Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Biocortech développe un test de diagnostic de la dépression
Auteur Message
Répondre en citant
Message Biocortech développe un test de diagnostic de la dépression 
Biocortech développe un test de diagnostic de la dépression
Le mécanisme d'édition de l'ARN


Les Echos, 23/09/09


Une PME parisienne vient d'obtenir aux Etats-Unis un brevet pour sa technologie permettant de détecter une dépression grâce à des tests sanguins. Il faudra compter entre trois et cinq ans avant qu'elle puisse mettre sur le marché un premier produit.

Le suicide n'a jamais autant fait la une de l'actualité. Mieux diagnostiquer, traiter et suivre les patients atteints de dépression, détecter chez eux une éventuelle propension au suicide, c'est justement le but de la société Biocortech, basée à Paris 13 et qui emploie 14 personnes. Elle a en effet mis au point une technologie qui devrait permettre, grâce à un simple test sanguin, de déterminer si une personne est déprimée et est en train de développer des tendances suicidaires. Actuellement, un tel diagnostic est réalisé par un psychiatre sur la base d'éléments subjectifs et guère quantifiables. En outre, certains médicaments, y compris les antidépresseurs, peuvent avoir comme effets secondaires chez certains patients de faciliter les suicides. On pourrait alors le prédire et leur prescrire un traitement différent.

Biocortech a encore du chemin à faire avant de pouvoir mettre sur le marché un tel test, mais cette société vient de franchir une étape importante dans cette direction en obtenant aux Etats-Unis un brevet sur le coeur de sa technologie, qui consiste à « mesurer l'édition de l'ARN du récepteur de la sérotonine 5HT2c » (lire ci-contre). « Nous sommes les seuls à avoir une méthode capable, à partir d'une seule mesure, de quantifier chez un individu la proportion des différents variants de ce récepteur, explique Dinah Weissmann, qui dirige la société. Or, on sait que, chez la plupart des gens déprimés, suicidaires ou schizophrènes, certains variants non fonctionnels de 5HT2c sont présents de façon plus importante. » Selon Biocortech, qui l'a déjà testée à titre expérimental, cette méthode pourrait être facilement industrialisée.

Marqueurs biologiques

Une deuxième partie du travail, actuellement en cours, conduit la société à rechercher dans le sang des marqueurs biologiques corrélés avec les « profils d'expression »,puisqu'il n'est pas question, bien sûr, de faire des prélèvements dans le cerveau. Pour cela, Biocortech mène actuellement avec plusieurs équipes hospitalo-universitaires de l'est de la France un essai clinique pilote de neuf à douze mois sur une quinzaine de patients souffrant d'hépatite C et traités par interféron, un produit connu pour provoquer des dépressions chez une fraction des malades. Si les résultats sont concluants, une étude clinique de plus grande envergure sera ensuite menée. Ce qui permet d'envisager « la mise sur le marché d'un premier produit d'ici trois à cinq ans », estime Dinah Weissmann.

Biocortech a été créé par Dinah Weissmann et Jean-François Pujol en décembre 2001, mais la pénurie de financements privés l'a conduit à modifier sa stratégie et à privilégier le diagnostic, dont les temps de développement sont plus rapides que ceux des médicaments. L'entreprise a renoncé à développer elle-même la nouvelle classe d'antidépresseurs qui avait motivé sa création, même si elle n'exclut pas de le faire en partenariat avec un grand laboratoire pharmaceutique dès la phase préclinique.

La société a réussi à s'en sortir sans aucun financement du capital-risque, mobilisant malgré tout quelque 10 millions d'euros à travers des contrats industriels (6,2 millions d'euros) comme celui qui la lie au laboratoire Servier, des subventions publiques (2,8 millions d'euros) et l'apport de « business angels » (1,4 million). Biocortech reste toutefois prêt à ouvrir son capital à des investisseurs privés, des fonds institutionnels ayant par ailleurs manifesté leur intérêt.

CATHERINE DUCRUET, Les Echos

http://www.lesechos.fr/journal20090923/lec1_les_strategies/020143940896-bio…

Et ici pour "le mécanisme d'édition de l'ARN" : http://www.lesechos.fr/info/metiers/020144345484-le-mecanisme-d-edition-de-…


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Biocortech développe un test de diagnostic de la dépression 
moué, et à quand la prise de sang à l'entretien  d'embauche ?

Répondre en citant
Message Biocortech développe un test de diagnostic de la dépression 
Mouais c'est lié aux 19 suicides de France Télécoms ou quoi ?
J'aime pas du tout en tout cas cette idée de "détecter" la dépression et les usages dangereux qu'on pourrait en faire . Dans le genre de ce que dit Manamana plus haut .
Confused .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Biocortech développe un test de diagnostic de la dépression 
Que dis- je 23 suicides !! 


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Message Biocortech développe un test de diagnostic de la dépression 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation