Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère
Auteur Message
Répondre en citant
Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 
Écoutez ce poème récité par Robert Lepage dans la Face Cachée de la Lune....

bon faudra aller la voir sur youtube on peut pas la lire à partir d'ici mais que cela ne vous décourage pas....





Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 
Très beau, merci !  sourire


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 
Je n'ai pas le son depuis l'ordi où je suis mais dès ce soir je l'écoute content


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 
très joli merci manamana sourire


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 
J'ai ramé pour l'écouter, je ne sais pas si ça vient de moi ? j'ai du mettre le son au maximum et tendre l'oreille, le son est très très bas. Et avec l'accent local, ça n'a pas été évident.

C'est un très joli texte Manamana content


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 
Moi aussi j'ai eu du mal avec le son, du coup j'ai cherché le texte :

Devant deux portraits de ma mère

Ma mère, que je l'aime en ce portrait ancien,
Peint aux jours glorieux qu'elle était jeune fille,
Le front couleur de lys et le regard qui brille
Comme un éblouissant miroir vénitien!
Ma mère que voici n'est plus du tout la même;
Les rides ont creusé le beau marbre frontal;
Elle a perdu l'éclat du temps sentimental

Où son hymen chanta comme un rose poème.
Aujourd'hui je compare, et j'en suis triste aussi,
Ce front nimbé de joie et ce front de souci,
Soleil d'or, brouillard dense au couchant des années.
Mais, mystère de coeur qui ne peut s'éclairer!
Comment puis-je sourire à ces lèvres fanées?
Au portrait qui sourit, comment puis-je pleurer?



Emile Nelligan


Très joli poème en effet, Merci Manamana sourire


_________________
Je me mis enfin à réfléchir, c'est à dire à écouter plus fort.
( Samuel Beckett)
Répondre en citant
Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 
Ha oui c'est beau . Merci Manamana .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 
ben au passage c'est un artiste à suivre Robert Lepage, multiples casquettes, a joué dans Jésus de Montréal, et donc ce très très joli film qui est l'un m'ayant le plus émue cette année : La face cachée de la Lune. Vraiment ben noël arrivant pensez à vous l'offrir ou à l'offrir. Enfin moi je l'ai sur ma liste, sais juste pas encore qui va le recevoir  content

ET je pense aussi essayer de trouver un recueil d'Emile Nelligan

Répondre en citant
Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 
fracat a écrit:
Moi aussi j'ai eu du mal avec le son, du coup j'ai cherché le texte :

Devant deux portraits de ma mère

Ma mère, que je l'aime en ce portrait ancien,
Peint aux jours glorieux qu'elle était jeune fille,
Le front couleur de lys et le regard qui brille
Comme un éblouissant miroir vénitien!
Ma mère que voici n'est plus du tout la même;
Les rides ont creusé le beau marbre frontal;
Elle a perdu l'éclat du temps sentimental

Où son hymen chanta comme un rose poème.
Aujourd'hui je compare, et j'en suis triste aussi,
Ce front nimbé de joie et ce front de souci,
Soleil d'or, brouillard dense au couchant des années.
Mais, mystère de coeur qui ne peut s'éclairer!
Comment puis-je sourire à ces lèvres fanées?
Au portrait qui sourit, comment puis-je pleurer?



Emile Nelligan


Très joli poème en effet, Merci Manamana sourire



- par ces mots, on dirait que le poete n'assume la veillesse de ca mere , comme s'il avait honte d'elle .... c'est grave

Message Poème Emile Nelligan: Devant deux Portraits de ma Mère 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation