Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
L'enfant autiste et le psychanalyste
Auteur Message
Répondre en citant
Message L'enfant autiste et le psychanalyste 
L'enfant autiste et le psychanalyste

Martin Joubert
PUF, 2009
272 pages, 33.00 €
ISBN : 978-2-13-057519-1




Comment rester psychanalyste au contact d’enfants qui paraissent tout ignorer de ce qui les entoure ? La difficulté qu’éprouvent les soignants, en présence d’enfants autistes, à maintenir la position de réceptivité et d’écoute — de soi comme de l’autre — propre au travail psychanalytique vient interroger les spécificités du contre-transfert dans ces traitements.
Selon la thèse ici défendue, c’est en effet du travail autour du contre-transfert et de son maniement que le psychanalyste peut espérer opérer des transformations en profondeur du fonctionnement psychique des enfants.
Une consultation de secteur, cheville ouvrière de dispositifs plus étoffés, est le cadre de la plupart des illustrations cliniques. Leur déploiement, pour certaines tout au long du livre, vise à rendre perceptibles les enjeux et les mouvements à l’œuvre dans ces cures très particulières. L’œuvre gravée du peintre Escher nous fournira des métaphores pour saisir l’originalité de la pensée autistique. La modification progressive, au cours du traitement, de l’appréhension de l’espace tout comme l’émergence d’un langage affecté et partageable seront les signes d’un réinvestissement par les enfants de leurs processus développementaux.

Martin Joubert est pédopsychiatre et psychanalyste, membre de la Société psychanalytique de Paris.

Sommaire :

PREMIÈRE PARTIE. — QUESTIONS GÉNÉRALES
Introduction
Chapitre premier. Repères historico-cliniques
Hans Asperger (1944) / Léo Kanner (1943) une double paternité
Kanner ou Asperger ?
Chapitre II. Cadres et outils diagnostiques actuels. Questions posées par l’usage inconsidéré du DSM
Le DSM IV (ou la CIM 10)
Syndrome d’Asperger et les autismes dans le DSM
Un poète distinguerait peut-être deux catégories
Des chiffres
Chapitre III. Questions ethio-pathogéniques. Modèles de développement
Facteurs étio-pathogéniques
Modèles de développement psychogénétique

DEUXIÈME PARTIE. — MODES DE PENSÉE AUTISTIQUES
Chapitre premier. Spécificité de la pensée autistique
La pensée concrète
Caractère « contaminant » de la pensée concrète
L’espace, substitut du corps et de son fonctionnement
Se construire un fond
À plat.... !
Langages
Temporalité et autisme : de l’immuabilité comme modalité défensive
Chapitre II. Mécanismes psychiques
Démantèlement (D. Meltzer) et fragmentation (U. Frith)
Adhésivité
Un échec du pictogramme ?
Chapitre III. Une illustration de la pensée autistique? Le monde étrange de M. C. Escher

TROISIÈME PARTIE. — ÉPROUVÉS CONTRE-TRANSFÉRENTIELS. L'ANALYSTE ET SON CORPS DANS LE TRAITEMENT DES ENFANTS AUTISTES
Chapitre premier. Du contre-transfert
Une difficulté du contre-transfert
Du fantasme de toute-puissance au désir de mort
Quelques figures de l’expression du fantasme de mort
Chapitre II. Autres particularités du contre-transfert dans le travail avec les enfants autistes
Le sentiment d’inanité
Un autre m’agit. Identification projective ou identification adhésive ?
Atteindre chez l’autre ses défenses vitales
L’utilisation du corps de l’analyste par les enfants très régressés. Questions techniques et contre-transférentielles
L’attente, la patience, la désespérance
Chapitre III. Contraintes et masochisme
Contrainte et langage
Contrainte et enveloppes
De la circulation du sadomasochisme dans le traitement de l’autisme
Dans le même mouvement, installer le masochisme primaire par le dégagement du sadisme ?

QUATRIÈME PARTIE. — LE CONTRE-TRANSFERT À L'ÉPREUVE DU TRAITEMENT
Chapitre premier. Jeu du contre-transfert dans les dispositifs thérapeutiques
Construire une enveloppe
De la bouche arrachée à la bouche fermée
Construction collective et mise en récit
Chapitre II. Enjeux contre-transférentiels de l’intervention en séance
Modalités particulières de l’intervention verbale
La dramatisation et le jeu
Chapitre III. Enjeux contre-transférentiels dans les moments mutatifs
Transposition d’une modalité sensorielle dans l’autre
De la bi-dimensionnalité à la tri-dimensionnalité ?
Du tri- au quadri-dimensionnel. Solutions perverses, fixation ou progression ?

ÉPILOGUE. — D’une division, un reste

Bibliographie
Index des cas


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation