Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Mari étouffant
Auteur Message
Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Je suis mariée depuis 10 ans avec un homme qui m'étouffe littéralement.
Au début je pensais que je demandais trop. Jusqu'à ce que je tombe dans la déprime je me suis remise en question.
Pour résumer, je ne peux pas sortir voir mes copines quand j'en ai envie, il faut que je lui demande l'autorisation et c'est presque toujours non, il a toujours une bonne raison. Si je décide d'aller dans un magasin, il vient avec moi, je vais chez le gynéco, il vient avec moi, je vais acheter ma pillule, il vient avec moi.... Si je lui dis "non c'est pas la peine de m'accompagner" il me réponds des trucs du style "Ah bon pourquoi tu as rendez-vous ? Avec qui ?".
Si je décide de mettre une robe ou une jupe pour travailler, c'est pour m'envoyer en l'air avec un collègue, si je me maquille plus que d'habitude, c'est également pour plaire à un collègue. Si j'ai un déplacement pour le boulot qui dure plus d'une journée, il m'interdit d'y aller parce que "ça va foutre notre couple en l'air" (c'est la dernière excuse qu'il m'a trouvé).
Si je regarde un homme dans la rue ou si un homme me regarde j'ai droit à des réflexions. Quelques jours après notre mariage il m'a dit très sérieusement que si je le trompais un jour, il me tuerai et qu'il ne rigolait pas.
Il faut que je l'idolâtre, si je lui fais une critique en public, c'est la fin du monde. Si je râle à la maison à cause de son bordellisme, c'est la crise...
Bref, il y a quelques années j'ai pété un plomb, j'étais au chômage et j'étais enfermé toute la journée. Je pense que j'ai fait une grosse déprime ou une dépression non détectée. On a eu un enfant ensuite, je pensais qu'il prendrait conscience que je ne pense pas à le tromper. Mais non, rien n'a changé si ça n'a pas empiré.
Donc au final, j'ai perdu toutes mes copines et je me suis retrouvée seule.
L'année dernière, j'ai réussi à le faire partir seul en vacances une semaine dans sa famille. Là je me suis rendue compte de ce que je pourrai vivre sans lui même si j'étais complètement paniquée quand je n'étais pas à la maison? Je craignais qu'il n'appelle et que je ne réponde pas.
En son absence j'ai décidé de tout arrêter et de lui faire part de mon mal être depuis de longues années.
Il l'a très mal pris. Il a découvert que je chatais sur Internet pour partager ma douleur au début et ensuite j'avais espéré tomber amoureuse pour avoir la force de le quitter. Quand il a su que j'étais sérieuse et que je voulais le quitter (donc qu'il doit quitter ma maison), il m'a retirer toutes les procurations bancaires. J'ai ouvert mon compte perso pour assurer mes arrières. J'en ai profiter pour m'ouvrir une ligne de téléphone portable, puisqu'auparavant il n'en voyait pas l'utilité pour moi qui suit toujours à la maison. Il ne voyait pas non plus l'utilité d'avoir 2 voitures, donc il doit venir m'emmener et me chercher au boulot.
Jusqu'à aujourd'hui il refuse le divorce, il m'a fait suivre, il a eu des infos sur mes appels téléphoniques par mon opérateur de téléphonie mobile...
Je m'octroie le droit de sortir 1h tous les 15 jours seule (semaine où il travaille d'après midi donc où j'ai la voiture les après midis) donc je m'arrange pour que mes parents garde mon fils, mais en rentrant il me renifle pour voir si j'ai un autre parfum sur moi.
Je sais que je me suis oubliée pendant toutes ces années.
Il a annoncé à toute ma famille que j'avais fait une demande de divorce, tout le monde m'est tombé dessus en me prenant pour une débile qui prend une décision à la hâte. Ils me tiennent responsable de tout. J'étais motivée à bloc pour le divorce et ils ont détruit toute ma motivation. J'ai retiré le dossier de chez mon avocate.
Je déprime depuis quelques temps, je pleurs souvent en pensant à ma situation. En plus pour moi il ne fait plus parti de ma vie, je l'ai rayé de mon environnement. Mais je vis toujours avec lui, je dois toujours coucher avec lui et ça me dégoutte (c'est le devoir conjugual et je ne peux y échapper selon lui). Il me fait toujours du chantage, si je le quitte il laissera un courrier en m'accusant de tout et il se suicidera.
Bref je ne peux pas rentrer dans tous les détails de ma triste vie, mais voila en gros ma situation.
Si des personnes vivent ou ont vécu une situation similaire, j'aimerai savoir comment elles s'en sont sorties. J'ai l'intention de quitter la maison et de tout plaquer. Je me suis même résignée à laisser mon fils. J'essaie de construire une situation, de m'acheter une voiture, de me trouver un logement et de quitter la maison dès que possible. Mais je ne suis pas sûre que ce soit la bonne solution mais pour mon moral je pense que c'est la seule et l'unique parce qu'il ne quittera jamais la maison.

Merci de vos réactions.

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Bonjour Miriam et bienvenue sur le forum. Je te souhaite d'y trouver le soutient dont tu as besoin.

Tout d'abord, je pense que tu as besoin de voir un proffessionnel, par exemple un psychologue, afin de trouver une oreille attentive et neutre qui te permette de faire le point 1)sur tes épisodes dépressifs 2) sur ta relation à ton mari qui me parait bien "corsée" !
Je crois en effet que ça te ferait le plus grand bien, dans la mesure où bien sûr ton mari ne s'incruste pas dans ta thérapie, ce qui ne sembla pas gagné vu ce que tu nous en décris... Confused

En suite, j'aurais tendance à penser que la fuite est la meilleur chose que tu puisses faire, mais dans quelles conditions ?

Moi, je ne suis qu'un modeste patient qui ne connait pas ce genre de problèmes, mais je suis sûr que tu trouveras sur ce site des gens pour t'aider davantage.

Au plaisir de te relire, :D


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Je te remercie beaucoup pour ta réponse et tes conseils.
Je crois que je crainds de me retrouver face à un psy et face à moi même peut être aussi. Crying or Very sad   Mais je suis consciente qu'il faudra bien y arriver à un moment ou à un autre avant que la déprime soit trop importante.

Bon courage à toi également.
Miriam

Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Bonjour Miriam,

Quand vous intitulez votre message "mari étouffant" je vous trouve gentille, pour ma part j'aurais dit "mari jaloux, pervers et à fuir au plus vite". Mais bon, ce n'est que mon avis...

Je relève quelques petits passages qui m'ont choquée dans votre message :


Citation:
je vais chez le gynéco, il vient avec moi

Shocked  si vous ne lui avez pas demandé d'être là, c'est votre intimité et il n'a en aucun cas à vous imposer sa présence, je trouve cette façon de pratiquer franchement douteuse

Citation:
Quelques jours après notre mariage il m'a dit très sérieusement que si je le trompais un jour, il me tuerai et qu'il ne rigolait pas.

En effet, je n'y vois pas moi non plus matière à rigoler. Les menaces de mort sont punissables par la loi, et lorsqu'elles sont proférées par un proche, son mari, je trouve ça tout simplement inqualifiable.Ce qui est certain, c'est que ces propos ne viennent pas d'une personne amoureuse, mais d'une personne malade.


Citation:
je dois toujours coucher avec lui et ça me dégoutte (c'est le devoir conjugual et je ne peux y échapper selon lui).

Shocked  dans quel monde on vit ? La notion de devoir conjugal n'existe plus depuis nos grands-parents à peu près, aujourd'hui forcer quelqu'un à avoir des relations sexuelles (même dans le cadre du mariage) se nomme tout simplement un viol.Il semblerait que ce monsieur joue avec la loi pour l'accomoder à sa convenance.


Citation:
si je le quitte il laissera un courrier en m'accusant de tout et il se suicidera.

J'ai croisé aussi ce genre d'énergumène qui doit se suicider si on le laisse.Pour ma part à l'époque je lui avait fait en réponse un cadeau : un couteau pour se tailler les veines et une corde pour se pendre. Ca fait largement 15 ans et j'ai eu de ses nouvelles il y a quelques mois, il semblerait que mon suicidé se porte plutôt bien. Et qu'il ai trouvé pas mal de victimes après moi...

Le fait d'être déprimée dans votre situation se comprends parfaitement. Avez-vous fait la démarche d'une psychothérapie ? Après 10 années passées dans ces conditions, le fait de prendre le recul nécessaire pour vous aider à aller de l'avant ne peut que vous être bénéfique. Mais ce recul se prend avec un professionnel, les proches étant souvent dans ce cas-là trop impliqués émotionnellement pour être une aide véritable.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Pourtant il dit qu'il m'aime comme un fou et qu'il est prêt à tout pour moi. Je vois bien qu'il fait des efforts mais je suis à bout je ne le supporte plus. Je ne l'aime plus depuis longtemps.
En fait je pense qu'il a besoin d'une maman qui prend soin de son fils adoré.
Ce qui me fait le plus peur c'est de traumatiser mon fils en quittant la maison. Le reste m'importe peu, ce que les gens pense... je veux juste qu'on me fiche la paix et que je puisse vivre comme je le veux, retrouver ma joie de vivre, de parler aux gens comme j'en ai envie.
Je pense qu'il va falloir que je prenne RDV avec un psy pour m'aider dans mes démarches.
Est-ce qu'il faut prévoir un lourd budget pour cela ou non ?
Merci en tout cas à tous pour votre soutien et vos commentaires constructifs qui me redonne de l'espoir et me font comprendre que ce que je pense n'est pas anormal.

Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Dans cette section du forum http://questionspsy.leforum.eu/f1-Questions-Psy.htm, tu as toutes les définitions des différents professionnels existants, comment on peut les rencontrer.

Moi j'ai choisi un psychiatre conventionné en secteur 1, la consult coûte 41 euro et je suis remboursée à hauteur de 40 euro (27,70 par la sécu et 12,30 par ma mutuelle).

Ce qui importe ce n'est pas de faire plaisir aux autres mais de vivre soi-même le mieux possible. Que ton mari fasse des efforts est certainement très louable, mais c'est aussi légitime d'évoluer dans une autre direction, ça ne veut pas dire qu'il est mauvais (encore que, d'après ton témoignage, c'est très discutable) mais que tu as évolué ailleurs, voilà tout.

Et, c'est quelque chose que j'ai souvent entendu, quelle idée ? Les enfants ne sont pas traumatisés parce que papa-maman se séparent. Par contre, ils sont toujours perdants quand leurs parents restent ensemble malgré une vie conjugale trop mouvementée.
C'était d'ailleurs l'une des excuses de ma mère, qui ne voulait pas se séparer de mon père parce que "c'est pas bon pour les enfants". L'un des plus beaux jours de ma vie a été lorsqu'ils se sont séparés ! Mais plus sérieusement, un enfant qui grandi en voyant ses parents se détester devient un adulte qui s'imagine qu'être en couple de manière normale, c'est détester l'autre et être malheureux. Voir le rabaisser constament, ou même être violent.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Non ce n'est pas la séparation qui me fait peur pour mon fils, c'est de partir de la maison sans prévenir. Parce que si je le fais, je m'en irai du jour au lendemain sans prévenir personne et de refaire ma vie de mon côté. Je sais que là mon fils en patira parce qu'il me cherche dès que je vais à une réunion ou si je tarde après le boulot...
Je sais qu'une séparation bien préparée comme je l'espérais, sans heurt et sans violence se passerai super bien dans notre cas. Je voulais lui laisser le petit autant qu'il le voudrait si ca ne le déboussole pas bien sûr, même si le juge en décide autrement, s'il veut le prendre après l'école pour s'en occuper il n'y aucun problème.
Mais il le voit autrement, il le prend comme une trahison.

Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Il y a ce que ton mari pense ou ressent, c'est une chose. Et puis il y a ton fils, qui doit pâtir le moins possible de cette situation.

S'il s'inquiète dès que tu tardes un peu, c'est qu'il ressent les choses. C'est important de lui dire, de lui expliquer ce qu'il se passe, de mettre des mots sur ce qu'il ressent.

Surtout pas dénigrer l'autre, vous êtes ses parents tous les deux, mais lui expliquer simplement, que vous ne vous entendez plus, que tu as décidé de divorcer, de partir. Et lui expliquer que tu ne l'abandonneras pas.

Mais tu ne peux pas partir, laisser ton fils sans rien lui dire. Il a besoin qu'on lui explique les choses.

Les enfants comprennent tout, pour peu qu'on leur dise. C'est possible qu'il t'en veuille sur le coup, de briser le rêve du couple parental parfait. Mais s'il gagne au change une mère épanouie, il ne s'en portera que mieux et toi aussi 


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Je ne vois pas pourquoi c'est toi qui devrais partir, surtout si tu es chez toi (d'après ce que j'ai compris) ? En fuyant, tu te mets dans ton tort, tu abandonnes le domicile conjugal, tu abandonnes ton fils... tu permets à tout le monde de te considérer comme la "méchante" et de plaindre ton mari, qui va sûrement, tel que tu le décris, se servir de cette situation pour jouer les victimes...

J'ai aussi connu un homme qui réagissait de cette manière (il y a beaucoup d'hommes qui ont du mal à grandir on dirait ). Tout lui laisser et te sauver est, de mon expérience, la pire solution qui soit. On croit bien faire pour éviter les histoires et on se retrouve traitée comme un monstre.

Pourquoi ne reprends-tu pas la procédure de divorce ? Vous êtes deux adultes, votre couple ne fonctionne plus, vous divorcez, personne n'a rien à y redire. A mon avis, tu ne devrais pas te laisser piéger par l'immaturité de ton mari, ce n'est pas un bébé, c'est un homme dont tu veux te séparer parce que la vie avec lui est insupportable. Tout le monde devrait être capable d'entendre ça dans ton entourage, si toi-même en es convaincue et si tu leur expliques calmement, en expliquant aussi que tu ne cèderas pas au chantage.
Et laisser ton fils à ton mari, je ne suis pas sûre que l'idée soit excellente...

Un psychologue ou psychiatre pourra t'apporter du soutien, surtout pour mettre tes idées au clair, prendre une décision mûrement réfléchie. Tu pourrais y trouver enfin un espace qui n'appartient qu'à toi.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Tu pourrais essayer de trouver un psy spécialiste de ce genre de problèmes, comme Marie-France Hirigoyen qui a écrit "Femmes sous emprises", elle décrit très bien les problèmes comme le tien. Le psy pourrait t'aider à préparer votre séparation au mieux pour toi et ton fils, et t'expliquer tes droits.

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Pour nos proches je suis de toute facon fautive du fait de demander le divorce après tant d'années. Puisque j'ai rien dit jusqu'à aujourd'hui c'est de ma faute. Je n'avais pas intérêt à parlé sinon il m'aurait rendu la vie encore plus difficile. Si j'ai accepté de vivre comme ca 10 ans je peux encore vivre comme ca.

J'ai arrêté la procédure parce que la pression morale était vraiment trop dure à vivre, tant qu'il sera à la maison ce sera ainsi. Puisqu'il ne partira pas tout de suite, je préfère partir même si c'est chez moi.

Hier soir je ne lui ai pas dit les mots doux qu'il avait envie d'entendre donc il fait la gueule. Il ne veut pas comprendre et ça c'est le plus lourd à supporter. Il croit que je veux seulement le faire souffrir comme j'ai souffert ces dernières années.

Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Bonsoir Miriam, qu'est ce qui le pousse à penser que tu le tromperais ? L'as tu déjà fait pour qu'il puisse avoir cette insécurité ?

Répondre en citant
Message Mari étouffant 
 bonjour , je pense qu'une bonne psychothérapie de ferait du bien , et te redonnerai confiance en toi , déjà en premier lieu ne pas mettre la charrue avant les boeufs .

un psy peut t'aider , ensuite , tu peux avoir une conversation serieuse avec ton mari , lui mettre les points sur les iii !!!
bine gentiment au départ , et envisager avec lui aussi qu'il prenne en charge ses propres problèmes psys , car visiblement , tu as affaire a époux qui n'a pas du tout confiance en lui , et de surcroit te fais "plonger" petit a petit .

je te souhaite du courage , de l'opiniatreté , et de croire en toi , d'abord . tu es une personne respectable .

salomé


_________________
"
"tu t'es embarqué, tu as navigué, tu as accosté........, débarques!!"

marc aurèle
Répondre en citant
Message Mari étouffant 
je suis d'accord avec traviata, le mieux, c'est de rester chez toi en faisant une procédure de divorce. Mais si sa présence est insuportable, tu peux partir, mais tu n'est pas obligée de lui laisser ton fils, il peut venir avec toi. D'ailleurs, dans les divorces, le plus souvent, c'est la femme qui a la garde.


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Mari étouffant 
Je vous remercie tous pour vos messages de soutien. La situtation est toujours aussi compliquée dans mon couple. Il y a des moments où ca va et 2 jours après il recommence. Moralement je crois que je suis fatiguée, vendredi soir j'ai craquée, il m'a fait à nouveau des réflexions (il s'est énervé parce que je regarde la télé dans le salon et que je m'endors, que je ne lui ai pas tendue la main assez vite, je ne le caresse pas assez...) enfin que des bétises. Dès que je suis à ses côtés il faut que je le caresse l'embrasse, lui dise des mots doux... sinon ca va pas.
Bref, je suis en train de chercher un moyen de me loger pour partir sinon les choses ne changeront pas. La pression à la maison est trop forte. Je suis obligée de lui laisser mon fils pour l'école qui est à côté de la maison, l'entrainement... je n'ai pas de voiture donc si je peux déjà me débrouiller pour aller bosser ca sera déjà bien.
J'ai eu un premier RDV avec un psy mais je me sens vraiment pas à l'aise donc je vais en changer.

C'est vraiment compliqué tout ca mais j'ai ma mère qui me soutient quand je lui raconte mes galères.

Merci encore pour votre soutien

Message Mari étouffant 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation