Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Besoin de parler
Auteur Message
Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Je ne sais pas trop par où commencer, et ça risque d'être un peu long.

J'ai appris il y a peu de temps que mon "compagnon" avait eu une relation avec sa chef de bureau (plus jeune bien entendu) au mois de janvier. On s'est engueulé et je l'ai mis dehors. Hier soir je lui ai ramené toutes ses affaires, mais il en reste encore dans un hangar.
Nous avons un fils de 6 ans ensemble et nous étions ensemble depuis 10 ans.

Quand on s'est rencontré, il s'est engueulé avec sa mère au bout de 4 mois et comme j'habitais chez mes parents, ils l'ont accueilli et nous avons habiter quelques temps comme ça. Lui faisait ses études et je ne le voyais pas de la semaine. On se voyait tous les weekends et on avait la belle vie, on s'aimait.
Quelques temps plus tard, j'ai avorté parce que nous étions trop jeunes et surtout nous n'avions ni l'un ni l'autre de travail ou de maison à nous et je ne voulais pas d'enfant. J'ai été traumatisé et j'avais perdu toute envie. Sa seule réaction a été de me dire qu'il fallait que je passe au dessus de tout ça parce que lui il avait envie et il ne trouvait pas ça normal que moi non.

Après ça il s'est engagé dans l'armée, sur mes conseils, parce que ça lui permettait d'avoir un boulot et de pouvoir se faire former gratuitement (il était en math spé à l'époque).
Aujourd'hui il est informaticien, gagne relativement bien sa vie.
Nous avons toujours habité séparément à cause des déménagements successifs et je l'ai toujours fait passer avant pour qu'il puisse réussir professionnellement. J'ai mis ma vie de coté pour lui. Mais ça il ne s'en est jamais rendu compte.

Nous avons eu un enfant et j'ai eu beaucoup de mal au début parce que je n'étais pas prête, mais maintenant il me manque terriblement parce qu'il vit chez son père.

Il a acheté une maison plus près de son lieu de travail pour des questions de commodités. J'habite au fin fond de la France, dans un coin paumé, loin de tout. Et je m'y plaisais jusqu'à maintenant.

Notre fils vit donc chez lui car il va à l'école juste à coté de son domicile.
Notre situation a toujours été compliquée et j'en suis en partie responsable parce que je ne voulais pas me marier, j'avais peur qu'on habite ensemble pour de vrai, tous les jours à cause du quotidien. On s'est séparés et remis ensemble plusieurs fois.

Mais ça, me tromper avec sa chef de bureau.... J'éprouve tellement de colère et de haine, je n'arrive plus à voir clair, je pense que je mérite des explications mais il ne m'en donne aucune. J'aurai pu lui pardonner s'il m'avait tout avoué au mois de janvier, mais il n'a rien dit, il m'a menti et il continue de le faire.

Au mois d'août nous avions programmé un voyage en italie, j'avais économisé beaucoup pour payer ce voyage (je travaillais comme caissière et je gagnais 800 € par mois). Au début il voulait qu'on parte "à l'aventure", en ne sachant pas trop où on allait. L'idée était assez sympa mais je n'avais pas envie de faire de la route pendant les quelques jours de vacances que j'avais. J'ai donc essayé de dire que je ne voulais pas qu'on parte comme ça, mais j'ai du céder encore une fois.
Ce voyage je l'ai payé intégralement, il m'a couté 1200 € et aujourd'hui je me retrouve à vendre mes meubles, mes bijoux et tout ce que j'ai pour combler mon découvert.

Je suis perdue, je suis dégoûtée, je suis en colère et je n'ai plus envie de rien. Il ne se rend pas compte du mal qu'il m'a fait et de l'humiliation que je ressens.

Comment fait-on pour reprendre le dessus ?  Je n'ai même plus d'amis sur qui compter et c'est tout juste si on ne me dit pa que c'est bien fait pour moi, il se fait toujours passer pour la victime par que j'ai une grande gueule. Mais il n'a jamais pris ma défense alors que moi oui.

Il a eu des sentiements pour sa chef, c'est ça le pire. Il m'en même parlé, en me disant que la pauvre elle avait pas eu une vie facile (avant que je sache qu'il s'était envoyé en l'air avec) et je ne l'avais jamais vu s'inquiéter autant pour quelqu'un sauf quand notre fils est né (il a été en couveuse pendant quelques jours).

Je lui ai demandé d'être honnête avec moi, d'arrêter de me mentir et d'avoir le courage de reconnaitre ce qu'il avait fait, mais j'attend toujours.

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Tu es très en colère, ce qui peut se comprendre, alors ce n'est pas le meilleur moment pour penser. Quelques temps de séparation vous feront du bien, le temps d'encaisser le choc et de voir où vous en êtes de votre relation.
Si tu veux lui donner une autre chance, vous repartirez peut-être sur de meilleures bases, en sachant lui dire "non" sans toujours avoir l'impression de te sacrifier et en apprenant à reconnaître vos besoins et vos désirs, à l'un et à l'autre. Si c'est impardonnable, c'est à toi de le signifier à tout le monde dans votre entourage (sans permettre qu'on te culpabilise) et tu pourras y réfléchir pour mieux aborder une prochaine relation.

Mais pour l'instant, la haine est mauvaise conseillère donc essaye de prendre soin de toi au mieux, sans t'accabler ni ruminer vos torts respectifs (c'est pas facile ). Et comme ce ne doit pas non plus être facile pour votre fils, vous pouvez essayer de vous accorder pour le protéger.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Mon fils n'a pas a souffrir de la situation et il a toujours vécu aussi comme ça, entre nous 2 comme nous n'avons pratiquement jamais habité ensemble.

Ce qu'il a fait est impardonnable parce qu'il a aimé cette fille et que je suis sûre qu'il l'aime toujours mais il n'est même pas capable de me l'avouer.

Je me retrouve seule, sans boulot, sans personne, sans argent et même si je sais qu'il y a des situations pire que la mienne, je n'arrive pas relativiser.

Je me demande encore comment j'ai pu être aussi stupide. Je soupçonnais quelque chose depuis un bon moment et je lui ai tendu des perches pour qu'il me parle, mais rien n'y a fait.

Je me surprends à vouloir qu'il revienne parce que je me sens tellement seule, mais en même temps je me sens tellement humiliée que je préfèrerais ne plus jamais le voir ni même lui adresser la parole.
Il voulait qu'on habite ensemble, qu'on fasse construire la maison de nos rêves et j'avais dit oui sous certaines conditions, il ne veut pas accepter que j'ai besoin d'être seule parfois, il ne m'a jamais comprise et c'est pas maintenant que ça va changer.

Comment font les autres ? Comment faites-vous pour passer à autre chose ? Et surtout comment faites-vous pour avoir confiance à nouveau ?

J'ai toujours pensé que les hommes étaient tous des sa****, mais que j'avais peut-être la chance d'en avoir trouver un bien, mais il n'a fait que confirmer ce que je pensais des hommes. C'est sûrement dommage pour les autres, mais ça a tout gaché.

Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Je sens que je vais exploser. Je perd complètement pied.
Ce soir il a fallu que j'annonce à ma grand mère de 83 ans qui vit juste à coté de chez moi que j'alalis devoir vendre ma maison pour me rapprocher de mon fils.

Je vous explique la situation. Ma grand mère a vendu sa maison pour que je puisse acheter là où je suis actuellement, et lorsque nous sommes arrivés, nous avons fait construire pour elle un petit chalet  pour qu'elle puisse faire sa vie tout en restant pas trop loin.
Aujourd'hui j'ai du lui dire que j'allais partir, elle s'est effondrée en larmes, que pouvait-elle faire d'autre ?
Je me sens terriblement coupable parce que c'est à cause de moi qu'elle est venue ici.

elle m'a dit qu'elle voulait mettre fin à ses jours et que ce serait surement la meilleure solution. Je ne sais plus quoi faire, plus le temps passe et plus ma situation s'aggrave, j'ai l'impression de perdre pied et de ne pas pouvoir m'en sortir. J'ai l'impression aussi de fuir mais je ne sais pas quoi.

Mon fils qui était là a essayé de la rassurer et de lui dire qu'elle pouvait venir avec nous, mais je ne veux pas qu'elle habite avec moi, du moins pas dans la même maison car nous avons des vies différentes, et même si elle perd la boule de temps en temps, elle est encore très alerte pour son âge ! Je ne me vois pas du tout être obligée de la supporter, je sais que c'est cruel ou méchant de dire ça après ce qu'elle a fait pour moi, mais il faut savoir que ma grand mère sous ses apprences de petite mamie tranquille, est quelqu'un qui ne pense qu'à elle, qui fait tout uniquement dans son intêret personnel.

Je lui ai dis qu'elle prenne son temps pour réfléchir, qu'elle pouvait faire ce qu'elle voulait, rester ou venir habiter plus près ou faire ce qu'elle souhaitait, mais je ne sais pas ce qu'elle va faire.

J'en ai marre de faire souffrir les gens autour de moi, c'est aussi pour ça que je préfèrerais être seule, non seulement pour ne pas rendre de comptes, mais aussi pour ne pas avoir à faire souffrir qui que ce soit. Pas la peine de me sortir le cliché du "on souffre tous à un moment ou un autre, même si on est seul ça n'empêche pas la souffrance, ou encore, être seul peut aussi faire souffrir". Je sais tout ça et c'est ça qui est encore pire.

Si je résume la situation actuelle : je viens de me faire larguer, je me retrouve seule perdue au fin fond de la campagne, je n'ai plus de boulot, je suis à découvert sur le point d'être en interdit bancaire, ma voiture fait des siennes et je sens que ça va me couter la peau des fesses, ma grand mère menace de se suicider et encore pire que tout, je ne vois presque plus mon fils.
Mes parents habitent à plus de 250 km, je ne vois plus non plus mes soit disant "amis" et je dois vendre ma maison pour couronner le tout !!

J'ai beau essayer de crier, aucun son ne sort de ma bouche, j'ai passé ma journée d'hier à pleurer, seule devant mon écran, je n'ai pas dormi de la nuit, et j'ai beau appeler à l'aide, personne ne m'entend...

Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Shivasola a écrit:
elle m'a dit qu'elle voulait mettre fin à ses jours et que ce serait surement la meilleure solution.


C'est quand même bien normal de flancher quand on est embourbé dans les soucis et que quelqu'un vient ajouter encore un poids de culpabilités à porter, des fois que ça ne suffise pas.
Confused


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Besoin de parler 
En fait, j'ai du mal à rattacher tout ce qui t'arrive actuellement, et qui doit en effet être très difficile à vivre, avec une "simple" rupture, beaucoup de choses doivent avoir commencé à aller assez mal avant cette rupture, qui est peut-être une conséquence et non une cause d'une série de difficultés qui ont fini par s'accumuler.
De même, j'articule mal le fait que tu dises que ta grand-mère ne pense qu'à elle et le fait qu'elle ait vendu sa maison pour que tu puisses acheter la tienne, etc. Tu parais un peu perdue sur bien des point en fait.

Comme souvent dans ces cas-là, tu sembles ne pas disposer en ce moment de la sérénité nécessaire pour penser correctement ce qui se passe et trouver les meilleures solutions. C'est pourquoi je serais finalement plutôt encline à te conseiller de voir quelqu'un (il doit bien y avoir un psychiatre ou un psychologue dans ton coin) pour essayer de remettre de l'ordre dans tout ça et de repartir d'un meilleur pied.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Besoin de parler 
En effet, je dis que ma grand mère a vendu sa maison, mais elle l'a fait uniquement pour ne pas se retrouver seule dans le sud de la France là où on habitait avant. Mes parents habitaient là bas aussi mais ils ont vendu leur maison également. elle se serait donc retrouvée seule car elle n'a pas d'amis, plus de famille (elle est fachée avec tout le monde) et mon grand père est mort il y a une dizaine d'années environ. Ma grand mère habitant dans un petit lotissement et elle s'est fachée avec tous ses voisins également, ce qui fait qu'elle se serait retrouvée toute seule sans famille et sans amis.
C'est moi qui lui ai proposé de venir avec moi, je lui avais proposé aussi de prendre un appartement en ville pour elle, mais elle n'a pas voulu. On a donc fait construire le chalet pour elle.

Ma vie est très compliquée et je ne sais pas pourquoi. Je n'arrive pas à savoir comment font les autres gens pour avoir une vie relativement simple face à la mienne. Ils font des études, trouve un boulot, fonde une famille et voilà...
Je connais peu de gens qui ont une vie aussi mouvementée que la mienne et je pense que ceux qui ne savent ce que c'est, ne sont pas vraiment à même de comprendre ou même de voir tout simplement ce qui se passe.

Je ne suis pas quelqu'un de facile à vivre je le sais, et je ne dis pas que la rupture est la cause de totu ce qui se passe en ce moment, mais ça ne fait qu'en rajouter encore une couche à tout ce qui m'arrive aujourd'hui.

Pour ce qui est de voir quelqu'un, il faudrait peut-être oui, mais je suis loin d'avoir les moyens de consulter qui que ce soit, aussi bien un psychologue, qu'un psychiatre ou même un simple médecin pour un rhume...
Je ne serais pas venue sur ce forum si j'avais pu consulter un professionnel...

Et c'est loin d'être une simple rupture, mais c'est comme tout le reste, compliqué et je n'arrive toujours pas à comprendre pourquoi.

Et je suis perdue sur tous les points parce que j'avais une vision peut-être trop idylique du couple, à savoir que l'on était là pour se soutenir l'un l'autre, pour se faire avancer, pour être valorisé mais je n'ai pas connu ça et aujourd'hui j'ai 32 ans et je ne sais toujours pas ce que je veux faire de ma vie, parce qu'à certains moments personne n'était là pour me dire "super, c'est bien ça" ou "tu devrais pas faire ça, essayes plutot ça". J'ai toujours du me dermmerder toute seule et maintenant j'en ai marre.
J'avais espérer pouvoir compter sur quelqu'un pour m'accompagner dans la vie, donc sur mon ex compagnon, au moment où j'en avais vraiment besoin, mais il a préféré me quitter.

Alors oui, je devrais consulter, mais je n'ai pas les moyens, donc si ça dérange pas que je vienne ici, sinon c'est pas grave, je continuerai autrement.

Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Ça ne dérange pas du tout que tu viennes, c'est fait pour ça (tu sembles aussi assez agressive en ce moment), mais un forum ne remplacera jamais une vraie consultation avec un professionnel.
Ici, tu peux trouver du soutien, des pistes de réflexion et toutes sortes de choses qui peuvent t'aider, mais si, comme tu le soulignes, ta vie semble vraiment compliquée depuis longtemps, un travail thérapeutique serait une bonne solution pour essayer de comprendre ce qui se passe et apporter des changements bénéfiques. Si ce n'est pas possible en ce moment, c'est une idée que tu peux garder dans un coin de ta tête.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Je suis toujours agressive, mais je ne le fais pas exprès. Désolée, je donne vraiment une image pitoyable de moi.
J'ai fait quelques recherches et j'aimerais bien que l'on me donen un peu plus d'informations sur le "trouble de personnalité borderline", j'ai lu les caractéristiques, mais bien sûr, je ne voudrais pas jouer "au petit psy en herbe" et déclarer que c'est ce dont je souffre.
Je trouve juste que les symptomes décrits sont exactement ceux que je ressens depuis bien longtemps (l'adolescence en fait), et je me demandais si quelqu'un pouvait en parler, ou s'il y avait déjà un sujet sur la question...

Je ne fais pas exprès d'être agressive, j'ai toujours été comme ça, même petite. J'essayes pourtant de changer, mais visiblement ce n'est pas une réussite.

Voilà, désolée et merci.

Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Pas grave, je ne disais pas ça pour te le reprocher mais parce que je pensais justement que cela pouvait faire partie de tes symptômes, ce qui a l'air d'être le cas.

Pour la personnalité borderline, on l'a abordé dans plusieurs fils, mais je ne crois pas qu'il y en ait un spécifique Le fil sur les troubles de la personnalité en général est ici : http://questionspsy.leforum.eu/t2077-Les-troubles-de-la-personnalite.htm?
Il faut savoir que ce trouble est tellement mal défini qu'il y a un nombre incroyable de personnes qui s'y reconnaissent


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Oui apparemment c'est assez vague, j'ai l'impression que c'est un fourre tout de ce qu'on ne peut pas expliquer, d'autant que d'après ce que j'ai lu, cela concerne surtout les femmes... Et personne ne se demande pourquoi ? Les hormones par exemple, le stress lié au simple fait d'être une femme...

Je vais aller voir sur le lien que tu m'as donné, merci !

Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Hier soir j'allais vraiment très mal. Je n'arrivais à m'oter une idée de la tête : et s'il s'était remis avec elle ?
Je l'ai donc appelé, et là il m'a dit que oui, il s'était remis avec elle. Nous avons parlé une bonne partie de la nuit et il m'a dit qu'il ne l'aimait pas, qu'il n'avait pas de sentiments pour elle, qu'il ne savait pas où il en était.

Ce matin je ne sais plus quoi penser... Je me retrouve toute seule avec tout ce qu'il m'a laissé (je parle des toutes les contraintes que je dois me farcir) pendant que lui s'éclate avec sa blonde. Il la voit toujours au boulot et quand je récupère notre fils, il passe aussi son temps avec elle.

Je me sens désemparée, je ne suis pas prête à accepter l'idée qu'il puisse être une autre. Je ne le supporte pas.

J'avais beaucoup réfléchi et j'étais prête à faire des efforts, à me faire "soigner" pour ce que j'ai enfin découvert sur moi, des troubles au niveau de ma personnalités, je voulais vraiment que l'on puisse repartir sur de nouvelles bases, pas tout de suite bien sûr, je n'aurai pas pu.
Mais maintenant que j'ai appris ça, je ne sais plus quoi penser.

Est-ce que je dois tourner la page, passer à autre chose ? Ou est-ce que je dois quand même essayer à nouveau ?

J'en ai marre d'être comme je suis, ça me bouffe la vie et ça gâche celle des autres. Je ne comprend pas pourquoi je réagis comme ça surtout qu'après je regrette presque tout de suite la décision que j'ai prise.

connaissez-vous des gens comme moi ? Avez-vous déjà eu des cas comme ça ? Comment fait-on pour s'en sortir ? Si la thérapie ne fonctionne pas, à quoi ça sert d'en faire une ?
Quand personne ne peut rien pour vous, qu'est ce qu'on fait ?

Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Il faudrait essayer de penser de façon séparée, d'une part ta relation avec cet homme (où vous pouvez vous donner du temps pour réfléchir à ce qui s'est passé et essayer d'y voir clair) et d'autre part ta démarche de soin (où tu prends la décision de voir un psy, pas seulement à cause de cette histoire récente, mais parce que tu sais que depuis longtemps ça ne va pas bien pour toi).

Pour le dire platement, on ne s'engage pas dans une psychothérapie pour se rabibocher avec un homme, on s'y engage pour soi, pour aller mieux, pour comprendre pourquoi on retombe souvent dans les mêmes ornières, etc.

Shivasola a écrit:
J'en ai marre d'être comme je suis, ça me bouffe la vie et ça gâche celle des autres. Je ne comprend pas pourquoi je réagis comme ça surtout qu'après je regrette presque tout de suite la décision que j'ai prise.

Ça, ça me paraît être une bonne raison de consulter. Avant d'envisager que la thérapie ne fonctionne pas, il faut essayer, parce que pour beaucoup de personnes, ça fonctionne et ça améliore considérablement leur vie, pas du jour au lendemain certes, au prix d'un travail souvent long et difficile, mais qui vaut le coup !


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Merci pour cette réponse.

Comment fait-on pour choisir son thérapeute ? Comment savoir de quoi on a besoin ? Psychiatre ? Psychologue ? Autre ? Je n'y connais pas grand chose, et les tarifs sont un vrai problème pour moi car je suis dans une situation très délicate en ce moment. De plus, d'autres problèmes viennent s'ajouter à la liste et ça ne fait que me pousser un peu plus vers le fond du trou. Je me dis que je ne suis pas encore au fond, mais je commence à en avoir ras le bol parce que plus ça va, moins ça va et j'attends toujours ou je repousse les échéances en me disant "quand j'aurai fait ci ou ça, ça ira mieux".

On dit que pour remonter la pente, il faut avoir toucher le fond, mais quand ça n'en finit pas, comment on fait pour rebondir ?

Répondre en citant
Message Besoin de parler 
Shivasola a écrit:
On dit que pour remonter la pente, il faut avoir toucher le fond, mais quand ça n'en finit pas, comment on fait pour rebondir ?


Je n'ai jamais compris ce genre d'affirmation, comme s'il fallait se faire souffrir le plus possible pour acquérir le droit d'aller mieux. Plus on descend bas, plus longtemps ça dure, plus c'est difficile de remonter la pente. Il ne faut pas attendre d'être tout au fond du trou pour se donner les moyens d'aller mieux.

Pour la question des différents "psy" il y a ce lien qui pourra t'aider.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Besoin de parler 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation