Questions Psy Index du Forum
S’enregistrerRechercherFAQMembresGroupesConnexion
Répondre au sujet Page 1 sur 1
réalité psychique et réalité tout court
Auteur Message
Répondre en citant
Message réalité psychique et réalité tout court 
J'ai encore une question sur mon analyse..:))

Ca fait partie de mes résistances (j'en ai bcp) que de me questionner sur "l'efficacité " de mon analyse, sa justification même mais malgré tout je vis dans une réalité autre que seulement psychique et j'ai du mal à faire coincider les deux..je tente de m'expliquer.

Je découvre des choses sur mon fonctionnement psychique en analyse.très intéressantes..surtout sur le moment de la séance ça me fascine mais une fois que je sors, qu'est ce que j'en fais? parce que moi j'ai tendance à quand même pas pouvoir "gérer" cette "co-habitation", comment dire ces choses qui existent à différents niveaux (ohlala jsuis désolée jsuis pas claire..)

Exemples concrets; je suis boulimique, je fais des crises pendant lesquelles je n'ai qu'une envie c'est mourir tellement jme sens mal et dépassée par moi -même..ben pour mon analyste, c'est juste un "symptôme" et quand je lui en parle il squizze le truc en me disant qu'il faut y voir plus loin etc..c'est pas faux mais ma souffrance quotidienne est bien réelle et ça m'agace un peu qu'elle ne puisse pas exister dans l'analyse...

autre exemple: j'ai vécu une rupture sentimentale extrêmement douloureuse et non cicatrisée (deux anx après!!) qui m'envahie encore au quotidien et me fais bcp souffrir..mon analyste me dit depuis le début que c'est de mon fait. J'ai eu du mal à entendre et accepter..un peu moins aujourd'hui même si je trouve qu'il prend vraiment pas de pincettes...et en gros on parle bcp de comment j'ai fais foirer littéralement cette relation, les autres d'avant et toutes celles que j'aurais tant que je serai dans cette "position"....ok mais traduction pour moi: impossible d'être avec qqun!! résultat je suis célibataire depuis deux ans, je flippe ne serait-ce qu'à l'idée d'avoir une relation des plus banales et insignifiantes et j'ai peur de plus pouvoir en avoir...et je pense quand même que peut-être l'analyse m'y fais croire..

au final, j'avance parfois, je cpds des choses mais ne m'aide pas tjs voire peuvent me déservir..est-ce le but? comment gérer ce qui se dit en analyse et la réalité qui va avec...? jsais pas si vous comprendrez et pourrez m'aider mais si vous avez des pistes jsuis preneuse!!

Message Publicité 
PublicitéSupprimer les publicités ?


Répondre en citant
Message réalité psychique et réalité tout court 
On n'est justement pas dans le "gérer" avec ce type de travail, d'où sans doute l'impression de flottement que tu ressens. J'observe qu'avec pas mal de patients, pourtant désireux d'effectuer un travail de type psychanalytique, il faut du temps pour leur faire admettre que le changement va se produire très progressivement et quasiment sans qu'ils s'en rendent compte, sans que cela passe par un effort intellectuel ou autre. Le travail d'élaboration et de remaniement enclenché par les interprétations est un travail très silencieux - disons que "ça travaille" en soi - dont on ne peut que mesurer les résultats après coup.
Il faut alors accepter, ce qui n'est pas toujours simple, de ne pas prendre ces interprétations au pied de la lettre pour essayer d'en tirer quelque chose de concret, là immédiatement, mais de les entendre simplement, de les laisser cheminer en soi, de voir quelles nouvelles pensées elles vont faire surgir, quels souvenirs réveiller, quels rêves provoquer, etc.

Donc, à ton "qu'est-ce que j'en fais ?", j'aurais tendance à répondre : "rien" . Mais c'est un rien qui est justement destiné à mettre de côté la maîtrise immédiate, le "je gère", pour laisser s'effectuer un vrai travail psychique, qui a effectivement lieu sur un autre versant.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message réalité psychique et réalité tout court 
on peut alors considérer que ce n'est pas "thérapeutique" pour travailler un problème plus ou moins ciblé et plus ou moins rapidemment?

Répondre en citant
Message réalité psychique et réalité tout court 
Si, ça peut aussi provoquer des effets plus ou moins rapides sur un problème plus ou moins précis. Selon les personnes et les problématiques, le travail se fait à des rythmes différents, et souvent par paliers. En revanche, c'est quasiment impossible à prévoir - mais ça, c'est finalement le cas de toutes les thérapies, même de celles qui sont davantage ciblées sur le symptôme.


_________________
« Le bonheur n’est pas chose aisée. Il est difficile de le trouver en soi. Il est impossible de le trouver ailleurs. » N. de Chamfort
Répondre en citant
Message réalité psychique et réalité tout court 
Alex a écrit:

J'ai encore une question sur mon analyse..:))

Ca fait partie de mes résistances (j'en ai bcp) que de me questionner sur "l'efficacité " de mon analyse, sa justification même mais malgré tout je vis dans une réalité autre que seulement psychique et j'ai du mal à faire coincider les deux..je tente de m'expliquer.

Je découvre des choses sur mon fonctionnement psychique en analyse.très intéressantes..surtout sur le moment de la séance ça me fascine mais une fois que je sors, qu'est ce que j'en fais? parce que moi j'ai tendance à quand même pas pouvoir "gérer" cette "co-habitation", comment dire ces choses qui existent à différents niveaux (ohlala jsuis désolée jsuis pas claire..)

Exemples concrets; je suis boulimique, je fais des crises pendant lesquelles je n'ai qu'une envie c'est mourir tellement jme sens mal et dépassée par moi -même..ben pour mon analyste, c'est juste un "symptôme" et quand je lui en parle il squizze le truc en me disant qu'il faut y voir plus loin etc..c'est pas faux mais ma souffrance quotidienne est bien réelle et ça m'agace un peu qu'elle ne puisse pas exister dans l'analyse...

autre exemple: j'ai vécu une rupture sentimentale extrêmement douloureuse et non cicatrisée (deux anx après!!) qui m'envahie encore au quotidien et me fais bcp souffrir..mon analyste me dit depuis le début que c'est de mon fait. J'ai eu du mal à entendre et accepter..un peu moins aujourd'hui même si je trouve qu'il prend vraiment pas de pincettes...et en gros on parle bcp de comment j'ai fais foirer littéralement cette relation, les autres d'avant et toutes celles que j'aurais tant que je serai dans cette "position"....ok mais traduction pour moi: impossible d'être avec qqun!! résultat je suis célibataire depuis deux ans, je flippe ne serait-ce qu'à l'idée d'avoir une relation des plus banales et insignifiantes et j'ai peur de plus pouvoir en avoir...et je pense quand même que peut-être l'analyse m'y fais croire..

au final, j'avance parfois, je cpds des choses mais ne m'aide pas tjs voire peuvent me déservir..est-ce le but? comment gérer ce qui se dit en analyse et la réalité qui va avec...? jsais pas si vous comprendrez et pourrez m'aider mais si vous avez des pistes jsuis preneuse!!

Mon ex copine était boulimique , je l'aimais beaucoup  Sad , je te souhaite bon courage Alex ! sourire


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message réalité psychique et réalité tout court 
Merci!

personnellement c'est ça qui a casser mon couple.;je ne sais pas si c'est ton cas mais c'est très difficile à vivre....

Répondre en citant
Message réalité psychique et réalité tout court 
Ben j'avais surtout l'impression d'être un peu manipulé et puis elle était assez boulimique dans notre relation elle-même : demande d'attention constante puis retrait , crise de colère pour pas grand chose , excès , agressivité envers moi puis regret -

C'est moi qui est arrêté même si je l'aimais de tout mon coeur .

Mais chaque relation est unique bien sûr -


_________________
" Ne pensez-vous pas que j'aurais été beaucoup mieux traité si mes théories avaient contenu un plus grand pourcentage d'erreur et d'absurdité ?" S.Freud lettre à A.Einstein mai 1936
Répondre en citant
Message réalité psychique et réalité tout court 
oui unique et en même temps je me reconnais tellement dans ce que tu écris

Message réalité psychique et réalité tout court 


Montrer les messages depuis:
Répondre au sujet Page 1 sur 1
  


Portail | Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation