Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Space Oddity
Auteur Message
Répondre en citant
Message Space Oddity 
Bonsoir,

Je viens d'être invité sur ce forum, alors je tenais à me présenter pour ce qui ne me connaissent pas encore.

Dans une autre vie, je m'appelais Pinback, mais suite à un conflit de trop sur un autre forum, j'ai décidé de quitter ce dernier et de changer de pseudo pour les fois suivantes. Alors j'ai choisi Space Oddity en hommage à la chanson éponyme du premier album de David Bowie qui me fascine toujours autant.

Je m'appelle Hervé (normalement, c'est dans ma signature) et suis marié à Hélène qui s'est inscrite sous le pseudo de Rose Noire depuis le mois de décembre.

Je n'ai pas de diagnostic précis mais je touche l'AAH. Dans mon dossier de demande de l'alocation, il est tout de même écrit que j'ai un trouble de l'humeur sur une structure psychotique. Ma psy m'a diagnostiqué de la dissociation, ainsi que d'autres symptômes qu'il serait fastidieux de reprendre.

De toute façon, je vois mes psy la semaine prochaine pour parler de mon dossier médical. J'oubliais de préciser que je suis suivi par une psychiatre sur son temps en libérale et sa collègue psychologue sur son temps en cmp. Je fais avec cette dernière une psychothérapie prenant pour base l'analyse des photos que je fais, chose que je développerais bientôt !

Edit : je sais que maintenant je suis schizoaffectif...



Dernière édition par Space Oddity le Dim 20 Avr 2008 - 16:15; édité 2 fois

_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Space Oddity 
Bienvenue Space Oddity/Hervé!

Je vais en effet créer une rubrique "présentation" dans le forum général, pour ceux qui le souhaitent.

Le forum débute, mais j'espère que toi et ta femme vous y sentirez bien.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Space Oddity 
Merci !

L'architecture du forum m'a l'air solide et j'espère qu'il aura le succès populaire qu'il mérite !

Bises,


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message Space Oddity 
Bonsoir Hervé,

Heureuse de te voir là
bienvenue à toi, et Hélène.

Grâce à toi une nouvelle rubrique "présentation", je vais me sentir obligée de me présenter Embarassed




_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Space Oddity 
Bonjour Hervé,

Répondre en citant
Message Space Oddity 
Pésentation version longue mais que j'ai déjà posté ailleurs...


Je suis né au Pays d'Octobre au mois d'avril. Pourquoi le Pays d'Octobre ? Sans doute à cause d'une nouvelle de Ray Bradbury que j'ai beaucoup lu au lycée et durant mes premières années de fac. Je crois que sont titre était "A l'ouest d'Octobre".
Toujours est-il que l'idée d'être né au Pays d'Octobre est pour moi très séduisante : C'est le mois de l'automne, celui où l'on rentre les vendanges et où tout se meure. C'est aussi le moi des belles lumières déclinantes et chargée de poésie... Ce n'est pas que j'aime ce mois plus qu'un autre mais je trouve qu'il rentre en raisonnance avec mon état d'esprit, et ce avant même d'être malade.


Je suis le cadet d'une famille de trois enfants, chacun espacés de deux ans. On a beau être né dans une famille catholique plutôt conservatrice, cela n'empêche pas de savoir calculer les espaces entre les naissance. Certains diront que c'est la plus mauvaise place, d'autres diront que non, que c'est l'ainé ou le benjamin qui a hérité de la pire place dans la fratrie, mais moi, je ne sais plus qui a raison. En fait, je crois que chacun de nous trois a eu a souffert à sa façon de sa place, l'un à cause de sa place de défricheur, l'autre de la position d'infériorité et le troisième pris en étaux entre l'autorité du premier et la résitance de la troisième.
Ce serait trop facile de dire que je n'ai jamais été heureux durant mon enfance. Pourtant, lorsque j'y repense, je ne ressens que de la frustration. J'ai envie de l'oublier comme j'ai envie d'oublier tout mon passé parce qu'il me fait mal. Dans ma fratrie, tout n'était que tensions perpétuelles : disputes pour savoir qui regarderait quoi à la tv par exemple. Autour de la nourriture aussi. Et puis grandes rivalités aussi : je voulais continuellement prouver ma supériorité sur Vincent mon frère qui lui faisait un complexe sur sa petite taille et moi.


Il y avait aussi une sorte d'adoration de nos cousins de Paris qui avaient mieux réussi que mes parents et avaient donc un meilleur niveau de vie que nous. C'étaient des modèles, même quand ils se levaient tard et nous passions nos vacances à jouer avec eux à des jeux de société. C'était le bonheur.
Une autre source de bonheur, c'étaient nos vacances à Barcarès, sur la Méditérannée près de Perpignan. Chaque années, durant deux à trois semaines, nous y retrouvions nos amis. C'était une vrai source de bonheur.


J'étais un bon élève en classe. Je faisais même partie des plus prometteurs mais notre école primaire était surprotégée. Je ne suis pas arrivé au collège puis au lycée assez armé pour les affronter. A mon arrivée au collège, je ne connaissais pas un seul mot d'argot alors qu'il était fréquenté par types d'éléves : les enfants du secteurs, en général bien élevés parce que c'était un collège privé (comme mon lycée) qui étaient très influencés par la seconde cathégorie : les enfants à problèmes de Mt de Marsan qui étaient envoyés en pension pour les obliger à travailler et accessoirement pour les éloigner de leurs copains, mais ça ne marchait jamais parce que tous les parents avaient la même idée ce qui fait que leur enfants se retrouvaient dans leur exile.


Je ne me suis jamais intégré au collège. Au lycée, j'ai eu quelques amis mais l'internat m'a flingué : je ne supportait pas la vie en collectivité, moi qui était plutôt solitaire. C'est à cette époque que mes résultats ont dangereusement chuté comme en math à cause d'un prof que je ne pouvais voir, au point d'avoir reçu un avertissement officieux de mon prof principal au début de ma terminale. Je me suis arrangé pour lui donner tort à la fin de l'année... Finalement, ma plus belle réussite, a été mon bac : je suis passédu premier coup sans repêches grâce à un oral d'anglais qui m'a littéralement sauvé.


Puis est arrivé la période de la fac. Je me suis débrouillé tant bien que ma pour passer mes quatre années d'histoires sans redoubler une seule d'entre elle, mais mal armé. Au début, je ne savais pas faire d'exposés et j'avais peur de parler en public. Vu le rythme soutenu de ce type d'exercice, à la fin, je me trouvais presque à l'aise dans cet exercice...
L'ambiance était très bonne mais au final, je me suis fait très peu d'amis durables.


J'ai passé ma maîtrise sur un récit de voyage juif du moyen-âge mais c'était un très mauvais calcul parce que pour poursuivre, il aurait fallu que j'aprenne l'hébreux ou d'autres langues étrangères. A y réfléchir, ma scolarité n'est qu'une suite de rendez-vous manqués et de mauvais calculs. Je ne devrais jamais jouer aux PMU !


Après que ma note de maîtrise me ferme la porte du DEA, alors que je ne voulais pas passer l'agrégation (qui était pourtant indispensable dans cette discipline pour poursuivre dans la recherche comme je voulais) j'ai commencé une dépression que je n'ai pas soignée : encore une erreur ! Mais cela ne m'a pas empêché d'être admis en année spéciale dIUT des métier du livre dans lequel j'espérais être formé au métier de libraire. Je ne reviendrais pas dessus.


Je pense à y regarder de plus près que dès le début de ma scolarité, j'ai montré des symptômes dispersés de ma maladie. En tout cas, je me souviens clairement me plaindre de symptômes dépressifs durant mon adolescence...


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message Space Oddity 
C'est très touchant Hervé, que tu te racontes sous un angle plus "personnel".
Pour moi il n'y a pas de mauvais calcul ou de tentative ratée, parce que l'essentiel c'est d'avoir essayé. L'échec ça fait partie de la réussite.




_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Space Oddity 
Bonjour Space Oddity. J'aime bien David Bowie aussi.  :D

Répondre en citant
Message Space Oddity 
Space Oddity a écrit:
Bonsoir,
Je viens d'être invité sur ce forum, alors je tenais à me présenter pour ce qui ne me connaissent pas encore.

Dans une autre vie, je m'appelais Pinback, mais suite à un conflit de trop sur un autre forum, j'ai décidé de quitter ce dernier et de changer de pseudo pour les fois suivantes. Alors j'ai choisi Space Oddity en hommage à la chanson éponyme du premier album de David Bowie qui me fascine toujours autant.

Je m'appelle Hervé (normalement, c'est dans ma signature) et suis marié à Hélène qui s'est inscrite sous le pseudo de Rose Noire depuis le mois de décembre.

Je n'ai pas de diagnostic précis mais je touche l'AAH. Dans mon dossier de demande de l'alocation, il est tout de même écrit que j'ai un trouble de l'humeur sur une structure psychotique. Ma psy m'a diagnostiqué de la dissociation, ainsi que d'autres symptômes qu'il serait fastidieux de reprendre.

De toute façon, je vois mes psy la semaine prochaine pour parler de mon dossier médical. J'oubliais de préciser que je suis suivi par une psychiatre sur son temps en libérale et sa collègue psychologue sur son temps en cmp. Je fais avec cette dernière une psychothérapie prenant pour base l'analyse des photos que je fais, chose que je développerais bientôt !

Edit : je sais que maintenant je suis schizoaffectif...

enfin,jai réussi a lire ta présentation.je suis aussi un peu hors norme,définie comme border lyne,et agoraphobe,a tendance bipolaire.ce qui m empéche de faire beaucoup de chose,les gens me font peur,en fait peut etre suis je aussi un peu misantrope,mais cest paradoxal a mon métier et passion, qui est chanteuse.mais ce qui est sur,la scene cest ma deuxième maison.je suis trés timide,alors jai un look particulier,on me surnomme la manga chinoise,alors que les mangas sont japonais......
en tout cas, ca me fait du bien de pouvoir parler grace au forum.je me sens moins angoissée.cest plus dur de parler a son copain.....

Répondre en citant
Message Space Oddity 
Un truc qui me travaille tout de même, c'est de savoir à partir de quand j'ai été malade : à la fin de l'IUT ? pendant l'IUT ? Jute avant ? ou depuis tout petit ? Lors de notre dernière visite chez mes parents, mon père a confié à Hélène qu'ils savaient que j'avais quelque chose sans se rendre compte de sa gravité...

Ce n'est qu'en août 2004 que j'ai commencé à voir un psychiatre mais depuis bien avant, je montras des signes de faiblesse, comme de la dyscalculie qui s'était déjà manifesté dès le lycée. Peut-on dire que j'ai décompensé ou suis-je tombé progressivement dans la maladie en allant plus ou moins bien selon les périodes ?

Voila, ce sont des questions que je me pose vis à vis de ma biographie, mais je sais que vous ne pourrez pas y apporter de réponses...


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message Space Oddity 
bonsoir
  non?je ne peux t aider....aujourd hui,je n ai pas pu décoller de mon lit.j ai des troubles de sommeil.Jail imprécion par contre,que mon cas s aggrave avec le temps

Répondre en citant
Message Space Oddity 
Normalement on devient psychotique à l'âge adulte voire à la fin de l'adolescence. Tu avais peut-être un trouble de la personnalité qui a tourné à la psychose. En as-tu parlé avec ta psy ?

Répondre en citant
Message Space Oddity 
Non, d'après ce que je sais, on devient psychotique à la naissance ou dans la petite enfance. Mais pour plus de précision, demande à Traviata ou Hélène qui connaissent mieux la théorie que moi. Mais il me semble bien qu'on soit psychotique très tôt !


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Répondre en citant
Message Space Oddity 
C'est possible ... mais il faut voir ce que l'on entend par psychose. on devient schizophréne, bi-polaire ou schizoaffectif à l'âge adulte, non ?

Répondre en citant
Message Space Oddity 
En fait, on a une structure psychotique depuis l'enfance que l'on décompense ou non généralement entre l'adolescence et le début de l'âge adulte.

Mais là, on dérive et ce serait bien de poser des question d'ordre général dans la bonne section, parce qu'ici, on est dans présentation et que ça va faire désordre si on discute de l'entrée dans la maladie dans la présentation d'un membre...


_________________
Hervé

Let's do the time all again (The Time Warp, extrait de The Rocky Horror Show)
Message Space Oddity 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation