mon regard".


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
Pour faire remonter ce sujet, de mon côté je commence tout juste une "initiation à la philosophie". Un gros pavé, mais ce domaine m'attire toujours. (en ayant des connaissances proches du zéro.)
Il est question de Thalès de Milet. Des prémices de la philosophie occidentale, mais je trouve dommage que l'auteur fasse l'impasse sur les philosophies du monde, orientale, d'Asie mineure (ainsi que sur les balbutiements de la psychanalyse.) pour des raisons que j'ignore.
Ce qui est préjudiciable c'est que l'on puisse dans cet ouvrage ne voir qu'à travers le prisme de 'notre' philosophie, alors que les imbrications culturelles doivent être nombreuses.

Je me suis regardé un documentaire sur les mayas récemment, super documentaire sur les glyphes, et je pense qu'ils devaient avoir eux aussi leurs philosophes. Triste que les conquistadors aient tout brulé de leurs écrits et détruit cette civilisation fascinante.
Les descendants des mayas ont, toutefois, d'une gardé la culture ancestrale (au moins un peu), et deux réapprennent à utiliser les glyphes.
Et bien sûr parlent une langue proche de la langue maya parlée à l'époque.
Mais le mal est fait. Est-ce un éternel recommencement ?

Répondre en citant
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 
moi aussi la philo, j'adorai... je retiens le monde de sophie que toi et d'autres personnes m'ont conseillé ...


personellement, un livre que 'jai reussi à lire en dehors des cours : boris vian : "l'écume des jours" : super suréaliste, et on se poile des métaphores prises au pied de la lettre, comme

un pharmacien qui prend une guillotine et coupe l'ordonance en deux pour "exécuter cette ordonnace"

ou

la phrase que j'ai citée ailleurs "je passe le plus clair de mon temps à l'obscurcir"


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Message Ce que vous lisez, avez lu, lirez ! 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 5 sur 7
Aller à la page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation