Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Le Démon des Maths
Auteur Message
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
J'avais envie de poster ce petit message,
à propos d'un livre que j'ai lu quand j'avais 9ans: "Le Démon des Maths".
http://www.amazon.fr/démon-maths-Hans-Magnus-Enzensberger/dp/2020324458

J'en garde un très bon souvenir, j'ai d'ailleurs l'intention de le relire...
C'est un livre magique qui a le pouvoir de réconcilier avec les Maths, ou de les faire aimer...


Résumé :

Pierre déteste les maths mais une nuit, dans un rêve, il rencontre un petit diable colérique qui prétend lui apprendre les mathématiques ! Encore un cauchemar, se dit-il. Pendant douze nuits, le démon l'entraîne dans le monde étrange et passionnant des nombres, lui donne envie d'aller plus loin.
Le gentil démon des maths vient meubler ses rêves de "curiosités mathématiques" habilement mises en scène et magiquement exhibées au cours d'aguichantes conversations. Ainsi sont proposées de merveilleuses propriétés du zéro et de la numération de position, des nombres premiers, des nombres triangulaires, de la suite de Fibonacci, du triangle de Pascal, du nombre d'or... Les irrationnels et N viennent aussi sur le devant de la scène, et la notion d'infini apparaît très vite.
Pierre apprendra ainsi des notions élémentaires (le diviseur zéro est impossible, ...), et plus savantes (les sommes de nombres triangulaires instantanément données par le triangle de Pascal, ...). Il fera connaissance avec des problèmes de dénombrement et, donc, les factorielles... 

Voici une lecture des deux premiers chapitres, en vidéo:

Première nuit:
http://www.dailymotion.com/video/x52fu6_14-le-démon-des-maths-première-nuit…

Deuxième nuit:
http://www.dailymotion.com/video/x54yfr_15-le-démon-des-maths-deuxième-nuit…


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
J'ai toujours adoré les maths, gamine je m'amusais avec mes livres de maths comme d'autres s'amusent avec des mots-croisés. Je ne sais pas bien d'où ça vient ces réactions presque passionnelles, aversion ou passion, pour les maths


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
C'est une bonne question !
J'ai quelques idées de réponse mais...
Je vais y réfléchir ...


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
En parlant de ça...
J'ai 4h d'amphi de Maths demain matin !! Mr. Green


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
perso les maths : aversion totale à partir du moment où il a fallut que je commence à faire marcher mon ciboulot pour apprendre des formules
mais je considère que c'est la même chose qui me fait détester la grammaire....
pareil aversion totale du latin à partir du moment où il a fallut commencer à apprendre la grammaire au lieu de l'apprendre au feeling comme j'ai toujours fait pour les langues....
Raison pour laquelle je suis parfaitement incapable d'enseigner une langue alors que j'en maîtrise plusieurs.

bref - jétais bonne dans toutes les matières jusqu'à un certain âge, et ensuite je n'étais plus bonne que dans celles où je pouvais compter sur ma mémoire et une sorte de ... ben de récit.... enfin par ex si on me présente un fait d'histoire sans me présenter le pourquoi du comment, le contexte, bah ça colle pas dans mon cerveau. Je ne sais pas trop apprendre les faits tels qu'ils sont présentés sèchement.
En bio tout ça pas de souci, l'explication va de A à Z, même si bien sûr on peut toujours aller plus profond dans le micro ou le macro pour comprendre le système, mais à chaque "couche" disons il y a une complétude.

besoin que les choses me viennent instinctivement et satisfassent mon besoin de réponse au pourquoi/comment, sinon ça me ... ben je sais pas trop, je perds patience super rapidement, frustration immédiate, colère. Donc voilà

Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
Ah, ce ne sont alors pas les Maths en elles-même qui semblent t'avoir rebutée, Manamana sourire .
Séverine, tu as fait des Maths jusqu'à quel niveau ?
Il y a plusieurs aspects des Mathématiques à prendre en compte, je pense.
Il faut différencier l'aspect calculatoire que l'on pratique presque exclusivement au début, et qui peut avoir des côtés rébarbatifs, de l'aspect conceptuel et abstrait qui rebute plus par la difficulté que l'on peut éprouver à "rentrer dedans", à accepter de chercher... difficulté qui fluctue en fonction des gens, de la créativité, de la capacité de chacun à imaginer, composer, à faire preuve de logique et d'astuce... et de patience...
Je pense que les Maths effraient aussi par leur capacité à instaurer un certain "mur" d'incompréhension par le biais de leur langage...
Il faut accepter de se "former l'esprit", d'apprendre de nouvelles façons de réfléchir, aussi déroutant que cela puisse être, avec de nouveaux outils... Démarche qui n'est pas naturelle.
Les Mathématiques, c'est un monde à part.
Je pense que pour quiconque arrive à dépasser le mur d'incompréhension qui les cache, elles sont belles et pures. Les mathématiciens parlent souvent de leur passion pour les Mathématiques comme d'un "amour du beau".
L'aversion naît peut-être de la frustration qu'elles engendrent dans l'esprit de celui qui n'arrive pas à les accepter, en quelque sorte.
Il y a aussi, peut-être, un peu d'angoisse... à la manière de quelqu'un qui chercherait en vain, et en s'y énervant, l'issue d'un labyrinthe...
Sauf que l'on peut voir au dessus du mur des Maths, à la différence de ceux du labyrinthe...
Ainsi, une démonstration bien faite sera belle et esthétique aux yeux des premiers, et repoussante pour les seconds qui n'y verront qu'une série de signes saugrenus et dénués de sens, accrochés suivant une logique obscure aux poutres d'une construction branlante...

Les Maths, c'est une forme méconnue d'Art...


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
pour moi cela rejoint le monde du langage musical, et celui du langage informatique - dans une certain mesure pour ce dernier je suppose - et je t'avoue que je regrette d'avoir eu, au moment où on me donnait l'occasion d'apprendre, cet esprit buté, cet espèce de snobisme enfantin, qui m'a fait refuser de passer par la formation au langage. 

Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
Bossa Nova a écrit:
Séverine, tu as fait des Maths jusqu'à quel niveau ?


Seulement jusqu'au bac. Et avec des notes catastrophiques, j'avais aussi un don pour être mauvaise élève Embarassed


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
Tu as fait un Bac S ?
Si oui, tu as connu un petit aperçu de quelques concepts qui commencent à être déroutants Mr. Green .
Tiens, c'est marrant, tu as réussi à ne pas te fâcher avec les Maths même en ayant des mauvaises notes... sourire .

Pendant un TD, lors de mon tout premier semestre à la fac, à un moment je parlais d'une fonction avec un copain et j'ai dit un truc qui l'a fait rire. La prof s'est retournée et a dit "C'est bien que les maths vous fassent rire, je préfère que ça vous fasse rire que pleurer !".


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
J'aimais beaucoup les maths . On avait des théorèmes à démontrer pour la maturité . Je me rappelle aussi des nombres complexes . Mais là aussi j'ai oublié car j'ai plus entraîner . 


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
Les complexes, c'est chouette  Okay  et très utile en Physique...
Je fais pleiiiin de démonstrations aussi  Mr. Green ...


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
Et puis les probabilités , les suites et séries etc .  Cool


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
Oui  sourire


Suites récurrentes  Mr. Green


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
C'est dommage j'étais bon mais après je me suis dirigé vers la philo puis la psycho et la psycha . Argh on oublie vite .
Par contre je vais essayer de trouver des bouquins sur la physique quantique , la théorie de la relativité . Je te poserai peut-être des questions !


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message Le Démon des Maths 
sourire


Sinon, si la Thermodynamique t'intéresse, tu peux lire les "Réflexions sur la puissance motrice du feu" de Carnot.
La mécanique quantique, la physique relativiste... la cosmologie...
C'est ce que j'espère faire un jour, en thèse... puis dans un labo  sourire


_________________
«On ne peut rien apprendre aux gens. On peut seulement les aider à découvrir qu’ils possèdent déjà en eux tout ce qui est à apprendre.» Galilée.
Message Le Démon des Maths 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 3
Aller à la page: 1, 2, 3  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation