Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
Le syndrome d'Asperger
Auteur Message
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
Est-il vrai que le syndrome d'Asperger n'est pas "reconnu" en France ?


  

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
bah je pense que si, en tout cas pour mon psychiatre on retrouve effectivement cet ensemble des symptômes permettant de diagnostiquer un syndrome d'asperger, après qu'est-ce que cela dit de la personne bon ben sans doute pas grand chose d'utile pour le travail thérapeutique - pour les médocs par contre je suppose que oui.

Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
Hum... prétendre "soigner" un Aspie à coups de médocs, cela revient à vouloir éteindre un incendie de cendrier au moyen d'un Canadair. En la matière, je ne crois pas trop à ces "frappes chirurgicales" qui garantissent aux psychiatres les succès thérapeutiques que l'on sait.

Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
MatutinaL a écrit:
Hum... prétendre "soigner" un Aspie à coups de médocs, cela revient à vouloir éteindre un incendie de cendrier au moyen d'un Canadair.


Il s'agit quand même d'un feu de cendrier très invalidant !
Pour les autismes, je suppose que l'objectif de la médication est plus de réduire les souffrances, que de "guérir".


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
Un feu de cendrier qui pourrait être pris, accepté et traité comme tel, pour s'interroger ensuite quant aux causes exactes de l'incendie et non remiser le cendrier dans un tiroir mal étiqueté parce que l'on juge qu'il fait désordre sur un bureau qui se veut bien rangé.

N'avez-vous pas le sentiment que c'est là le sort réservé par notre médecine officielle aux autistes dits de haut niveau ? Un peu comme ce qui se passe encore avec les jeunes surdoués dans certaines académies, et jadis avec... les gauchers ? Qui n'entre pas dans les cases, malheur à lui ! On l'y contraint de gré ou de force ou en fait un cas pathologique.

Les Aspies anglo-saxons sont mieux lotis.

.   

 

Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
tu interprètes mes propos - je n'ai pas dit qu'il fallait traiter les personnes souffrant d'asperger avec des médocs, d'ailleurs je n'en sais rien je ne suis pas psychiatre, mais un diagnostique différentiel me paraît justement présenter l'avantage que les médicament éventuellement prescrits soient adaptés.

Sinon ma "petite soeur" a été dans l'adolescence traitée pour Schizophrénie puis ils ont décidé qu'elle était asperger et cessé le traitement.
Cela lui a fait du bien. Ce qui est sûr c'est qu'elle avait des symptômes psychotiques durant son adolescence, accompagnant une anorexie gravissime, et que dans cette alchimie les antipsychotiques étaient un soulagment pour elle qui était dans une angoisse terrible. Elle a passé toute son adolescence en HP, puis un foyer pour jeunes ayant des soucis psychiatriques, et enfin est arrivée à une autonomie. Ceci dit elle décompense encore parfois et doit alors faire un bref séjour en HP, car elle devient impulsive et son risque de suicide est grand. Elle est d'autre part assez "hyperactive" ou maniaque par moments et a besoin d'être un peu freinée pour ne pas partir en vrille.

Très sincèrement, même si elle a trouvé son compte dans ce diagnostique d'Asperger, moi je ne vois absolument pas ce qu'elle arait d'autiste, mais alors ABSOLUMENT pas. Je vois de l'obsession, je vois du besoin de contrôle et des pertes de contrôles, des symptômes de dépression sévère parfois, ou d'angoisse, mais alors des soucis pour communiquer bah vraiment pas du tout. C'est une personne très expressive et émotionnelle, emportée, enthousiaste, à fleur de peau, à l'écoute, compréhensive, pas du tout enfermée dans son propre monde.
Bref. Peut impote le diagnostique. Ce qui importe c'est ce dont la personne a besoin sur le moment pour aller mieux.

Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
MatutinaL a écrit:
Un feu de cendrier qui pourrait être pris, accepté et traité comme tel, pour s'interroger ensuite quant aux causes exactes de l'incendie et non remiser le cendrier dans un tiroir mal étiqueté parce que l'on juge qu'il fait désordre sur un bureau qui se veut bien rangé.


Je ne comprends pas ton raisonnement. Tu penses que quand une personne souffre, la meilleure réaction à avoir est de disserter sur le pourquoi du comment de la souffrance ?
Moi, quand j'ai mal, je veux qu'on m'enlève la douleur. Et tant que je souffre, je me fiche de savoir pourquoi j'ai mal, qu'on vienne me faire un discours, c'est le cadet de mes soucis.

Sinon, je ne sais pas comment tu t'y prends pour penser qu'à l'heure actuelle les pouvoirs publics ont des sous à balancer pour cacher la maladie. Déja que les crédits pour le soin n'arrêtent pas de se réduire, alors penser qu'il y aurait des crédits pour cacher ce qui fait désordre...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
Tant mieux si les "médocs" vous aident à aller mieux...

Schizophrénie, puis Asperger... des noms, des tableaux cliniques totalement différents pour qualifier un même mal-être qui perdure.

On sait que la psychiatrie franco-française s'est montrée plutôt retorse à reconnaître l'existence du syndrome d'Asperger.
Dans les pays anglo-saxons, ceux qui en sont atteints ne sont pas marginalisés ni traités de tous ces noms d'oiseaux qui ne veulent pas dire grand chose,

Edité par Traviata : les insultes à l'égard de tel ou tel courant ou de telle ou telle personne ne sont pas admises sur ce forum.

C'était juste une remarque. Je m'intéresse au sujet.




Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
Ce n'est pas du tout un "même" mal-être, les questions se posant très différemment dans ces troubles, et je ne vois rien de "retors" dans l'approche psychiatrique française...
On dirait encore une de ces polémiques sans queue ni tête


_________________
La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient. G. Garcia Marquez
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
bah c'est clair non ? Monsieur Matutinal pense être Asperger Rolling Eyes c'est à la mode ces dernières années de remettre en doute un diagnostique de schizophrénie pour se retrouver dans le domaine du high-fonctionning autism, parce que du coup les gens pensent être des génies ignorés juste avec des difficultés de communication.

Ce qui montre une grande ignorance sur ce que veut dire autisme justement et qui m'agace vis-à-vis de personnes vivant effectivement ce type de troubles.

désolée et j'accepte la modération si je vais trop loin là....
mais bon je suis légèrement énervée par le personnage.

Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
bonjour. je voudrais vous montrer ici la manifestation du syndrome d'asperger par écrit...
http://prisedechou.free.fr/bugs-film-avatar.html
comment un "asperger" voit le film...

souvenirs d'enfance.
http://thevenet.jean.free.fr/suis-je-tare-pour-ecrire-ca.html

http://envoyedesanges.free.fr/
quand un asperger rencontre un... schizo.
ça délire pas mal... ils se sont... entraidés!

Je pense qu'on "remarque" le syndrome d'asperger dans l'expression, l'analyse, la mise en page, le pinaillage,
(un exemple de "pinalliage, une course d'aviron qui fut... décortiquée)
http://thevenet.jean.free.fr/journal/20091115.html
c'est pour vous montrer "les effets" du syndrome asperger sur les "intérêts spéciaux" du moment...
c'est difficile à partager, ça donne l'impression de vivre dans un monde à part.

je me demande si lui ne l'est pas aussi... asperger.
http://www.jp-petit.org/nouv_f/nouveau.htm
à la télé il semble peu expressif, figé, il ya peut être de cela, mais alors la mise en page et la manière "de creuser" et tout bordéliser, ça y ressemble.
http://www.4p8.com/eric.brasseur/
est aussi asperger. On retrouve encore cette façon de s'exprimer par écrit, avec une certaine composante prise de chou.


les autres asperger. vous vous recconaissez?

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
je signale la discussion
http://www.transe-hypnose.com/forum/hypnose-pnl-et-autisme-vt3194-30.html#3…
ou on en apprend sur ma version du syndrome

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
Nan mais ok. C'est bon. merci pour les liens.



Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
je dois prendre le remarque comment... comme de l'humour ou vraiment que je n'agit pas comme il conviendrait?

(je suis asperger j'ai des problèmes de cécité sociale, sérieusement, certains allusion j'ai du mal).
je sais que mes suggestions pour guérir la schizophrénie sont jugées dangereuses par contre. j'y travaille à mieux dire mon idée là dessus
pour le syndrome d'asperger par contre ce n'est pas guérir le syndrome d'asperger, mais simplement les complications, les traumatismes dus aux complications du syndrome qui sont la plus grosse partie de l'invalidant.

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
tinnerves pas manu


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Message Le syndrome d'Asperger 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation