Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Où étiez-vous il y a 20 ans
Auteur Message
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
Je suis un peu en retard, mais quand on aime on ne compte pas (les jours de retard) parait-il... content

 
J'ai été très marquée par la chute du bloc de l'Est.
Il faut dire que j'ai quelques origines berlinoises, de la famille encore là-bas (ancien ouest). Gamine j'étais fascinée par tous ces barrages qu'il fallait passer, tous ces papiers demandés par des messieurs à l'air pas commode, pour avoir le simple droit d'aller faire quelques parties de luge avec ses cousins.

Quand le mur est tombé j'avais 16 ans, je suis restée scotchée devant la télé.
J'ai voulu appeler ma tante qui ne répondait pas, j'ai su après qu'elle était occupée à attaquer le mur à la pioche (ce n'est pourtant pas le genre qu'on imagine manier la pioche). Depuis elle a gardé un bout pioché dans le béton armé, avec des morceaux d'un dessin, qu'elle a rangé dans son armoire au milieu du linge.

Quelques mois après j'ai filé à Berlin, la ville était pleine de bouts de murs posés ça et là. Sur le boulevard des tilleuls après la porte de Brandebourg les allemands vendaient tout ce qui appartenait aux rouges, les casquettes militaires les costumes les chaussures, je les imaginais rentrer chez eux nus comme des vers, une main devant-un main derrière. Ils vendaient aussi toute sorte d'horreur à base de bouts de mur, je me souviens des boucles d'oreille-mur de Berlin, le genre très seyant.

Je suis retourné quelques mois après, ils venaient d'ouvrir le musée de Checkpoint Charlie qui rendait hommage à tous ces hommes qui avaient essayé de franchir le mur. Il y avait un trabant, ces voitures en carton, dont le propriétaire avait réussi à franchir le mur, plié dans le réservoir à essence. Il y avait aussi le nom d'hommes qui n'avaient pas réussi, qui avaient payé par la lobotomie. Ils venaient de redécouvrir le magnifique château de Sans-Soucis, laissé à l'abandon depuis des dizaines d'années, à l'état de ruine.

Et vous, ça vous évoque quoi la chute du mur ? vous pensiez quoi devant la télé il y a 20 ans ?


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
il y a 20 outch, j'étais toute jeune et fraiche...


il y a 19 ans, je susi allée voir ce satané mur, enfin quelques mois après sa chute, boooo j'ai vu un très gros contraste entre l'est et l'ouest, et j'ai vu des gens de l'est se ruer vers l'ouest pour acheter du coca ou des chings ou des mac do et voir leur usine de Wurst péricliter : bling, au chomdu...


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
Je me souviens davantage de la "révolution de velours" qui a eu lieu à Prague juste après, tout simplement parce que j'étais à Prague pendant les vacances de Noël 1989 et que l'ambiance y était incroyable - les gens faisaient la fête toute la nuit, les restos servaient dehors, dans des espèces de cuisinières à roulette, les gens buvaient sans modération et il y avait une montagne de bouteilles vides devant l'ambassade soviétique

Et, dans la lignée des événements, du putsch à Moscou en août 1991, où j'étais aussi, mais c'est un souvenir assez triste. Ça m'a d'ailleurs émue de revoir Gorbatchev lors des célébrations hier, invité alors qu'on l'a bien laissé tomber à l'époque et que les conséquences pour la Russie ont été désastreuses Sad


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
Ben j'étais content , même si étant très jeune (13 ans !) je comprenais mal les tenants et les aboutissants . 


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
Ca me fait penser, Traviata, que dans le train (une éternité, 24h au bas mot à l'époque pour faire Lyon-Berlin) qui partait de Berlin en directiond de la France, il y avait de nombreuses personnes des pays de l'Est, surtout des polonais et des russes je crois. Qu'on sentait très soucieux, craintifs, comme s'ils passaient une interdiction, ça donnait une ambiance étrange dans le train.

Jade, mon souvenir c'est surtout les bananes : on voyait dans les rues des allemands de l'ex-est avec des sacs plein de bananes, j'en ai vu certains avaler des dizaines de bananes, assis sur un banc public.
Ca m'amusait ça et ça m'intriguait, de voir des gens descendre des pleins sacs de bananes


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
j'étais dans un lycée en lorraine.... ça ma marquée parce que j'étais proche de l'Allemagne et de sa culture.... puis quelques années apèrs au Danemark dans ma famille d'accueil on a aménagé un appartement un peu sommaire dans les vieilles étables et passé des annonces en allemagne de l'est, on a ainsi reçu plein de gens de l'allemagne de l'est qui faisaient leurs premiers voyags hors de l'est avec leur trabant  content j'ai même donné un de mes chats à une de cs familles.... ma mère d'accueil était passé par l'Allemagne de l'est avant la chut du mur, juste pasée, mais il y avait eu un souci je sais plus quoi et elle avait été aidée par un couple de pasteurs, eh bien ces gens sont venus après régulièrement nous rendre visite...
ona appris bcp de choses à leur contact... et été chez eux, vu les poîles à l'ancienne qui trônaient dans les salons ect etc....

Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
Et bien moi j'avais 29 ans...je me souviens avoir suivi à la télé mais sans avoir conscience de l'importance de l'évènement.
Je tricotais un pull pour mes petits (en bonne maman qui se respecte, maintenant je déteste tricoter !) et le reste du monde avait un coté un peu virtuel Embarassed
bon je me suis soignée depuis Mr. Green


_________________
Je me mis enfin à réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort.
( Samuel Beckett)
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
A Paris et j'avoue en pleine ambivalence, avec un regard vers Mauriac et son "j'aime tellement l'Allemagne que je préfère qu'il y en ait deux".
Je me suis soigné aussi Mr. Green


_________________
La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient. G. Garcia Marquez
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
Hermès a écrit:
avec un regard vers Mauriac et son "j'aime tellement l'Allemagne que je préfère qu'il y en ait deux".


Je ne connaissais pas Laughing

Sur le coup c'est même pas l'Allemagne que j'ai vu, c'est même seulement Berlin ouest et les mystérieux voisins inconnus. Ca me paraissait tellement étrange de vivre côte-à-côte avec de parfaits inconnus cachés derrière un mur.
Et puis rapidement, ce sont tous les gens des pays voisins qui se sont retrouvés concernés. Tout un mode de vie, de pensée qui s'écroulait à coups de pioche.
Et le départ des alliés de la ville, c'était étrange aussi. Pour moi à Berlin on pouvait aller acheter ses croissants au quartier français, aller faire la fête au quartier américain, on était en territoire partagé et d'un coup la ville que je connaissais a perdu ses couleurs.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
je vois hermes qu'il y a pas que moi qui suis ambivalente : mais moi, c'est sur bcp trop de sujets Embarassed


vous avez vu aussi la phase de kénédy (sorry pour les fautes, ej sens bien que ça s'écrit pas comme ça) qui dit "ich bin ein berliner" ce qui signifie "je suis un petit bélier " au lieu de je suis un berlinois qui se dit "ich bin berliner " sans "ein"


a t'il fait exprès???


comme sarkosy qui nous dit hier, une charabia dont je me rappelle pas qui veut dire "bruder" (frere)



ralàlà, c'est difficile les langues étrangères : comme moi qui devant des étrangers lorsque je travaillais de nuit dans un campinge : je leur ai dit "Sie sollen dringen " ce qui veut dire vous devez pénétrer en profondeur, au lieu de "Sie sollen klingen" ce qui veut dire "vous devez sonner"


ra là là, c'est dur la langue de goethe


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
Non, c'est une légende cette erreur. Je ne comprends rien à la langue allemande mais on peut bien dire "ich bin ein berliner" pour dire qu'on est berlinois. Le seul truc qui m'a échappé et que je n'ai pas compris pendant longtemps, c'était la prononciation du "ich" qu'il dit normalement [ich], alors que je n'avais jamais entendu que le "patois" berlinois qui prononce [ik].


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
salut sev,


je comprends un peu la langue allemande, de loin, et cette erreur de "ich bin ein berliner" je l'ai entendue rectifiée hier ....


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
Je n'ai jamais pu imprimer quoi que ce soit à la langue allemande en fait.
Ca ne me choque pas, parce que pendant des années lorsqu'on se chicanait (gentiment), mes cousins concluaient fièrement par "[Ik] bin ein berliner". Selon les traducteurs (ici) les 2 peuvent se dire, et la formule sans le "ein" serait quand même plus correcte. Mais je n'ai jamais entendu qu'avec le "ein" dans le langage.

Enfin pour situer mes connaissances en la matière, je devait avoir une bonne dizaine d'années quand j'ai découvert que le "danke schon" était un simple remerciement, alors que je m'étais toujours demandé pourquoi les allemands parlaient sans arrêt des "dents de cochonne".



_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
Séverine a écrit:
Enfin pour situer mes connaissances en la matière, je devait avoir une bonne dizaine d'années quand j'ai découvert que le "danke schon" était un simple remerciement, alors que je m'étais toujours demandé pourquoi les allemands parlaient sans arrêt des "dents de cochonne".







Shocked


Ach , Sau Zähne !   Mr. Green


Vielen Dank, Severine, Längst habe ich so gelacht !


Guten Abend sourire


_________________
Aussi longtemps que les ours n'auront pas leur historien, les récits de chasse tourneront toujours à la gloire du chasseur.
(proverbe africain, personnalisé)
Répondre en citant
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 
J'ai utilisé le traducteur pour comprendre 

Ben voui, avec l'accent Danke schon ça s'entend Dent de cochonne... Laughing


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Message Où étiez-vous il y a 20 ans 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation