Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 2 sur 3
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
Le traumatisme psychique
Auteur Message
Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Traumatisé non (on réserve vraiment le terme de traumatisme à une réaction liée à la proximité de la mort), mais stressé oui  Il y a une échelle des différents événements stresseurs, par ordre d'importance (et parmi eux il y a des événements positifs), il faudrait que je la retrouve et je te la copierai ici.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
@ Looping

Je faisais référence à l'étude de Holmes & Rahe (1967), qui sont d'ailleurs les auteurs d'une échelle pour mesurer l'impact des événements de vie, la Social Readjustment Rating Scale (SRRS).

Voici la liste des stresseurs, de celui qui induit le plus grand changement (chiffre indiqué à droite) à celui qui induit le plus faible :

* Mort du conjoint : 100
* Divorce : 73
* Séparation conjugale : 65
* Emprisonnement : 65
* Décès d’un proche parent : 63
* Blessure ou maladie physique : 53
* Mariage : 50
* Perte d’emploi : 47
* Réconciliation conjugale : 45
* Retraite : 45
* Maladie du conjoint : 44
* Maladie d’un proche : 44
* Grossesse : 40
* Naissance : 39
* Arrivée d’un nouveau membre dans la famille : 39
* Modification de la situation financière : 38
* Mort d’un ami intime : 37
* Changement de travail : 36
* Modification du nombre de disputes avec le conjoint : 35
* Modification de responsabilités professionnelles : 29
* Départ de la maison d’un enfant : 29
* Difficultés avec la belle famille : 29
* Début ou arrêt de travail du conjoint : 26
* Début ou fin de scolarité : 26
* Changement dans les conditions de vie : 25
* Changement des habitudes personnelles : 24
* Conflits avec employeur : 23
* Déménagements : 20
* Changement des loisirs : 19
* Changement des activités sociales : 18
* Changement dans les habitudes de sommeil ou repos : 15
* Changement du nombre de personnes vivant dans la famille : 15
* Petites infractions à la loi : 11


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Ah ouais...d'accord...




_________________
Un homme avertit en vaut deux.
Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
et du coup, avec cette échelle en main, est-ce que vous recoupez ceci par rapport au vécu de la personne qui se présente à vous ? Je veux dire est-ce que cela permet en quelque sorte d'évaluer la fragilité ou la vulnérabilité es personnes lorsque le facteur  semble causer + de stress à la personne que, disons, "de coutume" ?

Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Oui, tu as des modèles de ce type (surtout dans la recherche évidemment, parce que pour la pertinence clinique...) qui permettent de croiser les facteurs stress et vulnérabilité.

En clinique, l'important est surtout le sens qui peut, ou non, être accordé à l'événement, et aussi la sphère dans laquelle il agit (familiale, sociale, corporelle...).


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Bonsoir,


je n'ai pas réponse à la question posée par Looping, pas de questions ni d'autres choses à dire (ça va peut être venir) sauf Merci Hermès et Traviata pour ce travail qui permet de voir l'évolution de ce concept et des références pour avoir un aperçu de tout ce que "traumatisme" implique.

Ah si une remarque me viens: je lisais que les anxio et hypnotiques étaient d'emploi discuté: or, on peut lire dans la littérature à ce sujet qu'ils sont prescrits, surtout finalement dans les cas où pour les personnes le psychotraumatisme n'est pas diagnostiqué et pour des personnes qui sont soignées (chimie et autres modes de soin) pour des troubles dépressifs et anxieux. Cela pose donc plusieurs questions sur le diagnostic, la relation entre le thérapeute et les patients, la possibilité de dire ou non un indicible et un impensable et le temps qu'il faut certainement pour ce "cela" puisse se parler, etc.

Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Je viens juste de voir la liste des stresseurs fournie par Traviata, pour répondre à Looping, avec les différents types d'évènements... en effet, ce qui compte pour la clinique, c'est le sens et aussi comment ces évènements leur impact s'inscrivent dans l'histoire des personnes, en fonction aussi des "ressources" (définition large...) qu'elles connaissent ou peuvent déployer, découvrir.

Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Hello Monade je viens de lire tes deux derniers messages et je me demandais si tu voulais bien approfondir par rapport à ce que tu dis :


 
Citation:
je lisais que les anxio et hypnotiques étaient d'emploi discuté: or, on peut lire dans la littérature à ce sujet qu'ils sont prescrits, surtout finalement dans les cas où pour les personnes le psychotraumatisme n'est pas diagnostiqué et pour des personnes qui sont soignées (chimie et autres modes de soin) pour des troubles dépressifs et anxieux. Cela pose donc plusieurs questions sur le diagnostic, la relation entre le thérapeute et les patients, la possibilité de dire ou non un indicible et un impensable et le temps qu'il faut certainement pour ce "cela" puisse se parler


est-ce que tu veux dire par là que ce les anxios et hypnotiques sont généralement prescrits pour permettre à la personne d'arriver à un stade où elle puisse investiguer et parler "cela" ?

ayant fréquenté pas mal de forum psy, j'étais étonnée de voir que la quasi totalité des personnes avec un diagnostique de dépression avaient toujours cette triade pour prescription : ad, anxio, hypno.
Certains (plus rares) avaient à la place de l'ad : neuroleptique

bref et ceci sur lelong terme car certaines de ces personnes attestaient donc avoir pis ces médicaments depuis plusieurs années (avec des changements d'ad et anxio, hypno, augmentations des doses... etc)
donc finalement avec des résultats pas très convaincant (maintenant il faut prendre en compte que ce sont bien souvent des personnes qui justement ne trouvaient pas d'issue à leurs problèmes qui écrivaient sur ces forum)

Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Bonjour Manamana,

je pensais plutôt au fait que, d'après ce que j'ai lu et entendu (j'ai peu de pratique) et compris, des personnes consultent pour des troubles anxieux, dépressifs et d'autres encore, troubles qui peuvent, pour des patients et pas tous, être comme l'arbre qui cache la forêt, la forêt pouvant être un psychotrauma et n'étant pas diagnostiquée. Du coup, c'est la dépression ou le trouble anxieux qui est traité, mais pas ce qui a trait au psychotrauma, ce qui a des conséquences psychiques et limite les portées du traitement, sans parler des manifestations de souffrance, etc.
La difficulté de penser et parler le trauma tient aussi au processus et aux effets du trauma lui-même, ce qui rend le diagnostic parfois difficile à effectuer. c'est pour ça que je parlais de quelqu'uns des facteurs qui entrent en ligne de compte dans le traitement.
C'est aussi la question du traitement des symptômes avec la chimie, comme tu l'évoques, on voit les limites, même si c'est bien nécessaire souvent pour soulager et atténuer les symptômes et la souffrance attenante. Mais un travail plus approfondi sur soi-même, son histoire et un travail complémentaire au traitement chimique reste conseillé.

petite question qui n'a rien à voir..: il y a une manip' particulière à faire quand on cite quelqu'un sur le forum? je vois dans les messages dont le tien Manamana, un encadré pour les citations. Comment on fait? je découvre la correspondance du forum et ses outils...

Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Tu as en haut à droite de chaque message des outils :


Ils te permettent de citer le message correspondant ("quote"), d'éditer ("edit") ou d'effacer ("delete") le message (quand il s'agit du tien).

Pour le diagnostic, cela me rappelle les propos de Clervoy au colloque où nous étions, notamment la difficulté, quand on rencontre quelqu'un qui a plusieurs années d'un parcours d'alcoolisme par exemple, de penser à cette question d'un traumatisme psychique enfoui à l'origine des troubles et qui a été recouvert par le tableau psychopathologique de l'addiction (ou de n'importe quelle autre "solution" symptomatique).


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Il y a toute la question de la réalité extérieur et du vécu interne aussi , un fantasme infantile intense peut avoir un impact sur le psychisme comparable à un trauma réel .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Ce que vous dites me fait penser à des couches successives, l'une cachant l'autre - en fait je ne pense pas vraiment qu'il existe des couches uniques telles qu'une symptomatologie dépressive ou d'addiction. En pensant ceci, le traitement visant essentiellement les symptômes de la première couche observable me semble effectivement - certes nécessaires - mais incomplet.
Donc dans cette optique je crois voir ce que tu veux dire Monade par rapport au psychotrauma.

Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
psychonaute a écrit:
Il y a toute la question de la réalité extérieur et du vécu interne aussi , un fantasme infantile intense peut avoir un impact sur le psychisme comparable à un trauma réel .



Comment un fantasme infantile peut avoir un effet similaire à un traumatisme ? Je trouve très dérangeant l'idée qu'un accident subi puisse se superposer avec un désir.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Bonsoir,

Traviata, en effet, je pensais aussi aux addictions et ce que disait Clervoy, mais aussi à ce que constate Laupiès, concernant le traumatisme sexuel. laupiès rappelle combien il reçoit des patients qui ont des années de silence avec eux, ou de soins pour d'autres troubles très diversifiés d'ailleurs, avant de pouvoir, un jour, aborder le noeud du problème. la difficulté aux thérapeutes de penser au trauma vient de plusieurs faits: pas de signes spécifiques, on n'en fait pas l'hypothèse systématiquement et il y a ce qu'on a déjà évoqué, les "solutions symptomatologiques" comme tu dis.
et parlant symptômes, Manamana, ta remarque me fait penser qu'on peut réduire vite les choses au "symptômes" et là j'aime bien l'expression utilisée par Traviata "solution symptomatique" qui permet de considérer les symptômes comme expression d'autre chose qui est à la source. En effet, peut-être que plus que des couches successives, il y a des intrications.

merci Traviata pour les info "techniques!" sourire

Répondre en citant
Message Le traumatisme psychique 
Séverine a écrit:

psychonaute a écrit:

Il y a toute la question de la réalité extérieur et du vécu interne aussi , un fantasme infantile intense peut avoir un impact sur le psychisme comparable à un trauma réel .





Comment un fantasme infantile peut avoir un effet similaire à un traumatisme ? Je trouve très dérangeant l'idée qu'un accident subi puisse se superposer avec un désir.

Ben c'est l'enseignement de la psychanalyse . 


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Message Le traumatisme psychique 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 2 sur 3
Aller à la page: <  1, 2, 3  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation