Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base
Auteur Message
Répondre en citant
Message Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base 
Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base

Le Figaro, 28/12/2009
Martine Perez

Une grande étude confirme son rôle dans cette maladie alternant des phases d'excitation et de dépression.


La psychose maniacodépressive, dite encore maladie bipolaire de type 1, affecte 1 % de la population dans sa forme «pure» mais 4 % souffrent d'une forme «édulcorée», cependant non moins douloureuse. Ces troubles dits bipolaires, qui se manifestent par des phases de dépression alternant avec des moments d'excitation, d'insomnie, de sentiment d'euphorie, d'idées de grandeur… se distinguent des dépressions réactionnelles par l'absence de facteurs déclenchants clairs. Et surtout par les différences dans le traitement et la prise en charge. Depuis plusieurs années déjà, une forte prédisposition génétique paraît être en cause dans ces affections. Certaines familles apparaissent plus touchées que d'autres.

Contrairement à d'autres maladies mentales graves, il existe pour la psychose maniacodépressive et les troubles bipolaires des traitements qui s'avèrent efficaces et assurent une vie quasi normale pour un pourcentage non négligeable de malades. Mais très souvent ces troubles sont mal diagnostiqués, entraînant un retard dans la prise en charge. Le traitement de base ne repose par sur les antidépresseurs mais sur les régulateurs de l'humeur. Cette semaine, la revue britannique The Lancet a publié les résultats d'un essai thérapeutique très important, l'essai Balance, dont les conclusions démontrent de manière formelle que la thérapeutique la plus efficace pour ces troubles bipolaires réside dans l'association de deux médicaments thymorégulateurs, le lithium et le valproate. «Ces résultats sont extrêmement importants, explique le Pr Chantal Henry, qui dirige le centre expert sur les troubles bipolaires à l'hôpital Albert-Chenevier (Créteil). D'abord, ils ont été obtenus par une étude indépendante de l'industrie pharmaceutique. Ensuite, ils permettent d'apporter des réponses concrètes en définissant une sorte de “gold standard” de la prise en charge des troubles bipolaires.»

L'essai publié dans The Lancet a été mené par un réseau mondial de psychiatres spécialisés dans cette maladie. Il porte sur 330 malades dans 41 centres de soins en Grande-Bretagne, en Italie, en France et aux États-Unis. Ils ont été ­divisés en trois groupes, les premiers recevant du lithium seul, les seconds du valproate seul (un médicament antiépileptique qui s'est avéré efficace contre les troubles de l'humeur) et les troisièmes une association des deux. Tous ces malades ont été traités et suivis pendant deux ans.

Les résultats montrent que 46 % des patients bénéficiant des deux médicaments n'ont pas souffert de rechute, en particulier n'ont eu aucun épisode de manie ou de dépression pendant les deux ans de traitement, contre 41 % des malades sous lithium seul et 31 % pour ceux n'ayant que le valproate. «Si ces résultats indiquent que l'association du lithium et du valproate donne les meilleurs résultats, l'analyse statistique montre que la différence entre l'association des deux et le lithium seul n'est pas significative, précise le Pr Henry, qui a contribué à cette étude pour la France.

Les effets spectaculaires du lithium sur la psychose maniaco-dépressive pour un certain nombre de malades (mais pas tous) ont été découverts dans les années 1970. Cette molécule reste pourtant insuffisamment prescrite notamment parce qu'elle est un peu difficile à manier. «Les doses thérapeutiques ne sont pas très éloignées des doses toxiques, ajoute le Pr Henry. Il faut surveiller régulièrement les patients. Par ailleurs, la pression marketing des firmes incite les médecins à prescrire de nouveaux médicaments, plus faciles à gérer, mais apparemment moins efficaces . Les patients qui répondent bien au lithium voient vraiment leur vie changer, avec une régression des phases de manie et de dépression, voire une disparition pour certains. Toutes les méta-analyses montrent que le lithium réduit le taux de suicides et d'hospitalisation chez des malades souffrant de troubles bipolaires. Dans l'étude Balance, un nombre important de patients n'a pas du tout rechuté.» Le lithium, commercialisé en France sous le nom de Téralithe, est un produit dont le brevet est passé dans le domaine public et qui n'est pas rentable pour les firmes. Mal dosé, il provoque une soif intense et un risque d'atteinte rénale et thyroïdienne.


La difficulté de la prise en charge tient aussi au retard mis à diagnostiquer cette affection, surtout dans les formes moins typiques. «L'étude Balance vient confirmer qu'aujourd'hui le lithium reste le traitement de choix des troubles bipolaires», conclut le professeur Chantal Henry.

http://www.lefigaro.fr/sante/2009/12/26/01004-20091226ARTFIG00362-troubles-…


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base 
et le dépakote??? c'est pas du lithium non?


pourtant, je connais pas mal de gens souffrant de troubles de l'humeur qui l'utilisent


_________________
"Je crois qu’une majorité d’êtres sont plus intelligents dans leur jeune âge qu’ils ne le seront une fois éduqués." - Pierre EMMANUEL
Répondre en citant
Message Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base 
Non, ce n'est pas la même chose que le lithium, mais c'est aussi un régulateur de l'humeur.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base 
ffffffffffffffffffffff désolée ça m'énerve :


 
Citation:

dans sa forme «pure»



qu'est-ce que ça veut dire ? Sa forme pure ? Purifiée de quoi ???????



 
Citation:

4 % souffrent d'une forme «édulcorée», cependant non moins douloureuse



alors c'est édulcoré, mais pas moins douloureux. Faudrait savoir. Et à partir de quel adoucissement on va considérer que c'est pas grave, ça fait pas trop mal.... enfin faut arrêter dans leur vision je suis bipolaire. Enfin je dirais même qui ne l'est pas, là ! Alors toute personne n'ayant pas une ligne de comportement constante et plate, hop, sous médocs. Qu'on soit bien bien tous toujours EGAUX à "nous-mêmes" ou... plutôt... tous pareils ???????
Je vois les gens avançant d'un seul pas en disant "nous sommes constant, nous sommes fonctionnels....."

Et là je ne parle pas de la psychose maniaco-dépressive, qui évidemment nécessite traitement. Je parle des dites "formes édulcorées". Ca m'énerve.

En fait c qui m'énerve c'est qu'on parle de "trouble bipolaire édulcorés" comme si en soit c'était une souffrance.
On peut effectivement plaquer un nom de trouble sur un type de comportement biphasique un peu plus marqué que la moyenne,mais ça veut pas dire pour autant que ce soit une souffrance pour la personne !!!!!!!!!!!!!!! Ni que ce soit ce qu'il y ait à aborder d'ailleurs avec la personne si elle recherche une aide professionnelle pour faire sa vie....

Bref. Je suis pas en train de critiquer forcéement la démarche de recherche, ni même à la rigueur cette focalisation sur le trouble bipolaire,simplement l'ignorance du rédacteur ou de la rédactrice de l'article (pas regardé), son obséquiosité excessive,sa crainte de choquer quiconque je ne sais pas.... bref... c'est un mauvais article, et c'est une mauvaise communication à une population qui va encore se faire des tas d'idées erronées sur la psychologie.

Répondre en citant
Message Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base 
Je pense que dans les souffrances de beaucoup d'entre nous sur ce forum , il y a des phases un peu maniaque et puis , dépressive . Mais je ne suis pas un maniaco-dépressif tel que j'en ai vu en psychothérapie de groupe , j'ai pu mesurer la différence .

Il faut une certaine régulation affective pour être pas trop mal dans sa peau c'est un fait . Alors il y a des états dépressifs et la psychose maniaco-dépressive . 


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base 
 perso l'idée qu'il faille absolument être parfaitement bien dans sa peau, ça m'a toujours échappé
un peu de malêtre ça fait pas de mal ^^ ça fait l'humain voilà tout.

Bon et sinon en effet Psychonaute voilà c'est parfaitement cela

une "certaine régulation affective"

mais si on régule tout à coup de médoc même quand c'est PAS une psychose maniaco-dépressive comme toi et moi semblons l'entendre, ben personne apprenra jamais à négocier avec ses états d'âmes.....

Répondre en citant
Message Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base 
Je me sens très concerné par ce que tu dis Manamana , j'ai toujours refusé que l'on me change en zombie ou qu'on m'anesthésie par les médocs .

je crois pas non plus à un espèce d'état idéal de plénitude illusoire , il y a des étapes dans une vie : de souffrance , de remise en question . On fait croire aux gens que l'on peut être épanouie , que c'est à porter de main . Balivernes : La vie c'est pas ça !


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base 
Il y a un problème dans la psychiatrie moderne que je formulerai ainsi :

Elle est très marquée par le point du vue anglo-saxon et surtout américain . Le DSM est un outil de repérage des symptômes et des comportements pour l'essentiel  , et fortement marqué , quoiqu'ils disent , par les TCC et les lobbys pharmaceutiques .
La psychanalyse qui devrait être un interlocuteur important de la psychatrie , l'est de moins en moins . Les neurosciences et les TCC veulent se débarrasser de la psychanalyse , celle-ci étant jugé inefficace et chère .
Voilà en gros le problème . Alors on arrive gentiment à : prenez les médocs , faites quelque séances de TCC et next ! Rolling Eyes


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Message Troubles bipolaires : le lithium reste le traitement de base 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation