Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
s'assumer et compter sur soi
Auteur Message
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
Je trouve qu'il y a un discours assez énervant de nos jours, c'est penser à soi, assumer, etre indépendant, ça recouvre des choses extremement contradictoires, flou, et assez dangereuses aussi.

On fait croire aux gens qu'on ne peut compter que sur soi, et qu'il faut qu'il s'en sorte juste par la magie de la volonté.
Qui n'a rien à voir d'ailleurs avec la volonté comme le définit un homme comme Paul Ricoeur.
Pourtant tout le monde a ce mot à la bouche, avec une fausse méthode Coué, ou plutot une méthode déformé.

et malheureusement ça commence dès l'enfance. Par il faut avoir des bonnes notes pour avoir un bon métier, c'est par ta volonté de bien travaillé que tu réussiras, et faire ce que tu veux dans la vie. Car papa et maman ne seront pas toujours avec toi, et on te donne toute ta chance.

Je pense que c'est souvent mal parti en commençant comme ça. parceque un enfant n'a pas à se projeter dans un avenir comme le conoit les parents. En général il veut faire pompier, instituteur, par raport à ses fantasmes d'enfants, et n'a pas à se dire que dans le futur monde de l'adulte, il sera tout seul.

Ce qui fait des discours de société assez délirants, comme je suis seule pour m'en sortir, j'ai réussi par moi meme, je ne compte que sur moi. Et c'est un mensonge que l'on impose à son psychique.
qui rend les gens qui s'immaginent qu'ils n'ont pas réussi leur vie, dans une terrible perte de confiance en soi et en l'autre.

On culpabilise trop l'individu, c'est à mon sens ce que certains comprennent par expression, individualisme.


C'est finalement par le fait qu'on a été dépendant d'autrui, faible, fragile, qu'on devient personne... ce qui se passe pour le tout petit...C'est par la faiblesse que l'on devient personne. QU'on prend conscience qu'on a besoin des autres. Comme l'autre a besoin de nous. C'est là aussi ou on peut devenir fort. On ne devient pas fort par une puissance magique volontaire, ou l'on se dit que la vie est rose, et je fais des choses pour moi meme.
Quand on dit il faut faire les choses pour soi meme, ça ne veut rien dire du tout comme ça. Faire les choses pour etre un puissance, dans un monde qui nous stimule, qui nous donne envie de vivre, pas pour soi, mais pour etre en puissance, et etre pour autre.


Je pense que la dépression, elle est aussi liée à une sociologie et une mentalité sociétale.
tout comme des discours abandonniques. Alors certes, il y a ce qui relève de la pathologie, et du symptome, mais il faut aussi voir la société dans laquelle la personne évolue.
meme si c'est une problématique tout à fait humaine. ça me fait penser à un psaume de David.
Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m`as-tu abandonné, Et t`éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes ?

ALors évidement on peut remplacer par, maman, papa, chéri, mon ami, ma famille etc etc

et dire aussi donc que c'est un sentiment connu et parfaitement humain.

Mais ce que je peux dire dans ma société à l'heure actuelle, c'est qu'on demande à la personne de se dessiner par elle meme. En tout les cas c'est mon point de vu.
Chose qui est importante, qd j'ai mis les pieds dans un CMP, c'est le psychiatre qui m'a dit, attendez, ici vous avez votre place, on est là pour vous aider, et écouter mes plaintes.
On a pas dit, qu'est ce que c'est cette jeune adulte qui n'arrive pas à se prendre en charge.
Et dans la mentalité générale, c'est pas le cas souvent. On dit aux gens, soyez responsable de votre vie par vous meme.

C'est vrai, mais c'est aussi coupé, on est respnsable, parcequ'on est dans une société, un groupe, une famille, qui nous donne une place et des responsabilités, l'individu ne se donne pas lui meme des responsabilités.

Voilà j'ai fais un gros paté, je sais pas si ça a sa place dans la rubrique, mais parfois je suis souvent énervé par les recommandations de gens envers des personnes qui s'en sortent difficilement.

Et dire de quelqu'un qui ne veut pas s'en sortir, c'est un peu trop facile,, et cette expression est beaucoup trop courante et désastreuse à force de la répéter partout je trouve.


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
il est bien ton gros paté  content
chui 100% d'accord avec ce que tu dis. Oui être responsable pour être responsable de soi tout seul c'est un peu délirant en fait lol. C'est un espèce d'auto-adoubement je suppose lol... genre chque matin on se pose ses propres lauriers sur la t^te pour les contempler fièrement, puis on les enlèves pour aller se recoucher satisfait Laughing

Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
lol t'es drole manamana , moi aussi chui d'acc avec ce pavé !!! et j'en ai marre d'entendre le mot autonomie dans la bouche de mes soignants !


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
Je pense que quand tes soignants te parlent d'autonomie, ils ne le font pas dans le même sens que ce que dénonce minina Jade


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
Citation:
Citation:minina a écrit:
Je trouve qu'il y a un discours assez énervant de nos jours, c'est penser à soi, assumer, etre indépendant, ça recouvre des choses extremement contradictoires, flou, et assez dangereuses aussi.

On fait croire aux gens qu'on ne peut compter que sur soi, et qu'il faut qu'il s'en sorte juste par la magie de la volonté.
Qui n'a rien à voir d'ailleurs avec la volonté comme le définit un homme comme Paul Ricoeur.
Pourtant tout le monde a ce mot à la bouche, avec une fausse méthode Coué, ou plutot une méthode déformé.

et malheureusement ça commence dès l'enfance. Par il faut avoir des bonnes notes pour avoir un bon métier, c'est par ta volonté de bien travaillé que tu réussiras, et faire ce que tu veux dans la vie. Car papa et maman ne seront pas toujours avec toi, et on te donne toute ta chance.

Je pense que c'est souvent mal parti en commençant comme ça. parceque un enfant n'a pas à se projeter dans un avenir comme le conoit les parents. En général il veut faire pompier, instituteur, par raport à ses fantasmes d'enfants, et n'a pas à se dire que dans le futur monde de l'adulte, il sera tout seul.

Ce qui fait des discours de société assez délirants, comme je suis seule pour m'en sortir, j'ai réussi par moi meme, je ne compte que sur moi. Et c'est un mensonge que l'on impose à son psychique.
qui rend les gens qui s'immaginent qu'ils n'ont pas réussi leur vie, dans une terrible perte de confiance en soi et en l'autre.

On culpabilise trop l'individu, c'est à mon sens ce que certains comprennent par expression, individualisme.


C'est finalement par le fait qu'on a été dépendant d'autrui, faible, fragile, qu'on devient personne... ce qui se passe pour le tout petit...C'est par la faiblesse que l'on devient personne. QU'on prend conscience qu'on a besoin des autres. Comme l'autre a besoin de nous. C'est là aussi ou on peut devenir fort. On ne devient pas fort par une puissance magique volontaire, ou l'on se dit que la vie est rose, et je fais des choses pour moi meme.
Quand on dit il faut faire les choses pour soi meme, ça ne veut rien dire du tout comme ça. Faire les choses pour etre un puissance, dans un monde qui nous stimule, qui nous donne envie de vivre, pas pour soi, mais pour etre en puissance, et etre pour autre.


Je pense que la dépression, elle est aussi liée à une sociologie et une mentalité sociétale.
tout comme des discours abandonniques. Alors certes, il y a ce qui relève de la pathologie, et du symptome, mais il faut aussi voir la société dans laquelle la personne évolue.
meme si c'est une problématique tout à fait humaine. ça me fait penser à un psaume de David.
Mon Dieu! mon Dieu! pourquoi m`as-tu abandonné, Et t`éloignes-tu sans me secourir, sans écouter mes plaintes ?

ALors évidement on peut remplacer par, maman, papa, chéri, mon ami, ma famille etc etc

et dire aussi donc que c'est un sentiment connu et parfaitement humain.

Mais ce que je peux dire dans ma société à l'heure actuelle, c'est qu'on demande à la personne de se dessiner par elle meme. En tout les cas c'est mon point de vu.
Chose qui est importante, qd j'ai mis les pieds dans un CMP, c'est le psychiatre qui m'a dit, attendez, ici vous avez votre place, on est là pour vous aider, et écouter mes plaintes.
On a pas dit, qu'est ce que c'est cette jeune adulte qui n'arrive pas à se prendre en charge.
Et dans la mentalité générale, c'est pas le cas souvent. On dit aux gens, soyez responsable de votre vie par vous meme.

C'est vrai, mais c'est aussi coupé, on est respnsable, parcequ'on est dans une société, un groupe, une famille, qui nous donne une place et des responsabilités, l'individu ne se donne pas lui meme des responsabilités.

Voilà j'ai fais un gros paté, je sais pas si ça a sa place dans la rubrique, mais parfois je suis souvent énervé par les recommandations de gens envers des personnes qui s'en sortent difficilement.

Et dire de quelqu'un qui ne veut pas s'en sortir, c'est un peu trop facile,, et cette expression est beaucoup trop courante et désastreuse à force de la répéter partout je trouve.


Excellent minina ce que tu dis  ! Ce qui est intéressant c'est que comme le montre Alain Ehrenberg (un sociologue) on est passé d'une société fondée sur la culpabilité et la discipline à une fondée sur l'initiative et la responsabilité , il faut devenir "soi" et c'est aliénant . A noter qu'en psychanalyse on parle beaucoup de "subjectivation" de nos jours  , je crains comme Green que l'on revienne à un génétisme normatif un peu . Inutile d'ajouter que dans une société qui est en pleine crise économique  ,la tâche n'en ait que plus difficile  Rolling Eyes


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
Quand j'ai vu le titre, ça m'a évoqué presque le contraire de ce que tu dénonces

Je trouve qu'il y a une grande ambivalence à ce sujet. Dans le discours en effet, on est de plus en plus dans ces fantasmes de toute-puissance, chacun libre et autonome, responsable (et éventuellement coupable) de sa vie.

Et parallèlement à ça, je pense aussi que de plus en plus les responsabilités se délitent, plus personne ne veut assumer ses actes ou ses pensées, on rejette sur le dos des autres et personne n'est responsable de rien, surtout quand c'est grave.
Je trouve aussi que le "compter sur les autres" qui serait devenu "compter sur soi" flanche volontiers (et là encore, de plus en plus me semble-t-il) vers le "compter sur le social ou les ONG", comme si le social ou le caritatif avaient récupéré le devoir de faire du lien entre les personnes. Alors que ce n'est pas son rôle.
Je crois que d'une certaine manière, le psy est lui aussi dans ce rôle de personne ressource auprès de bon nombre de patients auxquels on dit de compter sur eux et de s'assumer, alors que là encore, ce n'est pas son rôle.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
psychonaute a écrit:
A noter qu'en psychanalyse on parle beaucoup de "subjectivation" de nos jours


Certes, mais là je ne vois pas du tout le rapport avec la dénonciation de l'esprit "self made man" ! On en parle beaucoup, sans doute aussi parce que cette subjectivation est de plus en plus difficile, que beaucoup de nos patients n'y accèdent pas ou partiellement, restent pris effectivement dans la toute-puissance infantile, fonctionnent en faux-self, ont des troubles identitaires, etc. Devenir sujet de sa vie, ce n'est pas du tout évident, et c'est loin de cette espèce de caricature que l'on peut en effet entendre ici et là et dont parle minina.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
Non Traviata je rigolais , c'est juste que ça me frappe à quel point on parle de ça dans la psychanalyse contemporaine et je pense que c'est pas un hasard ... Tant que ça verse pas dans le génétisme normatif et que ce concept est manié avec souplesse pas de problème .     


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
Ben, ce qui m'embête c'est l'assimilation des deux choses en fait, rigolade ou pas Parce que j'ai l'impression que c'est une confusion assez générale et que, pour ma part, je ne vois pas ce qu'il pourrait y avoir de normatif dans le processus de subjectivation, je dirais au contraire que plus on est soi, moins on est normé... C'est parmi les personnes chez lesquelles le processus de subjectivation a été entravé que l'on rencontre justement le plus de "normopathes".


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
C'est Green qui émet cette opinion dans "Idées directrices pour une psychanalyse contemporain" je crois qu'il sous entend ce besoin impérieux d'amener le patient au niveau de la génitalité . Avec un analyste qui y a lui-même accédé ? Moi je le vois comme quelque chose d'asymptotique car le sujet "plein" et accompli n'existe pas , dès qu'il y a un appareil psychique ça-moi-surmoi il y a conflit , possibilité de toute sorte de régressions certes pas de types psychotiques ou pathologiques forcément . Mais c'est mouvant , aléatoire non ?


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
Perso, je ne l'envisage pas sous l'angle "génital ou pas génital", donc c'est apparemment une question d'acception du terme. Je m'y intéresse plutôt dans ce que serait l'optique de l'école lyonnaise - le registre de la symbolisation, de la réflexivité, etc. Je fais ma chieuse parce c'est quelque chose que je travaille beaucoup dans les psychothérapies à médiation que je conduis en psychiatrie (donc avec des personnes très différentes de celles d'une patientèle privée) et que c'est vraiment une question cruciale pour certains patients.

Bon là, on part très loin du côté "je me suis fais tout seul et je n'ai besoin de personne en Harley Davidson", désolée pour le hors-sujet minina


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
Traviata a écrit:

Perso, je ne l'envisage pas sous l'angle "génital ou pas génital", donc c'est apparemment une question d'acception du terme. Je m'y intéresse plutôt dans ce que serait l'optique de l'école lyonnaise - le registre de la symbolisation, de la réflexivité, etc. Je fais ma chieuse parce c'est quelque chose que je travaille beaucoup dans les psychothérapies à médiation que je conduis en psychiatrie (donc avec des personnes très différentes de celles d'une patientèle privée) et que c'est vraiment une question cruciale pour certains patients.

Bon là, on part très loin du côté "je me suis fais tout seul et je n'ai besoin de personne en Harley Davidson", désolée pour le hors-sujet minina
Mais Traviata j'ai juste mon deug (mes 2 années de psycho quoi ) par conséquent je n'ai aucune compétence pour me prononcer sur des concepts psychanalytiques et leur utilités  . Bref je lirai Cahn hein , désolé minina retour au sujet !


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
Fais pas ton modeste, tu as de très bonnes connaissances en psychanalyse Okay


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message s'assumer et compter sur soi 
ouai psychonaute, j'ai presque rien compris mais c'est intéressant !

le but c'est échanger nous meme déjà, qu'on soit patient, soignant, mais surtout personne, avec ses connaissances personnels, intelectuelles et de connaissances...

meme si on peut dire dans sa tete rolalal putain celle là me fait chier ou cela là me fait chier...
(et vu comme je m'étends sur des hors propos qui pour ma part sont des parallèles à la problématique)

m'en fous, meme si je vais dire nan pas d'accord et faché, le but du jeu, c'est qu'on soit des personnes affirmés, donc une sorte d'égalité, meme si on sais qui sont les admin... dans le sens affirmé par raport à ce qu'on dit et ne pas avoir honte par raport auniveau d'étude... comme la personne qui n'a pas passé le BAC n'a pas à se justifier ici si il a des choses à dire ! et l'écouter pleinement dans ses questionnements, comme ses réflexions, on a pas à présenter ici son niveau, ou son statut pour dire, ou dire je ne suis pas d'accord.

Et en cas de délire totale, ou je ne sais pas quoi d'autres faisons confiances aux modérateurs...

et je fais confiance toujours pour ma part...

donc si je pense que traviata dit n'importe quoi sur un sujet je lui dirai...
comme elle me le dira...

sans avancer notre diplome avant de parler...

meme si on bougonera dans notre coin, pour des personnes intelligentes on arrivera qd meme à faire la part des choses.
dans l'ordre des choses aussi...

donc arretons de nous excuser à chaque fois qu'on pense, meme au contraire de celui qui est le princeps en la matière, c'est retourner dans l'age de classe du premier de la classe...

j'ai perso croisé les bras avec des propos de séverine ou traviata, en me disant j'ai raison, mais j'ai lu, et on m'a laissé écrire dans le respect de l'intelligence de l'autre qui dépasse aussi la connnaissance, mais dont la connaissance fait parti par raport à une réflexion un vécu, un étude etc...

donc stop l'excuse de à chaque fois s'opposer, et au contraire, opposez vous à chaque fois que ça vous semble honnete et sérieux pour vous... faites vous confiance, et j'ai confiance aussi en la modération pour ça... comme au meme titre des fois on se dit, ah ouai ok on me dit une chose que je ne sais pas, mais vous pouvez dire à autrui ce que peut etree autre ne sait pas.

c'est mon propos psychonaute sur ce à chaque fois tes excuses ou meme rejets... c'est mon exprime toi arrete de te justifier sur ton statut etc etc, pense en tans que personne.... et surtout tu as ta place alors arret, et moi j'ai trouvé aussi le rapprochement que tu as fais tout à fait intéressant meme si je suis une brel royale sur le sujet, mais que j'ai toujours un raport très mégalo sur internet loooool

ce qui compte c'est qu'on s'exprime sur un forum, dans nos connaissance, experiences, intelligences, et qu'on arrette de s'excuser, et à partir du moment ou on dépassera ls bornes de l'éthique y a une modération responsable qui est cabaple aussi de dire ceci est mon orgueil, ceci n'est pas morale, ou pas juste.
donc tu peux disctuter sans te justifier sur ton diplome etc etc

soyons un peu libre bordel de merde, moi je me le permets, sans forcément considérer ici présent les gens qui ont un statut, c'est comme moi qui me suit permis de dire à un psychiatre qui voulait faire un site sur l'histoire de la psychologie psychanalyse psychiatrie, j'ai pas pu m'empecher de faire ma chieuse, et je crois à juste titre, j'ai pas à m'excuser meme dans mon excès !!!

donc vazy à fond les mannettes...

voilà mon problème aussi c'est je qd je suis dans un sujet c'est toujours la meme chose je glisse comme sur de l'huile d'olive pour un gladiateur qui doit prouver looool


pour le sujet... j'ai juste envie de répondre à séverine, bien sur que si les associations doivent répondre aux carences, item pour les institutions.

Je précise que les partis politiques sont régis par la loi des associations. Et qu'on a pas démentelé des systeme économique pour en arrier à d'autres, et que les collectivités disent oh ben non chacun doit se démerder... ça va bien sous cro magno, ou sous saint louis, ou on peut se rendre esclave, ou cultiver un terre... mais là c'est plus la meme problématique avec tout ce qui s'en suit...

je veux amener aux logiques de vie qui ont amené un démentellement de la vie socio professionel, dans le sens traditionnel, et en France la fin de la paysannerie, pour un exemple...c'est un progrès je trouve... mais faut pas déconner plus de 50 ans plus tard en disant... ehhh bon euuuh oui démerdez vous on sait plus quoi faire ?

et ça demande une conscience aussi de la base, et donc du réseau associatif... on est pas là pour contenter des bourgeois qui ont en acquisition un pavillon, on est pas là pour ça...
comme dans les églises de banlieuses bourgeoises américaines....

obama a fait kiffer pourquoi ? il fait etre honnete là maintenant, parcequ'il est noir ou parcequ'il a un projet avec son équipe et son groupe... c'est ça qu'on doit penser... et arreter avec l'homme de la providence, on est nous meme la providence... meme si on a besoin de l'Autre (sens psychanalytique pas celui de ma mère)

ma mère croit que ceux qui croient en l'Autre croient un sauveur, mais intellectuellement, et dans les faits c'est pas le cas justement !


moi les écolo qui ont rien comme programme à part se restrei ndre dans la naissance, et faire des taxes sur l'électricité et le gaz...
je ne les suis pas pour un projet commun...

l'homme a besoin de se projeter, dans un travail, une vie familiale, un projet commun, des enjeux mondiaux, c'est ça ce qui importe, et SUS à ceux qui veulent emmenager des granges en s'excluant de la cité...et qui mangent des produits bio...

y a d'autres enjeux pôur la communauté... comment une femme seule qui élève seule ses enfants peut payer son loyer son transport, puis s'intéresser à la littérature au théatre, à l'art... dans un deuxième temps...

c'est ça qui importe aujourd'hui... et gens à problème comme nous comment on peut etre aider, et comment nous meme accepter se faire aider ? sur quels point ? qu'est ce qu'on veut changer en nous meme...

Puisque la communauté au sens traditionnel, (raport de personnes lié au temps) a été abandonné, comment se repenser maintenant.

Je suis désoler mais des master de psychologie, d'histoire, d'anthropologie, d'économie, de maths appliquées, ne valent rien sans penser soi et le monde, et aussi comment on peut nous aider...

c'est là séverine ou les institutions comme les associations ont leurs devoirs, sinon oui c'est plus sympa de retourner à nos grands parents qui cultivaient des choux fleurs et pomme de terre (je suis d'origine bretonne) ou au moins on se cassait pas la tete, mais obligence économique, on nous à obligé à changé de mode de vie.... et tout ces enfants en plein emploi et en exode on peut dire rurale (voir la question de la France dans les années 50 60) que devient il pour leurs enfants justement ?

on va leur dire demerde toi individu... on doit justement repenser l'instituon et l'association dans des espaces... et etre pour de vrai courageux... ce qui exclu profondément et logiquement ce qu'il y a en cours... Sarkozy a promis la rupture en France, on ne l'a pas...
au contraire on a en force un coté réactionnaire qui fait meme peur aux réactionnaires. Meme Finkiekraut... qui a pourtant soutenu des choses extrement lié à sa propre caste, est désenchanté... petit clin d'oeil et critique à notre administratrice...

la problématique aujourd'hui n'est plus là...et on a nous aujourd'hui plus d'arguments à etre en colère, au meme plan qu'à l'époque de Balzac et autres... il est normale d'etre en colère... et je suis en colère, et je ne veux plus jamais me justifier avec des diplomes...
ou des références, puisque justement ma personne existe si peu dans le monde... eh bien on bradit la baillonette !!!!!!!!!!!!!!


et on crie partout pour la conne morale, ça ira ! ça ira suporte !!! mais on est profondément fatigué...


Il faut des changements aujourd'hui on ne peut plus se permettre de jetter l'individu dans l'arenne... en donnt un chiffre symbolique tout les 5/ 10 ans des suicides... qui sont foncés...

ou en nous expliquant quelles sont les pathologies les plus récurentes dans nos générations... le but c'est comment rendre l'homme meilleur c'est çaaaaaaa !

et la loi des associations est une garantie de notre démocratie...


_________________
Si il faut etre acteur de sa vie, je veux bien faire de celle ci, un spectacle ou chacun prendrait le masque qui lui convient.
Message s'assumer et compter sur soi 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation