Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
Le syndrome d'Asperger
Auteur Message
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
jade a écrit:

tinnerves pas manu


Je m'énerve pas j'explose

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
j'ai débuté une page...
il n'y a pas que le schizo à guérir d'une façon... dangereuse.
j'ai bien failli moi aller à l'hopital... suite à cette épreuve.
http://ocean.de.bonheur.free.fr/asperger-guerir.html

Le schizo m'a en fait défoncé les barrières anti-échange d'affection "normales" chez un asperger, pour que je puisse aller ensuite évacuer les autres traumatismes refoulés depuis l'enfance, en faisant des catharsis en chialant dans les bras...
si il n'y avait pas eu de bras pour aller y chialer, c'était des injections retard de neuroleptiques pour un bon moment..

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
à propos de l'entêttement à écrire sur "les sujets qui fâchent" quoi doit je y gagner à me faire rejetter ou effacer...

j'ai eu du beaucoup de mal à comprendre la censure des thérapie basées sur les trucs simples (ce qu'on devrait faire "dans la vie" AVANT d'être malade, ou pendant EN PLUS de la théraipie "salutaire" si insuffisant. c'est pas incompatible, mais ça serait dangereux, d'accord... effectivement un presque schizo du québec a foutu le camps à cause de moi... bon, il est super heureux et dit que je lui a sauvé la vie, mais c'est peut etre dangereux, j'attend la suite... il aura eu une aventure au lieu de se légumer encore 10 ans, j'y pense positif, une prise de conscience n'est jamais perdue. Que faut t'il faire quand on est "callé" dans une situation insatisfaisante... essayer de bouger! on peut certes avoir un accident, mais on peu aussi d'avancer.

notre société se focalise sur le sécuritaire... une certaine frilosité s'est emparée de la psychiatrie (à mon avis) il est vrai que souvent, une maladie mentale grave est cachée à peine visible et cela justifie la prudence (ami 13 mois avec un shizo j'ai vu!)

personellement ça me sert aussi à comprendre les conversations dans la vie et à savoir de quoi j'ai le droit de parler, car sans le sens social je choque carrément les gens sur les tabous: la religion, l'affection, le sexe c'est des vrais nids à tabous. (surtout que j'aborde plutôt des sujets du même style que ce que j'écrit que des conversations "ordinaires" (je ne sais pas faire les bla bla "de contact": autiste asperger... j'essaie... déjà je quand me tait, ça va mieux, voeux de silence, pas parler durant 3 semaines, je me demande si ça va pas être une solution...)

J'ai l'impression de vivre dans un pays de censure (c'est bien pire dans la réalité que dans l'expression écrite)
ayant découvert les émotions depuis peu... c'est pire (il y a moins de danger et parler de truc techniques, à part celui de ne pas être écouté, et parler dans le vide... en fait ça déconne quand il y a de la charge affective.. ou de la manipulation (marketing et écologie, et religion, y'en a)
charge affective... c'est justement du domaine du refoulé, à discuter en priorité dans les forum de psychologie!
Les gens ont peur de leur émotions j'ai l'impression... On a oublié que c'était naturel et simple de chialer dans les bras (mais "chez nous" ça fait "con", ça fait mauviette... voyons...) du coup ça se tend, ça se refoule, et ça se bande comme un ressort et après ça pête...

Visiter le site web du posteur
Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
Ben oui on vit une époque étrange...
Mais sur ce forum, certains sujets ou "dérives" peuvent être gênantes pour certaines personnes et ne sont donc pas à évoquer; cela n'a pas grand chose à voir avec une censure à "repousser", je pense que tu peux le comprendre...
Que cela ne t'empêche pas de trouver ta place en parlant de toi, de divers sujets, de ce que tu veux...

bonne journée

Répondre en citant
Message Le syndrome d'Asperger 
Bonjour
Je suis une adulte d'apparence normale. Je sais communiquer à peu près... Je suis sociable, selon les situations....
Une enfance 
Personne ne pourrait penser que j'ai une particularité : après une énième tentative de suicide et une hospitalisation, je viens de recevoir par le Centre Resssource Autisme le diagnostic de Syndrome d'Asperger. Un grand soulagement pour moi : je trouve une explication à mon sentiment de décalage que j'ai toujours eu, cette gaucherie, qui m'a empêché de me faire des amis, qui m'a rendue bouc émissaire pendant des années... 
Je précise que j'ai eu aussi un épisode d'anorexie. Je détecte très bien les émotions et je suis très expressive. Bref je suis indiscernable, sauf peut-être que j'ai la voix un peu monocorde, comme si je ne l'habitais pas vraiment. J'ai du mal à soutenir le regard. j'ai eu bcp d'épisodes dépressifs, de grosses colères, du mal à gérer les frustrations.. un mode de fonctionnement global comme 0 ou 10.


Maintenant que je sais mon fonctionnement particulier, je fais attention à éviter des situations sociales qui me fatiguent. 
En fait mon problème est que je suis très souvent désarconée par la réponse, ou les expressions faciales des personnes, et je me demande souvent "et là qu'attend-il que je réponde ? que je fasse ?"


J'ai beaucoup d'oreille musicale, je ne supporte pas certains sons, qui sont comme moi comme des gifles que je reçois, et contre lesquelles je ne peux lutter.


Combien d"adultes femmes fonctionnant comme moi ignorent leur différence ? Combien de femmes comme moi se sentent affreusement dévalorisées car leurs "inpatitudes sociales" frequemment pointées du doigt par les autres ? Combien sont elles, vivant en clinique ? HP ? Des femmes sur lesquelles se heurtent les psychiatres, ne rentrant dans aucune "maladie mentale" ? Des psychiatres qui ne savent pas ce qu'est le Syndrome d'Asperger , ou qui croient que c'est un pénomène de mode ? Ou qui ont des idées reçues là dessus ? 


je parle des femmes car elles sont sous diagnostiquées : en effet elles passent plus facilement inaperçues : je pense que c'est parce que le rôle social de la femme est différent de celui de l'homme. Et aussi bcp de femmes asperger ont énormément d'empathie... Et sont tellement, tellement loin des stéréotypes....


J'espere que mon message aidera des personnes à se poser des questions... 





Message Le syndrome d'Asperger 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 2 sur 2
Aller à la page: <  1, 2
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation