Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
ma psy
Auteur Message
Répondre en citant
Message ma psy 
ma psy est psychiatre et psychothérapeute sur la plaque, mais elle a des air des psychanalyste et ça me dérange
ppar exemple si je dis un truc et que je m'arrête elle me dit développez ou continuez
je trouve qu'elle estt trop intelligente et que je ne pourrai pas être resistance bien longtemps d'ailleurs elle a déjà commencé à manger  dans la carapace du crabe
mais bizarrement ça me soulage qu'elle se donne de la peine pour moi , car je ne suis pas trop abordable et elle prend le temps de s'arrêter sur moi , pour cela je lui tire mon chapeau et je la remercie
ddès fois j'ai vraiment pas envie de la voir et j'angoisse vraiment, la peure me prend le ventre et je suis cassée et pas trop bien mais je me calme dans sa salle d'attente puis la séance se passe
un jour , elle m'a vraiment cassé, je ne sais pas si c'est une pratique courrante venant d'un psy , mais j'ai eu l'impression d'en prendre plein la gueule et je me suis demandé si j'allais de nouveau aller chez elle, j'étais en colère ... enfin un sentiment

je trouve que ma relation à ma psy est bizarre et je me damande si c'est normal

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message ma psy 
Qu'est-ce que tu veux dire par "elle m'a cassée" - elle t'a fait des reproches ou a critiqué quelque chose ? Parfois, on peut essayer de "secouer" un patient, pour lui mettre des bornes ou ne pas le laisser filer sur une voie qu'on estime dangereuse sans rien dire, dans une espèce de complicité, pour lui montrer justement que l'on se soucie de lui et que l'on s'implique dans cette relation de soin. Provoquer de la colère, c'est aussi utile, parfois.
Sinon, ta relation à ta psy ne me paraît pas bizarre, je trouve que ce sont des questions qu'il est normal de se poser.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message ma psy 
Je suis d'accord avec Traviata , ma psy m'a parfois secoué , recentré avec une certaine vigueur et c'était pour pas que je ne m'enfonce dans le marasme .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message ma psy 
Je pense qu'il faut distinguer "s'en prendre plein la gueule parce que c'est utile pour moi à ce moment" et "s'en prendre plein la gueule sans bien comprendre à quoi ça sert".

Pour mon expérience et pour le peu de fois où je suis sortie avec l'impression d'être à terre, c'est avec quelques jours de recul que j'arrivais à évaluer si le "plein la gueule" était destiné à mon mieux-être ou à une autre raison. Dans le premier cas ça m'a servi à m'accrocher un peu plus au psy qui s'était confronté à moi (mon dernier psy), dans le second cas ça m'a servi à être convaincue qu'il fallait partir au plus vite (le premier psy libéral que j'ai vue).

Je crois que c'est avec un peu de distance, pourquoi pas prise avec le psy qui en a mis "plein la gueule", qu'on s'aperçoit si ça convient ou non, si c'est normal ou non.


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message ma psy 
bonjour

merci pour vos réponses , je ne savais pas que s'était une pratique courante, en fait ça s'est passé à un moment où j'étais au plus mal et où même parler me pesait et je crois que c'est ce qui a déclenché sa réaction; maintenant je me sens obligée de parler pendant les séances alors qu'avant elle parlait beaucoup et ça m'arrangeait, j'ai changé de psy et l'ancien ne me savait que me prescrire des médocs, avec elle s'est différent, on dirait qu'elle s'implique plus mais que elle peut effectivement très vite me recadrer

Répondre en citant
Message ma psy 
Je crois vraiment que c'est courant , ne t'en inquiète pas Tinou .


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message ma psy 
On peut intervenir vigoureusement pour provoquer une réaction chez quelqu'un que l'on sent s'enfoncer ou pour l'empêcher de se perdre dans des idées ou agissements nocifs. Je suis d'accord avec Séverine, c'est dans les suites que l'on mesure la qualité de cette intervention, si elle a amené un sursaut positif ou si elle n'a été qu'un coup sur la tête supplémentaire et inutile.


_________________
La vie n'est pas ce que l'on a vécu, mais ce dont on se souvient et comment on s'en souvient. G. Garcia Marquez
Répondre en citant
Message ma psy 
bonsoir tout le monde

ça a été plutot positif , je m'enfoncais , j'ai décidé de réagir mais c'est pas évident

Répondre en citant
Message ma psy 
Oui, il ne suffit pas de décider de réagir pour y arriver sans heurts. Mais avoir l'envie de réagir, c'est déja un bon départ.
Ta psy tu la vois souvent en ce moment, que tu puisses aller prendre ta dose de motivation régulièrement ?


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message ma psy 
tout les  15 jours , c'est le minimum après c'est trop et 1 mois c'est trop long

Répondre en citant
Message ma psy 
Ah oui ? moi ce sont mes psys qui m'imposaient 15 jours en fonction de leurs plannings et de leur manière de travailler, mais en moment de crise je pense qu'une fois par semaine, ça n'aurait vraiment pas été de trop.
Tous les mois, je n'ai jamais compris à quoi ça peut servir cette fréquence de rdv. A part pour un renouvellement d'ordonnance, mais dans le cadre d'une thérapie je ne vois pas ce qu'un rendez-vous par mois peut avoir de thérapeutique...


_________________
Penser c'est frôler le précipice, assumer le désespoir et la solitude [L.Adler Dans les pas d'Hannah Arendt]
Répondre en citant
Message ma psy 
ben à mon avis quelque soit la fréquence il y a quand même l'effet "rythme", enfin le rdv qui revient et qui rythme un peu le temps, je trouve - et pense que pour d'autres aussi - cela peut avoir un effet... euh apaisant ? Cela encadre.... sais pas comment dire....

Sinon, toutes les semaines, ça peut être dur aussi, parce que si la thérapie peut soutenir, elle fait aussi souvent bouger des choses et la rencontre avec le psy hebdomadairement peu peut être créer trop de tension parfois ? Non ? Je pense au transfert...

Répondre en citant
Message ma psy 
Oui, mais cette tension fait partie de la thérapie... Comme Séverine, à une séance par mois, je serais très réticente à l'idée de parler de psychothérapie. On peut faire un travail utile, c'est certain, mais pas quelque chose qui puisse être réellement appelé psychothérapie. Deux séances par mois, c'est l'extrême limite pour moi, et je n'ai pas toujours l'impression de pouvoir proposer du bon travail dans ces conditions (je veux dire pour des personnes qui ont formulé une demande de psychothérapie, avec les effets qu'ils sont en droit d'en attendre).


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message ma psy 
oui alors oui je vois, en effet par rapport à une psychothérapie, et je me référais à 2 fois par mois et non 1 fois par mois, car effectivement je considère que 1 fois par mois serait plutôt pour un suivi médicamenteux (je suppose, ou pour une personne qui va mieux...je sais pas...) mais si la personne est par exemple psychotique, est-ce que justement espacer ces moments de tension ne peux pas être parfois recommandé, enfin au sens utilisé par le thérapeute pour réguler un peu la tension générée ?

Répondre en citant
Message ma psy 
La psychothérapie n'est pas toujours une bonne indication de toute façon, donc avec certaines personnes, on va privilégier à ce moment-là des entretiens psychiatriques ou psychologiques, à une ou deux séances par mois. Ce qui n'empêche pas qu'on puisse proposer un travail psychothérapeutique plus tard, cette première phase servant de prélude.
Quand la psychothérapie classique en face à face n'est toujours pas la meilleure indication, on va plutôt jouer sur le dispositif - proposer une thérapie à médiation par exemple, ou un psychodrame, bref une technique qui va permettre de travailler autrement tout ce qui tient au transfert, etc.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Message ma psy 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 2
Aller à la page: 1, 2  >
  


Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation