Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Delire d'interpretation
Auteur Message
Répondre en citant
Message Delire d'interpretation 
Voila de temps en temps il y a un truc qui me pourri la vie: il m'arrive d'avoir des sortes de delires d'interpretations (sans que ça atteigne le degres rencontré chez les paranoiaques)

[edit]

Autre exemple: j'ai l'impression que j'enerve Severine (du forum) simplement parce qu'elle poste moins sur mes messages, et que nous n'avons pas la meme façon de vivre l'apres agression...(ducoup j'ai l'impression qu'elle ne me croit pas...) Embarassed


Enfin c'est loin des theories de complots et autre mais quand meme...



Dernière édition par Elma le Ven 6 Nov 2009 - 21:25; édité 1 fois

_________________
"On pense aux fruits qui deviennent trop vite mûrs et savoureux, quand le bec d’un oiseau les a meurtris ; et à la maturité hâtive d’un fruit véreux." Sandor Ferenczi
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Delire d'interpretation 
je fais un petit up parce que j'aimerais bien que l'on m'explique (pathologique ou pas?)


_________________
"On pense aux fruits qui deviennent trop vite mûrs et savoureux, quand le bec d’un oiseau les a meurtris ; et à la maturité hâtive d’un fruit véreux." Sandor Ferenczi
Répondre en citant
Message Delire d'interpretation 
je fais un petit up pour te donner un coup de pouce : "je sais pas !!!"





_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Delire d'interpretation 
Tu es peut-être assez projective, mais la pathologie, c'est une question de degré... On ne peut pas parler de délire puisque tu penses autour de tout ça, mais tu as un mode de réaction plutôt sensitif sur certaines questions. Après, c'est à toi de voir jusqu'à quel point cela peut te faire souffrir et/ou te nuire et de le mettre au rang des choses à travailler quand tu auras repris une thérapie.
Peut-être d'ici-là t'empêcher de réagir dans le réel à des ressentis de cette sorte (quand tu envoies un mail à ton prof par exemple), parce que cela pourrait te mettre parfois dans des situations compliquées.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Delire d'interpretation 
oui c'est exactement ca c'est du "ressentis", c'est un de mes principal mode de fonctionnement, ce qu'il y a c'est que comme je l'avais dis dur(ah?) sur le forum (il me semble), quand j'etais petite j'etais comme ça et on me disais sans arret que j'avais un "don" , j'en avais parlé au pedopsy pour qu'il me rassure et me dise un truc hyperrationnel, manque de bol il m'avait sorti "oui don dans le sens ou ce n'est pas "donné" a tout le monde" Sad

bref, je compensais beaucoup au lycée avec la science, (ma prof de philo me traitait de "scientiste"), mais maintenant ... pffff je suis paumée moi


_________________
"On pense aux fruits qui deviennent trop vite mûrs et savoureux, quand le bec d’un oiseau les a meurtris ; et à la maturité hâtive d’un fruit véreux." Sandor Ferenczi
Répondre en citant
Message Delire d'interpretation 
Alors ton don ne fonctionne pas à tous les coups, parce que non, tu ne m'énnerves pas

Je ne suis pas dans le croire ou pas croire, surtout lorsqu'il s'agit de souffrances. En réalité depuis un post où il était question de compulsion de répétition j'ai seulement survolé les posts en lien avec le traumatisme, parce que j'ai de nouveaux cauchemards qui sont apparus en masse. Donc je me garde ces posts au chaud pour quand ce sera mieux le moment. Seulement des petits changements qu'on peut percevoir, mais qui ne mettent en cause personne.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Delire d'interpretation 
ben j'ai apparemment un peu la même tendance que toi Elma question projection - sauf qu'à une époque j'étais persuadée. C'est la plus grosse blessure de mon travail avec mon psy, que de m'être rendu compte graduellement que je ne "lisais" pas les gens, que je n'avais pas ce don, je suis vraiment tombée de haut - pourtant logiquement j'aurais pas pu moi-même adhérer mais ben j'y croyais et mon comportement allait de pair avec cette croyance - dieu que j'ai d^être détestable. Je crois que c'est depuis cette "grande découverte" - beh de l'altérité, que je suis "cliniquement" dépressive avec à peu près toute la franche symptomatique qui va avec.

Non parce que du coup il y a toute une relecture du passé avec cette nouvelle grille de décryptage.... c'est douloureux !

Je n'ai toujours pas vraiment décidé si c'est quelque chose à quoi je dois croire, au moins un peu, après tout n'est-on pas uniquement ce que l'on croit être (c'est ma grande et éternelle question) ou à quoi je dois totalement renoncer- donc vraiment foutre à la poubelle. Donc j'alterne. Mais cest des élans vagues et mon comportement dans le réel avec les gens, je vois qu'il a un peu changé, mais je ne saurais pas vraiment dire comment...

pour la parano, soit je me raisonne effectivement même si je vis comme un RISQUE de ne pas croire au pire, de ne pas croire ce que j'ai crû entendre ou percevoir (parc qu'alors le complot peu continuer dans mon dos et sera d'autant pire que j'afficherais une crédulité, une naîveté qui risque de provoquer encore + la haine)
soit bah je laisse passer du temps...

par ex sur les forum, surtout au début mais ça m'arrive encore, quand je me sens persécutée je coupe.

(et je précise que je t'aime bien Elma de ce que je lis de toi sourire )

Message Delire d'interpretation 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation